Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 01:38

Décidément, ce que Fillon ou Sarkozy ne veulent pas faire ouvertement, les parlementaires UMP le font insidieusement comme ça souvent au détour d'une loi avec un petit amendement.
Dernière victime en date, et non des moindres la laicité.
Sur proposition du sénateur UMP (il va s'en dire) Jean Claude Carle, une loi vient d'être approuvée par l'assemblée nationale après avoir été déjà votée au Sénat en Décembre 2008.
Cette loi impose aux communes qui ne disposent pas des capacité d'accueil dans leur  école publique de financer les écoles privées situées hors de leur  territoire qui accueillent des enfants résidant dans ces communes. Cette obligation court aussi si les enfants sont scolarisée dans des établissements privés à cause d'un impératif de travail des parents ou si un autre enfant de la famille fréquente l'école.
On sait que depuis 1994 et la tentative presqu'avortée de François Bayrou, la droite n'a de cesse que d'affaiblir l'enseignement public (avec les compressions de personnels entre autres) pour renforcer et remettre en première ligne l'enseignement privé (que l'on ne saurait nommer de "libre").
Le réve d'une certaine droite dont font partie Sarkozy, Fillon et Bayrou est le retour aux lois Falloux.
Ainsi avec ce texte, demain la commune de Clichy sous Bois (qu'il n'est pas insultant de qualifier de pauvre) pourrait être amenée à participer à verser à sa riche voisine du Raincy une participation au financement des écoles privées situées sur le territoire de cette dernière.
En plus n'oublions pas que Sarkozy a, comme il l'avait promis durant la campagne de 2007, démanteler en grande partie la carte scolaire. Ce qui peut conduire à un véritable exode scolaire des enfants des communes moins favorisées vers les communes un peu mieux loties.
On peut aussi noter que l'argent que les communes verseront pour leur contribution au financement des écoles privées situées hors de leur territoire elles ne pourront pas le consacrer au financement de leurs propres établissements. D'où un appauvrissement encore plus fort ou le recours à l'augmentation de la fiscalité locale.
Tenir et Résister

Partager cet article

Repost 0
Published by avocatdespauvres.over-blog.com
commenter cet article

commentaires