Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 02:45

 

PIH - FB 3e front en ukraine (2014 02 21)

Fabrice BEAUR pour PCN-INFO / 2014 02 21 /

avec RIA Novosti – Nezavissimaïa gazeta – PCN-SPO /

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

« L’Ukraine occidentale dictent maintenant les règles du jeu. Ils ont comme héros le fasciste Bendera et nous la Figure du Soldat soviétique »

- Sergueï Gorokhov, député du conseil régional de Lougansk.

L’info que les presstitutes occidentaux vous cachent …

Alors que les médias de l’OTAN focusent sur les événements de Kiev ou de Lviv à l’Est, pas une ligne, pas un écho sur l’événement capital : l’apparition d’une 3e Force dans l’Est. Un ‘Front ukrainien’ se forme en effet au Sud-Est du pays, écrit ce jeudi 20 février le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Et il prépare la sécession de l’Est si nécessaire, une « Transnistrie » exposant 100 …

« Il est destiné à protéger la région si le pays passait sous le contrôle de l’Ukraine occidentale », a déclaré Vladimir Alexeev, député du conseil régional de Kharkov. Les villes de Kharkov, Dniepropetrovsk, Lougansk, Donetsk, Odessa, Nikolaev, Kherson et la Crimée seraient « derrière la ligne de défense ». L’initiative vient de Kharkov mais le Sud-Est n’écarte pas la possibilité d’un compromis avec le Centre. Le Front ukrainien pourrait devenir une alternative au Parti des régions au pouvoir.

« L’Ukraine occidentale dictent maintenant les règles du jeu. Ils ont comme héros le fasciste Bendera et nous la Figure du Soldat soviétique. » « Nous avons une mentalité différente de l’Ukraine occidentale et si on devait continuer à vivre ensemble, ce serait dans le cadre d’une fédération. Pour commencer elle pourrait être économique. D’autant que c’est l’est et le sud qui nourrissent le reste du pays. Nous disposons des principales forces de productions. Moi-même je possède une entreprise de plus de mille personnes. 70% de nos produits partent en Russie. En cas d’intégration à l’UE, nos marchandises ne se vendraient pas sur le marché européen. C’est l’un des principaux arguments contre l’intégration européenne. Pour pouvoir vivre normalement dans un pays, nous avons besoin d’une fédération et de frontières ouvertes avec la Russie – pour la libre circulation des marchandises et des personnes », a déclaré le député ukrainien Sergueï Gorokhov de la circonscription majoritaire de la région de Lougansk.

Washington attise la crise ukrainienne qui est en pointe de sa stratégie du Soft Power. Berlin qui joue sa carte nationale-égoïste et les nostagie géopolitiques des IIe et IIIE Reich. Varsovie qui jubile dans une atmosphère de revanche historique. Sans oublier les institutions de l’UE qui se font la caisse de résonance des « exigences » des Etats-Unis. Tout cela enveloppé dans une propagande jamais atteinte dans le mensonge, l’ignoble et le criminel, que nous servent les media de l’OTAN.

UN TOURNANT CHARNIERE DE L’HISTOIRE UKRAINIENNE

Nous voilà, donc, à un tournant charnière de l’Histoire ukrainienne.

Que la population soit mécontente de la politique (en général) du pouvoir en place, c’est une demi-vérité mais pas un mensonge.

Mais que Maidan représente le « peuple » d’Ukraine, c’est un pur mensonge. Dans le meilleur des cas, le Maidan c’est l’Ouest ukrainien.

Ce pourquoi, aujourd’hui, nous voyons apparaître une déclaration politique d’importance qui préfigure la naissance d’une troisième force prête à défendre ses intérêts et de ne pas céder aux injonctions et à la terreur que veulent imposer l’opposition et ses troupes de choc fascistes qui à Kiev tuent des policiers et des civils et dans l’Ouest de l’Ukraine viennent de prendre des dépôts d’armes … de l’armée.

L’Ukraine est effectivement au bord de la guerre civile. La faute à une classe politique – opposition et gouvernement confondus – incapable, intéressée par ses seuls intérêts, toutes deux aux mains d’oligarques corrompus et corrupteurs, et donc certains se vendent au plus offrant même étranger.

Finalement, la naissance de ce « Front ukrainien » n’est peut-être pas une si mauvaise nouvelle.

C’est même peut-être LA solution pour faire taire les extrémistes pro-occidentaux et poser l’alternative : continuer à vivre ensemble mais dans un Etat fédéral afin que chaque partie y retrouve ses intérêts OU séparation imposée mais pas avec les conditions des fascistes de l’Ouest … Les perdants ne seraient pas ceux qui déchaient la violence à Kiev et dans l’Ouest ukrainien.

Fabrice BEAUR,

Secrétaire-général du PCN

Photos :

Ces pro russes que les médias de l’OTAN dissimulent.

* Meeting de soutien aux autorités ukrainiennes ce 28 janvier 2013 à Simferopol, en Crimée (Photo RIA Novosti), pour protester contre la déstabilisation de la situation dans le pays et contre l’opposition néofasciste radicale.

Sur les pancartes brandies dans l’air on peut lire: « Stop Maïdan », « Sang versé sur Maïdan – la faute des extrémistes », « Non à l’ingérence étrangère », « Non au coup d’Etat ». « Non au fascisme! », « La Crimée est pour la stabilité », scande la foule.

« L’Ukraine voit s’appliquer un scénario de coup d’Etat forcé. Des scénarios similaires ont été mis en place au cours de ces dernières années en Libye, en Syrie, en Tunisie et en Egypte », dit la résolution adoptée par les participants au meeting.

* Infographie AFP, les « autres manifestations » sont des manifestations pro russes et contre le Maidan. Pas un mot de l’AFP pour l’expliquer au lecteur, qui croit donc à des manifestants pro occidentaux partout …

________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

PIH - FB 3e front en ukraine (2014 02 21) 2

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires