Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 22:20

 

LM.NET - EN BREF nuit des longs couteaux +á Kiev (2014 03 25) FR  

Photo : le poing levé, Sachko Le Blanc, chef du Pravy Sektor en Ukraine occidentale.

Luc MICHEL/ En Bref /
Avec Oukraïnska Pravda – AFP – PCN-SPO / 2014 03 25 /

« Je combattrai les juifs et les russes jusqu’à la mort »
- Alexandre ‘Sachko Bily’ Mouzytchko.

Comme nous l’analysions sur Radio Cameroun il y a quelques semaines, le principal ennemi de la junte de Kiev – qui est une coalition hétéroclite orange-brune-bleue (orangistes de 2004, néofascistes divers, les ‘bleus’ ultralibéraux pro FMI) – ce sont ses rivalités internes, les appétits de ses leaders et leurs agendas opposés.

LE PANIER DE CRABES DE LA JUNTE DE KIEV

Conflit (d’ambitions personnelles) entre Timoshenko et Iatseniuk, l’homme du FMI et des USA , au sein même du Bloc orangiste de Timoshenko.
Conflit entre ces deux-ci et Klitschko, la marionnette de la CDU-CSU, le boxeur de Merkel représentant les intérêt particuliers du capitalisme allemand.
Conflit entre les néofascistes, opposés à l’UE, et tous les autres.
Enfin conflit au sein même des néofascistes entre SVOBODA et les néonazis de PRAVIY SEKTOR (ultra minoritaires mais disposant d’une force paramilitaire redoutable et fanatisée, équipée – y compris de blindés – par les services spéciaux allemands BND pour le putsch du 21 février), les rivaux ‘bruns’ qui entendent tous deux déborder les ‘modérés’ orangistes et s’emparer du pouvoir.
La légalisation des milices néofascistes par la création de la ‘Garde nationale’, dirigée par un des fondateurs de Svoboda, vise à contre-balancer les forces du ‘Secteur Droit’…

COMBAT MEURTRIER ENTRE PRAVIY SEKTOR ET LA POLICE DE SVOBODA

Un assassinat révèle le processus de désagrégation en cours dans l’Ouest ukrainien :
Le militant ultranationaliste bendériste ukrainien Alexandre Mouzytchko, alias ‘Sachko Bily’, responsable régional néonazi ukrainien Pravy Sektor, poursuivi en Russie pour grand banditisme, a été tué dans la ville de Rovno (nord-ouest), rapportent ce mardi les médias ukrainiens. « Je combattrai les juifs et les russes jusqu’à la mort » affirmait ce néonazis. Il est tombé sous les balles de la police politique de ses alliés de Svoboda ! Lui voulait « pendre comme un chien » le ministre orangiste de l’intérieur…

Selon le journal promaidan ‘Oukraïnska Pravda’, « Mouzytchko a été abattu par balles dans la nuit du 24 au 25 mars à proximité d’un café à Rovno ».
On notera avec intérêt que la version des faits données ensuite par le ministère ukrainien de l’intérieur n’est pas la même que celle du journal promaidan : « Un responsable régional du mouvement d’extrême droite ukrainien Pravy Sektor a été tué lundi lors d’une fusillade avec les policiers venus l’arrêter à Rivne, dans l’ouest du pays, a annoncé mardi le ministère de l’Intérieur. Olexandre Mouzitchko, dit Sachko Le Blanc, chef du Pravy Sektor en Ukraine occidentale, a le premier ouvert le feu en direction des policiers », a déclaré le vice-ministre de l’Intérieur Volodymyr Evdokimov, cité par l’agence Interfax-Ukraine.

Le 12 mars, un tribunal de la ville russe de Yessentouki (Caucase) a approuvé l’arrestation par contumace de Mouzytchko, soupçonné de meurtres et de tortures sur des militaires russes en Tchétchénie entre 1994 et 2000. D’après le Comité d’enquête russe, l’Ukrainien a tué au moins 20 militaires captifs. Le chef de Praviy Sektor Iaroch est poursuivi aussi pour des faits similaires. Les médias français se sont même indignés … des poursuites russes !

En février dernier, plusieurs médias ont diffusé une vidéo dans laquelle Mouzytchko fait irruption avec un groupe d’individus armés dans le bureau d’un employé du parquet de la région de Rovno. Par la suite, les autorités ukrainiennes ont ouvert une enquête contre lui pour menaces et violences à l’encontre de l’officiel.

Ce mardi, la police aux mains de Svoboda et Udar tentait d’investir le siège de Praviy Sektor à Kiev. Le temps des guerres internes est ouvert à Kiev ou à Lviv (dont la municipalité est contrôlée par Praviy Sektor suite à un putsch armé local le 18 février)…
Ce sont ces gens, qui préparent leur ‘nuit des longs couteaux’ (*), dont les USA et l’UE parrainent le pseudo « gouvernement » putschiste et avec qui le FMI négocie…

Luc MICHEL

(*) Le 30 juin 1934, lors de la fameuse « nuit des longs couteaux », Hitler liquidait l’aile gauche du parti nazi et ses leaders Röhm (chef des milices SA) et Gregor Strasser. Il en profitait pour liquider aussi l’opposition nationale-révolutionnaire (le ‘général rouge’ Kurt von Schleicher) qui complotait pour le renverser. Les « longs couteaux » sont ceux d’une chanson des SA « aiguisons nos longs couteaux sur les bords des trottoirs » …

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 22:18

 

 

PIH - KH tymoshenko wants to nuke (2014 03 24) ENGL

Karel HUYBRECHTS for PCN- INFO / 2014 03 24 /
With RT – lucmichel.net – PCN -SPO /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Time to grab guns and kill damn Russians – Tymoshenko in leaked tape …
Audio on: http://youtu.be/6RxSzSWbcxo

Ukrainians must take up arms against Russians so that not even scorched earth will be left where Russia stands; an example of former Ukrainian PM Yulia Tymoshenko’s vitriol in phone call leaked online.

Tymoshenko confirmed the authenticity of the conversation on Twitter, while pointing out that a section where she is heard to call for the nuclear slaughter of the eight million Russians who remain on Ukrainian territory was edited.

She tweeted “The conversation took place, but the ’8 million Russians in Ukraine’ piece is an edit. In fact, I said Russians in Ukraine – are Ukrainians. Hello FSB :) Sorry for the obscene language.”

THE FORMER UKRAINIAN PM HAS NOT CLARIFIED WHO EXACTLY SHE WANTS TO NUKE…

Shufrych’s press service flatly contradicted Tymoshenko, slamming the tape as fake. The press release reads « The conversation didn’t take place », as quoted by korrespondent.net. The phone conversation with Nestor Shufrych, former deputy secretary of the National Security and Defense Council of Ukraine, was uploaded on YouTube on Monday by user Sergiy Vechirko.

The leaked phone call took placed on March 18, hours after the Crimea & Sevastopol accession treaty was signed in the Kremlin.

While Shufrych was “in shock,” Tymoshenko was enraged by the results of the Crimean referendum.
“It’s going too far! Bugger! We must grab arms and go whack those damn katsaps [a Ukrainian word used to refer to the Russians in a negative tone] together with their leader,” Tymoshenko said.
The ex-pm declared if she was in charge “they [Russia] would’ve never gotten Crimea, god dammit.”

Shufrych nade the valid point that Ukraine “didn’t have any force potential” to keep Crimea.
But Tymoshenko, who plans to run in Ukraine’s presidential election, expressed confidence that she would have found “a way to zap those assholes [Russia].”

“I’ll use all my connections, I’ll raise the whole world – as soon as I’m able to – in order to make sure.. Bugger!.. not even scorched earth won’t remain where Russia stands,” she promised.

Despite being incapacitated by spinal disc hernia the ex-PM stressed she’s ready to “grab a machine gun, you know what I’m saying, and go shoot this bastard [Putin] in the forehead.”

THE ‘GAZ PRINCESS’…

Tymoshenko rose to power as a key figure in the pro-European Orange Revolution in 2004, becoming Ukrainian prime minister 2007-2010.
She was imprisoned in 2012, under president Viktor Yanukovich, after being found guilty of exceeding her authority by signing a gas supply and transit deal with Russia.
The deal is claimed to have cost Ukraine’s national oil and gas company, Naftogaz, around US$170 million.

Tymoshenko served part of her seven-year sentence in prison before being relocated to a Kharkov hospital.
She was released immediately after the Kiev coup which ousted Yanukovich.

KH / with RT
_________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 22:16

 

LM.NET - EN BREF Caracas en feu après Kiev (2014 02 22) FR

 

 

Luc MICHEL/ En Bref /

avec EODE-TV – PCN-SPO / 2014 02 22 /

« C’est l’heure des brasiers, et il ne faut voir que la lumière »

- José Marti

« L’impérialisme américain est coupable d’agression : ses crimes sont immenses et s’étendent au monde entier (…) Tout semble indiquer que la paix, cette paix précaire à laquelle on n’a donné ce nom que parce qu’aucun conflit mondial ne s’est produit, est de nouveau en danger de se rompre contre une initiative irréversible, et inacceptable, prise par les Américains (…) Toute notre action est un cri de guerre contre l’impérialisme et un appel vibrant à l’unité des peuples contre le grand ennemi du genre humain : les Etats-Unis d’Amérique du Nord »

- Ernesto Che Guevara, Message à la Tricontinentale (1967)

« Allez au diable, yankees de merde ! »

- Hugo Chavez

# Au Venezuela la « révolution de couleur » connaît un nouveau round.

Après Kiev – sans oublier les bombes de l’OTAN sur Tripoli et les bombes de leurs alliés djihadistes à Damas ou Beyrouth -, voici Caracas en feu cette nuit …

L’impérialisme yankee est un chien enragé qu’il faut abattre !

COMPRENDRE LA SITUATION ET LES ENJEUX :

* Réécouter mon Emission spéciale sur Cameroon Voice …

EODE-TV / GEOPOLITIQUE & IDEOLOGIE / ENTRETIEN DE LUC MICHEL AVEC RADIO CAMEROUN : APRES CHAVEZ, OU VA LA REVOLUTION BOLIVARIENNE ?

http://www.lucmichel.net/2013/04/29/eode-tv-geopolitique-ideologie-entretien-de-luc-michel-avec-radio-cameroun-apres-chavez-ou-va-la-revolution-bolivarienne/

* Relire mon analyse du premier round de cette « révolution de couleur » …

Luc MICHEL / FOCUS / VENEZUELA : UNE NOUVELLE REVOLUTION DE COULEUR MADE IN USA EST ORGANISEE !

http://www.lucmichel.net/2013/04/16/luc-michel-focus-venezuela-une-nouvelle-revolution-de-couleur-made-in-usa-est-organisee/

LM

https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/photos/a.322051284595963.1073741828.321184994682592/431162877018136/?type=1&theater

_________________________

Luc MICHEL /

PROFIL Facebook  https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter  https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook  https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 22:15

 

 

PCN-TV - Ukraine Congress of eastern regions (2014 02 22) ENGL

 

PCN-TV with RT – PCN-SPO / 2014 02 22/

See the video:

https://vimeo.com/87365834

https://www.facebook.com/photo.php?v=710874642291006

Ukraine’s Southeast seeks to restore constitutional order, thousands gather in Kharkov this February 22, 2014 …

The public gathering of deputies from local councils of southeastern Ukraine have declared they are taking responsibility for constitutional order in the country, as thousands of people have assembled in the city of Kharkov.

An assembly of local deputies in Kharkov, eastern Ukraine have stated their intention to restore “constitutional order” throughout the country, aiming to create an alternative government.

“We, the local authorities of all levels, the Supreme Council of the Autonomous Republic of Crimea, Sevastopol region decided to take responsibility for ensuring the constitutional order and the rights of citizens on their territory,” said the resolution approved by more than 3,000 deputies from local councils in the southern and eastern regions of the country – most of whom represent Yanukovich’s Party of Regions and its KPU communist coalition partners.

“3, 477 deputies from local councils in southeastern Ukraine have gathered. We have gathered here not to separate the country, but to save it,” regional Governor Mikhail Dobkin told the crowd. The head of the Kharkov administration, Gennady Kernes, has called the public gathering “an attempt by qualified deputies from the east of the country to stabilize the situation.” « My colleagues and I have been personally threatened. But today we have gathered to change the situation,” he said.

RUSSIAN SUPPORT

Russia sent several officials in the capacity of observers to the gathering, including the head of the Russian parliamentary commission on foreign affairs, Aleksey Pushkov, as well as Pushkov’s counterpart in the Russian Federation Council, Mikhail Markelov. The upper chamber of parliament and several governors from eastern Russian regions were also in attendance.

SELF-ADMINISTRATION !

According to the resolution, local authorities should no longer accept any edicts from Kiev for the time being. Instead, they should resort to self-administration until the crisis is resolved.

Officials also intend to protect arms depots, preventing radical opposition activists from looting and staging the takeover of such venues. Citizens are encouraged to form local militias to protect public order. Local authorities are to fund and support those militias.

The deputies criticized the resolutions that have been speedily passed in parliament over the past few days, which culminated in the stripping of Viktor Yanukovich’s powers and the release of former Prime Minister Yulia Tymoshenko.

According to the resolution, the new edicts – backed by an opposition minority and several dozen defectors from Yanukovich’s coalition – were approved under conditions of “terror, threats of violence and death.”

“The decisions taken here are positive and concrete. What is important is that everything voiced here was implemented in the interests of the Ukrainian people and the entire Ukraine. What Ukraine needs now is common sense and a survival instinct,” Evgeny Savchenko, governor of Russia’s Belgorod region, which borders Ukraine, said.  The creation of an alternative power base – if the new resolutions become the government’s foundation – is a logical next step in a Ukraine that remains deeply divided.

ALSO YANUKOVICH LOYALISTS RALLY IN KHARKOV

More than 10,000 Yanukovich loyalists assembled at the Sports Palace of Ukraine’s second-largest city.

The eastern and southern parts of the country, where about half of Ukraine’s 45 million citizens live, uses Russian – not Ukrainian – as its everyday language, is more wary of ties with Europe, and votes for more left-wing parties than the west of the country. It is also the industrial base of the country, with legacy mining and metals industries left from Soviet times. All of the country’s sea ports are also in the region.

Kiev is now fully under the opposition’s political control. The quorum in the Rada has circumvented usual constitutional procedures to appoint a new cabinet and amend the constitution. It has removed Viktor Yanukovich from his post for failing to perform his duties after he left Kiev, though the politician says he is still president and has no plans to resign. The Rada has also scheduled a presidential election for May 25.

PCN-TV / PCN-SPO / RT

________________________

https://vimeo.com/pcntv

https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV

 PCN-TV - Ukraine Congress of eastern regions (2014 02 22) ENGL 2

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 03:20

 

LM - Onze jours pour la r+®volution g+®opolitique (2014 03 19) ENGL

Luc MICHEL/ 2014 03 18 /
http://www.lucmichel.net/

Yesterday one of those Western experts who often brew wind very learnedly explained that « because of international practice (sic) the Crimean issue would now take months or even years of process »
That (as advertising would say) was before Putin.
Since the decision to set the referendum on self-determination of the Crimea on March 16, 2014, taken on March 8, eleven days were enough!

THE CRIMEA IS RUSSIAN DESPITE WESTERN GESTICULATIONS

The Russian President signed a treaty on Tuesday on the affiliation of Crimea to Russia, at a ceremony in the Kremlin. The signing took place after a speech by the president, marked by outbursts of patriotism and a very anti-Western tone in front of the Parliament, Russian governors and government. The Russian anthem was played immediately after the signature in the ceremonial hall where the ceremony was held.
« The Republic of Crimea is considered annexed to the Russian Federation from the date of signature of the agreement », said shortly after the Kremlin in a statement. This document is immediately entered into force, Russian MPs will have simply yet to ratify a law including in the Russian Federation two new subjects, Crimea and Sevastopol city which has a special status. The ratification, a mere formality, is therefore expected by the end of the week, said chairwoman of the upper chamber Valentina Matvienko. « We are ready to do so without delay (…). I suppose it is possible to perform all these legal procedures by the end of the week, » she said , quoted by the agency Ria Novosti.
Crimea was and remained in the hearts of Russians « an integral part of Russia, » said in his speech the Russian president after an overview of the history of the peninsula including its transfer to the Soviet Republic of Crimea in 1954 by Soviet leader Nikita Khrushchev.
Speaking two days after the referendum in the southern peninsula of Ukraine which has acclaimed by plebiscite to join Russia, he said that « Westerners have crossed the red line and behaved irresponsibly » in the Ukrainian crisis indulging in a denunciation of Westerners accused to show « cynicism », to act according to « the law of the strongest » and “ignore international law ».

RUSSIA IS BACK!

As I was analyzing it yesterday the Crimean file was already folded up. This is the whole Post-Soviet Order in Eurasia since the collapse of the USSR – the « greatest geopolitical catastrophe of the twentieth century », said Putin – and the destruction of Yugoslavia by the West that is challenged. Since this huge defeat of ‘geopolitical Russia’ – what was also the USSR – Russia has steadily declined. It’s over. Russia is back!

TO ACT IN THE HEART OF HISTORY

With my transnational networks, mobilized for the International Monitoring Mission of the referendum in the Crimea of NGO EODE I administer, we took a decisive part in the organization and validation of this referendum. Because one of the conditions of its validation is precisely the presence of international observers. Our small NGO, based on professionals, but mobilized without any profit motive to advance the cause of real democracy and the right of peoples, has so damned the pawn to the powerful OSCE and the Council of Europe. Whose refusal to come was to delegitimize the referendum. This difficult mission, in time like ‘Mission Impossible’, under the pressure of the entire Western political and media system, we conducted it successfully and efficiently. What concede us the media of NATO.

Some talk, analyze, play journalists, always after the event, without affecting the real. These guys write. We act. With old Marx, I think the ideas are meaningful only if they are used to change the world, to make it move. With the People of Crimea, this Sunday we made History…

Luc MICHEL

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 03:19

 

LM - Onze jours pour la r+®volution g+®opolitique (2014 03 18) FR

Luc MICHEL/ 2014 03 18 /
http://www.lucmichel.net/

Hier un de ces experts occidentaux qui souvent brassent du vent expliquait fort doctement « qu’en raison des usages internationaux (sic) le dossier criméen prendrait maintenant des mois, voire des années de procédure »
Cà (comme dirait la publicité) c’était avant Poutine !
Depuis la décision de fixer le référendum d’auto-détermination de la Crimée au 16 mars 2014, prise le 8 mars dernier, onze jours ont suffit !

LA CRIMEE EST RUSSE MALGRE LES OCCIDENTAUX

Le président russe a signé dès ce mardi un traité sur le rattachement de la Crimée à la Russie, lors d’une cérémonie au Kremlin. Cette signature a eu lieu après un discours du président, marqué par des élans de patriotisme et un ton très anti-occidental, devant le Parlement, les gouverneurs russes et le gouvernement. L’hymne russe a retenti immédiatement après la signature, dans la salle d’apparat où se tenait la cérémonie.
« La République de Crimée est considérée comme rattachée à la Fédération de Russie à compter de la date de signature de l’accord », a indiqué peu après le Kremlin dans un communiqué. Ce document est immédiatement entré en vigueur, les parlementaires russes devront simplement encore ratifier une loi incluant dans la Fédération de Russie deux nouveaux sujets, la Crimée et la ville de Sébastopol qui y jouit d’un statut à part. La ratification, une simple formalité donc, devrait intervenir d’ici la fin de la semaine, a indiqué la présidente de la chambre haute Valentina Matvienko. « Nous sommes prêts à le faire sans tarder (…). je suppose qu’il est possible d’accomplir toutes ces procédures juridiques d’ici la fin de la semaine », a-t-elle déclaré, citée par l’agence Ria Novosti.
La Crimée était restée dans le coeur des Russes « une partie intégrante de la Russie », a déclaré dans son discours le président russe après un survol de l’histoire de la péninsule dont son transfert à la république soviétique de Crimée en 1954 par le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev.
S’exprimant deux jours après le référendum dans la péninsule du sud de l’Ukraine qui a plébiscité un rattachement à la Russie, il a affirmé que « Les Occidentaux ont franchi la ligne rouge et se sont comportés de manière « irresponsable » dans la crise ukrainienne », en se livrant à une dénonciation en règle des Occidentaux, accusés de faire preuve de « cynisme », d’agir selon « le droit du plus fort » et « d’ignorer le droit international ».

LA RUSSIE EST DE RETOUR

Comme je l’analysais, hier, le Dossier criméen était déjà plié. C’est tout l’Ordre post-soviétique en Eurasie depuis l’implosion de l’URSS – la « plus grande catastrophe géopolitique du XXe siècle » a dit Poutine – et la destruction de la Yougoslavie par les Occidentaux qui est remis en question. Depuis cette défaite immense de la « Russie géopolitique » – ce qu’était aussi l’URSS – la Russie a sans cesse reculé. C’est terminé. La Russie est de retour !

AGIR AU CŒUR DE L’HISTOIRE

Avec mes réseaux transnationaux, mobilisés pour la Mission internationale de monitoring du référendum en Crimée de l’Ong EODE que j’administre, nous avons pris une part décisive à l’organisation et la validation de ce référendum. Car une des conditions de celle-ci est précisément la présence d’observateurs internationaux. Notre petite Ong, qui repose sur des professionnels, mais mobilisés sans aucune motivation lucrative pour faire avancer la cause de la démocratie réelle et du droit des peuples, a donc damné le pion à la puissante OSCE et au Conseil de l’Europe. Dont le refus de venir visait à délégitimer le référendum …
Cette mission difficile, dans des délais dignes de « Mission impossible », sous la pression de tout le système politico-médiatique occidental, nous l’avons menée avec succès et efficacité. Ce que nous concèdent les médias de l’OTAN.

Certains parlent, analysent, jouent aux journalistes, toujours après l’événement, sans influence sur le réel. Ceux là écrivent. Nous nous agissons. Avec le vieux Marx, je pense que les idées n’ont de sens que si elles servent à changer le monde, à le faire bouger.
Avec le Peuple de Crimée, ce dimanche nous avons fait l’Histoire …

Luc MICHEL

http://www.lucmichel.net/2014/03/17/eode-press-office-sabotage-and-restrictions-the-referendum-on-self-determination-of-the-republic-of-crimea-upsets/

 

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 03:18

 

EODE - Mission en Crimée et désinformation (2014 03 14) FR

 

 EODE Press Office / 2014 March 14 /

http://www.eode.org/

https://vimeo.com/eodetv

https://www.facebook.com/EODE.org

The MPs of the Crimean parliament voted in favor of joining the peninsula to Russia and decided that this decision would be subject to a referendum among the population , mostly Russian-speaking, of the region . The electors of the Peninsula of two million inhabitants of Russian-speaking majority, strategic for Moscow, have the choice in the referendum of 16 March 2014 between joining Russia or much greater autonomy .

This referendum, essential mechanism of Direct Democracy , the only really effective , upsets a lot . With the great Western diplomatic operations to delegitimize this referendum is a media campaign of the same nature. So the press of the USA and the EU spread in inflammatory articles on the dubious nature of this referendum. In particular writes Libération ( Paris ) , because it would be « in the absence of international observers  » …

INTERNATIONAL MONITORING MISSION OF

THE REFERENDUM IN CRIMEA ORGANISED BY ‘EODE’

Gross mistake ! And clumsy misinformation…

At the request of the authorities of the Autonomous Republic of Crimea and Crimean Parliament , and because of our non-alignment and experience , EODE organizes indeed an INTERNATIONAL MONITORING MISSION OF THE REFERENDUM on 14/15/16/17 / March 18, 2014 .

Note that invited, the OSCE refused by its president . As well as the European Parliament. Instructions and even prohibitions to participate in our mission have been given in many EU countries . And shameful pressure on parliamentarians – in Switzerland, France and Ireland in particular – to make them renounce their participation.

The EODE mission is pluralist and non- aligned .

It is composed of members from different levels and experts of various ideologies of right and left or that do not fit into the logic of the Western system , including republicans for independence ( primarily interested in the process ) from Catalonia (Spain) and Flanders (Belgium). There will be representatives and experts from Belgium , Spain, Poland , Hungary, Germany , France , Turkey. Including Die Linke for Germany.

« More than 50 representatives of foreign countries are willing to observe the referendum of 16 March (…) there will include representatives of Israel , the United States, France and Italy, and especially members of the European Parliament  » , informed Mikhail Malyshev, the Chairman of the Committee of the Supreme Council of Crimea in charge of organizing the referendum, during a press conference in Simferopol.

EODE, A NON–ALIGNED NGO FOR A MULTIPOLAR WORLD

EODE is a Think Tank ( specialized in geopolitical and ideological analysis) and an NGO present in the EU , CIS , Africa, which practices a « non- aligned monitoring » unrelated to Western organizations and opposed to Western ideology , with experience of nearly 10 years across Eastern Europe . EODE is also specialized in the « self-proclaimed republics » (Abkhazia , Transdnistria , Nagorno-Karabakh ), where it conducted missions and audit, among others for the 2006 referendum in Transdnistria.

DISINFORMATION: WHO WANTS TO UNDERMINE THE MISSION OF MONITORING THE REFERENDUM OF CRIMEA ?

Since Wednesday evening a press campaign was launched against our mission , and against EODE on which the media grossly misinform . More than one hundred articles in 24 hours in 11 countries of the EU, with peaks in France , Belgium, Netherlands and Germany. The pretext : a gross provocation of the French FN , always ready to do anything to make a bad free publicity. « Participants in the mission » … uninvited and yet announced in the media, MPs who are actually in Simferopol, whose non – participation was announced …

Therefore be noted that the French FN was not invited by EODE .

We strictly maintain no relationship with the FN and we will not change . And we do not invite them for reasons related to our own political positions. And due to the political activity of some of our administrators , radically engaged against the FN in Belgium and France .

Furthermore, the positions of the majority of officials of the French far right are opposed to the self-determination of the Crimea and in favor of the new authorities of Kiev. Mr. Chauprade, an advisor to Marine Le Pen, was invited in a personal capacity, as geopolitical expert, by the Crimean parliament and not by EODE . We do not understand ( or too much )  his statements in this regard. Let us add that 24 hours later , the president of the FN disavowed both the referendum in the Crimea and her advisor .

Still remember what EODE says about the FN ( an example) :

http://www.eode.org/eode-think-tank-le-neoconservatisme-a-la-francaise-la-lepenisation-de-la-droite-post-sarkozyste/

Despite the sabotage and the curious conception of democracy and freedom of thought of MPs in the EU less and less democratic , the International Mission will be in Simferopol ( Crimea) on Friday evening, with Luc MICHEL , Administrator – General of EODE , in order to do professionally ( we work according to the standards of the OSCE) its work to support democracy in action …

EODE Press Office

Version française sur :

http://www.eode.org/eode-press-office-sabotage-et-interdictions-le-refenrendum-sur-lauto-determination-de-la-republique-de-crimee-derange/

_________________________

http://www.eode.org/

https://vimeo.com/eodetv

https://www.facebook.com/EODE.org

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 03:17

 

EODE - Mission en Crimée et désinformation (2014 03 17) ENGL

 

 EODE Press Office / 2014 03 14 /

http://www.eode.org/

https://vimeo.com/eodetv

https://www.facebook.com/EODE.org

Les élus du parlement de Crimée se sont prononcés en faveur du rattachement de la péninsule à la Russie et ont décidé que cette décision serait soumise à référendum parmi la population, majoritairement russophone, de la région. Les électeurs de la péninsule de deux millions d’habitants à majorité russophone, stratégique pour Moscou, auront le choix lors du référendum du 16 février 2014 entre un rattachement à la Russie ou une autonomie nettement renforcée.

Ce référendum, mécanisme essentiel de la Démocratie Directe, la seule réellement effective, dérange beaucoup. Aux grandes opérations diplomatiques des occidentaux pour délégitimer ce référendum correspond une campagne médiatique de même nature. Ainsi la presse des USA et de l’UE se répand en articles incendiaires sur le caractère douteux de ce référendum. Notamment écrit Libération (Paris), parce qu’il se ferait « en l’absence d’observateurs internationaux » …

LA MISSION INTERNATIONALE DE MONITORING

DU REFERENDUM EN CRIMEE ORGANISEE PAR ‘EODE’

Grossière erreur ! Et désinformation maladroite …

A la demande des autorités de la République autonome de Crimée et du Parlement de Crimée, et en raison de notre non-alignement et de notre expérience, EODE organise en effet  une MISSION INTERNATIONALE DE MONITORING DU REFERENDUM ces 14/15/16/17/18 mars 2014.

A noter que invitée l’OSCE a refusé par la voix de son président. De même que le Parlement Européen. Des instructions et même des interdictions de participer à notre mission ont été données dans de nombreux pays de l’UE. Et des pressions honteuses exercées sur des parlementaires – en Suisse, en France et en Irlande notamment – pour les faire renoncer à leur participation.

La mission d’EODE est pluraliste et non-alignée.

Elle est composée de députés de différents niveaux et d’experts, de différentes idéologies, de droite comme de gauche ou ne s’inscrivant pas dans la logique du système occidental, y compris des indépendantistes républicains (intéressés au premier chef par le processus) de Catalogne (Espagne) et de Flandre (Belgique). Il y aura notamment des élus et des experts de Belgique, Espagne, Pologne, Hongrie, Allemagne, France, Turquie. Notamment de Die Linke pour l’Allemagne.

« Plus de 50 représentants de pays étrangers sont prêts à observer le déroulement du référendum du 16 mars (…) il y aura notamment des représentants d’Israël, des Etats-Unis, de France et d’Italie et plus particulièrement des députés du Parlement européen », a communiqué le président de la commission du Conseil suprême de Crimée en charge de l’organisation du référendum Mikhaïl Malychev, au cours d’un point de presse à Simféropol.

EODE, UNE ONG NON-ALIGNEE POUR UN MONDE MULTIPOLAIRE

EODE est un Think Tank (spécialisé dans les analyses géopolitiques et idéologiques) et une Ong présente en UE, CIS, Afrique, qui pratique un « monitoring non-aligné », non liée aux organisations occidentales et opposée à l’idéologie occidentale, avec une expérience de près de 10 ans dans toute l’Europe de l’Est. EODE est aussi spécialisées dans les « républiques auto-proclamées » (Abkhazie, Transdniestrie, Karabagh), où elle a effectué missions et audit, notamment pour le Référendum de 2006 en Transdniestrie.

DESINFORMATION : QUI VEUT SABOTER LA MISSION DE MONITORING DU REFERENDUM DE CRIMEE ?

Depuis ce mercredi soir une campagne de presse a été lancée contre notre mission, et contre EODE sur laquelle les médias désinforment grossièrement. Plus d’une centaine d’articles en 24h dans 11 pays de l’UE, avec des pointes en France, Belgique, Pays-Bas et Allemagne. Le prétexte : une grossière provocation du FN français, toujours prêt à tout pour se faire une mauvaise publicité gratuite. Des « participants à la mission » … non invités et pourtant annoncés dans les médias, des députés qui seront effectivement à Simferopol dont on annonce la non-participation …

Précisons donc que le FN français n’a pas été invité par EODE.

Nous n’entretenons strictement aucune relation avec le FN et nous ne changerons pas. Et nous ne les invitons pas pour des raisons liées à nos propres positions politiques. Et à l’activité politique de certains de nos administrateurs, radicalement engagés depuis plus de deux décennies contre les FN en Belgique et en France.

Par ailleurs les positions de la majorité des responsables de l’extrême-droite française sont opposées à l’auto-détermination de la Crimée et en faveur des nouvelles autorités ultra-nationalistes de Kiev. Un conseiller de Marine Le Pen, Aymeric Chauprade a reçu une proposition d’invitation à titre personnel, comme géopolitologue, par le Parlement de Crimée et pas par la Direction d’EODE. Nous ne comprenons donc pas (ou trop bien) ses déclarations en ce sens. Ajoutons que 24h plus tard, la présidente du FN a désavoué à la fois le référendum en Crimée et son conseiller.

Rappelons encore ce que dit EODE du FN (un exemple) :

http://www.eode.org/eode-think-tank-le-neoconservatisme-a-la-francaise-la-lepenisation-de-la-droite-post-sarkozyste/

Malgré les sabotage et la curieuse conception de la démocratie et de la liberté de pensée des élus dans cette UE de moins en moins démocratique, la Mission internationale sera à Simferopol (Crimée) ce vendredi soir, avec Luc MICHEL, Administrateur-général d’EODE, pour y faire, de façon professionnelle (nous travaillons suivant les standards de l’OSCE) son travail de soutien à la démocratie en action …

EODE Press Office

http://www.eode.org/eode-press-office-sabotage-et-interdictions-le-refenrendum-sur-lauto-determination-de-la-republique-de-crimee-derange/

_________________________

http://www.eode.org/

https://vimeo.com/eodetv

https://www.facebook.com/EODE.org

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 03:16

 

LM - ELAC libye somalie sur la mediterranee (2014 03 13) FR

Luc MICHEL pour ELAC & ALAC Committees/
Avec AFP – Lana – PCN-SPO – ELAC Website / 2014 03 13 /
http://www.elac-committees.org/
https://www.facebook.com/elac.committees
https://www.facebook.com/ALAC.org

Libye, le chaos s’installe et le pays explose.
J’expliquais dans mon éditorial de ce 12 mars comment un nouveau coup d’état rampant mis en action par le Parlement libyen avait chassé Zeidan (*), un des hommes clés chargés par les américains de gouverner la « nouvelle Libye » made in NATO, chassé brutalement du pouvoir et en fuite …

Après la destruction de la prospère Jamahiriya de Kadhafi, Washington a tenté d’appliquer le ‘Plan A’ du soi-disant « printemps arabe » : l’association des islamistes et des Frères musulmans à un pouvoir militarisé, celui du trio ‘libyen’ de la CIA, Megaryef-Zeidan-Hifter.
La puissance de nombreuses milices islamistes et de Cités-Milices – toutes issues des Katibas du CNT organisées par l’OTAN – a rendu ce scénario impossible.
Reste le ‘Plan B’, la Somalisation de la Libye, la théorie géostratégique du Chaos mise en application.

RETOUR SUR LE LABORATOIRE SOMALIEN

La Somalie a été un laboratoire géopolitique en Afrique pour Washington.
La Somalie est un état disparu qui a servi de laboratoire à l’impérialisme mercantile américain – il faut cesser de qualifier stupidement d’ « empire » la thalassocratie marchande américaine, puissance de la Mer, qui n’est que la nouvelle Carthage – pour concevoir son projet de Nouvel Ordre en Afrique et au « Grand Moyen-Orient ». Qui se souvient aujourd’hui de l’Etat somalien en développement, la puissance régionale des années 80, et du régime socialiste de Siyaad Barre ?

Comme dans l’Afghanistan socialiste, allié à l’URSS, ou dans la Jamahiriya socialiste de Kadhafi, Siyaad Barre avait brisé la gangue du destin clanique et tribal. Le destin de la Somalie sera aussi similaire à celui de l’Afghanistan socialiste. Une descente aux enfers provoquée par l’impérialisme américain et ses manipulations des tribus, des ethnies, des clans et des islamistes. Sans oublier le feu attisé des querelles entre la Somalie et ses voisins.
Depuis 2011, avec les mêmes méthodes, le même scénario et les même acteurs, c’est aussi le destin tragique de la Libye …

LA ‘THEORIE DU CHAOS’ EN APPLICATION :
MILICES – PARTIS – CITES-ARMEES – AUTONOMISTES – DJIHADISTES … LA LIBYE EXPLOSE !

« Les islamistes gagnent du terrain en Libye après l’éviction mardi du Premier ministre Ali Zeidan, au moment où les manoeuvres des forces loyales au Parlement face aux rebelles autonomistes de l’Est font planer la menace d’une guerre civile » commente l’AFP. Analyse trop courte qui ne rend pas compte de l’explosion de la la Libye.

On en sait désormais plus sur le renversement du premier ministre pro-US. Car c’est bien d’un coup d’état rampant qu’il s’agit. Pas d’une péripétie parlementaire. Zeidan n’a pas survécu mardi à un énième vote de confiance au Congrès général national (CGN, Parlement fantoche issu d’élections truquées par le NATO) – qui usurpe le nom du « Congrès Général Populaire » la plus haute autorité de la Jamahiriya occupée -, la plus haute autorité politique du pays, « où des blocs islamistes tentaient depuis des mois de faire tomber le gouvernement pour mettre la main sur l’exécutif ».

Le ministre de la Défense Abdallah al-Theni doit assurer l’intérim jusqu’à la nomination d’un nouveau chef du gouvernement, dans un délai de deux semaines, selon le CGN. Le procureur général a émis une interdiction de voyager à M. Zeidan, mais le Premier ministre maltais Joseph Muscat a déclaré mercredi à la presse « qu’un avion privé transportant l’ancien responsable libyen avait fait escale deux heures à Malte mardi soir avant de repartir vers un autre pays européen ».

Le coup a été organisé par les factions islamistes. « Même s’ils ne sont pas majoritaires au sein des quelque 200 membres du Congrès, les islamistes ont réussi à gagner en influence, en recrutant des députés, en particulier au sein du bloc du Parti pour la justice et la construction (PJC, issu des Frères musulmans) et du bloc Wafa, plus radical » écrit l’AFP.

Depuis son élection en juillet 2012, le Congrès s’est accaparé quasiment tous les pouvoirs, laissant peu de marge de manoeuvre au gouvernement fantoche, chaque jour plus impuissant, n’ayant même pas d’autorité sur Tripoli. L’ex-Premier ministre dénonçait régulièrement cet empiètement du législatif sur l’exécutif. Samedi encore, il avait précisé que « le chef d’état-major de l’armée ne recevait des ordres que du Congrès, et non du ministre de la Défense ».
Ajoutons que le gouvernement lui-même, où ce qui en tenait le rôle, n’était qu’un syndicat de divers intérêts, où partis, milices, cités-milices s’était octroyé postes et prébendes en fonction de leur puissance locale.

Malgré la pression des islamistes, Zeidan refusait de démissionner : « Nous n’insistons pas pour rester. Mais nous sommes soucieux de ne pas livrer le pays à une certaine partie qui risque de le mener vers une direction qui ne sert pas l’intérêt national », avait-il expliqué samedi. Mahmoud Chamman, pro libéral, chef d’une télévision privée et ancien ministre de l’Information, a accusé le Congrès de « banditisme constitutionnel » et une dizaine d’élus ont dénoncé des « irrégularités » dans la procédure du vote de confiance contre le gouvernement.

« Après ce coup de force politique, les islamistes semblent aussi déterminés à gagner du terrain sur le plan militaire et à exclure leurs principaux rivaux », selon un diplomate occidental.

Diverses forces s’opposent (entre autres) :
- les puissantes milices de la ville Zenten dans l’ouest (organisées et armées par les généraux français e l’OTAN en juin-juillet 2011), loyales au courant libéral et à l’ex-Premier ministre, c’est-à-dire aux américains ;
- les autonomistes de l’Est, en Cyrénaïque, qui bloquent depuis des mois d’importants sites pétroliers. Et qui sont (ou furent, car en Libye tout est instable) sous contrôle des Services britanniques MI5 et MI6, parrains traditionnels des monarchistes pro Senoussi ;
- et les diverses milices islamistes, issues des Katibas du CNT elles aussi, qui dominent Tripoli ou Misratta ;
- sans oublier les réseaux d’al-Qaida et d’AQMI ;
- et les outsiders, ceux dont les médias de l’OTAN parlent peu ou pas : la RESISTANCE VERTE des pro-Kadhafis, qui monte en puissance partout en Libye …

Ainsi, peu après le limogeage de Zeidan, le ‘Conseil local et militaire de Tripoli’ a publié un communiqué réclamant « le départ de toutes les formations positionnées dans les sites stratégiques, particulièrement à l’intérieur de l’aéroport international de Tripoli et sur la route de l’aéroport », en allusion aux milices de Zenten .

SCISSION DU PAYS ET FORCES AUTONOMISTES : VERS LA GUERRE CIVILE ?

En outre, le CGN a ordonné lundi de former une « force armée pour libérer et lever le blocage sur les ports pétroliers ». Cette force devrait être composée d’unités de l’armée et d’ex-rebelles ayant combattu Mouammar Kadhafi en 2011, « même si les rivalités au sein des factions et groupes d’ex-rebelles et la prolifération des armes récupérées en grande partie (…) forment un cocktail dangereux ».

Le Bouclier de Libye, une milice islamiste composée essentiellement d’ex-rebelles de Misrata (ouest), a été la première force à progresser vers Syrte, plus à l’est, où elle a obligé mardi soir des rebelles de la Cyrénaïque (Est) à quitter leurs positions. « Nos forces se sont retirées vers Wadi Lahmar », à 90 km à l’est de Syrte, frontière historique de la Cyrénaïque selon la Constitution de 1951 (abolie par la Révolution de Kadhafi), a expliqué une source rebelle sous couvert de l’anonymat. Cette source a cependant dénoncé l’intervention d’une « milice tribale » plutôt que de l’armée régulière et mis en garde contre un risque de « guerre civile ».

Des chefs de tribu et des dignitaires de la région orientale ont prévenu mardi soir qu’une attaque contre la Cyrénaïque conduirait à une partition du pays. Ces autonomistes avaient déjà annoncé en août la formation d’un gouvernement local et la création d’une banque et d’une compagnie de pétrole.

La Libye en ce mois de Mars 2014 c’est le chaos en marche, qui comme les tremblements de terre se développent en cercles et en ondes. La guerre de tous contre tous. Ce sont les fruits vénéneux de la politique occidentale. « Protéger les civils libyens » nous disaient-ils … Que pensent aujourd’hui de ce désastre Obama et Sarkozy ? BHL, le chantre mégalomaniaque de l’ « interventionisme humaniaire », lui n’en pense rien. Lui et ses amis sont bien trop occupés à appliquer la théorie du Chaos à l’Ukraine. L’Ukraine pas en Afrique mais au cœur de l’Europe !

Luc MICHEL
Pour PCN-SPO / ELAC Website

(*) http://www.afriqueredaction.com/article-chaos-libyen-zeidan-chasse-par-un-coup-d-etat-rampant-du-parlement-122922623.html
____________________________

http://www.elac-committees.org
https://www.facebook.com/elac.committees
https://www.facebook.com/ALAC.org

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 03:15

 

LM.NET - EN BREF Iatseniouk a Washington (2014 03 12) FR

Luc MICHEL/ En Bref /
Avec AFP – PCN-SPO / 2014 03 12 /

« L’Ukraine fait partie du monde occidental, et le restera »
- Arseni Iatseniouk, à Washington.

Toute l’hypocrisie et les doubles standards occidentaux apparaissent au grand jour dans cette affaire honteuse.

Le « Premier ministre » putschiste Arseni Iatseniouk s’est envolé pour Washington où il a a rencontré ce mercredi Barack Obama. Dans le Bureau ovale, les deux complices ont parlé « de la façon de trouver une solution pacifique à l’intervention militaire russe en Crimée qui respecterait la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine » (sic), selon la Maison Blanche. « L’intervention militaire de la Russie (en Crimée) en violation du droit international et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine est quelque chose que nous refusons tous » (resic), a répété le porte-parole Jay Carney.

Mardi, les deux chambres du Congrès américain ont adopté des textes condamnant l’intervention russe en Ukraine, un geste symbolique mais fort, à la veille de la visite de Arseni Iatseniouk, à Washington. Celui-ci rencontrera aussi des responsables du Fonds monétaire internationale et de la Banque mondiale – pour y vendre son pays – puis se rendra à New York où la crise ukrainienne sera jeudi à l’ordre du jour au Conseil de sécurité de l’ONU.

Iatseniouk s’adressera au Conseil qui sera également informé de la situation en Ukraine par le secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires politiques, Jeffrey Feltman. Cependant, l’adoption d’une position commune au Conseil semble improbable: Moscou y dispose d’un droit de veto.

Un des leaders du ‘putsch du 21 février’, Iatseniouk est issu de la faction ultra-nationaliste du Bloc Timochenko et a organisé les accords électoraux avec Svoboda qui ont permis entre 2004 et 2012 l’émergence de l’ex Parti national social ukrainien (devenu Svoboda dans le cadre cette stratégie). Bien que d’origine juive et roumaine, il est l’organisateur de cette alliance étroite – qui est aussi le cœur du ‘facho-maidan’ 2013 – avec les héritiers directs des pogroms bendéristes. Cynique, comme Timochenko, lié aux oligarques et à la finance internationale, il représente cette classe prédatrice qui vend l’Ukraine …

Luc MICHEL

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article