Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 02:18

 

 

EW - LM scandale +á Kherson (2014 05 10) FR

LM pour Europäischer Widerstand – Résistance Européenne /
Avec RT – PCN-SPO / 2014 05 10 /
https://www.facebook.com/europaischer.widerstand
http://europaischer-widerstand.org

« Le Gouverneur de la province de Kherson a insulté les anciens combattants en justifiant Hitler lors d’un rassemblement en l’honneur du Jour de la Victoire : le Salaud »
- Le Premier ministre adjoint de Russie, Dmitri Rogozine.

Pas de nazis dans la «nouvelle Ukraine» de la junte de Kiev?
Un officiel de la Junte de Kiev, membre du parti de Timochenko, qui réhabilite Hitler ???
S’adressant au public en ce jour de la victoire, le gouverneur de la région de Kherson, sud de l’Ukraine – de la Junte de Kiev – a foulé aux pieds les sentiments de nombreux anciens combattants et profané la mémoire de tous ceux qui ont péri pendant la guerre contre l’Allemagne nazie en appelant Hitler un « libérateur ».

Le Gouverneur de la région de Kherson Yuri Odarchenko a été hué par des milliers de citoyens, y compris les anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale, quand il a dit à la foule précédemment en liesse que « l’Union soviétique a tenté d’asservir l’Ukraine, tandis que Hitler d’autre part a essayé d’apporter la liberté à leur terre » ! « Ces agresseurs [soviétiques] ont justifié leur capture non seulement par leur désir de saisir le territoire d’autrui et d’asservir le peuple, mais ils ont également mis en avant des slogans sur la libération des nations et des gens qui habitent les terres qu’Hitler espérait libérer », a déclaré Odarchenko à la foule .

LE NÉGATIONNISME ET LE RÉVISIONNISME DE LA JUNTE DE KIEV

Décrivant davantage sa version des événements, il a contesté l’histoire – c’est çà le ‘révisionnisme’ – en disant que « si vous lisez les livres d’histoire, nous avons un certain nombre de documentaires sur cela, nous voyons qu’il [Hitler] a tout d’abord mis en avant le slogan de libérer les gens du joug communiste, et libérer les gens du tyran Staline », a déclaré Odarchenko, suscitant la colère et l’indignation de la foule.

Comme des milliers criaient « honte », une jeune femme avec un petit enfant s’approcha du gouverneur, le dépouilla du microphone, avant de le jeter. Les flics de Kiev et du SBU l’arrêtant, son bébé dans les bras …

Les historiens, citant des données disponibles auprès du deuxième secrétaire du Comité régional du Parti communiste d’Ukraine / KPU, montre que les forces nazies dans la région de Kherson ont tué 72 130 citoyens et expédié environ 40.000 en Allemagne pour travailler dans les camps de travail, tandis que les Allemands ont dirigé un port essentiel sur la mer Noire et le fleuve Dniepr du 21 Août 1941 au 13 Mars 1944. D’autres historiens situent les chiffres à 105 000 citoyens soviétiques tués et plus de 60 000 envoyés en Allemagne comme esclaves du travail.

En ce qui concerne « la vision de Hitler de liberté et de justice pour le peuple de l’Ukraine » (sic), il y a ceux parmi les anciens combattants qui se souviennent encore de ce que ce règne nazi était à Kherson. De nombreux témoignages de l’action des nazis ont été écrits dans les livres d’histoire. « Tous ceux qui sont arrivés ont été déshabillés et conduit près de la tranchée, » témoigne AK Mestkovsky rappelé dans l’étude historique de V. Baraniuk sur la « libération » par Hitler des « sous-hommes » soviétiques dans la région de Kherson. « Les femmes adultes et les personnes âgées furent déhabillées jusqu’à leurs sous-vêtements, placées au bord de la tranchée sur leurs genoux, et fusillées par les mitrailleuses. » À l’automne 1941, environ 10.000 Juifs ont été tués dans la seule ville de Kherson. On estime qu’au moins 47 000 soldats de l’Armée Rouge sont morts en traversant le Dniepr en force alors qu’ils tentaient de libérer la ville des nazis.

Le gouverneur de Kherson a offensé les anciens combattants à leur fête la plus importante, a déclaré le vice-premier ministre de Russie, Dmitri Rogozine, par son tweet, le qualifiant fort justement de « salaud ».

Toute tentative de réécrire l’histoire et d’assimiler les exécuteurs avec leurs victimes – comme c’est désormais officiel depuis des années dans les pays baltes, membres de l’UE – est inacceptable, continue de souligner le leadership russe. Le président russe Vladimir Poutine a de nombreuses fois réitéré la position de la Russie sur la lutte de la nation soviétique pendant la Grande Guerre patriotique et a dit que les générations futures doivent connaître la vérité sur les héros de la Seconde Guerre mondiale.

« Nous garderons toujours cette vérité sacrée, impérissable, et nous ne permettrons pas que les héros soient trahis ou oubliés – tous ceux qui ont sauvé la paix sur la planète, en ne s’épargnant pas [la mort], » a déclaré M. Poutine à la parade sur la Place Rouge le mai 9.

LM

# Video complète sur PCN-TV :
https://www.facebook.com/photo.php?v=749996958378774
_________________________

https://www.facebook.com/europaischer.widerstand
http://europaischer-widerstand.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires