Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 01:38

 

PIH - LM d+йsint+йgration belge (2015 03 21) FR

Luc MICHEL pour PCN-Info /
avec LLB – Sud Presse / 2015 03 20 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Encore plus que la France, le non-état belgicain en décomposition lente a raté l’intégration des populations musulmanes. Un artiste néerlandais, Teun Voeten, photographe de guerre, « qui a trimbalé son matériel en Irak, au Rwanda et en Afghanistan », « confesse avoir fui une commune transformée, en certains endroits, en enclave ethnico-religieuse au sein d’une communauté fermée et figée » : « Molenbeek est l’image même du chômage, de la haine et du fondamentalisme religieux » (*).

Il s’est expliqué d’abord un entretien accordé au site Brusselsnieuws.be et ensuite dans Het Laatste Nieuws. « Et le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il y lance une véritable bombe sur la vie quotidienne dans cette entité bruxelloise », commente hypocritement La Libre Belgique, sur une réalité que de nombreux analystes (dont moi-même) ont déjà décrite : « Tout y est devenu gris, tout y respire le pessimisme. Le radicalisme et la grisaille de ma rue (…) La vie à Molenbeek, du moins dans le bas de la commune, est dirigée par le fondamentalisme islamique (…) Je ne vois aucune solution à venir (…) de plus en plus de jeunes sont aveuglés par la haine et le racisme diffusés par des fondamentalistes qui se ‘revendiquen’ de l’Etat islamique. De nombreux jeunes se perdent dans cette image irréaliste. Les mots sont durs mais il faut pouvoir les dire si nous voulons vivre à nouveau tous ensemble »

L’EFFONDREMENT DU NON-ETAT BELGICAIN DANS LES « ZONES GRISES » DE BRUXELLES

Ce que décrit Teun Voeten de la commune de Molenbeek (une des 19 communes qui font Bruxelles et la région-ville de Bruxelles-Capitale) est vrai aussi ailleurs dans la capitale, dans les communes de Bruxelles-Ville et Anderlecht. Le journal Sud Presse décrivait cette semaine les cinq quartiers les plus dangereux de la capitale de l’Europe : ils sont à Molenbeeck, Anderlecht et le pire, zone grise où la Police craint d’intervenir, est celui d’Anneessens, en plein cœur de la vieille ville historique (s’ouvrant directement sur la zone touristique centrale et les grands boulevards, à quelques centaines de mètres de la Grand-Place, de la bourse et … du plus grand commissariat de la capitale). C’est de ce quartier que sont partis de nombreux djihadistes, les assassins de Massoud et la première femme kamikaze (belge de souche convertie) à s’être faite exploser dans un attentat-suicide en Irak.

Si en France ce sont les banlieues qui sont touchées, à Bruxelles le cancer islamiste est au cœur même de la Ville. Les grandes villes wallonnes (Charleroi et Liège) et flamandes (Anvers et Gand) sont frappées par le même phénomène d’effondrement du non-état belgicain face à l’islamisme radical …

QUI SONT LES COUPABLES ?

Les politicards de tous bords, dont les « bobos » de la gauche-caviar belgicaine, écologistes alimentaires verts-kakis, démocrates-chrétiens ayant venu leur âme pour un strapontin électif, sociale-démocratie faisandée. Ils ont notamment abandonné depuis 20 ans les mosquées et leur financement aux Saoudiens wahhabites. Leur réponse c’est encore et toujours « tout va très bien madame la marquise » (le hit de la France de 1939, juste avant la débacle de Mai 1940 …), comme cette échevine verte-kaki irresponsable et sans cervelle de Molenbeek que cite La Libre Belgique. Comme en France et ailleurs, ce sont aussi les mêmes irresponsables qui ont permis le développement du cancer djihadiste …

Le problème de l’intégration n’est ni religieux, ni social, ni culturel, encore moins ethnique. C’est celui de l’effondrement de l’Etat et de l’incapacité des partis oligarchiques et des politiciens usés dans le parlementarisme bourgeois corrompu et la globalisation libérale, sur le modèle américain (communautarisation ethnique et religieuse qui auto-produit les ghettos). La Fédération de Russie, état fort restauré par Poutine, n’a aucun problème avec ses 30 millions de musulmans, bien intégrés (si ce n’est un terrorisme marginal importé lui aussi d’occident) …

LM

(*) Lire : « Molenbeek est l’image même du chômage, de la haine et du fondamentalisme religieux »

# ALLER PLUS LOIN :
Luc MICHEL, « JE N’AI PAS PEUR DES MINARETS ! », PCN-Infos du 18 décembre 2010, sur le SITE-ARCHIVE 1995-2012 du PCN.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires