Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 22:44

 

EODE - LM Poutine veut neutraliser Ukraine Moldavie (2014 03 31) FR 1

Luc MICHEL pour EODE Think Tank /
Avec Libération – Interfax – EODE Press Office / 2014 03 31 /

http://www.eode.org
https://vimeo.com/eodetv
https://www.facebook.com/EODE.org

Grandes maneuvres de la diplomatie russe menées par Poutine et Lavrov. Après celles spectaculaires, dans tous les sens du terme, de l’Armée russe sur le Don. Sur le « grand échiquier », le président russe déplace ses pions et propose un plan de pacification de l’Ukraine et de la Moldavie. Dans des négociations bilatérales USA-Russie qui laissent les pions de l’UE sur la touche …

RECONTRES BILATERALES USA-RUSSIE : L’UE HORS JEU

Un appel de Vladimir Poutine a suffi, vendredi, pour que Barack Obama dépêche son secrétaire d’Etat, John Kerry, à Paris, « afin de reprendre langue avec son homologue russe, Sergueï Lavrov ». Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, et son homologue russe, Sergueï Lavrov, se sont donc retrouvés à la résidence parisienne de l’ambassadeur russe pour commencer des discussions afin de tenter de trouver un compromis sur la crise ukrainienne.

Le président russe Vladimir Poutine, grand communicant, a ensuite « informé la chancelière allemande Angela Merkel du retrait partiel des troupes russes à la frontière orientale de l’Ukraine», a annoncé ce lundi le gouvernement allemand. Lors d’un entretien téléphonique, les deux dirigeants « ont évoqué d’autres possibles mesures pour stabiliser la situation en Ukraine et en Transnistrie », selon un communiqué de la chancellerie.

UKRAINE – MOLDAVIE – TRANSDNIESTRIE :
UN VASTE COUP GEOPOLITIQUE DE POUTINE

Ukraine, Moldavie, deux cibles d’un seul coup. Poutine déplace ses pions dans un coup subtil et complexe qui vise à répondre aux appétits d’expansion de l’OTAN à l’Est.

Poutine a donc « souligné la nécessité d’une réforme constitutionnelle qui garantisse les intérêts légitimes des habitants de toutes les régions d’Ukraine », selon un communiqué du Kremlin. C’est-à-dire la Fédéralisation de l’Ukraine. Ce qui est le cauchemar de la Junte de Kiev, qui pour survivre doit reprendre le contrôle des régions de l’Est et entend donc supprimer leur autonomie. Une mission impossible pour le gouvernement issu du putsch du 21 février. La Fédéralisation de l’Ukraine est le plan de Moscou dès le mois de novembre.

Concernant la Transdniestrie (ou PMR, Pridnestrovie, la ‘République Moldave du Dniester’, l’autre Moldavie) – la PMR étant sous blocus de Kiev depuis le 22 février à la demande de l’OTAN et de Chisinau -, Poutine a souligné, selon le communiqué russe, « la nécessité de mesures permettant de lever le blocus de fait de cette région », et la « recherche d’une solution juste au problème » de cette République autoproclamée, à population russophone, qui s’est séparée deux fois en 1989 et 1991 (définitivement) de la Moldavie.

Les Etats-Unis, désireux d’aggraver la crise, vont octroyer à la Moldavie 10 millions de dollars (7 millions d’euros) « afin de renforcer la sécurité à ses frontières, en pleine période de tensions concernant la Transnistrie, où Moscou maintient plusieurs milliers de soldats ». Poutine entend donc répondre à ce plan par ses propositions.

WASHINGTON A QUI PERD GAGNE…

Mais le coup du grand joueur d’échec qu’est Poutine ne vise pas seulement Kiev et Chisinau. Il a une troisième cible : Obama et Washington. Libération (Paris, ce 30 mars 2014) – dont je partage pour une fois l’analyse – évoque fort improprement « le poker menteur de Washington et Moscou ». Mais résume bien le piège stratégique de Poutine : « En cas de solution diplomatique, Obama pourrait se targuer d’une victoire et Poutine garderait la Crimée, fragilisant les nouvelles autorités de Kiev ».

Mais Washington serait en fait perdante : « La présidence Obama, sans cesse accusée de «désengagement», si ce n’est de faiblesse, tente de jouer dans la crise ukrainienne un rôle de «leader», volant ainsi la vedette aux Européens et rappelant étrangement la position américaine durant la guerre froide ». « Il n’est certainement pas idéal de voir les Américains jouer ce rôle », observe Mark Galeotti, spécialiste de la Russie à la New York University, mais …

Dans les deux cas, la ‘solution diplomatique’ du Kremlin marquerait la neutralisation de l’Ukraine et de la Moldavie. Et la fragilisation durable de leurs gouvernements pro-occidentaux. Et minoritaires, l’un étant arrivé au pouvoir à Kiev par l’émeute transformée en putsch, l’autre à Chisnau par une « révolution de couleur » partielle …

LM / EODE Press Office
_________________________

http://www.eode.org
https://vimeo.com/eodetv
https://www.facebook.com/EODE.org

EODE - LM Poutine veut neutraliser Ukraine Moldavie (2014 03 31) FR 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires