Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:33

 

 

7-15

LM pour Novorossiya Info / 2015 02 14 /
https://www.facebook.com/novorossiya.center
http://www.scoop.it/t/novorossiya

Alors que l’encre des Accords de Minsk était à peine sèche, les occidentaux mettaient déjà en doute la sincérité de Moscou, Donetsk et Lugansk. Et le parti de la guerre au sein de l’UE, mené par le germano-polonais russophobe Donald Tusk, créature atlantiste de Washington et Berlin, obtenait dès le lendemain de Minsk, lors du sommet de l’UE à Bruxelles, la reconduction des sanctions anti-russes.
C’est cette fois Moscou qui met en doute, non sans raison, la sincérité des gouvernements atlantistes de l’UE (qui sont tout sauf des « européens »), et avec encore plus de raison celle de Kiev.

LA RUSSIE PREOCCUPEE

La Russie s’est déclarée samedi « préoccupée » par les tentatives de Kiev et de l’Occident de « déformer » les accords de paix pour l’Ukraine, conclus jeudi à Minsk après des négociations marathon entre les présidents russe, français, ukrainien et la chancelière allemande. « Le fait que les responsables ukrainiens (…), ainsi que ceux de certains pays occidentaux, notamment des Etats-Unis se sont montrés solidaires avec l’opinion des nationalistes radicaux de la Verkhovna Rada (Parlement ukrainien) et ont commencé à déformer le contenu des accords de Minsk suscite une grave préoccupation », a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué. La Russie reproche notamment à Kiev et aux Occidentaux de « mettre en doute la mise en application des dispositions concrètes du document » soutenu officiellement par Vladimir Poutine, François Hollande, Petro Porochenko et Angela Merkel, précise le communiqué.
Alors que des représentants de Donetsk et de Lougansk (est de l’Ukraine) « font état de leur attitude responsable envers leurs engagements, des déclarations faites par les hommes politiques ukrainiens à Kiev suscitent la méfiance », selon Moscou. « Nous réaffirmons que le principal message des accords de Minsk est qu’il est nécessaire de mettre fin aux combats, de retirer les armes lourdes et d’amorcer une réforme constitutionnelle réelle en Ukraine », souligne le communiqué. Moscou évoque les violents débats à Kiev, notamment à la Rada, qui ont suivi les accords de Minsk pour les dénoncer. Débats soigneusement dissimulés par les médias de l’OTAN …
Moscou compte « que tous les signataires de l’accord de Minsk du 12 février » (Kiev, les rebelles prorusses, la Russie et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), « ainsi que les parties ayant soutenu ce processus, dont l’Allemagne et la France, fassent tout leur possible pour que cet accord soit respecté strictement ».

WASHINGTON NE VEUT PAS DE LA PAIX EN UKRAINE

Les combats continuaient de faire rage en Ukraine samedi, alors qu’un cessez-le-feu doit entrer en vigueur à 00H00 heure ukrainienne dimanche (22H00 GMT samedi), conformément à l’accord obtenu jeudi à Minsk.
Wait and see. Ss illusions ! Washington veut l’aggravation de la crise en Ukraine, l’amplification de la guerre et surtout que le fossé entre Russie et UE se creuse définitivement. Et à Bruxelles comme à Berlin et Paris, c’est Obama qui a seul le vrai pouvoir de décision …
L’amassadeur US à Kiev, lui, jette directement de l’huile sur le brasier ukrainien. L’ambassadeur américain en Ukraine, Geoffrey Pyatt, a écrit ce samedi sur son compte Twitter qu’il s’agissait de systèmes « russes et non séparatistes » près de Debaltseve y compris des systèmes de défense anti-aérienne. De son côté, la porte-parole du département d’Etat américain, Jennifer Psaki, a accusé Moscou « de continuer à déployer des armes lourdes dans l’est de l’Ukraine », se disant très préoccupée par « les informations concernant des chars et des systèmes de missiles supplémentaires venus ces derniers jours de Russie ». Le tout sans la moindre preuve.

LM

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires