Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:36

 

LM.NET - EN BREF debaltsevo game over (2015 02 15) ENGL

Luc MICHEL/ In Brief /
With Interfax – AFP – PCN-SPO / 2015 02 15 /

“Ukraine rebels warn Kiev over truce around battleground town”
- AFP.

Donetsk Republic on Saturday warned that “any attempts by Kiev forces to move out of the battleground town Debaltseve after the start of a ceasefire would be considered an aggression”.

Fierce fighting raged around Debaltseve on Saturday in the hours before the 2200 GMT start of a truce intended to be a first step in a peace plan to end 10 months of conflict.
Kiev desesperatly denies DNR claims that thousands of government troops have been trapped in the town. But the game is really over for a quarter of the Ukrainian Army, with huge quantities of materials, including tanks, armored vehicles and heavy artillery!

Donetsk leader President of DNR Alexander Zakharchenko on this Saturday warned that “any attempt by Ukraine to move its troops out of Debaltseve after the ceasefire would be seen as a violation of the truce”. « These attempts will be stopped by us and the enemy will be destroyed, » Zakharchenko said.

“Ukraine and the West accused Russia of piling in heavy weapons to spearhead the frantic separatist onslaught for the vital position. The threat highlights the fragility of the looming truce, and could be used by the separatists to justify a return to fighting”, said AFP.

KREMLIN CONFIRM THAT THE DNR POSITION IS CORRECT FOLLOWING THE MINSK AGREEMENTS …

Kremlin spokesman Dmitry Peskov echoed the rebel warning.
« Ukrainian army units that are surrounded even after the start of the ceasefire will naturally try to break out and thus break the truce regime, » Peskov was quoted as saying by Russian news agency Interfax. « There is a potential for such a danger. »

Luc MICHEL
_________________________
Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/pcn.luc.michel.2
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:36

 

PCN-TV - CAMEROON VOICE minsk 2 (2015 02 15) FR

PCN-TV avec CAMEROON VOICE / 2015 02 15 /

Emission SANS DETOUR du 15 février 2015 :
« Ukraine. Les pourparlers de Minsk-2 »

Podcast complet sur : https://vimeo.com/120081996

Présentation :
Jolibeau Koubé et Kris Wes.

Invités:
Mikhail Gamandiy-Egorov (Radio Sputnik) – Fabrice Béaur (Secrétaire-Général du PCN-NCP) – Luc MICHEL (géopoliticien, EODE).

* Mikhail Gamandiy-Egorov,
27 ans. Moscovite, enfance et adolescence au Maroc, études supérieures en France. Diplômé de la Sorbonne (Paris). Entrepreneur. CEO & fondateur BRICS Dream du projet BRICS Dream (première marque vestimentaire au monde pour les citoyens & partisans des BRICS). Journaliste chroniqueur pour le Service francophone de l’Agence russe d’information internationale Rossiya Segodnya (Sputnik France). Partisan du partenariat Afrique-Russie et de la souveraineté des Etats.

* Fabrice BEAUR,
Secrétaire-Général du PCN-NCP, Organisation transnationale extra-parlementaire (mais qui a eu des députés en Belgique dans les Années 90), aujourd’hui active dans les deux Europes. Centrale à Bruxelles, secrétariats à Paris, Kichinev (Moldavie), Moscou, Sotchi (Caucase) et Istanbul (le n°3 du PCN est turc).

* Luc MICHEL,
A organisé avec son ong EODE la Mission internationale de monitoring du Référendum d’auto-détermination de Crimée en mars 2014.
A participé à la Conférence internationale RUSSIE-UKRAINE-NOVOROSSIYA à Yalta, Crimée en août 2014, où il a été reçu par le président-fondateur de la DNR Denis Pucchiline (aujourd’hui chef de la diplomatie de DNR).

PCN-SPO
______________________
https://vimeo.com/pcntv
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:35

 

EODE-TV - EXPERTS lm minsk decrypte (2015 02 15) FR

Les experts internationaux de EODE sur les médias …
EODE-TV & AFRIQUE MEDIA TV /
Avec EODE Press Office / 2015 02 15 /

Intervention de Luc MICHEL, Administrateur-général d’EODE,
dans l’émission LE DEBAT PANAFRICAIN :

Video sur le Website d’EODE-TV
https://vimeo.com/119865170

Luc MICHEL décrypte les accords de Minsk 1 et 2 et analyse la situation politique, économique et militaire au Donbass, en Novorossiya et en Ukraine.
Il présente la situation des voisins de l’Ukraine et explique ce que veulent les américains et leur volonté d’une nouvelle « guerre froide ».
Enfin il analyse la situation en Russie même, explique comment les ultra-nationalistes russes sont au service de l’agenda occidental. Il conclut en répondant à la question « que veut réellement Poutine en Ukraine et en Moldavie » …

Il répond aux questions de Bachir Mohamed Ladan :
Les médias bruissent sans fin des nouveaux accords de Minsk sur l’Ukraine. On y souffle le chaud et le froid. Comment analyser correctement ces accords et la situation réelle en Ukraine et au Donbass ?
Quel était le but de ces accords de Minsk. Pourquoi un tel battage médiatique et une telle pression sur les participants ?
Et ces accords règlent-ils quelque chose concrètement ?
Comment interpréter Minsk. Qui sont les gagnants et les perdants ?
Et la suite de tout cela ? Pouvez-vous nous donner des prévisions ?
Et la situation de Poutine et de la Russie pour conclure ? Comment se portent-ils ?
Et que veut vraiment Poutine ? Le sait-on ???

Diffusé en direct sur AFRIQUE MEDIA TV
15 février 2015 dans l’émission ‘LE DEBAT PANAFRICAIN’
présentée par Bachir Mohamed Ladan .

EODE-TV / EODE Press Office
________________________
www.afriquemedia.tv
EODE-TV sur Vimeo: https://vimeo.com/eodetv
Retrouvez nous sur Facebook
avec le « Groupe officiel AFRIQUE MEDIA TV » : https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:34

 

EODE-TV - RADIO CAM. minsk II LM (2015 02 15) FR (1)

EODE-TV & RADIO CAMEROUN – CAMEROON VOICE /
2015 02 15 /

Emission ACCORDS DE MINSK II. QUELLE ANALYSE
Diffusée le 15 février 2015 sur RADIO CAMEROUN

Partie 1/
Intervention du géopoliticien Luc MICHEL
Podcast audio sur https://vimeo.com/120649554

Partie 2/
Intervention du géopoliticien Luc MICHEL
Podcast audio sur  https://vimeo.com/120647733

Il répond notamment aux questions suivantes :

* LA DIPLOMATIE ET LA SITUATION UKRAINIENNE :
Pourquoi Minsk est un dialogue de dupes ?
Poutine a t il gagné à Minsk comme l’affirme Libération (Paris) ?
Peut on encore « sauver le soldat Porochenko » ? La situation politique et économique …

* QUELLE EST LA SITUATION RÉGIONALE :
ROUMANIE, sa nostalgie de la Grande-Roumanie et ses minorités en Ukraine (Bucovine du Nord).
HONGRIE et ses minorités (Carpathia Rus).
POLOGNE, ses minorités et sa nostalgie de la Grande-Pologne.
Le retour et les ambitions de BERLIN en Mittel-Europa.
MOLDAVIE, une situation proche de l’Ukraine?
PMR, du Donbass à la soi-disant « Transnistrie ».

* GEOPOLITIQUE :
Pourquoi cet acharnement russe et américain ?
Le cas de la Crimée : pourquoi le Donbass n ‘a pas été une seconde Crimée ?
Que veut Obama en Ukraine ?
Que veut réellement Poutine en Ukraine et en Moldavie ?

# LUC MICHEL/ BIO EXPRESS /

* A organisé avec son ong EODE la Mission internationale de monitoring du Référendum d’auto-détermination de Crimée en mars 2014.
A participé à la Conférence internationale RUSSIE-UKRAINE-NOVOROSSIYA à Yalta, Crimée en août 2014, où il a rencontré le président-fondateur de DNR Pucchiline (aujourd’hui chef de la diplomatie de DNR).

* Luc MICHEL, COTE EURASIE : 57 ans et plus de 40 ans d’une vie politique engagée au service d’une idée force : ‘la Grande-Europe de Vladivostok à Reykjavik’. Considéré comme un ‘intellectuel slavophile’ et un adversaire radical de l’OTAN. Editeur, il dirige les Editions MACHIAVEL depuis 1982.
Entre 1983 et 1991 anime avec Jean Thiriart « l’Ecole géopolitique euro-soviétique » qui envisageait la fusion entre URSS et UE. L’Eurasisme russe, de droite (Douguine) comme de gauche (Zouganov), en est issu après 1992.
Cette action intellectuelle débouche aussi sur une action politique, une praxis : le PCN-NCP, Il anime aussi un Think Tank, EODE, ‘Eurasian Observatory for Democracy and Elections’, qui défend la même idée.
Depuis les Années 80, Luc Michel a voyagé dans toute l’Europe de l’Est (en plus d’une action permanente en Afrique et Pays arabes depuis le milieu des Années 90) : Pays baltes, Europe centrale, Russie, Sibérie, Belarus, Yougoslavie, Caucase, Balkans … Nombreuses missions pour EODE qui organise du monitoring électoral. Nombreuses actions politiques, meetings ou conférences pour le PCN ou le MEDD-MCR.
Il connaît particulièrement l’Ukraine, la Moldavie et la Transdniestrie (PMR). Il a notamment écrit pour EODE un Rapport de 250 pages sur la PMR et la Moldavie, très diffusé (3 éditions depuis 2006) :
Enfin il a orienté aussi à l’Est sa vie privée, compagne ukrainienne, puis marié à une Russe de Riga (Lettonie). Sa compagne actuelle est native de Transylvanie.

* Luc MICHEL, COTE AFRIQUE : Mais il a aussi une seconde vie politique et idéologique en Afrique, démarrée en Libye il y a plus de 20 ans aux côtés de la Jamahiriya du Colonel Kadhafi. Il a notamment été nommé par Tripoli en 2004 coordinateur-général du Réseau paneuropéen du Mouvement des Comités Révolutionnaires mondial, le MCR-MEDD. Théoricien et leader panafricaniste, il est aujourd’hui un des consultants les plus populaires d’AFRIQUE MEDIA TV, « le Joe Slovo du XXIe Siècle dit un de ses supporters camérounais..

PROFIL Facebook : https://www.facebook.com/pcn.luc.michel.2
Twitter : https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook : https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

EODE Press Office
___________________________
http://www.eode.org
EODE-TV sur Vimeo : https://vimeo.com/eodetv

EODE-TV - RADIO CAM. minsk II LM (2015 02 15) FR (2)

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:33

 

PCN-TV - LMVEDP 001 - Libye 2015 (2015 02 14)

PCN-TV avec PCN-SPO / 2015 02 14 /

« Luc Michel vous en dit plus » :
une nouvelle série de videos, où le géopoliticien répond aux questions de ses téléspectateurs sur ses interventions TV (et Radio) et complète ses analyses sans les limites de temps du direct …

# LUC MICHEL VOUS EN DIT PLUS (001) :
LIBYE: LA DESCENTE AUX ENFERS

Video sur le Site de PCN-TV :
https://vimeo.com/119609601

* Quels sont les rapports de force réels en Libye ?
Pourquoi les médias de l’OTAN mentent-ils sur la Libye ?
Somalisation de l’ancienne Jamahiriya : la stratégie du Chaos mise en action par Washington en Libye.
Mon pronostic pessimiste.

* Pourquoi l’Union Européenne craint-il le chaos libyen aujourd’hui ?
Da’ech à 300 km des côtes italiennes et maltaises de l’Europe.
Djihadisme, Immigration sauvage, Drogues envahissant l’Europe : les trois plaies dont Kadhafi avertissait l’Europe en février 2011 sont là !

* La Libye – avec l’Irak, l’Afghanistan, la Syrie, le Sahel - : « une guerre menée par les politiciens de l’UE contre les intérêts vitaux de la Grande-Europe et de ses peuples » (général Von Lohausen, géopoliticien autrichien).
La trahison des élites ouest-européennes vassalisées aux USA.

# Emission de référence que complète cette video :
EDITION SPECIALE du 11 février 2015 sur AFRIQUE MEDIA TV
Video complète sur https://vimeo.com/119598868

PCN-SPO
_____________________

https://vimeo.com/pcntv
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:33

 

 

7-15

LM pour Novorossiya Info / 2015 02 14 /
https://www.facebook.com/novorossiya.center
http://www.scoop.it/t/novorossiya

Alors que l’encre des Accords de Minsk était à peine sèche, les occidentaux mettaient déjà en doute la sincérité de Moscou, Donetsk et Lugansk. Et le parti de la guerre au sein de l’UE, mené par le germano-polonais russophobe Donald Tusk, créature atlantiste de Washington et Berlin, obtenait dès le lendemain de Minsk, lors du sommet de l’UE à Bruxelles, la reconduction des sanctions anti-russes.
C’est cette fois Moscou qui met en doute, non sans raison, la sincérité des gouvernements atlantistes de l’UE (qui sont tout sauf des « européens »), et avec encore plus de raison celle de Kiev.

LA RUSSIE PREOCCUPEE

La Russie s’est déclarée samedi « préoccupée » par les tentatives de Kiev et de l’Occident de « déformer » les accords de paix pour l’Ukraine, conclus jeudi à Minsk après des négociations marathon entre les présidents russe, français, ukrainien et la chancelière allemande. « Le fait que les responsables ukrainiens (…), ainsi que ceux de certains pays occidentaux, notamment des Etats-Unis se sont montrés solidaires avec l’opinion des nationalistes radicaux de la Verkhovna Rada (Parlement ukrainien) et ont commencé à déformer le contenu des accords de Minsk suscite une grave préoccupation », a indiqué la diplomatie russe dans un communiqué. La Russie reproche notamment à Kiev et aux Occidentaux de « mettre en doute la mise en application des dispositions concrètes du document » soutenu officiellement par Vladimir Poutine, François Hollande, Petro Porochenko et Angela Merkel, précise le communiqué.
Alors que des représentants de Donetsk et de Lougansk (est de l’Ukraine) « font état de leur attitude responsable envers leurs engagements, des déclarations faites par les hommes politiques ukrainiens à Kiev suscitent la méfiance », selon Moscou. « Nous réaffirmons que le principal message des accords de Minsk est qu’il est nécessaire de mettre fin aux combats, de retirer les armes lourdes et d’amorcer une réforme constitutionnelle réelle en Ukraine », souligne le communiqué. Moscou évoque les violents débats à Kiev, notamment à la Rada, qui ont suivi les accords de Minsk pour les dénoncer. Débats soigneusement dissimulés par les médias de l’OTAN …
Moscou compte « que tous les signataires de l’accord de Minsk du 12 février » (Kiev, les rebelles prorusses, la Russie et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), « ainsi que les parties ayant soutenu ce processus, dont l’Allemagne et la France, fassent tout leur possible pour que cet accord soit respecté strictement ».

WASHINGTON NE VEUT PAS DE LA PAIX EN UKRAINE

Les combats continuaient de faire rage en Ukraine samedi, alors qu’un cessez-le-feu doit entrer en vigueur à 00H00 heure ukrainienne dimanche (22H00 GMT samedi), conformément à l’accord obtenu jeudi à Minsk.
Wait and see. Ss illusions ! Washington veut l’aggravation de la crise en Ukraine, l’amplification de la guerre et surtout que le fossé entre Russie et UE se creuse définitivement. Et à Bruxelles comme à Berlin et Paris, c’est Obama qui a seul le vrai pouvoir de décision …
L’amassadeur US à Kiev, lui, jette directement de l’huile sur le brasier ukrainien. L’ambassadeur américain en Ukraine, Geoffrey Pyatt, a écrit ce samedi sur son compte Twitter qu’il s’agissait de systèmes « russes et non séparatistes » près de Debaltseve y compris des systèmes de défense anti-aérienne. De son côté, la porte-parole du département d’Etat américain, Jennifer Psaki, a accusé Moscou « de continuer à déployer des armes lourdes dans l’est de l’Ukraine », se disant très préoccupée par « les informations concernant des chars et des systèmes de missiles supplémentaires venus ces derniers jours de Russie ». Le tout sans la moindre preuve.

LM

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:32

 

 

PCN-TV - LM sur IRIB nucleaire iranien (2015 02 13) FR

PCN-TV & Radio IRIB / 2015 02 13 /

Interview de Luc MICHEL sur la Radio iranienne IRIB (Téhéran) le 13 février 2015 :
« Entretien avec Luc Michel, grand spécialiste de géopolitique: « L’Iran est déterminé à faire valoir ses droits »… »

Luc MICHEL analyse l’échec des négociations de Vienne, les parties en présence, les positions occidentales, iraniennes mais aussi israéliennes …

Podcast audio sur :
https://vimeo.com/119724217

IRIB / PCN-TV
______________________
https://vimeo.com/pcntv

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 20:31

 

LM.NET - EN BREF grece caricature antigermanique (2015 02 13) FR

Luc MICHEL / En Bref /
Avec AFP – PCN-SPO / 2015 02 13 /

Voilà une caricature qui passe justement mal dans le contexte actuel. Paru dans un journal proche du parti Syriza dimanche dernier, on y voit le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble en uniforme nazi. Dans ce dessin titré « Les négociations ont commencé » (référence aux négociations sur la dette grecque), l’homme politique allemand déclare vouloir faire « du savon avec le gras » des Grecs et affirme « être prêt à discuter au sujet des engrais fabriqués avec leurs cendres ».

Très vite critiqué (notamment par les milieux juifs grecs), l’auteur de la caricature Tassos Anastassiou s’est défendu, assurant n’avoir aucune intention d’être « insultant ou irrespectueux » envers les victimes de l’Holocauste. Il faut comprendre qu’historiquement, durant la Deuxième Guerre mondiale, les nazis ont fabriqués du savon et des engrais à partir de cadavres de prisonniers exterminés.

En Allemagne d’ailleurs, le dessin choque. Le principal visé, M. Schäuble, a réagi via son porte-parole, qui a déclaré qu’il s’agissait-là d’une oeuvre « abjecte » et que l’auteur « devrait avoir honte ».

Ce que nous nous trouvons abjects et honteux ce sont le retour de la Grande-Allemagne avec ses velléités de grande puissance (*) et surtout l’égoïsme de Berlin dont l’économie, pourtant, assure sa prospérité sur le mal-être des économies malades du sud de l’UE !

Luc MICHEL

Caricature de Tassos Anastassiou.

(*) Voir EODE-TV / LE GRAND JEU. AU CŒUR DE LA GEOPOLITIQUE MONDIALE: LA GRANDE-ALLEMAGNE DE RETOUR/PARTIE 1. UNE MENACE POUR L’EUROPE
_________________________
Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/pcn.luc.michel.2
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 20:24

La Grèce, force nouvelle sur le vieux continent

PHOTO LOUISA GOULIAMAKI/AFP
L’Europe vit un tournant historique. Pour la première fois de son histoire, un pays, la Grèce, le berceau de la démocratie, sera dirigée par la gauche radicale. Son héraut, Alexis Tsipras a déjà revêtu les habits de chef de gouvernement. Lors de son premier discours post estimations, il a tenu à rappeler que son pays avait dores et déjà tourné la page de l’austérité.
Athènes. Envoyé spécial.
Le nouveau Premier ministre de la Grèce a parlé. Dimanche soir, sur les coups de 23h30 heure locale, devant des milliers de sympathisants réunis sur la place Propilea à Athènes, Alexis Tsipras a rappelé pourquoi il venait d’être élu « Sans aucun doute, le mandat du peuple grec met un point final au cercle vicieux de l'austérité. Sans aucun doute, votre mandat annule les plans d'austérité et de destruction », a déclaré le chef de fil de la gauche radicale. « Le mandat du peuple grec a mis la Troïka derrière lui. (...) Et notre victoire est la victoire de l’ensemble des peuples européens qui combattent l'austérité. Aussi, le nouveau gouvernement grec sera-t-il prêt à coopérer et à négocier avec nos créanciers pour une solution juste et bénéfique pour tout le monde. » La perspective de constituer un gouvernement solide à l’heure où Alexis Tsipras prononce son discours semblait de plus en plus tangible. D’après le ministère de l’intérieur, le candidat anti-austérité était crédité de 36,5% soit 149 à 151 sièges sur 300. « Il y a un énorme suspense sur la majorité absolue » a précisé le futur Premier ministre grec « Et il se peut qu'il faille attendre le décompte de la totalité des voix pour savoir ». Pirouette de l’histoire, cette majorité absolue pourrait également dépendre du résultat final du Mouvement des démocrates socialistes (MDS), fondé en début d’année par  l'ex-Premier ministre socialiste George Papandreou, celui-là même alors leader du Pasok (socialistes) qui offrait en 2010 son pays aux griffes de la Troïka. Si son nouveau parti n'atteignait pas le seuil de 3% des voix nécessaire pour être représenté au Parlement, ses voix perdues seraient automatiquement reporter sur Syriza, ce qui permettrait à Alexis Tsipras de décrocher la majorité absolue.
 
Une perspective qui rappelle au passage l’autre événement de la soirée : la défaite spectaculaire du gouvernement de droite sortant. Quelques minutes avant l’intervention de son désormais successeur, le Premier ministre Andonis Samaras avait pris la parole devant la presse reconnaissant aussitôt sa défaite : « Les Grecs ont parlé et je respecte leur décision. Cependant j’ai la conscience tranquille » ajoute aussitôt le leader de Nouvelle Démocratie. «  En 2012, j’ai pris ce pays dans un état catastrophique. Beaucoup pensait qu’on ne pourrait pas le redresser. Mais nous avons ramené de la stabilité dans le pays en le sortant de la crise » souligne le grand battu du jour, « Nous avons pris de bonnes mesures, nous avons aussi fait des erreurs. Mais au bout du compte nous avons évité le pire en relançant l’économie, avec de nouvelles liquidités, et en ramenant la sécurité dans le pays » et d’ajouter comme une menace, « Je souhaite maintenant au nouveau gouvernement  de s’appuyer sur cet acquis et de l’utiliser à bon escient. »
 
Pas sûr que le nouvel homme fort de la Grèce s’appuiera sur les conseils d’un homme dont il a combattu chacune des décisions prises depuis deux ans et demi. En revanche, Alexis Tsipras, S'il n'obtient pas la majorité absolue, pourrait ouvrir des négociations pour former une coalition avec un ou plusieurs petits partis comme To Potami, ou les Indépendants grecs (anti-austérité). Ces derniers ont dores et déjà fait savoir qu'ils soutiendraient la formation d'un gouvernement anti-austérité. « Les Grecs ont aujourd'hui fait le choix de l'indépendance et de l'espoir plutôt que celui de la peur », a déclaré leur chef de file Panos Kammenos qui fait déjà du pied au grand vainqueur du soir, Syriza.
http://www.humanite.fr/la-grece-force-nouvelle-sur-le-vieux-continent-563671
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 20:23

Merci la Grèce

L’éditorial de Jean-Paul Piérot. "Le peuple grec vient de donner à l’Europe tout entière une magnifique leçon de démocratie, de maturité politique et de courage."

Le peuple grec vient de donner à l’Europe tout entière une magnifique leçon de démocratie, de maturité politique et de courage. Les deux partis qui ont dominé la vie politique pendant des décennies – le parti socialiste Pasok et la droite Nouvelle Démocratie – ont conduit le pays au bord du gouffre avant que les politiques d’austérité, dictées par la troïka (Commission européenne, FMI et la BCE), ne commencent à l’y précipiter tout à fait. Leur discrédit a été sanctionné dans les urnes, clairement, puissamment, calmement. Tous les dirigeants européens et des institutions financières qui se sont employés pendant des semaines à menacer, à faire la leçon, tels des docteurs Diafoirus, sur l’air d’il n’y a pas d’alternative à la saignée, se sont également disqualifiés.

La dévastation sociale qui a été imposée, au nom du remboursement de la dette et du renflouement des banques, aux salariés, aux retraités, à la jeunesse aurait pu – il y a des exemples ailleurs – favoriser un vote de repli, de vaine protestation. Il n’en a rien été. En plaçant largement en tête Syriza et son chef de file, Alexis Tsipras, les Grecs ont choisi la gauche qui propose une alternative progressiste, sociale et démocratique à la politique d’austérité.

L’espoir vient, ont répété les militants de la gauche pendant toute la campagne. Aujourd’hui, l’espoir est là pour la Grèce, mais aussi pour l’Europe. Rarement scrutin national n’avait été autant observé dans toute l’UE que celui qui vient d’ouvrir une brèche dans l’eurolibéralisme. Bien sûr, dimanche, les grands prêtres de la politique d’austérité étaient rongés d’inquiétude, et ils avaient raison de l’être. Mais, dans toute l’Europe, chez les salariés, au sein d’une gauche qui ne renonce pas à la transformation sociale, le vote grec est une excellente nouvelle. Il ouvre la possibilité de remettre en cause, à une échelle beaucoup plus vaste, le dogme de l’Europe libérale, de la concurrence libre et non faussée, que les Français rejetèrent par référendum, il y a tout juste dix ans. À cette époque, les dirigeants européens et Nicolas Sarkozy avaient réussi à étouffer un temps la démocratie. Elle rejaillit avec une force décuplée du côté d’Athènes. Le combat pour l’Europe sociale prend une nouvelle vigueur. Merci la Grèce.

 

http://www.humanite.fr/merci-la-grece-563599

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article