Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 01:35

 

 

LE LIKOUD DE NETANYAHU REMPORTE LES LÉGISLATIVES ISRAÉLIENNES

KH pour PCN-SPO / 2015 03 18 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

« En regroupant autour du Likoud, les formations nationalistes et ultra-orthodoxes ainsi que le parti à vocation sociale du nouveau venu Moshé Kahlon, M. Netanyahu forgerait une alliance a priori solide, forte de plus ou moins 67 sièges sur 120, selon les résultats quasiment définitifs »
- AFP (ce 19 mars 2015)

« L’atmosphère mi-figue, mi-raisin qui prévalait mardi soir dans le centre-gauche israélien a laissé place la gueule de bois ce mercredi matin. Le Likoud (droite) de Benyamin Nétanyahou a emporté les élections législatives avec 29 sièges contre 24 pour l’Union sioniste (centre-gauche) menée par Itzhak Herzog. Alors que les derniers sondages montraient un Likoud à la traîne derrière le centre-gauche et en forte baisse, c’est dans la dernière ligne droite que Nétanyahou, qui a fait preuve d’un activisme forcené, a rattrapé son retard. Il est finalement passé en tête en récupérant les voix parties vers des formations de l’ultra-droite, celle du religieux Naftali Bennett ou du laïc Avigdor Liberman et en lançant toute une série de promesses : le ministère des Finances ira au très populaire Moshé Kahlon, leader du parti de centre droit, et lui Premier ministre, il n’y aura pas d’Etat palestinien… », commente Libération (Paris) ce mercredi matin …

Tous les analystes, tous les experts donnaient « Bibi » largement battu. Tous … sauf Luc MICHEL !

Dans son « LE GRAND JEU. AU CŒUR DE LA GEOPOLITIQUE MONDIALE (8). Les USA, le nucléaire iranien et le Lobby israélien » (coproduction EODE-TV et AFRIQUE MEDIA), LUC MICHEL aborde dans cette émission (montée 48h plus tôt) les élections israéliennes et y ANNONCE LA VICTOIRE DU LIKUD, surfant sur la vague ultra-nationaliste amorcée depuis la visite de « Bibi » aux USA, où il a humilié Obama et ruiné les pourparlers sur le Nucléaire iranien …
Encore une « analyse prévisionnelle » réussie pour le Géopoliticien de Bruxelles !

POURQUOI LES ANALYSTES SE SONT-ILS TROMPES ?

La réponse est simple : par déni de la réalité israélienne. Celle que Luc MICHEL, bien connu pour ne pas manier la langue de bois, a par contre bien décrite dans son émission. La « Likudisation de la politique israélienne », qui a aligné une majorité d’israéliens sur les thèses du Likoud, directement issu du « sionisme révisionniste de Jabotinski, la version sioniste du Fascisme », rappelle Luc MICHEL. Jabotinski le théoricien des « murailles d’acier d’Israël », le sionisme militariste et nostalgique du « Grand Israël du Nil à l’Euphrate ».
On notera les déformations volontaires de nos médias occidentaux, qui tentent de nous faire croire que le Likoud est un simple « parti de droite » ou « conservateur », alors que son discours politique (nationalisme exacerbé, suprématisme, racisme, etc…) nous indique de facto qu’il s’agit d’un parti d’extrême droite.

Netanyahou a surfé sur ces sentiments et a utilisé avec maestria son voyage aux USA, où il a tout à la fois humilié Obama, rappelé le rôle central du Lobby israélien AIPAC dans la politique américaine et s’être fait plébiscité devant les Chambres US réunies toujours contre Obama.

Face à cette réalité, qu’exposait crûment LE GRAND JEU de Luc MICHEL, les analystes des médias occidentaux ont préféré le rêve d’une politique israélienne virtuelle. Témoignage avec l’analyse de Libération ce jeudi matin : « Le centre gauche a échoué, lors des législatives, à vaincre le Likoud de Nétanyahou. Le nom même de cette coalition (Ndla : « Camp Sioniste ») a pu poser problème aux potentiels électeurs. Le citoyen israélien semble être un électeur difficile à cerner. A la veille des élections du 17 mars, les sondages n’avaient pas anticipé l’arrivée largement en tête de Benyamin Nétanyahou, le Premier ministre sortant, et de son parti, le Likoud. Cet homme rompu à l’agilité politique est parvenu à assurer à son parti 30 des 120 sièges de députés à la Knesset. Pourtant, la majorité des électeurs israéliens envisageaient mal d’en reprendre pour quatre ans avec «Bibi». Son image d’opportuniste, les scandales liés au train de vie de son épouse Sarah, la précarité … ». Oubliant que l’argumentaire sécuritaire et militariste du Likud imprègne toute la société israélienne !

Lors de cette élection, « Bibi » a aussi vampirisé les partis d’extrême-droite : Naftali Bennett chute de 4 sièges, Liberman (le marcheur de « Je suis Charlie » à Paris, qui veut « décapiter à la hache » les arabes israéliens) perd 5 sièges et le petit parti d’extrême droite religieux de l’ancien ministre Elie Yishai ne passe pas le seuil d’éligibilité.

Avec ce vote, la majorité des israéliens a une fois de plus choisi le camp de la peur, de la haine, de la confrontation (avec l’Iran et les Palestiniens) et de l’isolement international avant même de chercher à mettre à manger dans leurs assiettes.

Et comme l’annonçait aussi Luc MICHEL dans son dernier GRAND JEU, avec le retour très probable des faucons américains en 2016, nous nous retrouverons affublés d’un Axe américano-sioniste de fous furieux jusqu’au-boutistes. Cette histoire ne peut que mal finir…

Karel HUYBRECHTS
______________________
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires