Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 02:12

 

PIH - LM libe Maidan fasciste (2014 01 24) FR 1

 

Quand un journal de l’OTAN révèle le vrai visage des manifestants « pro UE » en Ukraine !

Luc MICHEL pour PCN-INFO / 2014 01 24 /

avec Libération – Europäischer Widerstand – PCN-SPO /

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Depuis le premier jour des « événements d’Ukraine », comme disent les médias occidentaux pour le coup d’état insurrectionnel de Kiev, les politiciens et les journalistes de l’OTAN communiquent dans un grand mediamensonge. Politiciens et journalistes de l’OTAN, bonnet blanc et blanc bonnet, maîtres et valets, ou plutôt dans ce grand bordel américanisé qu’est l’Occident américanisé ‘sous-maîtresses et putains ». Celles de Washington !

Ils parlent sans cesse, comme la sinistre Lady Ashton, « de la nature pacifique et courageuse des manifestations en cours en soutien aux aspirations européennes » de l’Ukraine. Comme la marionnette de  Bruxelles, ils évitent tous d’évoquer le noyau dur des soi-disant « pro-européens » : les troupe de choc néofascistes et antisémites de SVOBODA, l’ex ‘Parti National Social Ukrainien’ allié du FN, nostalgique des pogroms et des hordes bendéristes (1) de 1941-45. Dont les députés ont été élus en octobre 2014 précisément sur un programme xénophobe … anti UE !

Au travers de cette double fiction – l’UE n’est pas « l’Europe mais le NATOland, les voyoux du Maidan ne sont pas des « démocrates -, les médias de l’OTAN naviguent en permanence entre mediamensonge et autisme. Particulièrement les grands quotidiens francophones, Le Monde, Le Figaro, La Libre Belgique ou le Soir de Bruxelles, Le Temps de Genève, et bien sur Libération à Paris.

‘LIBE’ SCHIZOPHRENE DECOUVRE LES NEOFASCISTES DU ‘MAIDAN’

‘Libé’ précisément qui faisait sa couverture ce mercredi « morts pour l’Europe » (sic) à propos des hooligans tombés à Kiev. Sur lesquels il aurait fallu plus exactement dire ‘morts à cause de l’UE et de l’OTAN’. Mais Libé en pleine schizophrénie qui titre ce jeudi « Ukraine : l’extrême droite s’incruste dans les manifs à Kiev ». Et dont le Correspondant à Kiev Sébastien GOBERT révèle le grand mensonge sur l’Ukraine et ses pseudo « manifestants démocrates » et expose les néonazis du ‘Maidan’ …

Que dit Libé, qui pose enfin les bonnes questions sur l’Ukraine ?

« les photos de jeunes hommes casqués, le visage recouvert d’un passe-montagne, un pistolet ou un semblant d’arme automatique à la main, c’est choquant. L’EuroMaidan, ce mouvement de protestations antigouvernementales, que l’on décrit, de manière de moins en moins justifiée, comme une mobilisation proeuropéenne, n’était-il pas constitué d’étudiants, de retraités, de classes moyennes et de citoyens lambda, désireux d’assurer un meilleur avenir pour l’Ukraine ? Que s’est-il passé pour que les manifestants en viennent à recourir à cette extrême violence ? Et si les allégations de «militants fascistes» et «d’extrémisme», véhiculées par le régime de Victor Ianoukovitch à l’encontre de ses opposants, étaient fondées ? »

LES NEOFASCISTES DE SVOBODA DEPASSES SUR LEUR DROITE PAR ‘PRAVIY SEKTOR’

Libé explique ce qu’est ‘Praviy Sektor’, le fer de lance du ‘Maidan’, pour qui les néofascistes hardline de Svoboda sont « trop mous »  :

« Praviy Sektor, groupe de militants nationalistes, rattachés à des mouvances d’extrême droite, qui est au cœur des affrontements faisant rage contre la police depuis le 19 janvier, est l’une de ces factions (…) « Beaucoup sont affiliés à l’extrême droite, mais pas au parti nationaliste Svoboda, qu’ils trouvent trop mou», se défend un des dignitaires du parti Svoboda, sous couvert d’anonymat. Le groupe est né  sur l’EuroMaidan, en devenant un des organes de sécurité du campement. Visiblement disciplinés et motivés, les participants ont bénéficié de cours d’autodéfense, offerts par certains membres plus expérimentés. «Beaucoup d’entre eux appelaient depuis longtemps à répondre à la violence de la police par la violence, ce à quoi les organisateurs de l’EuroMaidan s’étaient toujours opposés. Or, pour eux, la violence, c’est une forme d’action normale. Certains s’y étaient préparés toute leur vie !», poursuit le membre du parti Svoboda. »

Ces néonazis ont vite dépassé sur leurs droites les leaders pro-occidentaux : « Les trois leaders des partis d’opposition, réunis devant plus de 100 000 personnes, ont été incapables d’annoncer un plan d’action clair, ni même de s’accorder sur un candidat unique à la prochaine présidentielle. Une fois le rassemblement terminé, des dizaines de milliers de personnes se sont dirigées vers le Parlement afin d’y manifester. En se heurtant à un cordon de police, quelques groupes d’agitateurs non identifiés se sont frottés à la police. Quelques minutes après, c’étaient les membres de Pravyi Sektor qui prenaient le relais et initiaient des attaques organisées contre les forces de l’ordre. Depuis, ce sont eux qui mènent le théâtre des affrontements. »

LA PHILOSOPHIE DES NEOFASCISTES /

LA VIOLENCE COMME BUT ET COMME METHODE

Libé achève de démonter la légende des « manifestants pacifiste » que continue pourtant à répandre le reste de son site et de ses journaux : « Pavés et cocktails Molotov pleuvent sur les policiers. Tous les membres sont armés, et le groupe a même entrepris de construire une catapulte, dès le 20 janvier. Tout ce qui peut être utile dans la lutte contre le régime. A cela s’ajoutent des centaines de personnes, non-affiliées à Pravyi Sektor, qui tiennent à être sur place, munis d’équipements divers – casques, cagoules, battes de base-ball – pour prêter main-forte aux assaillants en cas de coup dur ». En clair, le fer de lance néonazi s’appuie sur un large noyau dur tout aussi violent !

On notera comment fonctionne l’information contrôlée des médias de l’OTAN. Il aura fallu l’immense inquiétude de certains milieux antifascistes et juifs en France et ailleurs pour que Libération lâche le morceau. Car la réalité du ‘Maidan’ et la participation des néofascistes était là dès les premières heures du coup d’état rampant.

Relire mon analyse du 1er décembre 2013 (2). Ou écouter mon interview sur Radio Cameroun  (3). J’y dévoilais le dessous des cartes des événements d’Ukraine. Et notamment la nature néofasciste du ‘Maidan’. Celui de 2004 comme celui de 2013. Huit semaines avant Libé …

Luc MICHEL

(1) Né en 1909, Stepan Bandera a dirigé l’organisation des nationalistes ukrainiens (OUN (B)) et fondé l’armée insurrectionnelle ukrainienne, sa branche armée (UPA). L’UPA a salué l’entrée de la Wehrmacht en Ukraine et lutté contre l’armée rouge jusqu’en 1950 dans l’ouest de l’Ukraine. Opposant farouche de la Russie soviétique, Bandera avait organisé une unité ukrainienne au sein de la Wehrmacht pendant la seconde guerre mondiale, la Légion ukrainienne. Certains de ses partisans ont ensuite formé plusieurs divisions ‘ukrainiennes’ de la Waffen SS.

Stepan Bandera a été élevé à la dignité posthume de Héros d’Ukraine par un décret signé le 22 janvier 2010 par le président ukrainien orangiste et héros de l’Occident Viktor Iouchtchenko, provoquant une vague de protestations dans la Fédération de Russie et au sein de la population russophone d’Ukraine. Depuis l’arrivée au pouvoir de Viktor Ianoukovitch, l’attribution de ce titre a été annulée et le décret déclaré invalide. D’influentes organisations juives ont dénoncé l’attribution à titre posthume de ce titre d’Héros de l’Ukraine à Stepan Bandera, qualifiant ce dernier de « collaborationniste nazi responsable du massacre de milliers de Juifs pendant la guerre de 1939-1945 ». Dans une lettre adressée à l’ambassade ukrainienne aux Etats-Unis, elles font savoir leur « répulsion la plus profonde face aux hommages rendus à Bandera qui a coopéré avec les nazis dès les première heures de la Seconde guerre mondiale et dont les adeptes étaient impliqués dans le massacre de milliers de Juifs et de représentants d’autres origines ethniques » (notamment de nombreux Polonais). « Il est regrettable que le président Iouchtchenko (…) ait choisi de glorifier Bandera et ses complices », écrivent les auteurs de la lettre. Les défenseurs des droits de l’homme attirent également l’attention sur le fait que la cérémonie d’attribution du titre d’Héros de l’Ukraine à Bandera a coïncidé dans le temps avec la Journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste. Ce qui en dit long sur l’antisémitisme foncier des dirigeants orangistes dits « modérés » …

(2) PCN-INFO / COMPRENDRE CE QUI SE PASSE ET CE QUI VA ARRIVER EN UKRAINE. PSEUDO ‘REVOLUTIONS DE COULEUR’ ET VRAIS COUPS D’ETAT MADE IN NATO DECRYPTES …

http://www.lucmichel.net/2013/12/01/pcn-info-comprendre-ce-qui-se-passe-et-ce-qui-va-arriver-en-ukraine-pseudo-revolutions-de-couleur-et-vrais-coups-detat-made-in-nato-decryptes/

(3) RADIO CAMEROUN/ GEOPOLITIQUE : LUC MICHEL ANALYSE LA CRISE EN UKRAINE

Audio en 4 parties sur EODE-TV Website

https://vimeo.com/82732564

https://vimeo.com/82732868

https://vimeo.com/83635614

https://vimeo.com/83992545

Photos : Capture de Libé, Photos de RT (Moscou) sur les néonazis du Maidan.

________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

PIH - LM libe Maidan fasciste (2014 01 24) FR 2

 

PIH - LM libe Maidan fasciste (2014 01 24) FR 3

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires