Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:46

 

PIH - LM déstabilisation en Ukraine (2013 12 12) FR

 

Luc MICHEL pour PCN-INFO / 2012 12 12 /

avec AFP – Belga – PCN-SPO /

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Des sanctions US contre Kiev et encore plus de fonds de l’UE pour la subversion …

Alors que le coup d’état pro-occidental qui devait faire tomber en quelques jours le gouvernement ukrainien a visiblement échoué, les Occidentaux préparent déjà une autre « révolution de couleur », dans la perspective de la présidentielle ukrainienne de 2015.

« Les Etats-Unis réfléchissent à l’éventualité d’imposer des sanctions contre l’Ukraine, à la lumière de la répression contre l’opposition dans ce pays », a indiqué ce mercredi 11 déc. le département d’Etat.  « Je ne vais pas rentrer dans les détails (mais) nous envisageons certaines options politiques — bien évidemment aucune décision n’a été prise — et les sanctions en font partie », a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine Jennifer Psaki.

Déjà l’oligarque ukrainienne emprisonnée Ioulia Timochenko avait « appelé » (sic) jeudi dernier les Etats-Unis et l’Union européenne « à prendre des sanctions contre le président Viktor Ianoukovitch et sa famille », dans une déclaration transmise par son avocat (On notera que l’Ukraine est un curieux « régime autoritaire » où une détenue justement emprisonné peut donner ses ordres quotidiennement à la rue depuis sa cellule …). « Il s’agit de sanctions aux Etats-Unis. En ce qui concerne l’Union européenne, nous appelons à lancer des enquêtes anti-corruption contre Ianoukovitch et sa famille qui ont des comptes et possèdent de l’immobilier en Europe », avait ajouté cet avocat.

LE PARLEMENT EUROPEEN FINANCE LA SUBVERSION A L’EST …

Le Parlement européen approuve, lui, un financement de 51 milliards d’euros « pour la politique étrangère ». Les députés européens réunis en session plénière à Strasbourg ont approuvé ce mercredi six fonds de politique étrangère, pour un montant global de plus de 51 milliards d’euros pour la période 2014-2020. Pour cela il y a visiblement de l’argent, pour l’aide sociale où les pays de l’UE en crise en raison de la mauvaise gestion politicienne et de la rapacité des banksters par contre …

Ces « six instruments concernent les relations de l’Union européenne avec les pays candidats à l’adhésion (aide de préadhésion), avec ses pays voisins (instrument de voisinage) ou avec d’autres pays ou régions du monde (via l’instrument de partenariat) ». C’est-à-dire essentiellement les pays du « partenariat oriental de l’UE », avec l’Ukraine, le Belarus et l’Arménie dans le collimateur. Les trois pays qui se tournent vers Moscou. Le but de ce financement vise « à promouvoir la démocratie et les droits de l’homme, la stabilité et la paix et la coopération au développement ».

« Nous avons réussi à impliquer davantage le Parlement et à accroître le budget pour les droits de l’homme et la démocratie d’environ 20%. Nous avons également veillé à adapter le soutien aux défenseurs des droits de l’homme qui se trouvent en situation dangereuse », s’est réjoui Alexander Graf (sic) Lambsdorff (ADLE, allemand), rapporteur pour l’instrument pour la démocratie et les droits de l’homme. Entendez que l’on va financer les groupes de traîtres chargés de déstabiliser les cibles de l’UE, qui sont avant tout celles des USA et de l’OTAN. OTPOR et ses clones, ainsi que les ONG occidentales, n’auront visiblement pas de soucis financiers.

OUBLIER LES ILLUSIONS …

Deux remarques encore :

Ceux qui ont encore des illusions sur le Parlement européen, notamment dans l’affaire des écoutes de la NSA, doivent les oublier. Le Parlement est un outil docile aux mains de l’Axe américano-sioniste. Tout le reste est du théâtre politique pour gruger les mécontents, du proxénitisme politicien.

Ensuite il faut souligner le rôle de l’Allemagne dans l’expansion de l’OTAN en Europe centrale et dans les Balkans. On connaît le jeu de l’Allemagne en Slovénie, Bosnie et Croatie qui ont directement conduit à l’éclatement de la Yougoslavie en 1991-99. On voit aujourd’hui le rôle en pointe de Berlin dans l’affaire ukrainienne. Avec le ministre Guido Westerwelle et le comte Lambsdorff au Parlement européen. Et le BND allemand qui traite depuis près de sept décennies les néofascistes ukrainiens (ou baltes).

Certains – au sein des Eurasistes russes de droite notamment – entretiennent encore des illusions sur un défunt « Axe Paris-Berlin-Moscou ». Ce qui était possible il y a 20 ans ne l’est plus. La France de Sarkollande est rentrée dans l’OTAN et est devenue le meilleur allié des USA (c’est la réalité de l’Axe Washington-Paris). Et Berlin, à qui Washington laisse entretenir les rêves géopolitiques des IIe et IIIe Reich, est le cœur de l’OTAN en Europe centrale, comme Paris l’est en Afrique …

Luc MICHEL

Photo : Au cœur des manifestants de Kiev, avec les leaders du coup d’état rampant (dont le citoyen allemand Klitschkos, leader du Parti UDAR), le ministre allemand Westerwelle, abusant de son statut diplomatique. On notera derrière lui le drapeau rouge et noir des néofascistes ukrainien, le même que celui des bandes antisémites de Bandera en 1941-45. Déjà sous contrôle de Berlin …

________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires