Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 03:06

 

 

-

Emission « Sans Détour »

animée par Joli-beau Koubé.

Théme : « LES EVENEMENTS D’UKRAINE, LA CRIMEE ET L’INTERVENTION RUSSE »

Ce soir 2 mars 2013 / 19h (Paris – Bruxelles – Yaounde)

sur CAMEROON VOICE – RADIO CAMEROUN

Radio internationale / Montréal – New-York – Paris – Yaounde …

Ecouter l’émission en direct sur:

http://cameroonvoice.com/radio/radio.html

Plateau :

Joli-beau Koubé – Mikhail Gamandiy-Egorov – Fabrice Beaur – Luc Michel

QUE SE PASSE-T-IL EN UKRAINE, OU L’HISTOIRE S’ACCELERE ?

En Ukraine les événements se sont accélérés depuis les débuts du ‘Maidan 2013’, une nouvelle « révolution de couleur » en Ukraine. Du putch de l’Opposition pro-occidentale à Kiev il y a deux semaines au soulèvement de l’Est et de la Crimée pro-russes et à l’intervention russe de ces derniers jours …

Premier round :  le 21 février, profitant d’un accord entre le gouvernement et l’opposition (garanti par Paris, Berlin et Varsovie) et des JO de Sotchi (obligeant la Rusie à la réserve), l’opposition a pris le pouvoir par un putch armé, parrainé par Washington et Bruxelles, et dont le fer de lance sont les néofascistes de Svoboda (ex partenaire du FN français) et les néonazis de la milice Praviy Sektor (secteur droit). Le Parlement, sous la menace, a déchu le président élu Ianoukovitch, qui a du prendre la fuite. La constitution est grossièrement violée, avec l’accord des USA, de l’UE et de l’OTAN. Un changement de régime, qui rappelle les méthodes du parti nazi en 1933, a eu lieu : nouveau président, nouveau gouvernement et premier ministre, entrée de Svoboda et Praviy Sektor dans les ministères de force (intérieur, armée).

Second round : Immédiatement des mesures anti-russes sont prises, notamment l’abrogation du Russe comme langue officielle (dans une Ukraine où le Russe est la langue maternelle ou sociétale de 60% de la population). Le rapprochement avec Moscou (clé de l’aide économique russe) dénoncé. Des mesures répressives et un climat de terreur politique s’installe, la police (dont les ‘Berkouts’ unités d’élite) et l’armée sont épurées. 140.000 russophones demandent l’asile politique en Russie.

Troisième round : Vendredi passé le 21 février, alors que les JO de Sotchi se terminent, l’Est ukrainien se mobilise. Un ‘Congrès des régions de l’Est’ (l’Ukraine est un état semi-fédéral) se tient à Kharkov qui prend partie pour « l’auto-administration ». Répression immédiate, le gouverneur (parti des régions) de la région doit fuir en Russie, des commandos arrivent à Kharkov mercredi 26 février et s’emparent de la Mairie. Samedi 22 février, la Crimée commence à se soulever depuis Sébastopol. Des ‘milices d’auto-défense’ sont créées. Les ‘Berkouts’ les rejoignent et refusent leur dissolution par Kiev. La foule ou les parlements régionaux commencent à élire de nouveaux maires et gouverneurs pro-russes. Ce Vendredi 28 février elles apparaissent en uniformes dans plusieurs villes. Ianoukovitch parle depuis la frontière russe et la Russie le reconnaît toujours comme président. Dans la nuit de ce vendredi les forces de Kiev tentent un coup de force à Sébastopol.

Quatrième round : ce samedi 1er mars tout l’Est, et pas seulement la Crimée, se soulève. Des drapeaux russes sont hissés sur toutes les grandes villes. A Moscou au matin, la Douma appelle Poutine à intervenir. A 14h, le Sénat se réunit et vote à l’unanimité l’intervention, « sur tout le territoire ukrainien ». Les milices néofascistes arrivées à l’Est sont neutralisées par des foules en colère, sur laquelle elles tirent à Kharkov. L’Armée russe, depuis ses bases de Crimée (où elle est installée légalement jusqu’en 2047), neutralise l’armée ukrainienne en Crimée et se déploie à l’Est. Obama et l’OTAN protestent, la Russie rappelle son ambassadeur à Waqshington …

# PARMI LES SUJETS TRAITES PAR LES INVITES :

 * Par Luc MICHEL :

1/ les événements : la révolution de couleur, l’action de l’UE et du NATO, celle des réseaux américains, les réactions de Moscou, la manipulation médiatique (le ‘storytelling’) des médias de l’OTAN …

 2/ le fonds géopolitique : le vrai agenda est celui de l’OTAN (expansion à l’Est continue depuis 1992), le rôle de l’Ukraine (Brezinski, Thiriart) et de la Crimée, le partenariat oriental de l’UE enlisé, 

3/ le fonds idéologique : les deux Ukraines, que tout sépare, la véritable nature du Maidan,

4/ les similitudes en terme de valence géopolitique ( vu de Moscou et de Bruxelles/Washington) entre la Crimée , la Transdniestrie, l’Abkhazie et l’Ossetie du Sud,

5/ Ukraine – Syrie – Venezuela : un même processus d’agression occidentale, ‘révolutions de couleur’ et ‘printemps arabe’, ce qui se passe et va se passer à Caracas.

* Par Mikhail GAMANDIY-EGOROV :

1/ Que représentent véritablement les événements en Ukraine,

2/ le parallèle entre la Syrie et l’Ukraine,

3/ Comment les autorités russes ont-t-elles réagi jusqu’à maintenant en ce qui concerne les événements ukrainiens,

4/ La Russie avait récemment accordé un crédit de 15 milliards de dollars US à l’Ukraine, dont une première tranche de 3 milliards a déjà été transferé. Qu’en sera-t-il maintenant,

5/ Y-a-t-il un risque réel de sécession aujourd’hui en Ukraine,

6/ Le changement de pouvoir à Kiev peut-il où va-t-il modifier les termes de l’accord de Kharkov du 21 avril 2010 relatif au prolongement du bail de la flotte Russe à Sébastopol jusqu’en 2042,

* Par Fabrice BEAUR :

1/ le point de vue russe sur les événements d’Ukraine, ce que pensent les media russes et l’opinion russe de la situation en Ukraine actuellement,

2/ une information minorée dans les media occidentaux : à savoir la présence très importante de l’extrême-droite dans les rangs de l’opposition,

3/ D’un côté, il y a les médias occidentaux qui parlent de « révolution » et les médias russes qui parlent de « Coup d’Etat ». Qui a vraiment raison ?

4/ l’impact de la situation en Crimée en Russie même, dans la région frontalière du Kouban.

# LES INVITÉS :

 Mikhail GAMANDIY-EGOROV/ BIO EXPRESS /

Mikhail Gamandiy-Egorov, 26 ans, Moscovite, enfance au Maroc, études supérieures en France. Diplômé de la Sorbonne (Paris).

Partisan du partenariat Afrique-Russie et de la souveraineté des Etats.

Depuis tout récemment cadre de SKOLKOVO, la « Silicon Valley russe ».

Chroniqueur pour le Service francophone de Radio d’Etat russe « La Voix de la Russie », éditeur du Blog ‘L’Axe Russie-Afrique’, éditorialiste pour ‘Trans-Europa Médias’ (Brussels-South)  :

http://french.ruvr.ru/by_author/89470235/

Blog : http://afriquerussie.wordpress.com/

Fabrice BEAUR/ BIO EXPRESS /

Fabrice Béaur, Secrétaire-Général du PCN-NCP, organisation transnationale extra-parlementaire (mais qui a eu des députés en Belgique dans les Années 90), aujourd’hui active dans les deux Europes. Centrale à Bruxelles, secrétariats à Paris, Kichinev (Moldavie), Moscou, Sotchi (Caucase) et Istanbul (le n°3 du PCN est turc).

Spécialiste des médias et des réseaux sociaux.

Habite en Russie près de Sotchi. Travaille (consultant) entre Moscou et le Kouban, la région sud de la Russie, au bord de la Mer Noire et au pied du Caucase.

Marié avec une russe qui fut une cadre de NASHI, le mouvement antifasciste de la jeunesse, organisation de jeune pro-poutine très actif et importante dans les années des deux premiers mandats de Poutine en tant que président de la Fédération de Russie.

Deux enfants.

 Luc MICHEL/ BIO EXPRESS /

Luc Michel, 56 ans et plus de 40 ans d’une vie politique engagée au service d’une idée force : ‘la Grande-Europe de Vladivostok à Reykjavik’. Considéré comme un ‘intellectuel slavophile’ et un adversaire radical de l’OTAN. Editeur, il dirige les Editions MACHIAVEL depuis 1982.

Entre 1983 et 1991 anime avec Jean Thiriart « l’Ecole géopolitique euro-soviétique » qui envisageait la fusion entre URSS et UE. L’Eurasisme russe, de droite (Douguine) comme de gauche (Zouganov), en est issu après 1992.

Cette action intellectuelle débouche aussi sur une action politique, une praxis : le PCN-NCP, Il anime aussi un Think Tank, EODE, ‘Eurasian Observatory for Democracy and Elections’, qui défend la même idée.

Depuis les Années 80, Luc Michel a voyagé dans toute l’Europe de l’Est (en plus d’une action permanente en Afrique et Pays arabes depuis le milieu des Années 90) : Pays baltes, Europe centrale, Russie, Sibérie, Belarus, Yougoslavie, Caucase, Balkans … Nombreuses missions pour EODE qui organise du monitoring électoral. Nombreuses actions politiques, meetings ou conférences pour le PCN.

Il connaît particulièrement l’Ukraine, la Moldavie et la Transdniestrie (PMR). Il a notamment écrit pour EODE un Rapport de 250 pages sur la PMR et la Moldavie, très diffusé (3 éditions depuis 2006) :

Enfin il a orienté aussi à l’Est sa vie privée, compagne ukrainienne, puis marié à une Russe de Riga (Lettonie). Sa compagne actuelle est native de Transylvanie.

PROFIL Facebook  https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter  https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook  https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

___________________________ 

http://www.lucmichel.net/

 RC - Emission Ukraine 2 (2014 03 02) FR 2

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires