Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 23:14

 

 

14 Octobre 2011 : l’ HEURE ZERO de la Libération nationale est arrivée en Libye. La Bataille pour la libération de Tripoli commence !
Kadhafi c’est toujours et encore la REVOLUTION VERTE …
 
Par Luc MICHEL / ELAC-RESISTANCE
PCN-SPO/ 2011.10.15 /
 
A l’appel de Moammar Kadhafi, appelant à l’insurrection libératrice ce 14 octobre, qui démontre qu’il est toujours le guide de la LIbye, la RESISTANCE JAMAHIRIYENNE et les commandos de l’ARMEE VERTE à l’assaut des forces d’occupation de l’OTAN et des KOLLABOS du CNT.
 
La CENSURE MILITAIRE TOTALE est ordonnée aux medias occidentaux par la PROPAGANSTAFFEL de l’OTAN à Bruxelles depuis ce 14 octobre …
En vain : Voici les images que le Système made in USA ne veut pas que vous voyez !
 
Et ils parlent de « démocratie » :
la « démocratie » des USA et de l’OTAN en imposant la censure ou les mediamensonges !
la « protection des civils » en assassinant femmes, enfants, civils innocents, sous les bombes, les missiles, les tirs des Apaches …
 
Pendant ce temps, l’AFP continue à mentir sur la Libye …
Alors que même les TV sarkozystes parlaient hier des combats violents à Tripoli et Syrte (évoquant 300 rats morts), l’AFP ce samedi matin encore évoquait le « prise du dernier bastion kadhafiste » (sic). L’insurrection des pro-kadhafi à Tripoli, ignorée jusqu’en ce début d’après-midi, se résume à des « combats hier dans un quartier » (sic) et à des « opérations de ratissage du CNT » (resic).
 
L’AFP diffusee unilatéralement les mediamensonges du pseudo CNT et se fait la porte-parole du djihadiste Abdelhakim Belhaj, dirigeant d’Al-Gaida en Libye et « gouverneur militaire » de Tripoli par les armes et la volonté de l’OTAN. Alors que toute la capitale résonne des combats.
Quant à la disparition de l’Ambassadeur US à Tripoli, « disparu » depuis ce vendredi dans ces combats, l’AFP l’ignore totalement sur son fil d’actu.
 
 
Videos diffusées ce 15 janvier par la Résistance Jamahiriyenne :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ici une des rares videos montrées hier par les medias de l’OTAN et qui explique la censure imposée depuis par les Forces d’occupation de l’OTAN :
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 20:50
 
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 20:49

 

 Aïcha Kadhafi veut une enquête de la CPI sur la mort de son père

Un avocat d'Aïcha Kadhafi, fille du défunt leader Mouammar Kadhafi, a indiqué mercredi avoir envoyé une lettre au procureur de la Cour pénale internationale (CPI), sa cliente souhaitant savoir s'il enquête sur la mort de son père et de son frère Mouatassim.

"Aïcha veut savoir si le procureur Luis Moreno-Ocampo enquête sur ces meurtres, et si ce n'est pas le cas, pourquoi il ne le fait pas", a déc...laré à l'AFP Nick Kaufman, avocat de la fille de M. Kadhafi.

Mouammar Kadhafi, tout comme son fils Mouatassim, avait été tué le 20 octobre à Syrte par des rebelles libyens après avoir été capturés.

"D'après les informations à ma disposition, Mouammar Kadhafi et Mouatassim Kadhafi ont été capturés vivants à un moment où ils ne représentaient une menace pour personne", a soutenu l'avocat dans une lettre adressée au procureur et dont l'AFP a obtenu copie.

"Ils ont donc été assassinés de la plus horrible des manières et leurs corps ont été montrés et abusés de manière grotesque", a-t-il poursuivi, parlant de "meurtres brutaux".

La CPI avait émis le 27 juin des mandats d'arrêt contre Mouammar Kadhafi, le soupçonnant de crimes contre l'humanité commis à partir du 15 février lors de la répression de la révolte en Libye.

Son fils Seif al-Islam, arrêté le 19 novembre dans le sud de la Libye par d'anciens rebelles, et l'ancien chef des services de renseignements libyens Abdallah Al-Senoussi, dont l'arrestation n'a pas encore pu être confirmée, faisaient également l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI pour les mêmes faits.

"Comme vous le savez, votre analyse de la situation en Libye vous demande d'enquêter sur les crimes présumés commis par toutes les parties ayant participé au conflit", a souligné Me Kaufman dans sa lettre au procureur.

Contactée par l'AFP, la porte-parole du bureau du procureur Florence Olara n'a pas été en mesure de dire si le procureur avait reçu la lettre.

La CPI a compétence dans les dossiers concernant la Libye en vertu d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU datant du 26 février.

Aïcha, ses frères Mohamed et Hannibal, sa mère Safiya et de nombreux membres de la famille, surtout des enfants, ont été autorisés fin août à entrer en Algérie,
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 20:43

 

ALGER (Reuters) - Aïcha, fille de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi réfugiée depuis août en Algérie, veut que la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye mène une enquête sur les circonstances entourant la mort de son père et celle de son frère Moutassim.

Nick Kaufman, son avocat, a précisé mercredi avoir écrit au procureur de la CPI pour lui demander si une telle enquête avait été ou...verte à ce sujet.

Dans sa lettre, l'avocat affirme que l'ancien "guide" libyen et son fils Moutassim "ont été assassinés de la manière la plus horrible, leurs corps jetés ensuite en pâture (à la foule) et profanés, en contradiction totale avec la loi islamique".

"Les images de ces scènes de sauvagerie ont été diffusées à travers le monde, causant à ma cliente une profonde souffrance morale", ajoute l'avocat.
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 20:40

 

Un avocat d'Aïcha Kadhafi, fille du défunt leader Mouammar Kadhafi, a indiqué mercredi avoir envoyé une lettre au procureur de la Cour pénale internationale (CPI), sa cliente souhaitant savoir s'il enquête sur la mort de son père et de son frère Mouatassim.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 22:34

DECLARATION-PROGRAMME DU PCN-AMKP / "POUR UNE EUROPE DE BREST A VLADIVOSTOK AVEC LA TURQUIE!"

 

DECLARATION-PROGRAMME DU PCN-AMKP

 

Inanç KUTLU 

Réseau turcophone du PCN-AMKP /

Avrupa Milliyet Komunotarist Partisi

 

"Nous ne pouvons pas considérer que les succès que notre armée a remportés jusqu’à maintenant nous ont permis de réaliser le salut de notre pays. Ces victoires n’ont fait que préparer le terrain de nos réussites futures..."

(Atatürk, en 1923 lors d'un discours prononcé après la victoire des Turcs dans leur guerre d’indépendance)

 

Près d'un siècle après la Guerre de Libération et la fondation de la République moderne et révolutionnaire turque, le peuple turc se retrouve aujourd'hui face à un destin qui se doit d'être à la hauteur de sa résistance héroïque à l'agression impérialiste occidentale : celui de maintenir l'héritage de sa Révolution kémaliste, de le développer en fonction de la conjoncture du XXIe iècle, puis de répandre ses valeurs et son courage au-delà de ses frontières nationales.

 

L'ère des petits-nationalismes ayant laissé place à celle des Etats-Continents dans les nouveaux rapports de force internationaux, la Turquie comme tous les Etats-nations qui composent notre grande patrie continentale s'oppose géostratégiquement à la puissance thalassocratique américaine et anglo-saxonne.

Un conflit comparable à celui entre Rome et Carthage. 

Il est désormais évident aujourd’hui  que la Turquie est, de l’avis de tous les spécialistes de la géopolitique de l'Europe-puissance, une province de la Grande Nation continentale, cette Grande-Europe de Vladivostok à Reykjavik et du Québec au Sahara, pour laquelle se mobilise et combat toute l'avant-garde communautariste du PCN depuis les Années 60 !

 

I- LE PCN-AMKP EST UN PARTI ANTI-IMPERIALISTE!

 

Sous le commandement d'Atatürk, les forces turques ont vaincu les armées arméniennes, françaises et italiennes. Puis elles écrasèrent les armées grecques qui occupaient la ville et la région d’Izmir, la Thrace orientale et des îles de la mer Égée. Après la bataille du Sangarios, la Grande assemblée nationale de Turquie lui donna le titre de "Gazi" (le victorieux). Il parvient à repousser définitivement les armées grecques hors de Turquie. Suite à ses victoires, les forces britanniques se résignèrent à signer un premier armistice et furent exclues du pays. Atatürk et son armée libérèrent alors ce qu'il restait de l'Empire ottoman après des années de lente agonie, toute l'Anatolie et Istanbul, et fondèrent la République turque moderne, laïque et révolutionnaire. C’était la première victoire!

 

Le 6 juin 1944, le débarquement en Normandie des hordes américaines sur le territoire européen est une répetition des interventions impérialistes qu'avait jadis subit la Turquie. Nos media aux ordres parlent de la « libération ». Les militaires et les historiens anglo-saxons, eux, disent « l’invasion » depuis 1944. Dévastée, la majeure partie de l'Europe se voit libérée par la glorieuse Armée Rouge qui écrase les forces fascistes allemandes jusqu’à Berlin.

C'est cette période tragique de l'histoire européenne que les Américains jugent la plus opportune pour envahir l'Europe de l'Ouest et l'occuper militairement puis culturellement, à travers notamment le fameux "plan Marshall".

Que ce soit en Turquie ou en Europe de l'Ouest, c'est toujours la puissance continentale qui est visée par les déstabilisations dévastatrices engendrées par les ambitions impérialistes des forces thalassocratiques américaines et anglo-saxonnes.

Parce que la Turquie est pour le PCN-AMKP une province de la Grande-Europe continentale, la Guerre de Libération turque est considérée comme une des grandes étapes de la grande guerre de Libération européenne que nous prônons contre l'impérialisme anglo-américain!

# Le PCN-AMKP un parti anti-impérialiste, engagé dans une lutte de libération nationale européenne !

 

II- LA TURQUIE, C'EST AUSSI L'EUROPE!

 

En 1897,  le géopolitologue et contre-amiral US Mahan (1840-1914) préconise de s'allier à la Grande-Bretagne pour contrôler les mers, pour contenir le continent européen et s'opposer à son développement maritime et colonial.

Chez ce théoricien de la « puissance maritime » ("sea power"), Tous les grands thèmes du "grand échiquier" de Zbigniew Brzezinski sont déjà présents : stratégie planétaire, intervention en Europe, isolement de la puissance continentale.

Mahan est convaincu que les Etats-Unis, puissance industrielle contrôlant les Amériques, peuvent, en imitant la stratégie maritime qui fut celle de l'Angleterre à partir du XVIème siècle, obtenir la domination mondiale grâce à la maîtrise des mers. Il leur faut pour cela non seulement des bases, des ports, mais surtout des bâtiments, des navires, qui soient en permanence capables d'intervenir partout dans le monde, et donc constamment opérationnels.

Son oeuvre est continuée par Nicholas J. Spykman (1893-1943), qui développe la notion de "containment", consistant à organiser un système d'états-tampons destiné à briser la puissance russe. Après la victoire sur l'Allemagne il faut donc contrôler ces Etats tampons qui constituent le « rimland », le pivot de l’Eurasie (une notion de géopolitique), si l'on veut contrôler le cœur du monde, la Grande-Europe.

Cette nécessité conduira à la mise en place d'une politique d'endiguement (containment) de par la constitution de l'Alliance atlantique dominée par les Etats-Unis, face au Pacte de Varsovie, dominé par la Russie soviétique. 

« Le plus brutal théoricien de l'impérialisme américain est James Burnham » dira Luc MICHEL. C’est le grand précurseur des Neocons (issu comme beaucoup d’entre eux de la mouvance trotskiste).

En 1945, il publie un livre fondamental mais passé inaperçu en Europe, dont le titre anglais est "The Struggle for the World". Le titre de l'édition française (1947) est lui plus explicite encore : c'est "Pour la domination mondiale". Burnham y donne les conditions de la puissance destinée à assurer la domination planétaire des Etats-Unis, c'est à dire de la puissance maritime face à notre patrie continentale, Carthage face à Rome!

 

"La politique d'une nation est dictée par sa géographie" disait Napoléon et dans le schéma géopolitique du monde, de par sa position géographique, il est évident que la Turquie fait partie de notre grande Patrie Continentale qui s'oppose à la puissance maritime anglo-américaine!

# La Turquie, c'est aussi l'Europe!

 

III- LE PCN POUR UN KEMALISME EUROPEEN!

 

La Turquie moderne, fondée sous l'impulsion de Mustafa Kemal en 1923 sur les ruines de l'Empire ottoman, défait et ruiné par la Première Guerre mondiale et les invasions impérialistes, est une république démocratique, unitaire, constitutionnelle et laïque.

Le kémalisme, avec ses six principes fondamentaux se résume dans "les six flèches":

 

-Républicanisme

-Populisme

-Laïcité

-Révolutionnarisme

-Nationalisme

-Etatisme

 

Tous ces principes idéologiques sont en total accord avec la vision du monde des Communautaristes européens que nous sommes.

 

L'Europe, on l’ignore trop souvent, est dès le début des Années 20 un objectif de la révolution kémaliste !

La révolution politique et culturelle initiée par le fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk, est une rupture avec un passé jugé rétrograde, et une marche en avant, forcée à ses débuts, vers la modernité et la "civilisation" européenne. L'Europe était inscrite dès le départ, dans la matrice idéologique, en grande partie inspirée de la philosophie des Lumières et du Jacobinisme français, qui a donné naissance à la République turque (1923). Toutes les réformes mises en oeuvre par les Kémalistes allaient dans le même sens, celui de l'européanisation : abandon de l'alphabet arabo-persan pour la graphie latine, abolition du Sultanat et du Califat, laïcisation, interdiction du voile islamique pour les femmes, adoption de codes juridiques européens, etc.

Cette européanisation n'a pas été facile pour un peuple qui, après tout, est venu d'Asie, professait l'Islam et appartenait traditionnellement au Proche-Orient musulman dont il fut pendant bien des siècles le chef de file incontesté. Mais celle-ci a eu lieu, et se poursuit encore de nos jours. Cette démarche, volontaire, est celle de toute une nation pour qui l'intégration à l'UE – assimilée à toute l’Europe - représente en quelque sorte l'accomplissement du projet révolutionnaire kémaliste.

 

La Guerre de Libération menée sur le territoire d'Anatolie en 1923, tout comme l'oeuvre de Mazzini et de Garibaldi avec le "RISORGIMENTO" en Italie, ne sont que les premières étapes d'un processus géopolitique révolutionnaire à l’échelle du continent.

Depuis le XXe  siècle, le monde connaît une nouvelle ère géopolitique, celle des Etats-continents. Plus de place pour les "nains politiques", tous les petits Etats traditionnels sont sous domination yankee! Le monde des petits-nationalismes, des égoïsme régionaux, ce que Jean Thiriart appelait fort justement avec mépris "l'Europe des tribus" est aujourd'hui dépassé. Et historiquement déjà mort.

"Il faut savoir choisir entre la révélation passée et la liberté future", disait Atatürk.

Le PCN-AMKP appelle le peuple turc à intégrer la "République d'Europe" libre et indépendante de demain, notre Patrie Continentale, cette Grande-Europe de Vladivostok à Reykjavik, que prônait déjà le théoricien fondateur du Communautarisme Européen Jean Thiriart, et vers laquelle étaient dirigées les perspectives d'Atatürk.

# Le PCN-AMKP pour un Kémalisme européen!

 

IV- LE PCN EST UN PARTI LAÏC !

 

« Les minarets sont nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées nos casernes et les croyants nos soldats » (Erdogan, premier ministre turc, 1999)

 

Voilà la vraie nature du premier ministre islamiste turc qui depuis son élection en 2003 mène une contre-révolution en Turquie. C'est sous le masque de "l'islamisme démocrate" que s'opère cette "mission divine" qui consiste à liquider le Kémalisme et son laïcisme inspiré du modèle révolutionnaire jacobin français. Celui de la Grande Nation de 1792-93.

L'armée, premier bastion de la Constitution kémaliste, était la première visée, avec la Justice aussi, par ce que l'on peut considérer comme un grand retour en force des islamistes en Turquie, une revanche pour les néo-ottomans..

En juillet 2010, c'est 196 militaires, dont 30 officiers, qui sont accusés et emprisonnés délibérément pour « complot contre le pouvoir et tentative de coup d'Etat » !

 

Depuis les Années 20, et l'arrivée au pouvoir du Gazi (le victorieux) Mustafa Kemal Atatürk face aux impérialistes venus se partager l'Anatolie, avec la collaboration du Sultan ottoman, la dynamique politique turque consiste à un rapport de forces entre les monarchistes islamistes nostalgiques de l'Empire Ottoman et les kémalistes républicains, laïcs et indépendantistes, tournés vers l'Europe (force continentale).

Cüneyd Zapsu, homme d'affaires, diplomate de l'ombre proche du neocon Paul Wolfowitz et membre du Conseil d'affaires turco-américain ( ATC), est au coeur de la récente unification des confréries religieuses turques au sein de l'AKP créé pour éteindre définitivement la flamme révolutionnaire kémaliste bientôt centenaire. C'est lui qui présentera Erdogan aux officiels américains pour orchestrer la fin de la République.

Avec la participation active des Américains dans ce "putsch silencieux" des islamistes en Turquie, les kémalistes se sentent aujourd'hui trahit par un Occident néocolonial soumis aux intérêts américains. Ils n’ont aujourd’hui qu’une seule option : l’alternative continentale, la véritable destinée du peuple turc, le prolongement des desseins d'Atatürk.

 

"Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d'un vieux sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes. L'islam, cette théologie absurde d'un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies", affirmait Atatürk !

Pour la fin de l'intrusion de la religion dans les domaines des affaires juridiques, culturelles et éducatives, le PCN-AMKP est pour imposer une séparation absolue de l'éducation et de la domination religieuse, pour la fermeture des établissements religieux.

Nous soutenons une laïcité rationaliste, sur le modèle laïc français, où la religion n'est donc pas contestée mais où elle doit rester cantonnée à la sphère privée, et elle ne peut influencer d'une quelconque façon l'État.

# Le PCN-AMKP un parti laïc !

 

V- NOTRE COMMUNAUTARISME EUROPEEN: UN PROJET DE CIVILISATION!

 

"La République turque ne veut pas demeurer le pays des cheiks et des derviches, des confraternités et des couvents. Comme ordre, il n'y en a qu'un seul de vrai et de raisonnable — celui de la civilisation", proclamait Atatürk

Et l’ordre de la civilisation, c'est celui de la Grande-Europe unitaire et communautaire !

Le XXe siècle était celui des masses et des idéologies, le XXIe siècle commence sous le signe de la contre-révolution mondiale et de l'uniformisation des esprits.

Le "1984" de Georges Orwell est malheureusement l’horizon de la déchéance culturelle actuelle du monde gris, triste et laid qu'engendre l'hégémonie américaine.

Les idéologies qui ont pour prétention d'apporter un "bonheur" absolu aux individus se sont toutes avérées des échecs.

La politique représente pour nous un idéal qui consiste à défendre le peuple et élever son niveau de conscience à l'échelle civilisationnelle.

« Face à la faillite générale, politique, économique et surtout morale du Système, le PCN veut être aujourd'hui un espoir pour les masses populaires et demain une alternative qui leur permettra à nouveau de croire en l'avenir », affirmait déjà le PCN dans son premier manifeste de 1984.

Ecoutons Jean Thiriart : « Notre projet de civilisation remonte à celui opposé dans l’Antiquité contre des hommes qui cherchaient à atteindre "l’avoir plus", tels les Perses et les Carthaginois. Aujourd’hui, il existe encore une école de "l’avoir-plus", c’est celle de l’économisme qui se divise elle-même, provisoirement en deux branches: la pauvre, c’est-à-dire la marxiste, et la riche, c’est-à-dire l’américaine.

En comparant 70 ans de marxisme appliqué en URSS, et 70 ans de capitalisme moderne aux USA, l'histoire démontre l'échec de l'une et de l'autre. Délinquance juvénile et nihilisme pour le communisme et disparition de l'art et de la création intellectuelle pour le capitalisme, alors que les sociétés économistes n’aboutissent qu’à des consommateurs repus mais névrosés, ce sera l'Homme prométhéen qui couronnera notre "Weltanschauung" (vision du monde) » .

 

Pour le PCN-AMKP, le projet de civilisation européen domine les petites querelles idéologiques responsables de l'inefficacité des actions révolutionnaires depuis un siècle.  Notre "Weltanschauung" met au centre de nos intérêts l'Homme prométhéen, cet Européen qui tiendra toute sa plénitude de son développement vers l’"être-plus" contre les adeptes de l’"avoir-plus".

# Le Communautarisme européen du PCN-AMKP un projet de civilisation !

 

VI- LE PCN-AMKP POUR UNE GUERRE DE LIBERATION EUROPEENNE CONTRE L'OCCUPATION YANKEE DE NOTRE CONTINENT !

 

"Au PCN, nous sommes anti-américains. Radicalement ! Totalement !", proclame Luc Michel …

Parce que les déterminismes de la Géopolitique et de l’Histoire font des USA l’ennemi à abattre.

Parce qu’en tant que militants révolutionnaires européens en lutte pour la libération et l’unification de notre patrie continentale, de Vladivostok à Reykjavik, nous refusons l’occupation de l’Europe depuis 1945 par les USA et leurs Kollabos de l’OTAN.

Parce qu’en tant que militants socialistes nous savons que les USA s’identifient totalement au modèle capitaliste qui est directement issu de la mentalité collective yankee.

Parce qu’en tant que militants anti-impérialistes conséquents, subissant la domination yankee en Europe, nous sommes solidaires de la Cause des peuples des quatre continents.

 

Au milieu des années 60, le CHE Guevara nous indiquait déjà la voie : " créons Un, Deux, Trois, Mille Vietnam ! ", combattons l’impérialisme partout où il se trouve nous disait-il.

Dès 1967, Jean THIRIART, le fondateur du Communautarisme européen, appelait à la constitution d’un « Front quadricontinental » contre l’impérialisme pour vaincre les Etats-Unis et leurs alliés. Thiriart y préconisait la chasse aux impérialistes "en meute" comme les loups. Et il ajoutait "peut importe la couleur du pelage, ce qui importe c’est de mordre !"

 

Aujourd’hui, la Turquie kémaliste est l’ennemie des Etats-Unis et la résistance qu’on doit y organiser contre les Kollabos islamistes sera dirigée contre l’impérialisme américain et le Nouvel ordre mondial dans le cadre d'une Guerre de Libération européenne.

Le PCN et son Organisation transnationale combattent activement l'impérialisme américain et sa domination néocoloniale sur notre patrie continentale depuis 50 ans et prônent une grande guerre de libération européenne contre l'occupation néo-coloniale yankee.

# Le PCN pour une Guerre de Libération européenne contre l'occupation yankee en Eurasie !

 

VII- LE PCN-AMKP POUR UNE NOUVELLE GRANDE VAGUE KEMALISTE EN TURQUIE!

 

En 1991 commençait une nouvelle ère pour les relations internationales.

La situation mondiale est en effet totalement changée cette année là. L'URSS, le principal challenger de Washington, qui fut aussi, il faut le dire, longtemps son meilleur complice – l’Ordre de Yalta -, a disparu, vaincue par la compétition économique et la course aux armements qu'elle s'était laissée imposées par Washington.

En l'espace de quelques mois, la puissance américaine est devenue l’unique superpuissance mondiale et tente partout d'imposer son "Nouvel Ordre Mondial" (NOM) avec son cortège de guerres et d'inégalités.

En 2003, c'est sous l'impulsion de Georges Bush et des Neocons que le Pentagone décide de mettre en place volontairement de nouveaux rapports de force en fonction de leurs intérêts, avec l'appui d'idéologues tel que Samuel Huntington et dans la ligne de son ouvrage "Le choc des civilisations".

 

Le projet du "Grand Moyen-Orient", qui est donc lancé par l'équipe Bush pour redynamiser le développement de la puissance américaine et faire du XXIe siècle un « nouveau siècle américain » (selon le projet global des Neocons), se développe en plusieurs points :

 

- Créer plusieurs Etats-tampons pro-américains pour éviter l'accès aux mers des Etats continentaux composant le "Heartland" (coeur du monde) ;

- Affaiblir les nations continentales en les excluant des projets pétroliers futurs ;

- Remodeler toute les nations du Proche-Orient en les morcelant en micro-états, ethniques ou religieux ;

- Ecarter puis éliminer les nations-pilotes du progressisme révolutionnaire arabe (Irak et Syrie Ba’athiste, Jamahiriya libyenne, Algérie post FLN) au profit de l'islamisme radical.

- Réinstaurer sur le long terme l'autorité d'un nouveau califat basé en Turquie (Ecarter puis éliminer le Kémalisme, progressisme révolutionnaire turc).

 

" Nous sommes à l'avant-garde du projet de Grand Moyen-Orient entrepris par les Américains, nous en sommes le fer de lance" dira le Premier Ministre islamiste turc Erdogan devant l'assemblée turque.

C'est dans cette optique que les Américains appuieront le putsch rampant des islamistes en Turquie contre l'Etat kémaliste.

Face à la prise de pouvoir des islamistes orchestrée par l'impérialisme américain, le PCN exhorte le peuple turc à une nouvelle grande vague kémaliste sur toute l'Anatolie contre le pouvoir contre-révolutionnaire des religieux au service du projet Bushiste de "Grand Moyen-Orient"!

# Le PCN pour une nouvelle grande vague kémaliste en Turquie !

 

VIII- LA GRANDE EUROPE-NATION UNITAIRE ET SOCIALISTE: LA DESTINEE GEOPOLITIQUE DE LA REPUBLIQUE TURQUE!

 

La Turquie est une province d'Europe. Istanbul, ville deux fois impériale, est aujourd'hui sous le joug de l'impérialisme américain et de ses projets farfelus de "Grand Moyen-Orient".

Le PCN appelle les Turcs à reprendre le travail inachevé de Mustafa Kemal Atatürk qui voulait pousser son peuple vers le progrès et dont les desseins consistaient à le porter vers la civilisation, vers sa patrie continentale, la grande Europe communautaire que prônait hier le visonnaire Jean Thiriart puis aujourd'hui par son successeur le Camarade-président Luc Michel.

La position géographique de la Turquie détermine un destin qui lui est propre: Devenir la porte du Moyen-Orient de l'Europe-puissance unitaire et socialiste de Brest à Vladivostok et du Québéc au Sahara.

 

"L'Empire continental européen s'inscrit dans la dimension eurasiatique. Istanbul en est le centre de gravité géographique." disait Jean Thiriart.

Nous disons nous aujourd'hui : "Istanbul, capitale de la grande Europe!"

 

L'Europe unitaire que prône le PCN est un Etat transnational où la puissance national-européenne et le socialisme de masse représentent les principes fondamentaux.

 

Le gouvernement turc doit cesser dès maintenant la collaboration avec l'impérialisme américain, stopper le projet de "Grand Moyen-Orient" initié dès 2003 par le AKP de Erdogan et intégrer le projet de fondation de la  République Européenne.

 

La Turquie n'est pas encore ce régime théocratique que rêvent de réinstaurer les confréries religieuses turques au pouvoir, c'est encore la République de Turquie, celle héritée par le géant historique Atatürk!

 

Ou le peuple turc concevra dès maintenant, avec les Communautaristes européens du PCN, une Grande Europe, la "nouvelle Rome", comme un outil de puissance au service d’une vision du Monde, sur des critères géopolitiques et géo-économiques.

Ou la Turquie s'enfoncera dans les sables mouvants de l'Histoire comme pour tous les petits Etats du continent sous les bottes de l'impérialisme et de son mondialisme "orwelien" mené par Londres et Washington.

 

La Grande Nation Européenne Unitaire et Socialiste, voilà la destinée géopoltique de la République Turque!          

Inanç Kutlu

Secrétaire-général adjoint du PCN

Réseau turcophone du PCN-AMKP / Avrupa Milliyet Komunotarist Partisi

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 22:33
ИНФОГРАФИКА: ВЫБОРЫ В ГОСДУМУ: ИЗБИРАТЕЛИ ЗА РУБЕЖОМ
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 22:32

 

ИНФОГРАФИКА: РАСПРЕДЕЛЕНИЕ МЕСТ В ГОСДУМЕ
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 22:31
ИНФОГРАФИКА: ВЫБОРЫ В ГОСДУМУ: «ЕДИНАЯ РОССИЯ»
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 22:30
ИНФОГРАФИКА: ВЫБОРЫ В ГОСДУМУ: «СПРАВЕДЛИВАЯ РОССИЯ»
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article