Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 23:03

Le Front Syndical de Classe dénonce les mensonges impérialistes contre la Syrie, similaires à ceux déversés contre la Libye.

Ley-Ngardigal Djimadoum

 

A l’international aussi, les "chiens de garde" sont à l’œuvre 

 

Déclaration du Front Syndical de Classe

 Malgré le matraquage en règle, on peut considérer que « l’opinion » en général et celle des militants syndicaux en particulier sont assez critiques quant au positionnement des médias dominants et des experts grassement payés pour délivrer "l’information" économique destinée à légitimer les politiques d’austérité et convaincre les peuples qu'ils doivent encore et toujours se serrer la ceinture (jusqu'à en mourir ?) pour que le champagne puisse continuer à couler à flots sur les beaux quartiers.

Curieusement, on ne retrouve pas la même vigilance s’agissant de la politique internationale, en particulier lors d’événements critiques sur lesquels l'attention et l'émotion sont polarisées par des campagnes médiatiques de grande intensité. Pourtant, sans même remonter aux manipulations des guerres coloniales, l’expérience devrait être un vaccin redoutable. Pour ne citer que deux cas parmi un grand nombre :

•    Il y a eu medias-mensonges en 1991 puis en 2003 à propos de l’Irak et ses « armes de destruction massive » !

•    Plus récemment, la Libye a subi une intervention impérialiste camouflée en « intervention-humanitaire-pour-la-liberté-et-la-démocratie »  et la résolution 1973 du Conseil de sécurité qui autorisait seulement la neutralisation de l’espace aérien libyen ("no-fly zone") a donné lieu à bombardements intensifs et intervention directe aux côtés d’une fraction armée du peuple libyen.

A chaque fois, la propagande médiatique fait ainsi état de situations d’urgence avec des populations civiles directement menacées par des « tyrans inhumains» pour justifier auprès de l’opinion des interventions militaires directes ou indirectes, au nom des droits de l’homme : Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi, Bachar El-Assad... qu'on invitait quelques années auparavant, quand les intérêts impérialistes le réclamaient, deviennent en peu de temps des « fous sanguinaires » (tandis que les amis-tyrans de toujours, les Mubarak ou Ben Ali, on les soutient jusqu'au bout, sans parler bien sûr des « grands démocrates » du Qatar ou d'Arabie Saoudite....).

Mais les peuples au nom desquels on s'émeut officiellement, on s'en moque autant que les grecs qu'on affame aujourd'hui ou même que les chômeurs qu'on accuse de profiter grassement du système. Les interventions militaires sont bien sûr destinées en fait à contrôler une région et ses ressources, à la remodeler au gré de l’intérêt des grandes puissances, sans que jamais les peuples soient au centre des préoccupations : qu'en est-il de la situation des peuples irakien ou libyen après les guerres impérialistes ?

Aujourd'hui, c'est au tour de la Syrie d'être dans la ligne de mire, la Syrie et l’Iran étant inscrits dans l’agenda du remodelage impérialiste du Grand Moyen-Orient depuis plus de 10 ans !

Sur toutes les télés, le média-cirque bien rodé est reparti  avec comme toujours un seul son de cloche, coïncidant miraculeusement avec l’intérêt des grandes puissances occidentales : régime sanguinaire contre population pacifique et désarmée, meurtres de masse, exactions... et l'appel sous-jacent à l'intervention militaire.

Concernant la Syrie, les sources privilégiées par nos médias sont celles émanant de l’Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) basé à Londres sans aucune vérification. Et quand les observateurs envoyés par la Ligue Arabe elle-même dénoncent les exactions militaires des « manifestants pacifiques », on les fait taire.

L’interlocuteur politique privilégié est le Conseil National Syrien (CNS) dominé par les intégristes religieux (salafistes) ; il agit militairement, appelle à l’intervention armée étrangère et bénéficie d’ailleurs déjà de cette aide, tandis que le Comité National de Coordination pour le Changement Démocratique (CNCD), totalement opposé à toute intervention étrangère, est totalement ignoré (à l’exception d’une récente interview dans l’Humanité de son porte-parole Haytham Manna).

Par ailleurs, au plan régional, l’alliance avec les monarchies ultra réactionnaires du Golfe (Qatar et Arabie saoudite) qui dominent dans la Ligue arabe, maîtres d’œuvre de l’intervention armée au Bahreïn pour mater dans le sang le mouvement populaire, illustre sans contradiction possible le mensonge du soutien occidental au mouvement populaire dans les pays arabes !

Une démarche syndicale indépendante, anti-oligarchique et anti-impérialiste

Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons que nous étonner et nous indigner du contenu de l’appel intersyndical national signé le 10 février par 5 organisations (CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa) qui prend pour argent comptant les proclamations de la presse aux ordres et des services secrets étatsuniens ou français, en appelle à des sanctions contre la Syrie, justifie la politique d’ingérence des grandes puissances et finalement prépare l’intervention militaire.

Au minimum, une telle cécité et un tel suivisme témoignent sur ce terrain aussi de la perte totale de repères de classe des directions nationales et de leur perte de lucidité concernant les enjeux de notre époque ! Comment manquer de voir que les interventions guerrières répétées du bloc occidental sont le contrepoint de la crise qui frappe le système, le prolongement dans les politiques extérieures des politiques d’austérité imposées aux peuples d’Europe eux-mêmes ?

La solidarité internationale du mouvement syndical progressiste digne de ce nom s’est toujours exprimée dans le respect de la souveraineté des peuples. Par exemple, des millions d’européens sont descendus dans la rue en 2003 pour s’opposer à l’intervention armée en Irak, sans que cela signifie le moins du monde un soutien au régime irakien. Simplement, il s’agissait de s’opposer à une intervention extérieure prétextant de faux motifs pour des objectifs politiques qui se sont soldés par un véritable désastre, l’éclatement d’une société et la mort de centaines de milliers de civils !

L’opinion publique avait raison contre les va-t’en-guerre et les mêmes raisons demeurent valables pour ce qui est des enjeux de l’heure !

Et il faudrait à présent céder aux injonctions des interventionnistes déguisés en « journalistes » ou en « philosophes » au nom de la défense des droits de l’homme par ailleurs à géométrie variable ?

Si l'on est attaché à l’indépendance syndicale, le positionnement syndical devrait au minimum se fonder sur une appropriation indépendante de l’information à l’égard de l’appareil de production dominant de l’information qui s’apparente de fait à un appareil de propagande ! A partir de ses propres principes et de ses propres sources d’information dûment contrôlées.

La bataille pour la Paix et la solution politique des conflits en cette période de crise grave et de montée des périls constitue un devoir majeur pour le mouvement syndical. Pour défendre les travailleurs et les peuples, les directions syndicales feraient bien mieux de dénoncer l'impérialisme et d’appuyer une solution politique dans cette partie du monde plutôt que d’attiser l’incendie !

 

Dimanche 12 février 2012

 

Le Front Syndical de Classe

12 février 2012

 

http://www.frontsyndical-classe.org/article-a-l-international-aussi-les-chiens-de-garde-sont-a-l-oeuvre-99156572.html

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 23:48
PCN-SPO / FOCUS : LES PHOTOS DE LA HONTE DE L’US MARINE CORPS !
Des Marines qui choisissent le drapeau de la SS comme emblème de leur unité. Tout l’arrière plan idéologique qui relie l’Américanisme – ce Nazisme du XXIe siècle – au IIIe Reich surgit dans ce symbole.
Curieusement (ou plutôt pas …), on n’entend guère les « machins » du pseudo « antifascisme » de salon à vocation alimentaire franco-belge, liés aux gouvernements et aux polices politiques, sur ce sujet brûlant. Comme à chaque fois que l’OTAN ou les USA sont mis en cause !

Marine Corps Times (2012 02 10) reports: "Marine Corps scout snipers used the logo of the notorious Nazi SS organization while in Afghanistan in 2010, the service acknowledged Thursday. The logo appeared on a flag in a photograph of the platoon taken in September 2010 in Sangin district, a hotly contested area in Helmand province."
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:39

LE BILLET DE FABRICE BEAUR – Secrétaire-général du PCN-NCP.

 

LA CORRUPTION A ETE CIVILISEE EN RUSSIE  (12/02/2012)

 

L'élection présidentielle russe approchant, le 4 mars prochain, nos media occidentaux font tourner la machine à caricaturer la Russie à plein régime. Et bien évidement, le thème de la corruption arrive en tête.

 

Loin de moi de nier cette réalité en Russie. Je la connais et la vis dans mon quotidien en Russie.Je tiens tout simplement dans ce modeste Billet à remettre les choses à leur place. Son histoire doit être abordée et remise en perspective dans le contexte actuel. Mais ils l'ignorent la plupart du temps par inculture ou part intérêt vis-à-vis de leur attitude partisane. Bien loin des préoccupations professionnelles du journalisme !

 

En effet, grâce à Vladimir Poutine, la corruption est devenue "normale et civilisée" en Russie, estime son directeur de campagne dans une interview parue vendredi dernier. "Poutine n'a rien inventé. La corruption existait sous la Russie tsariste", déclare le cinéaste Stanislav Govoroukhine, 75 ans, dans un entretien au quotidien Troud. "Dans les années 1990 (après la fin de l'URSS en 1991-NDLR), ce n'était plus de la corruption, c'était un vol scandaleux, un pillage au grand jour. Des milliards ont été volés, des usines, des secteurs entiers. Ils ont détruit et volé, mis la Russie à genoux."

 

"Aujourd'hui, nous sommes revenus à une corruption 'normale', 'civilisée' qui, hélas, existe aussi en Chine - même s'ils fusillent pour cela - en Italie et en Amérique", poursuit-il. Seule exception aux yeux du directeur de campagne, la période stalinienne. "Sous Staline, il n'y avait pas de corruption. Elle s'est épanouie dans les dernières années de l'Union soviétique."

 

Il y a encore beaucoup à faire. La solution serait la création d'une équipe de choc justice-police avec sanctions à la chinoise. Mais là encore nos bien-pensants occidentaux trouveraient à redire en défendant les "Droits" ... des corrompus et des voleurs ! Tout comme dans les années 90 lorsqu'ils parlaient des "démocrates" alors que nous avions à faire à des gangs de grands bandits sans foi ni loi.

Remarquez que ces mêmes personnes défendent bien les gangs islamo-terroristes dans les pays arabes en parlant de "révolutions populaires". L'Occident restera toujours l'Occident !

 

(Avec Reuters)

 

Fabrice BEAUR

 

Fabrice BEAUR devant la Commission électorale régionale du Kraï de Krasnodar (Sud de la Russie) lors des élections législatives du 4 décembre 2011.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 15:37

JACQUES LACAZE, SECRETAIRE DE L'UNION LOCALE CGT DE LIEVIN (62) SE DESOLIDARISE ET CONDAMNE LA DECLARATION DE LA CGT SUR LA SYRIE

Ley-Ngardigal Djimadoum

 

JACQUES LACAZE, SECRETAIRE DE L'UNION LOCALE CGT DE LIEVIN (62) SE DESOLIDARISE ET CONDAMNE LA DECLARATION CRIMINELLE DE LA CONFEDERATION CGT QUANT A LA SYRIE

 

 Le communiqué du 9 février signé par la CGT à propos des évènements en Syrie, est d'une  dangerosité sans pareille. Il est criminel. Je m'en désolidarise totalement. Nous devons demander des comptes à Thibault et à la direction nationale de la CGT devant cette infamie. Thibault soutenant Sarkozy Merckel et Obama ça défrise. Il suffit de regarder honnêtement les infos pour savoir que comme en Libye l'impérialisme, ennemie des peuples du monde et du notre en particulier est à la manoeuvre pour détourner une juste lutte du peuple Syrien à son profit; Mon écoeurement est total et, camarade, les choses ne peuvent pas en rester là. Thibault doit rendre des compte.

 

J'apporte mon soutien total à la lutte du peuple Syrien qui souhaite que ses revendications fondamentales soient satisfaites. Ce peuple a le droit de régler lui même ses propres affaires sans intervention extérieure, ce qui en train de se passer. Les personnes honnêtes, les militants qui cherchent des infos sur ces luttes les trouvent. Ceux qui croient comme vérité d'évangile une presse et une radio aux ordres qui annoncent chaque jour depuis plusieurs mois qu'il y a des centaines de tués en Syrie et donne le même chiffre  de 6 000 ne sont pas crédibles. Les reportages montrant que des milices sur armées mènent une véritable guerre contre le pouvoir actuel et le peuple syrien sont facilement accessible. Les ordinateurs de la confédération sont ils en panne?

 

Jacques Lacaze secrétaire général de l'UL CGT de Liévin

 

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-jacques-lacaze-secretaire-de-l-union-locale-cgt-de-lievin-62-se-desolidarise-et-condamne-la-decla-99110190.html

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 01:01

 

1-copie-2.jpg

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 01:00

vingt-huit martyrs et 235 blessés, dernier bilan des deux explosions terroristes à Alep

10 Fév 2012

 

Damas  / Le ministère de l'intérieur a indiqué qu'après l'escalade des campagnes d'incitation et de soutien logistique et médiatique des milieux extérieurs aux groupes terroristes armés contre la Syrie et son peuple, la ville d'Alep a été connu ce matin u n double attentat-suicides à l'aide de deux voitures bourrées d'explosifs, faisant 28 martyrs et 235 blessés parmi les militaires, les civils et les enfants.

Dans un communiqué publié aujourd'hui à Damas, le ministère de l'intérieur a précisé : "A 9h:00 du matin un terroriste conduisant un microbus portant une fausse plaque d'immatriculation s'est foncé droit vers un point de contrôle sécuritaire à l'accès du secteur d'al-Argoub fréquentée par les citoyens", soulignant que le terroriste s'est fait explosé, faisant 11 martyrs et 130 blessés, en majorité des civils et des agents de l'ordre qui s'y trouvaient et causant entre autres des dégâts matériels dans les bâtiments à proximité du lieu de l'explosion.

20120211-005629.jpg

Le communiqué a aussi souligné qu'après quelques minutes, un autre terroriste conduisant un microbus s'est fait exploser devant le siège de la branche de la sécurité militaire dans le quartier d'Alep al-Jadida, faisant 17 martyrs et 105 blessés parmi les militaires, les civils et même des enfants, causant également d'énormes dégâts matériels dans les voitures et les bâtiments limitrophes au lieu de l'explosion.

Le communiqué fait savoir que les services spécialisés au sein du commandement du gouvernorat ont été aussitôt dépêchés vers les lieux des deux explosions, pour diligenter une enquête sur la base des preuves à partir des lambeaux et des débris de matières explosives et les avaient envoyés aux laboratoires de la sécurité criminelle pour déterminer l'identité des victimes et des auteurs des deux attentats.

Le ministère de l'intérieur a en outre affirmé que de tels actes terroristes ne peuvent saper le moral des services de sécurité pour poursuivre leur devoir dans le rétablissement de la sécurité, extirper le terrorisme et la traque de tout criminel visant à porter atteinte à la sécurité de la patrie et du citoyen, imputant la responsabilité de l'effusion de sang syrien aux parties et aux pays régionaux et occidentaux qui soutiennent les groupes terroristes armés en arme en argent.

20120211-005649.jpg

Le ministère a de surcroît appelé les citoyens à ne pas hésiter à jouer leur rôle d'informer les services sécuritaires de n'importe quel cas suspect lié aux terroristes et à leurs mouvements.

De même, le ministère de la santé a indiqué que le dernier bilan des victimes des deux explosions terroristes qui avaient visé ce matin la ville d'Alep (grande ville du nord de Syrie) fait état de 28 martyrs et de 235 blessés, militaires et civils, dont nombre d'enfants.

un communiqué publié par le ministère de la santé fait état de quatre sacs médicaux comprenant des parties de corps humain que les autorités médico-légales travaillaient pour les identifier.

20120210-123035.jpg

Les deux explosions terroristes qui avaient visé ce matin un siège de la Sécurité militaire d'Alep et un des forces de maintien de l'ordre, avaient fait un lourd bilan de martyrs et de blessés et causé des dégâts matériels considérables dans les quartiers avoisinants.

Les équipes de secours poursuivent leurs opérations de sauvetage et leur recherche pour retirer les corps des victimes des décombres.

20120210-123128.jpg

Le ministre de la santé, Dr Waël al-Halqi, a fait savoir que ces chiffres ne sont que temporaires "or un grand nombre des victimes de l'explosion sont grièvement blessés et leur état est critique", a-t-il précisé.

Dr al-Halqi a assuré que toutes les équipes médicales dans les hôpitaux publics et privés s'étaient mobilisées et s'étaient mises à leurs postes pour accomplir leur devoir national humanitaire, de même que les habitants de la ville qui s'étaient mobilisés eux aussi pour aider au secours et pour donner le sang pour les blessés.

Il a affirmé à cet effet que tous les besoins des hôpitaux sont assurés, le ministère possédant effectivement une réserve stratégique de médicaments et de matériels médicaux pour tous les cas d'urgence.   Bulletin français 20120210-122933.jpg

20120210-123100.jpg

20120210-123158.jpg

20120210-123239.jpg

20120210-123307.jpg

20120210-123338.jpg

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 00:59

Obsèques de 39 martyrs de l'armée et des forces de l'ordre

11 Fév 2012

 

Damas  /  Les obsèques de 39 martyrs de l'armée et des forces de l'ordre, visés par les groupes terroristes armés dans la banlieue de Damas et à Homs, ont eu lieu aujourd'hui à partir des deux hôpitaux, militaire de Tichrine et de la Police à Damas, vers leurs dernières demeures dans leurs villes et villages.

Les martyrs sont : le colonel Samih Abou Tafech (Soueidaa), le lieutenant-colonel Awad Salem Saleh (Daraa), le commandant M'amoun Yassin Yassine (Idleb), le capitaine Manhal Ahmad al-Qadi (Lattaquié), l'adjudant chef Ali Issa Abboud (Lattaquié), l'adjudant chef Tareq Samir Salmane (Lattaquié), l'adjudant Hamzeh Ahmad Dayyoub (Lattaquié), le sergent-chef Mohammad Saad al-Dine Abdel Karim (Deir Ezzor), le sergent-chef Nawras Souleymane Dib (Lattaquié), le sergent-chef Ghaleb Abdel Razzak al-Abras (banlieue de Damas), le sergent chef Mohammad Nadim al-Berri (Lattaquié), le sergent Bassel Ali Idriss (Lattaquié), le sergent Baha' Salim Omran (Lattaquié), le sergent Amer Fateh Zayyoud (Lattaquié), le sergent Mohammad Ahmad Naqouh (Idleb), le sergent Obeida Ward al-Assi (Deir Ezzor), le sergent Mohammad Khalaf Kriban (Raqqa), le sergent Ismaïl Salim Ismaïl (Hama), le caporal Omar Hussein Wawieh (banlieue de Damas), le caporal Mohammad Ahmad Khalaf (Alep), le caporal Daoud Mohammad Khalaf (Deir Ezzor), le conscrit Faraj Zakaya Yehya al-Saleh (Alep), le conscrit Faraj Allah Zeino Zeino (Alep), le conscrit Yasser Jamil Hmeid (Alep), le conscrit Yehya Zakaraya al-Abadi (Alep), le conscrit Oday Ahmad Obeid (Idleb), le conscrit Mohammad Kheir Abdallah al-Baroudi (Idleb), le conscrit Ahmad Akel Mheimid (Idleb), le conscrit Ali Hussein Hussein (Deir Ezzor), le conscrit Jamil Aref al-Degher (Deir Ezzor), le conscrit Najib Mohammad Najoum (Hassaké), le conscrit Abdel Hamid al-Falah (Hassaké), le conscrit Mohammad Abdallah Fleij (Palmyre), le conscrit Omar Abdel Karim Zneiqa (Daraa), le conscrit Abdel Qassem al-Nasser (Daraa), le conscrit Abdel Hamid Othmane (banlieue de Damas), le conscrit Berazan Iskane Omar (Hassaké), le policier Jalal Mohsen al-Jba'i (Soueidaa) et le policier Ahmad Youssef Jbawi (Daraa).

Les familles des martyrs ont exprimé leur confiance en la capacité du peuple syrien de surmonter sa crise via l'attachement à l'unité nationale, tout en mettant l'accent sur les sacrifices consentis par l'armée arabe syrienne pour défendre la patrie.

20120211-162220.jpg 

Elles ont souligné leur disposition à sacrifier leur vie pour défendre la stabilité et la sécurité de la patrie, affirmant que le peuple syrien restera ferme face au complot visant la Syrie.

Elles ont condamné certaines positions arabes et internationales qui incitent à l'effusion de sang des Syriens pour provoquer le chaos et déstabiliser la Syrie.

Les familles des martyrs se sont dites fières de leurs fils qui se sont sacrifiés pour faire face aux groupes terroristes armés qui tentent de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité de la patrie.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 00:59

Le secrétaire général du ministère irakien de l'Intérieur: le trafic illégal d'armes vers la Syrie se poursuit via les frontières

11 Fév 2012

 

Bagdad / Le secrétaire général du ministère irakien de l'Intérieur, Adnan al-Assadi, a affirmé que des éléments armés irakiens s'étaient mis en route vers la Syrie et que le trafic d'armes se poursuivait de l'Irak vers la Syrie via les frontières. Al-Assadi a déclaré en avoir des informations de renseignements qui prouvent ces deux faits.

"La contrebande d'armes se déroule depuis Mossoul via le poste frontalier Rabi'a en direction de la Syrie. Elle se fait aussi par un poste frontalier près de Boukamal alors que le trafic à travers le gouvernorat d'al-Anbar est plus difficile parce que c'est trop loin, a clarifié al-Assadi.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 00:58

Condamnations du double attentat survenu hier à Alep…Ban Ki-Moon présente ses condoléances à la Syrie, peuple et gouvernement

11 Fév 2012

 

Capitales  /  Nombre de personnalités populaires, de partis et de forces arabes ont condamné le double attentat suicide survenu hier à Alep.

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Kee-moon, a condamné ces attentats, tout en présentant ses condoléances aux familles des victimes, au gouvernement et au peuple syrien.

Il a souligné la nécessité de mettre fin à la violence de toute source, affirmant que tout acte de violence est incacceptable.

Il a fait savoir que la crise en Syrie ne sera réglée que par la voie pacifique.

De même, les fils de Jabal al-Arab ont affirmé leur rejet de ce double attentat terroriste, appelant le peuple syrien à s'unifier pour faire face aux complots et aux plans suspects.

Cheikh Ahmad al-Hejri, cheikh Akel premier de la confession des musulmans al-Mowahidine, a indiqué que le ciblage de la Syrie vise son rôle distingué dans la construction de la civilisation humanitaire et ses positions résistantes à tous les projets hostiles et aux plans visant à émietter la nation.

Cheikh al-Hejri a fait savoir que les actes de meurtre et de sabotage ne porteront jamais atteinte à la fermeté du peuple syrien.

De son côté, cheikh Hussein Jarbou', cheikh Akel de la confession des musulmans al-Mowahidine, a indiqué que la Syrie restera toujours le cœur de l'arabité, soulignant que les pseudo arabes au sein de la Ligue arabe ne sont que des gardes des bases américaines à la région.

Pour sa part, Cheikh Kamil Nasr a fait noter que ces actes terroristes sont une preuve claire sur l'échec des plans des conspirateurs contre la Syrie, appelant à l'affrontement des actes lâches qui visent les civils innocents et des agents de l'armée.

L'avocat Imad al-Tawil a souligné que les Syriens refusent tous les appels lancés par le Conseil d'Istanbul et son outil criminel qui perpètre des actes terroristes contre les Syriens.

En outre, l'Union générale des syndicats des ouvriers a fait savoir que les groupes terroristes armés avaient prouvé une autre fois via le double attentat terroriste leur contribution au projet sinoiste-américano-occidento-arabe visant la Syrie.

Dans un communiqué, l'Union générale des syndicats des Ouvriers a indiqué que de tels actes terroristes n'obligeront pas les ouvriers et le peuple de la Syrie à renoncer à la poursuite du travail, de la production et de la lutte contre le terrorisme.

Dans un communiqué similaire, l'Union générale des paysans a indiqué que ce double attentat-suicide a lieu après l'avortement par la Russie et la Chine du projet de résolution présenté par le Maroc et la France au Conseil de sécurité.

Le communiqué impute la responsabilité de ces explosions et de la poursuite de la violence aux pays occidentaux et à la Ligue arabe qui soutiennent les gangs perfides et de trahison se trouvant à Istanbul. 

Dans le même contexte, des académiciens et des avocats, ont fait noter que ces attentats sont un terrorisme organisé puni par la loi internationale car il menace la sécurité de l'Homme.

Dans une déclaration à l'agence SANA, M. Nizar al-Skeif, bâtonnier des avocats en Syrie, a indiqué que ce crime parachève les plans des conspirateurs contre la Syrie et reflète la culture des fatwas de ceux qui manquent les valeurs de l'Islam et sa moralité.

20120211-152203.jpg

De son côté, M. Mohammad Wassil, doyen de la faculté des droits à Damas, a souligné que ces attentats s'inscrivent dans le cadre de l'escalade de l'incitation contre la Syrie.

Pour sa part, M. Mohammad Kheir al-Akkam, membre du personnel enseignant dans la faculté des droits à l'université de Damas, a fait noter que les lois internationales et locales criminalisent de tels attentats terroristes, ajoutant que ces crimes sont injustifiés et ne fait pas différence entre un citoyen et autre.

Mme Kinda al-Chammat, professeur de la loi internationale à la faculté des droits à l'université de Damas, a affirmé que tous ceux qui s'étaient impliqués dans les doubles attentats suicides seront punis quels qu'ils soient, Syriens ou autre.

Il a indiqué que les preuves soulignent que lesdits attentats sont survenus en vertu d'une fatwa adoptée par le Conseil de l'Union Mondiale des Musulmans qui n'était qu'un facteur d'incitation pour l'effusion de sang syrien.

L'avocat Ahmad Hajj Souleymane, président de la branche de l'ordre des avocats, a qualifié de "tragiques" lesdits attentats qui visent à porter atteinte à la stabilité de la patrie et à la confiance du citoyen.

D'autre part, des personnalités, des partis et des forces nationales et religieuses libanaises ont dénoncé le double attentat à Alep.

Dans un communiqué, le rassemblement des commissions et des Ligues populaires au Liban a fait savoir que ce qui se déroule en Syrie et lesdits attentats visent le peuple, la patrie et la société.

Le communiqué met en garde contre les plans étrangers et sionistes tramés contre la Syrie, appelant à déployer tout effort pour faire face et résister à ces plans.

De même, M. Mustafa Malas, président de la rencontre de solidarité nationale au nord du Liban, a souligné la nécessité que le peuple syrien soit conscient de la gravité de cette phase et s'unifie pour faire face à ce danger.

20120211-152229.jpg

Il a dénoncé les appels de certains pays arabes à armer la soi-disant "l'opposition" et à imposer un embargo au peuple syrien qui démasque leurs intentions agressives.

Dans d'autres communiqués, le mouvement libanais al-Omma et le front de l'action islamique ont affirmé que le sabotage de la structure de l'Etat ne réalise que les intérêts d'Israël et des Etats-Unis, appelant à unifier le rang pour faire face à la sédition locale et au complot extérieur visant l'unité de la Syrie et la fermeté de son peuple.

Par ailleurs, M. Nadim al-Chemali, secrétaire général du Parti de la jeunesse du Liban Arabe, a appelé l'armée arabe syrienne à frapper de main de fer toute personne qui avait tué en Syrie.

De même, les organismes, les directions et les syndicats palestiniens ont condamné ces actes terroristes. L'état major de l'armée de libération de la Palestine a estimé que le complot tramé contre la Syrie a pour but de viser la cause palestinienne juste.

Dans un communiqué, l'état major a souligné la disposition à sacrifier la vie pour l'unité, la stabilité, la sécurité, la dignité et les principes de la Syrie ferme.

Dans un communiqué similaire, le secrétariat général de l'Union générale des écrivains et des journalistes palestiniens a appelé les fidèles de la nation à soutenir la Syrie face aux plans de l'Occident colonialiste qui visent à démembrer le monde arabe.

Dans un autre communiqué, la commission générale des réfugiés palestiniens arabes a qualifié d' "odieux" le double attentat survenu hier à Alep.

Dans le même contexte, le front de la lutte populaire palestinien a affirmé que les ennemis de la Syrie et de la nation des pays occidentaux et du sionisme mondial qui soutiennent les groupes terroristes armés œuvrent pour poursuivre leurs plans criminels en vue de porter atteinte à la fermeté du peuple syrien et sa direction.

Dans un communiqué, le front a indiqué que le peuple palestinien et la résistance appuient la Syrie, peuple, direction et armée.

De son côté, le parti communiste palestinien a fait noter que ce double attentat s'inscrit dans le cadre des crimes odieux perpétrés par les groupes terroristes armés.

Dans un communiqué, le parti a exprimé sa confiance en la capacité de la Syrie de vaincre le complot et d'en sortir plus forte.

La commission centrale du mouvement de Fath al-Intifada, a estimé dans un communiqué que les auteurs de ce crime odieux sont les outils d'un plan hostile soutenu par les Etats-Unis, les forces de l'Occident colonialiste et nombre de dirigeants arabes qui violent le corps de la nation arabe.

Dans un communiqué similaire, le front populaire de Libération de la Palestine, direction générale, a indiqué que les crimes commis contre le peuple syrien sont une traduction directe des liens entre le régime officiel arabe et le projet américano-sioniste.

Dans un autre communiqué, le mouvement palestinien des jeunes de retour a estimé que ce qui est arrivé aujourd'hui parachève les scénarios perfides visant la Syrie et ses positions résistantes et prouve la faillite du Conseil d'Istanbul et ses alliés des pays arabes et européens.

Pour leur part, les tribus d'al-Sada al-Achraf al-Bouslamah en Syrie et en Irak et la tribu de Anzet Acha'er al-Hasneh, ont affirmé dans un communiqué que ce double attentat fait suite les chapitres du ciblage américain, sioniste, occidental et arabe du peuple arabe en Syrie, en Irak, en Palestine et dans les autres pays arabes pour exécuter un plan d'affaiblir la fermeté arabe face à l'offensive sioniste raciale.

20120211-152252.jpg

En outre, le réseau syrien des droits de l'homme, a de son côté condamné le recours de la soi-disant "l'opposition de l'extérieur" aux actes d'explosion, d'enlèvement, de meurtre et d'incendie après son échec de trouver des partisans parmi les citoyens syriens.

Dans un communiqué, le réseau a fait savoir que les aspects de violence armée en Syrie qui portent le titre de la soi-disant "armée libre" et de l'opposition à l'extérieur qui œuvre pour aggraver la conjoncture en Syrie via le terrorisme et la violence armée sont l'une des formes des violations interdites par les principes des droits de l'homme et de la loi internationale.

Le communiqué appelle les organisations de Human Rights Watch et d'Amnesty a visité la Syrie pour constater l'ampleur de la catastrophe humanitaire qui avait fait beaucoup de victimes parmi les militaires et les civils.

Dans un communiqué, l'Union des écrivains arabes a imputé la responsabilité de ce double attentat aux départements occidentaux, américains et sionistes et à leur allié et à leur outil, le Conseil d'Istanbul.

D'autre part, le commandement général des pionniers populaires de la guerre de la libération a fait noter dans un communiqué similaire que les actes terroristes visant les villes syriennes sont perpétrés par le Conseil d'Istanbul et les cheikhs de la sédition.

Dans un communiqué similaire, le centre consultatif des études et des droits de l'homme a estimé que ces deux actes terroristes visant la ville d'Alep sont un crime barbare et une vengeance des habitants de la ville pour leur soutien à la patrie.

Le communiqué réclame à toutes les organisations internationales opérant dans les domaines des droits de l'homme à adopter une position neutre vis-à-vis de ce qui se déroule en Syrie.

Pour sa part, le parti Syrie la Patrie a condamné d'un communiqué ce double attentat terroriste, appelant le peuple syrien à s'écarter de la violence et de l'extrémisme et à rejeter toutes les tentatives visant la sécurité et la stabilité de la patrie.

En outre, les organisations populaires et les Unions syndicales palestiniennes ont indiqué dans un communiqué que ces actes criminels ne porteront aucune atteinte à la fermeté de la Syrie résistante, affirmant qu'elle sortira plus forte de sa crise.

Le ministère ukrainien des Affaires Etrangères a condamné les deux attentats terroristes, affirmant son rejet de toute forme d'ingérence étrangère dans les affaires de la Syrie.

Un communiqué publié aujourd'hui par le ministère montre que l'Ukraine est favorable à la reprise de l'action des observateurs arabes en Syrie, appelant toutes les parties à cesser la violence et à se mettre sur la table du dialogue pour résoudre tous les différends.

Dans un contact téléphonique avec la télévision syrienne, MM Amin Htteit, expert stratégique, et Amer al-Tal, rédacteur en chef du réseau jordanien des nouvelles d'al-Wihdé, ont fait noter que les actes terroristes survenus aujourd'hui à Alep sont un des chapitres de la guerre programmée par les sioniste et financé par le cheikhs de Golfe contre la Syrie.

Pour leur part, les partis l'Union socialiste arabe, le communiste syrien unifié et le mouvement des socialistes arabes, ont condamné les deux explosions terroristes survenus à Alep, affirmant que ces actes criminels montrent la faillite et la dépression dans lesquelles se trouvent les conspirateurs contre la Syrie.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, le parti l'Union socialiste arabe a affirmé sa confiance en la capacité du peuple syrien de rétablir la sécurité et la stabilité dans son pays pour aller de l'avant dans le renforcement des réformes.

Le communiste syrien unifié a lui aussi appelé, dans un communiqué publié aujourd'hui, au renforcement de l'unité nationale et à la lutte constante contre les complots tramés contre la Syrie afin de réaliser les réformes dans les différents domaines politique, économique et sociale.

Un communiqué publié également par le mouvement des socialistes arabes estime que les deux attentats commis à Alep s'inscrivent dans le cadre des explosions précédentes qui avaient frappé plusieurs endroits à Damas. "Ces actes criminels odieux sont en représailles du peuple syrien qui s'est montré ferme, attaché à ses positions nationales et soutenant le processus de réforme et de développement conduit par le président al-Assad", ajoute le communiqué.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 00:57

Les communautés syriennes dans les pays d'immigration condamnent le double attentat survenu hier à Alep

11 Fév 2012

 

Sydney  /  Les communautés syriennes dans les pays d'immigration ont vivement condamné le double attentat survenu hier à Alep, qui avait fait des dizaines de martyrs et des centaines de blessés entre les civils, les enfants et les militaires.

La communauté syrienne en Tchèque a dénoncé cet acte terroriste, tout en rejetant toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la mère patrie.

Dans un communiqué, les membres de la communauté ont exprimé leur confiance en la capacité de la Syrie via la maturité de son peuple et l'appui à l'armée nationale, de faire face au complot sans précédent.

Le communiqué souligne la nécessité de s'attacher à l'unité nationale et au programme de réforme global sous la direction de la Syrie, tout en condamnant le rôle de la Ligue arabe dans l'internationalisation de la crise et le soutien des groupes terroristes par l'arme et l'argent.

20120211-152355.jpg

Dans un communiqué similaire, dont l'agence SANA avait reçu une copie, la communauté syrienne et arabe en Australie a fait savoir que cet attentat est l'une des plus odieuses images de terrorisme visant la Syrie par les forces de mal arabes et occidentales.

La communauté a appelé tous les Syriens et les honnêtes dans le monde à s'unifier face à l'offensive médiatique et à la guerre universelle visant la Syrie renouvelable, soulignant son appui à la Syrie, direction, peuple et armée face au terrorisme, et aux réformes lancées dans le pays.

Dans un communiqué similaire, l'Union nationale des étudiants de la Syrie, Branche de Slovaquie, a affirmé que les actes perpétrés par les groupes terroristes armés contre les Syriens ne porteront aucune atteinte à la fermeté du peuple syrien qui s'attache toujours à l'unité nationale et au programme de réforme globale sous la direction du président Bachar al-Assad.

Par ailleurs, les membres de la communauté syrienne aux Pays-Bas, représentée par la commission nationale des émigrés syriens, ont exprimé dans un communiqué leur confiance en la capacité de la Syrie, peuple, direction et armée de faire face à l'offensive politique et médiatique sans précédente ciblant la Syrie via les chaînes satellitaires d'incitation.

20120211-152421.jpg

Le communiqué souligne que la seule voie pour sortir de la crise est l'attachement à l'unité nationale et l'appui aux réformes lancées par le président Bachar al-Assad.

De même, les membres du forum syro-américain et les membres de la communauté syrienne aux Etats-Unis ont affirmé, dans un communiqué, que ces attentats criminels lâches sont le coût de la dignité des Syriens, tout en mettant l'accent sur le rôle de l'armée arabe syrienne intrépide dans la protection de la patrie.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article