Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:37

 

 

MANDELA GADHAFI

 

 ALAC & ELAC Committees /

Avec PCN-SPO / 2013 12 06 /

http://www.elac-committees.org/

https://www.facebook.com/ALAC.org

https://www.facebook.com/elac.committees

Nelson Mandela, héros la lutte contre le régime raciste d’apartheid et premier président noir de l’Afrique du Sud démocratique, est mort jeudi à l’âge de 95 ans.

Bien que malade et diminué, il avait soutenu la Jamahiriya et Moammar Kadhafi sans faillir, à un moment où la plupart des pays et des dirigeants africains avaient abandonné ou trahit le Guide libyen. Et où l’Union Africaine affichait sa coupable impuissance à défendre un état africain agressé par les USA et l’OTAN, et surtout ce grand leader panafricain, le véritable père de l’UA qu’a été Kadhafi.

De Kadhafi, Mandela avait dit à Tripoli même qu’il était « une des légende révolutionnaires du Siècle ». Et que sans lui, l’ANC n’aurait jamais pu mener la lutte. Mandela avait même donné le prénom de ‘Gaddafi’ à un de ses petit-fils. C’est cela aussi que l’Occident à fait payer à Kadhafi en détruisant sa Jamahiriya.

Les éloges hypocrites de Mandela par les politiciens occidentaux et des dirigeants US et de l’UE sont une honte. Le silence devait s’imposer. Mandela mérite bien des éloges : celles de ceux qui luttent pour La Cause des Peuples. Et pas celles de ceux qui les oppriment et les exploitent.

ALAC & ELAC Committees

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:36

 

 

LM.NET - EN BREF nato story telling a Kiev (2013 12 02) FR (1)

 

En direct du ‘Maidan’ à Kiev : cherchez les « foules pro EU » …

Luc MICHEL/ En Bref /

avec PCN-SPO – ELAC Website / 2013 12 05/

Les médias de l’OTAN développent une information manipulée, déformée, orientée, censurée. La base ce ne sont plus les faits mais l’apparence. On y donne de belles histoires, développées depuis des scénarios et des « éléments de langage » venant des instituts et autres Think tanks de l’OTAN, eux-mêmes agissant sur commande de leurs maîtres. On y ajoute faux témoins, universitaires et experts présentés comme « neutres » (alors que l’éducation et spécialement la Recherche et les universités sont un des « appareils idéologiques » de l’Etat bourgeois et du Système impérialiste). Et encore un zeste de ‘tribunes’ de personnalités du Système, style BHL ou Glucksman, ou de stars du show-bizz – Hollywood est un des terrains d’action du Pentagone -, genre Angelina Jolie ou Clooney. La dominante n’est ni la réflexion ni évidemment la vérité. Mais l’affectif. C’est la technique du « storytelling ».

Exemple de ‘storytelling’ : le soi-disant « printemps arabe ». Le cas de la Libye est particulièrement exemplaire. Il y a donc la belle histoire, le storytelling des spin doctors de l’OTAN, les « révolutionnaires » (sic) soulevés pour la « démocratie » (resic). Et l’OTAN venue « protéger les civils » (resic). Et il y a la réalité : une guerre d’agression menée par l’aviation de l’OTAN – 70.000 morts au minimum –, des villes rasées comme Syrte la martyre, des katibas formées de djihadistes, armées par les généraux de l’OTAN, encadrées et précédées des Specials forces de l’OTAN et de ses alliés arabes. Et il y a le résultat : derrière les médiamensonges et la propagande de l’OTAN la réalité d’une Libye post-Kadhafi en plein chaos, une nouvelle Somalie sur la Méditerranée. Quand à la « démocratie » on vient d’y rétablir (pour la première fois depuis les temps pré-ottomans) la Charia …

A Kiev, depuis une semaine, les médias de l’OTAN développent une nouvelle ‘storytelling’. Celle de foules « pro-européennes » – comme si la Russie ce n’était pas AUSSI l’Europe, comme si l’UE était encore autre chose que la Natoland – contre un gouvernement « autoritaire et répressif ».

La réalité des « deux Ukraine » oubliée … Car l’Ukraine est un pays divisé, mal intégré. A l’Ouest – avec Lviv (Lvov) comme centre – des régions qui historiquement ont fait partie de l’Empire des Habsbourg ou de la Pologne. De religion catholique uniate. De tradition nationaliste et qui a été le cœur du fascisme ukrainien avant 1945 et après 1990, fournissant aussi les gros bataillons de la collaboration avec les nazis (y compris plusieurs divisions Waffen SS). C’est la base anti-russe et pro-occidentale de l’Orangisme. De là viennent aussi les gros bras néofascistes qui tiennent la rue et la base électorale orangiste, les bataillons d’électeurs des Timochenko ou Yutchenko.  A l’Est, des régions historiquement et culturellement liées à la Russie et orthodoxes, des russophones et des russes ethniques majoritaires, aussi des masses ouvrières qui ont la mémoire de l’URSS. Enfin sur la Mer noire et en Crimée – région russe stupidement donnée à l’Ukraine en 1956 par Kroutchev – une population russophone fidèle à la Russie. Et qui avait dans les années 1991-95, où dominait un nationalisme ukrainien anti-russe à Kiev, avait lancé un mouvement indépendantiste et sécessionniste (du type de celui de la PMR).

Mais revenons aux fameuses foules, à « la plus grande mobilisation depuis le Maidan de 2004 » (La « révolution de couleur » qui a amené les Orangistes pro-US au pouvoir en 2004). L’AFP annonce « 100.000 ukrainiens dans la rue ». Libération (où on doit fumer trop …) va plus loin : 350.000 ! En fait les manifestants vont de quelques dizaines de milliers – quand ils sont payés (recrutement via les réseaux sociaux) – à quelques centaines à d’autres moments. L’encadrement lui est assuré par les gros bras skinheads des groupes néofascistes et antisémites ukrainiens. Ou encore par des autonomistes musulmans Tatars de Crimée (dont des djihadistes formés en Syrie)…

Vous doutez ? Vous vous dites « là il va fort ». J’ai vu ces « foules à la TV ».

Voyez vous-même … En direct. Car un de nos contacts en Ukraine a installé une videocamera dans un immeuble dominant le ‘Maidan’, sur la place de l’Indépendance, avec vues directes sur le camp de tentes de l’opposition pro-Otan :

http://videoprobki.ua/majdan

Cherchez les foules. C’est là et maintenant …

Oui les médias de l’OTAN vous manipulent !

Luc MICHEL

Photos : Captures d’écran du ‘Maidan’ ce 5 décembre 2013 à 15h30 …

_________________________

Luc MICHEL /

PROFILE Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN

OFFICIAL PAGE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

 LM.NET - EN BREF nato story telling a Kiev (2013 12 02) FR (2)

 

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:36

 

 

LM - ELAC est libyen s'enfonce ds la violence (2013 12 04) FR (1)

 

Luc MICHEL pour ELAC & ALAC Committees /

avec AFP – Algérie1 – PCN-SPO – ELAC Website / 2013 12 04/

http://www.elac-committees.org/

https://www.facebook.com/elac.committees

Derna – dans l’Est libyen, sur la côte entre Benghazi et Tobrouk – est, avec sa voisine Al-Baïda, depuis plus de vingt ans un fief islamiste, foyer anti-kadhafiste. La majorité des djihadistes libyens engagés en Afghanistan ou en Bosnie (1991-96) venaient de là. Un Emirat islamiste y fut même proclamé fin février 2011, aux premiers jours du coup d’état insurrectionnel organisé par les Occidentaux contre Kadhafi (*).

Comme à Tripoli ou à Benghazi, la révolte contre les islamistes radicaux gronde.

TIRS SUR UNE MANIFESTATION À DERNA !

Des inconnus ont tiré sur une manifestation contre les violences ce lundi soir 2 déc. 2013 à Derna, faisant au moins quatre blessés, selon des témoins et une source hospitalière. Quatre blessés par balles ont été admis en début de soirée, dont deux dans un état grave, a confirmé à l’AFP une source à l’hôpital de Derna. Selon un témoin, des habitants manifestaient pour le deuxième jour consécutif contre les violences et les milices islamistes qui font la loi à Derna, quand ils ont essuyé des tirs.

Dimanche 1er décembre des dizaines de manifestants avaient déjà bloqué plusieurs routes, incendié des pneus et appelé à la grève pour mettre fin à l’anarchie dans la ville, « fief des islamistes radicaux » confirme l’AFP. Cette manifestation intervenait après qu’un groupe, se faisant appeler la brigade d’Abou Bakr Al-Siddiq, eut collé des tracts sur les murs des mosquées de la ville, menaçant quiconque manifesterait contre les islamistes.

Derna a été le théâtre ces derniers mois de nombreux assassinats contre des membres des forces de sécurité et des juges. Sans que l’on sache si c’était l’œuvre des islamistes ou de la RESISTANCE VERTE (**), qui ne revendique jamais ses actions.

A BENGHAZI AUSSI LE DESORDRE S’EST DURABLEMENT INSTALLE

Benghazi, chef lieu de l’est libyen, est également frappé par les violences. Ce lundi, un militaire de 21 ans y a été tué, a-t-on appris de sources locales, l’hôpital al-Jala précisant que la victime avait reçu deux balles dans la tête.

Cet assassinat s’ajoute à des dizaines d’autres perpétrés contre des officiers de l’armée et de membres de sécurité dans l’Est libyen, fief des islamistes radicaux et régulièrement touché par des violences meurtrières. Ici aussi, comme à Derna, sans que l’on sache si c’était des réglements de compte entre factions islamistes ou des exécutions de kollabos par la RESISTANCE VERTE.

Dans la nuit de dimanche à lundi, une clinique caritative du groupe salafiste jihadiste Ansar Asharia a été visée par une bombe artisanale, provoquant des dégâts mais sans faire de victimes, a indiqué à l’AFP un membre du groupe sous couvert d’anonymat. Aucun des membres du groupe présents dans la clinique au moment de l’attaque n’a été blessé, a-t-il dit.

Les violences se sont multipliées ces derniers jours après des heurts meurtriers entre l’armée et le groupe d’Ansar Asharia.

« Experts libyens et étrangers attribuent régulièrement les attaques menées dans l’Est à des groupes islamistes, dont Ansar Asharia » indique l’AFP. Et uniquement à eux. Faux experts qui mentent car dans les médias de l’OTAN la RESISTANCE VERTE pro Kadhafi est un sujet interdit …

Luc MICHEL

Photos : Visages de l’Islamisme radical libyen.

Un bureau de vote en juillet 2012, dans un fief islamiste (sans doute Misratta). La burqua à l’Aghane, celle que BHL et ses complices disent ne pas exister. C’est çà la ‘nouvelle Libye’ made in NATO …

______________________

(*) Al-Qaïda avait établi un émirat à Derna, dirigé par Abdelkarim Al-Hasadi, un ancien détenu (du centre de détention américain) de Guantanamo. Abdelkarim Al-Hasadi avait un « adjoint » établi à Al-Baïda, « membre aussi d’Al-Qaïda et s’appellant Kheirallah Barâassi ».

Ils commencèrent immédiatement à imposer la Burqa. Comme à Misratta, autre fief islamiste, chez les grand amis de BHL.

(**) Que sait-on de la Résistance Verte ?

Lire : http://www.elac-committees.org/2013/10/28/elac-alac-committees-le-chef-de-la-police-militaire-fantoche-%e2%80%98libyenne%e2%80%99-abattu-a-benghazi/

 LM - ELAC est libyen s'enfonce ds la violence (2013 12 04) FR (2)

 

LM - ELAC est libyen s'enfonce ds la violence (2013 12 04) FR (3)

 

LM - ELAC est libyen s'enfonce ds la violence (2013 12 04) FR (4)

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS, * LM/ Editoriaux & Analyses 1983-2013, * LM/ Geopolitics/ Libya | 6 Comments
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:35

 

LM.NET - EN BREF Femen, Otpor version féministe (2013 12 03) FR (4)

 

Luc MICHEL/ En Bref /

avec PCN-SPO – Vanity Fair / 2013 12 03/

« Ces filles sont faibles, elles n’ont pas de force de caractère. La preuve: elles montrent de la soumission, un manque de courage et de ponctualité et d’autres défauts qui les empêchent d’être des vraies activistes politiques. Ce sont des qualités qu’il faut vraiment leur enseigner »

- Victor Svyatski, fondateur du groupe Femen

Un groupe de femmes seins nus, culottes baissées, qui urinent en pleine rue devant les caméras complices et complaisantes des médias de l’OTAN. Sur des photos du président ukrainien Ianoukovitch, en plein Paris, devant l’ambassade d’Ukraine (les flics de Valls ont disparu). Parmi elle, Inna Shevchenko, l’égérie ‘officielle’ du groupe – le vrai boss de ces pseudo ‘féministes’ est un homme, Victor Svyatski – et le visage de Marianne choisi par le président Hollande.

http://fr.news.yahoo.com/video/paris-les-femen-urinent-sur-125300180.html?+vp=1

C’est le nouveau coup médiatique des Femen, de plus en plus ‘classe’. En appui d’un autre coup, d’état celui-là, en cours à Kiev.

Un geste d’une rare vulgarité qui choque. En France, en Europe à l’Est comme à l’Ouest. Et qui laisse sans voix les Africains. Jusqu’où ira l’info spectacle – car on n’est pas à ce stade dans le champ politique – relayée par les TV poubelles et les médias de l’OTAN ?

LES FEMEN, LEURS PROTECTEURS ET LEURS MAITRES

Les Femen, “féministes” trash auto-proclamées. Encensées par la gauche américaine française, celles des Hollande-Valls. Adulées par le gauchisme petit-bourgeois parisien, les ‘bobos’ de la gauche-caviar. Discours trash, gestes publicitaires et hystérie médiatisée. Une imposture publicitaire, à commencer par leur nom qui en Latin veut dire « cuisse » et non « femme » comme le prétend un documentaire « Nos seins, nos armes » à leur gloire financé par ARTE (et donc le contribuable franco-allemand).

Derrière une organisation rodée, liée aux réseaux de la CIA OTPOR/CANVAS, et aussi aux ‘Pussy Riot’ russes. Un financement dit occulte – « la question du financement trouble du mouvement » dit l’AFP -, en fait occulté par les meéias, celui d’OTPOR et cie, l’Open Society Fundation du milliardaire américain George Soros, la CIA, le budget US. Des relations haut placées, en France notamment, Hollande, Valls, des ministres. Et comme avocats des figures de proue du lobby sioniste français. Et des techniques dites « pacifiques », revisitée trash, celles de Gene Sharp, l’inspirateur d’OTPOR. A nouveau.

Pour les sceptiques il existe même un Website ‘de formation’ et une coordination, où l’on retrouve Femen, Otpor, Pussy Riot. C’est « Every day rebellion ». Sur le site des viedeos de formation à l’activisme. Où une vieille connaissance, Srdja Popovic, le leader d’OTPOR, donne conseils et formations …

Leurs véritables cibles ? Les ennemis des USA et de l’OTAN. Notamment les bêtes noires orientales : Poutine, Lukashenko, le président ukrainien … Et des campagnes islamophobes – selon les termes mêmes d’Amina, ex égérie tunisienne des Femen qui est partie pour ces motifs – qui épousent étroitement celles de leurs protecteurs du Lobby sioniste français. What else ???

LA FACE CACHEE DES FEMEN …

Un documentaire de la réalisatrice australienne Kitty Green présenté à la Mostra de Venise 2013 révèle qu’un homme, décrit comme « autoritaire », a longtemps tenu les rênes du groupement féministe ukrainien. Dans « l’Ukraine n’est pas un bordel », la réalisatrice australienne Kitty Green, 28 ans, révèle les coulisses du mouvement Femen et le rôle méconnu joué par cet homme derrière les féministes aux seins nus. Paradoxe de ce mouvement, en guerre « contre le patriarcat et la mainmise des hommes sur les femmes », c’est donc ce quadragénaire, Victor Svyatski, qui a fondé le groupe en 2008 à Kiev.

Victor apparaît dans le documentaire comme un homme très égocentrique, à la recherche du pouvoir. La réalisatrice, qui a partagé le quotidien des Femen, affirme au quotidien The Independent « qu’il pouvait se montrer horrible avec les filles, leur crier dessus et les traiter de sales p…  » et qu’il avait engagé de jolies filles « parce qu’elles vendent plus de journaux, qu’elles font les premières pages ».

LES FEMEN FEMINISTES ?

‘Non’ répond une vraie militante du droit des femmes, Chloé Delaume, qui dénonce dans ‘Vanity Fair’ « Les Femen : bonnets pleins, idées creuses ». Ecoutons la flinguer les Femen : « Une bien jolie histoire, un conte contemporain. Des femmes partout se lèvent, furieuses et fières, elles dressent les tétons et le poing. Elles sont tellement nombreuses, des centaines, des milliers, « Liberté, nudité ! » peint sur leur épiderme. Elles s’appellent les Femen, ce sont les femmes nouvelles, celles qui hurlent leur révolte, le front haut, ceint de fleurs. 2012, 2013, déjà elles étaient là, prônant le « sextrémisme » et l’action de terrain, formant leurs combattantes, prêtes à prendre d’assaut la phallocentrisme, ses symboles et ses maîtres. La légende rapporte que sous leurs invectives l’oppression masculine soudain terrorisée rend les armes et s’incline. Ainsi il y eut un soir, et il y eut un matin. Jean Baudrillard disait : « Nous ne voulons plus d’un destin, nous voulons une histoire ». Une histoire de bonnes femmes, c’est donc ce qu’on nous servait. 2012, 2013, j’ai du mal à comprendre comment il est possible, en France, que ça fonctionne. Ce qui pousse tant de personnes à faire semblant d’y croire. Comme si le féminisme ne pouvait avoir de destin, comme si l’avenir des femmes se résumait à un conte. Il était une fois les Femen, un épiphénomène aussi spectaculaire que contre-productif, énième construction marketing, une fable publicitaire où le réel, encore, se retrouve réécrit (…) les Femen partagent en tous points les positions du féminisme français dominant, pétri de valeurs petites bourgeoises et de morale bien-pensante, des associations comme Osez le féminisme, jusqu’au sein du gouvernement. »

Reste un groupe égotique, hystérique et vulgaire, qui donne comme image de la Femme précisément celle des visions machistes. Après les scènes de miction publique devant l’ambassade d’Ukraine, cette image s’est encore dégradée…

Luc MICHEL

_________________________

 

Luc MICHEL /

PROFILE Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN

OFFICIAL PAGE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

 LM.NET - EN BREF Femen, Otpor version féministe (2013 12 03) FR (3)

 

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:34

 

 

LM.NET - EN BREF Femen, Otpor version féministe (2013 12 03) FR (3)

 

Luc MICHEL/ En Bref /

avec PCN-SPO – Vanity Fair / 2013 12 03/

« Ces filles sont faibles, elles n’ont pas de force de caractère. La preuve: elles montrent de la soumission, un manque de courage et de ponctualité et d’autres défauts qui les empêchent d’être des vraies activistes politiques. Ce sont des qualités qu’il faut vraiment leur enseigner »

- Victor Svyatski, fondateur du groupe Femen

Un groupe de femmes seins nus, culottes baissées, qui urinent en pleine rue devant les caméras complices et complaisantes des médias de l’OTAN. Sur des photos du président ukrainien Ianoukovitch, en plein Paris, devant l’ambassade d’Ukraine (les flics de Valls ont disparu). Parmi elle, Inna Shevchenko, l’égérie ‘officielle’ du groupe – le vrai boss de ces pseudo ‘féministes’ est un homme, Victor Svyatski – et le visage de Marianne choisi par le président Hollande.

http://fr.news.yahoo.com/video/paris-les-femen-urinent-sur-125300180.html?+vp=1

C’est le nouveau coup médiatique des Femen, de plus en plus ‘classe’. En appui d’un autre coup, d’état celui-là, en cours à Kiev.

Un geste d’une rare vulgarité qui choque. En France, en Europe à l’Est comme à l’Ouest. Et qui laisse sans voix les Africains. Jusqu’où ira l’info spectacle – car on n’est pas à ce stade dans le champ politique – relayée par les TV poubelles et les médias de l’OTAN ?

LES FEMEN, LEURS PROTECTEURS ET LEURS MAITRES

Les Femen, “féministes” trash auto-proclamées. Encensées par la gauche américaine française, celles des Hollande-Valls. Adulées par le gauchisme petit-bourgeois parisien, les ‘bobos’ de la gauche-caviar. Discours trash, gestes publicitaires et hystérie médiatisée. Une imposture publicitaire, à commencer par leur nom qui en Latin veut dire « cuisse » et non « femme » comme le prétend un documentaire « Nos seins, nos armes » à leur gloire financé par ARTE (et donc le contribuable franco-allemand).

Derrière une organisation rodée, liée aux réseaux de la CIA OTPOR/CANVAS, et aussi aux ‘Pussy Riot’ russes. Un financement dit occulte – « la question du financement trouble du mouvement » dit l’AFP -, en fait occulté par les meéias, celui d’OTPOR et cie, l’Open Society Fundation du milliardaire américain George Soros, la CIA, le budget US. Des relations haut placées, en France notamment, Hollande, Valls, des ministres. Et comme avocats des figures de proue du lobby sioniste français. Et des techniques dites « pacifiques », revisitée trash, celles de Gene Sharp, l’inspirateur d’OTPOR. A nouveau.

Pour les sceptiques il existe même un Website ‘de formation’ et une coordination, où l’on retrouve Femen, Otpor, Pussy Riot. C’est « Every day rebellion ». Sur le site des viedeos de formation à l’activisme. Où une vieille connaissance, Srdja Popovic, le leader d’OTPOR, donne conseils et formations …

Leurs véritables cibles ? Les ennemis des USA et de l’OTAN. Notamment les bêtes noires orientales : Poutine, Lukashenko, le président ukrainien … Et des campagnes islamophobes – selon les termes mêmes d’Amina, ex égérie tunisienne des Femen qui est partie pour ces motifs – qui épousent étroitement celles de leurs protecteurs du Lobby sioniste français. What else ???

LA FACE CACHEE DES FEMEN …

Un documentaire de la réalisatrice australienne Kitty Green présenté à la Mostra de Venise 2013 révèle qu’un homme, décrit comme « autoritaire », a longtemps tenu les rênes du groupement féministe ukrainien. Dans « l’Ukraine n’est pas un bordel », la réalisatrice australienne Kitty Green, 28 ans, révèle les coulisses du mouvement Femen et le rôle méconnu joué par cet homme derrière les féministes aux seins nus. Paradoxe de ce mouvement, en guerre « contre le patriarcat et la mainmise des hommes sur les femmes », c’est donc ce quadragénaire, Victor Svyatski, qui a fondé le groupe en 2008 à Kiev.

Victor apparaît dans le documentaire comme un homme très égocentrique, à la recherche du pouvoir. La réalisatrice, qui a partagé le quotidien des Femen, affirme au quotidien The Independent « qu’il pouvait se montrer horrible avec les filles, leur crier dessus et les traiter de sales p…  » et qu’il avait engagé de jolies filles « parce qu’elles vendent plus de journaux, qu’elles font les premières pages ».

LES FEMEN FEMINISTES ?

‘Non’ répond une vraie militante du droit des femmes, Chloé Delaume, qui dénonce dans ‘Vanity Fair’ « Les Femen : bonnets pleins, idées creuses ». Ecoutons la flinguer les Femen : « Une bien jolie histoire, un conte contemporain. Des femmes partout se lèvent, furieuses et fières, elles dressent les tétons et le poing. Elles sont tellement nombreuses, des centaines, des milliers, « Liberté, nudité ! » peint sur leur épiderme. Elles s’appellent les Femen, ce sont les femmes nouvelles, celles qui hurlent leur révolte, le front haut, ceint de fleurs. 2012, 2013, déjà elles étaient là, prônant le « sextrémisme » et l’action de terrain, formant leurs combattantes, prêtes à prendre d’assaut la phallocentrisme, ses symboles et ses maîtres. La légende rapporte que sous leurs invectives l’oppression masculine soudain terrorisée rend les armes et s’incline. Ainsi il y eut un soir, et il y eut un matin. Jean Baudrillard disait : « Nous ne voulons plus d’un destin, nous voulons une histoire ». Une histoire de bonnes femmes, c’est donc ce qu’on nous servait. 2012, 2013, j’ai du mal à comprendre comment il est possible, en France, que ça fonctionne. Ce qui pousse tant de personnes à faire semblant d’y croire. Comme si le féminisme ne pouvait avoir de destin, comme si l’avenir des femmes se résumait à un conte. Il était une fois les Femen, un épiphénomène aussi spectaculaire que contre-productif, énième construction marketing, une fable publicitaire où le réel, encore, se retrouve réécrit (…) les Femen partagent en tous points les positions du féminisme français dominant, pétri de valeurs petites bourgeoises et de morale bien-pensante, des associations comme Osez le féminisme, jusqu’au sein du gouvernement. »

Reste un groupe égotique, hystérique et vulgaire, qui donne comme image de la Femme précisément celle des visions machistes. Après les scènes de miction publique devant l’ambassade d’Ukraine, cette image s’est encore dégradée…

Luc MICHEL

_________________________

Luc MICHEL /

PROFILE Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN

OFFICIAL PAGE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

 LM.NET - EN BREF Femen, Otpor version féministe (2013 12 03) FR (4)

 

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:34

 

 

LM.NET - EN BREF sanctions russes ctre la Rpdc (2013 12 02) FR

 

Luc MICHEL/ En Bref /

avec PCN-SPO – La Voix de la Russie/ 2013 12 02/

Voici dont la Russie de Poutine qui prend part aux sanctions contre Pyong-Yang.

« La Russie introduit des sanctions contre la Corée du Nord » annonçait hier la Radio ‘La Voix de la Russie’ …

Je suis un ami de la Russie. Et je me bat depuis trente ans pour que Moscou, le dernier état véritablement indépendant en Europe, retrouve un destin digne de la « Troisième Rome » comme Piémont d’un « Risorgimento » de la Grande-Europe. De Vladivostok à Reykjavik et Québec. Mais un ami doit aussi savoir dire les choses telles qu’elles sont.

Poutine est un grand président et il a remis le Navire Russie à flot. Mais là, comme quand la Russie de Medvedev en mars 2011 a laissé les occidentaux assassiner la Jamahiriya de Kadhafi, Moscou tire contre son camp !

La RPDC, la Corée du Nord, défend une politique d’indépendance nationale autour de la dissuasion nucléaire « du faible au fort » (selon la théorie du Général Gallois, qui fut aussi notre camarade de combat en Yougoslavie agressée). C’est ni plus ni moins qu’un « Gaullisme nord-coréen).

La Russie est atteinte de schizophrénie.

Comme l’était la France post gaulliste. Avant que les Neocons à passeports français de Sarkozy ne soumettent à nouveau Paris à l’OTAN. Avant que les sociaux-démocrates à passeports français de Hollande ne fassent de la France l’allié privilégié de Washington dans le nouvel ‘Axe stratégique Washington-Paris’. Avant qu’un autre « parti de l’étranger » – dixit de Gaulle -, celui des Likudniks à passeport français n’aligne Paris dans une seconde soumission, celle de Tel-Aviv et du Sionisme …

D’un côté la Russie tient la dragée haute aux USA et à ses valets occidentaux et arabes.

De l’autre elle entend considérer les mêmes comme « des alliés dans la lutte contre le terroriqme ». Ce piège des régimes Bush II et Obama. Elle dialogue avec l’OTAN et la Maison blanche.

Les mêmes qui organisent en ce moment, via leurs domestiques de l’UE, une « révolution de couleur » à Kiev contre les intérêts géopolitiques vitaux de la Russie. Qui déstabilisent la Moldavie. Les mêmes qui ont tenté le même scénario contre-révolutionnaire contre Poutine à Moscou même de décembre 2012 à mars 2013.

La 5e colonne est déjà là en Russie. Celle des libéraux à passeports russes. Depuis les Années Gorbatchev. Elle a déjà détruit l’URSS – cette « catastrophe géopolitique du XXe siècle » dit Poutine -, elle l’a pillé dans les années 1992-2000. Et elle attend son heure à nouveau …

Participer aux sanctions contre la Corée du Nord est un mauvais signal donné à cette cinquième collonne libéralo-occidentale. La place des libéraux russes est avec les oligarques type Kodhorovski. Ou avec ceux d’Ukraine type Timochenko. Elle est où devraient être nos banksters de l’UE. En prison !

Luc MICHEL

Photo : ‘LA CAUSE DES PEUPLES’, revue coéditée par le PCN et le MEDD-MCR …

_________________________

Luc MICHEL /

PROFILE Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN

OFFICIAL PAGE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:33

 

LM.NET - EN BREF new color revolution in Ukraine (2013 12 01) IT

 

Luc MICHEL / In breve /

con ELAC Website – PCN- SPO / 2013 12 01 /

 

Traduzione di Alessandro Lattanzio

Per STATO & POTENZA

http://www.statopotenza.eu/9470/ucraina-le-immagini-che-i-media-della-nato-non-mostreranno-mai

Tutta l’Ucraina in piazza per aderire all’UE?

Il presidente Janukovich isolato e senza il sostegno democratico? Questi sono i cosiddetti resoconti dei media della NATO sugli eventi in Ucraina. Ma questa non è la realtà. Ancora una volta. Vedasi la foto sotto. Non l’avete vista?

Supporters of Ukrainian President Yanukovich and the Party of the Regions participate in a demonstration in central KievI sostenitori del presidente ucraino Viktor Janukovich e del Partito delle Regioni (la maggioranza nelle ultime elezioni dell’ottobre 2012), partecipano a una manifestazione in Piazza Europa, nel centro di Kiev, il 29 novembre 2013 (Foto Reuters/Stojan Nenov)

Al di fuori della parte occidentale dell’Ucraina, che non ha mai fatto parte dell’impero russo, tradizionale base del nazionalismo e del fascismo antirusso in Ucraina nel 1918-1945, e del neo-fascismo e dell’attivismo filo-occidentale dal 1990, non c’è sostegno ai leader oligarchici filo-occidentali e antirussi come Julija Tymoshenko.

VERSO UNA NUOVA “RIVOLUZIONE COLORATA” IN UCRAINA?

Quindi la soluzione sostenuta dall’UE, di fatto l’ala politica della NATO più che l’”Europa”, sarà una nuova “rivoluzione colorata”. Come nel 2004…

Il capo della commissione esteri della Duma russa, Aleksej Pushkov, prevede che l’UE non supporterà Janukovich alle prossime elezioni presidenziali, dicendo che l’Unione ora “appoggia” l’opposizione, e le rivolte di piazza… “Il segnale è chiaro: alla vigilia delle elezioni ucraine del 2015, l’UE appoggia l’opposizione e già progetta il rovesciamento di Janukovich. Aspettatevi nuove Maidan (riferendosi alla proteste in Piazza Indipendenza a Kiev (Maidan Nezalezhnosti)“, ha detto Pushkov sul suo account Twitter.

Siamo completamente d’accordo.

Ma dove sono i cosiddetti “valori europei” in questa nuova destabilizzazione dell’Ucraina?

Luc MICHEL

_________________________

Luc MICHEL /

Profil Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

site http://www.lucmichel.net/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:32

 

People wear masks as they attend a rally held by supporters of EU integration in Kiev

 

 

Luc MICHEL pour PCN-INFO / 2012 12 01 /

avec PCN-SPO – PCN-TV – ELAC Website – RT – EODE Think Tank – Capa France – Wikipedia (décrypté) – The Guardian /

« Ne quittez pas la rue tant que le régime ne sera pas renversé »

- Ioulia Timochenko, oligarche ukrainienne.

« A partir d’aujourd’hui commence la grève générale. La révolution a commencé en Ukraine! » – Oleg Tiagnibok, un des dirigeants de l’opposition.

# I / COUP D’ETAT RAMPANT A KIEV :

L’OCCIDENT CHOISI LE COUP DE FORCE ET LES EMEUTES.

Une ‘Révolution de couleur’ – en fait un coup d’état rampant made in UE-NATO – est en cours à Kiev, en Ukraine. Nous assistons aux prémisses d’un processus bien connu à l’Est …

Des manifestants ont pris le contrôle ce dimanche 1er décembre 2013 des locaux de la mairie de Kiev lors de la manifestation de l’opposition dans la capitale, a annoncé à l’AFP une porte-parole de la police de Kiev. « Les responsables des forces de l’ordre sont en pourparlers avec les citoyens qui ont pris le contrôle des locaux de la mairie. Ils leur expliquent que leurs actions sont illégales et leur demandent de quitter le bâtiment », a déclaré la porte-parole, Olga Bilyk. Une journaliste de l’AFP a constaté que des manifestants pénétraient dans les locaux de la mairie. Ils ont accroché une banderole, où il est écrit « QG de la Révolution » sur la façade. La Maison des syndicats, un autre bâtiment public, a été occupé et abrite « l’état-major » de l’opposition. Souvenez-vous de Belgrade en octobre 2000. Tout avait commencé comme cela !

L’occasion : la défaite de l’UE – qui n’est ici que l’aile politique de l’OTAN – face à Moscou dans les négociations pour l’intégration économique de l’Ukraine. A l’UE et à ses promesses vides, Kiev semble préférer l’intégration dans le Bloc économique eurasiatique organisé par la Russie. Immédiatement l’appel à la rue a suivi. Manifestations, émeutes, provocations, appels à renverser un président et un parlement démocratiquement élus …

« MANIFESTANTS PACIFISTES » A KIEV OU HOOLIGANGS NEOFASCISTES ?

Loin de la propagande des médias de l’OTAN sur les « manifestants pacifiques », l’opposition est ultra-violente. « Des affrontements dans le quartier gouvernemental, proche de la place de l’Indépendance où avait lieu la manifestation, ont cependant fait une centaine de blessés parmi les policiers, selon les autorités, avoue l’AFP. « Les heurts sont survenus devant le siège de l’administration présidentielle, gardé par les forces spéciales, et que plusieurs centaines de jeunes gens masqués ou encagoulés ont tenté de prendre d’assaut. Les forces spéciales ont utilisé à plusieurs reprises des grenades assourdissantes ou éblouissantes, et des gaz lacrymogènes contre ces assaillants qui avaient amené un bulldozer, avec l’intention apparente de forcer l’entrée du bâtiment ». Méthode déjà utilisée à Belgrade en octobre 2000.

Les drapeaux rouge-noirs des néofascistes ukrainiens bendéristes – du nom de Bendera, le chef du Fascisme ukrainien, antisémite, réhabilité par les ‘orangistes’ – sont omniprésents. En compagnie de ceux des fascistes ‘solidaristes’ du NTS. Les médias de l’OTAN semblent ne pas les voir. En 2004, lors du ‘Maidan’ orangiste, ils formaient déjà les troupes de choc…

Par ailleurs des informations circulent sur les réseaux sociaux qui font état de la présence dans les groupes de choc d’islamistes wahabite tatars de Crimée (très présent dans les rangs djihadistes en Syrie) rapatriés de Syrie pour l’occasion. Leurs drapeaux tout cas sont aussi présents. Ils sont à la fois proches des bendéristes – comme beaucoup d’ukrainiens, dont plusieurs divisions SS, les Tatars de Crimée ont collaboré avec les Nazis – et des islamistes de l’Emirat du Caucase (Tchétchénie, Dagestan), groupe terroriste qui frappe en Russie et combat en Syrie.

UKRAINE : LA MAISON BLANCHE TIRE LES FICELLES

Si Bruxelles, siège de l’UE mais aussi et surtout de l’OTAN, semble à la manœuvre à Kiev, ce sont bien les USA qui tirent les ficelles en Ukraine.

Voir le site officiel de la présidence US, où on diffuse désormais pétitions et appels pour décréter des sanctions contre Kiev et ici aussi et encore à démettre un président et un gouvernement légal.

Une pétition publiée sur le site de la Maison Blanche des États-Unis demandant d’imposer des sanctions contre le président ukrainien Viktor Ianoukovitch et les membres du gouvernement ukrainien a en effet recueilli plus de 100 000 signatures. Cette action a débuté le 26 novembre 2013. « Si un tel document obtient 100 000 signatures au cours des 30 jours, il est automatiquement soumis à l’examen de l’administration présidentielle ». Ses auteurs exigent que les autorités américaines imposent une interdiction d’entrée aux États-Unis à propos d’Ianoukovitch, des ministres ukrainiens et des membres de leurs familles, ainsi que « geler des comptes de sociétés de ces personnes ». Les auteurs du document déclarent leur volonté de ne pas « accepter le fait que Ianoukovitch et son gouvernement aient privé les Ukrainiens du droit de se rapprocher de la civilisation occidentale » (sic).

Ajoutons que le Sénat américain a adopté à l’unanimité une résolution sur l’Ukraine, qui appelle à « la libération immédiate de prison l’ancien premier ministre Ioulia Timochenko et les autres prisonniers politiques » (sic), selon Sergueï Vlasenko, défenseur deTimochenko. Selon le document, le Sénat américain a « exhorté l’administration du président Viktor Ianoukovitch de libérer immédiatement Timochenko et les autres prisonniers politiques, et demandé en outre que le Département d’État et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) organisent la pression diplomatique sur Ianoukovitch.

# II / UNE MACHINERIE OCCIDENTALE DEMONTEE :

DES ‘REVOLUTIONS DE COULEUR’ AU ‘PRINTEMPS ARABE’ …

Le scénario qui s’esquisse en Ukraine est bien connu.

De 2000 à 2005 une série de « révolutions de couleur » a installé des régimes pro-américains ou tenté de le faire : Serbie (le coup d’essai réussi en 2000) – Belarus (où Lukashenko a arrêté tous les coups d’état occidentaux) – Géorgie – Ukraine « orangiste » – Kyrgistan …

Depuis 2005, une seconde vague a été tentée et exportée au Proche-Orient et en Amérique Latine : Russie (où Poutine les a stoppées) – Belarus (en permanence) – Moldavie (où elle a échoué mais obligé à de nouvelles élections gagnées par les partis pro Nato). Mais aussi au Venezuela (à deux reprises).

Et un peu partout depuis 2011, le procédé bien rodé a été exporté au Proche-Orient par les mêmes maîtres d’œuvre et avec les mêmes spécialistes : Egypte, Tunisie, Maroc, Libye – où elle s’est immédiatement transformée en guerre civile -, Yemen, Algérie – où elle a échoué – et Syrie – où elle s’est aussi transformée en guerre civile (et ce n’est pas un hasard) …

« ETATS-UNIS A LA CONQUETE DE L’EST » DE MANON LOIZEAU :

LES DESSOUS DES REVOLUTIONS COLOREES ET LEURS VERSIONS ARABES …

En introduction, le film à voir sur l’organisation des « Révolutions de couleur » en Europe de l’Est.

Dans ce documentaire tourné en 2005 Manon Loizeau dévoile ceux qui financent et fomentent les révolutions dans les pays de l’est …

Réalisation : Manon Loizeau

durée : 52 minutes / 6 videos en ligne

http://www.youtube.com/watch?list=PLD9DCC0BC1A6E3F96&v=ZKEgDr2ZUSE&feature=player_embedded

Documentaire révélateur de Manon Loizeau tourné en 2005, intitulé « États-Unis : à la conquête de l’est » qui explique comment la CIA a « fabriqué »les révolutions colorées aux noms fleuris dans les pays de l’ex bloc soviétique. Un reportage plus qu’intéressant, après que le procédé ait été exporté au Proche-Orient, afin de comprendre les rouages complexes, de ces manipulations de plus en plus subtiles, qui servent les plans impérialistes des USA et de leur bras armé l’OTAN (l’UE n’est qu’une comparse). L’exportation de la Démocratie ‘Made In USA-NATO’ par le menu. Sur place ou à emporter ?

A travers le décryptage des révolutions géorgienne et ukrainienne, de Bichkek à Washington, ce film mène l’enquête dans les coulisses de ces pseudo « révolutions démocratiques » et révèle le dessous des cartes du basculement des pays de l’Est dans l’orbite américaine …

LES DEUX STADES DES COUPS D’ETAT OCCIDENTAUX :

LE MYTHE DE LA « NON VIOLENCE »

Au centre des ‘révolutions de couleur’ : les réseaux d’OTPOR et CANVAS, les mercenaires internationaux et les « petites mains » de l’OTAN. Déployés depuis Belgrade et Budapest (le centre des opérations spéciales des USA et de l’OTAN en Europe). Popescu

Ceux qui depuis 2000 à l’Est et 2009 au Proche-Orient préparent et organisent le PREMIER STADE des coups d’états US, les ‘révolutions de couleur’ et au « Grand Moyen-Orient » le soi-disant « Printemps arabe ». Après un coup d’essai oriental réussi au Liban en 2005, qui conduit au départ des forces armées syriennes.

Le SECOND STADE c’est la transformation en guerre civile avec l’arrivée via l’OTAN des Djihadistes. Lorsque la « révolution non violente » se transforme en coup d’état insurrectionnel. La pseudo « encyclopédie » WIKIPEDIA – en fait un des nombreux outils de désinformation des services de l’OTAN – écrit ainsi sans rire : « Les partisans à ces révolutions ont pour la plupart usé d’une résistance non-violente pour protester contre des gouvernements vus comme corrompus et autoritaires et pour promouvoir la démocratie et l’indépendance nationale principalement vis-à-vis de Moscou. Ces mouvements ont adopté une couleur ou une fleur comme symbole de leur mouvement. Ces révolutions sont caractérisées par le rôle important d’organisations non gouvernementales et particulièrement d’activistes étudiants dans l’organisation d’une résistance non violente. »

Dans la réalité, le second stade c’est à l’Est l’assaut insurrectionnel violent, l’occupation des bâtiments publics et des parlements. Et en Orient, le transformation en coup d’état puis en guerre civile. Alors arrivent les hooligangs et les skins néofascistes (Géorgie, Ukraine, Belarus, Russie) ou les djihadistes et les forces spéciales de l’OTAN (Libye, Syrie) …

En outre, le modèle de ces coups d’état, Belgrade en 2000, a été précédé d’une vague d’assassinats des cadres du régime ‘national-communiste’ du président Milosevic. Principalement dans les ministères de force. Il s’agissait de dégager la rue de toute force organisée pour contrer les groupes de choc de l’OTAN. En particulier l’assassinat de Zelinko Rajnatovic, le célèbre Arkan, le 15 janvier 2000, avait supprimé celui qui aurait été le plus susceptible de nettoyer la rue de Belgrade pour le gouvernement Milosevic. Avec ses anciens « Tigres », des commandos de choc, et la masse du noyau dur des supporters du club de football « L’Etoile rouge » de Belgrade, dont Arkan était le leader.

Curieusement ce mode opératif en deux stades, que l’on rencontre partout où le coup d’état réussi, n’a jamais été analysé.

DE LA SERBIE EN 2000 AU PROCHE-ORIENT :

UNE VAGUE SANS FIN DE COUPS DE FORCE DES USA ET DE L’OTAN DECRYPTEE

* SERBIE / La contre-révolution du 5 octobre 2000 qui conduisit à la chute de Slobodan Milošević. Qui avait en réalité gagné les élections partout sauf à Belgrade. Cependant, les Serbes pro-occidentaux, formés aux USA et en Hongrie (base des opérations spéciales de l’OTAN), avaient adopté une approche qui avait déjà été essayée et utilisée dans les élections parlementaires en Slovaquie (1998) et en Croatie (2000), caractérisée par des mobilisations civiles importantes pour le vote et une unification de l’opposition politique sous l’égide des Ambassades US. Les protestataires n’adoptèrent pas une couleur ou un symbole spécifique, mais le slogan « Gotov je » (Готов је, Il est fini !). Les manifestations étaient soutenues par le mouvement de jeunesse OTPOR, organisé et financé par les USA, dont certains des membres « exporteront » ensuite leur savoir dans les contre-révolutions d’autres pays.

* GEORGIE / La « Révolution des Roses » en Géorgie, suivant les élections contestées de 2003, conduisirent à la chute d’Edouard Chevardnadzé et son remplacement par Mikheil Saakachvili, citoyen américain, après de nouvelles élections législatives en mars 2004. La révolution des roses était soutenu par le mouvement de résistance civique KMARA, la version locale d’OTPOR. Les Géorgiens mettront neuf ans à se débarrasser du régime autoritaire de Sakhasvili et perdront la guerre engagée par son agression contre l’Ossétie du Sud (république autoproclamée en 1992 et séparée depuis de la Géorgie).

* UKRAINE / La « Révolution orange » en Ukraine, suivant le second tour contesté de l’élection présidentielle ukrainienne de 2004 et conduisit à l’annulation du résultat et à un second vote. Le leader de l’opposition Viktor Iouchtchenko fut déclaré président, sous la pression de la rue et de l’Occident, « battant » Viktor Ianoukovytch. La Révolution orange était soutenue par PORA. Le deuxième stade verra intervenir les groupes néofascistes et antisémites, notamment les gangs bendéristes issus du fascisme ukrainien d’avant 1945.

* KIRGHIZTAN / La « révolution des Tulipes » fut encore plus violente que les précédentes. Seul les officines de désinformation de l’OTAN, comme WIKIPEDIA, et OTPOR elle-même, entretiennent la légende de la « non violence » (sic). La « révolution des Tulipes » a suivi les élections kirghizes parlementaires contestées de 2005. Elle était aussi moins unie que les révolutions précédentes. Les manifestants de différentes régions adoptèrent différentes couleurs pour leur protestation (rose et jaune). Cette révolution était soutenue par le mouvement KELKEL.

* MOLDAVIE / En Moldavie, à la suite de la victoire aux élections législatives du Parti des Communistes le 7 avril 2009, l’opposition accusa ce dernier de fraudes et appela les habitants à se révolter. Des troubles éclatèrent dans la capitale, Chisinau : des manifestants défilèrent, incendièrent le parlement et allèrent jusqu’à appeler – une fois de plus – au rattachement du pays à la Roumanie voisine. C’était là le grand retour de l’extrême-droite fascisante des Années 1989-1995, partisane de la « Grande Roumanie ». L’insurrection soutenue par l’OTAN et la droite roumaine conduira à de nouvelles élections et à l’éviction du Parti communiste (vainqueur des élections mais confronté à la coalition des perdants), jugé trop pro-russe par l’OTAN.

* RUSSIE / En Russie, lors des élections législatives de 2011, puis présidentielles de mars 2012, une révolution de couleur est tentée. Une enquête est notamment entreprise envers l’organisation GOLOS, pour avoir illégalement publié des sondages d’opinion pendant la période précédant le scrutin afin d’influencer les électeurs. Cette organisation, fondée en 2000, reçoit des fonds de George Soros via la Open Society Institute, et de la NED.

* LIBAN / La « Révolution du Cèdre au Liban ». Contrairement aux révolutions en Europe de l’Est ou en Asie centrale, elle ne suivait pas une élection contestée, mais l’assassinat d’un leader de l’opposition, Rafik Hariri, en 2005. Et au lieu de l’annulation des élections, elle exigeait le retrait des troupes syriennes du pays. « Mais certains éléments et méthodes utilisés lors des protestations sont assez similaires pour que ces évènements aient été traités par la presse et les commentateurs comme une des révolutions de couleur. Le cèdre du Liban est le symbole du pays », et la pseudo révolution fut nommée d’après lui. La présence des troupes syriennes et des milices de leurs alliés, notamment le Hizbollah chiite, n’a pas permis le passage au second stade insurrectionnel.

* VENEZUELA / Hugo Chavez est la première cible de l’exportation des « révolutions de couleur » en Amérique Latine. Où un logo clone de celui d’OTPOR a fait son apparition, un « mouvement estudiantin formant la pointe de lance de l’opposition devant l’échec des partis politiques » pro américains. « Freedom House est au Vénézuéla depuis 2005 (…) Freedom House est une fondation conservatrice étasunienne, qui agit en outre comme « think tank » de la pensée de droite radicale. Il est financé par le gouvernement américain et dit qu’il cherche « fortifier la démocratie » (sic) en étant établi dans des pays avec des gouvernements socialistes. Noam Chomski a dénoncé ses liens avec la CIA ». « LES ÉTATS-UNIS A LA CONQUETE DE L’EST », le documentaire choc de la reporter française Manon Loizeau a fait l’objet d’une diffusion à la TV d’Etat vénéazuelienne.

Chavez décédé d’un cancer, une présidentielle anticipée  est organisée. Gagnée par Maduro, l’héritier choisi par Chavez. A nouveau, l’opposition pro-américaine tente une « révolution de couleur » …

Cuba est aussi dans le collimateur.

# III / COMMENT ARRETER LA CONTRE-REVOLUTION OCCIDENTALE ?

LE LABORATOIRE DU BELARUS

Le malaise au sujet du Belarus et de l’échec des tentatives de révolutions de couleur est palpable dans les médias de l’OTAN. Ainsi WIKIPEDIA, en bon petit soldat de l’OTAN, a choisi, et c’est révélateur, de ne pas en parler du tout sur sa page consacrée aux ‘révolutions de couleur’.

Si la Yougoslavie de Milosevic a été le laboratoire des ‘révolutions de couleur’, le Belarus de Lukashenko – l’homme qui seul a aussi arrêté et inversé un « processus de transition » à l’Est avec son ‘Socialisme post-soviétique’ – a été lui le laboratoire du combat contre la contre-révolution made in USA-NATO.

LUKASHENKO MET EN ECHEC LES METHODES INSURRECTIONNELLES DE L’OCCIDENT

A chaque élection, une révolution de couleur est tentée au Belarus.

La version locale de OTPOR s’appelle ZBUR (Bison). Le président Lukashenko, fort d’un pouvoir populaire, appréhende le coup d’état de 2000 en Serbie. « Minsk n’est pas Belgrade » déclare-t-il dès 2002 ; Il prend des mesures, notamment l’organisation du ‘Front Républicain de la Jeunesse du Bélarus’, chargé de contrer les groupes de choc de l’OTAN dans la rue.

Le président Poutine en Russie s’inspirera des contre-mesures du Bélarus, notamment en organisant en 2005 le « mouvement de la jeunesse démocratique et antifasciste russe » NASHI (Les Nôtres) pour tenir la Rue.

A noter que comme partout à l’Est, c’est l’extrême-droite néofasciste – notamment le ‘Front National du Belarus’ -, proche de l’extrême-droite polonaise anti-russe (qui a attaqué l’Ambassade de Russie à Varsovie il y a quelques semaines), qui fournit les troupes de choc dans la rue.

Le président Lukashenko « accuse l’opposition d’être « vendue » aux intérêts étrangers, et notamment américains ». Minsk a « réussi à chasser depuis plusieurs années toutes les ONG internationales, comme la fondation Soros » et les financements extérieurs sont presque impossibles.

L’ARGENT AMERICAIN FINANCE LES MERCENAIRES DE L’OCCIDENT

Car le cœur de l’action occidentale c’est l’argent, massivement distribué à des mercenaires avides. « Les opposants aux révolutions de couleur accusent la fondation Soros et/ou le gouvernement américain de soutenir et même d’organiser les révolutions dans le but de servir les intérêts occidentaux. Il est notable qu’après la ‘Révolution orange’ plusieurs pays d’Asie centrale menèrent des actions contre l’’Open Society Institute’ de George Soros de différentes façons — l’Ouzbékistan, par exemple, obligea les bureaux régionaux de l’OSI à fermer quand les médias tadjikes, contrôlés par le pouvoir, accusèrent l’OSI du Tadjikistan « de corruption et de népotisme », écrit Wikipedia, l’officine de désinformation de l’OTAN.

En fait toutes les enquêtes des états ou de journalistes indépendants ne laissent aucune part au doute. Ainsi, « des preuves révélant une implication du gouvernement américain incluent  les USAID et UNDP, soutenant des structures Internet appelées « Freenet », qui sont maintenant connues comme une part majeure de la structure Internet dans au moins un des pays – le Kirghizistan – dans lequel une des révolutions de couleur se produisit ». Structures qui servirent ensuite, en compagnie d’OTPOR/CANVAS, à former à partir de 2009 les net-activistes pro-occidentaux de Tunisie, Libye, Algérie, Egypte, Maroc et Syrie.

« LES ÉTATS-UNIS A LA CONQUETE DE L’EST », le documentaire choc de la reporter française Manon Loizeau lors de la « Révolution des Tulipes » au Kirghizistan montre l’implication des États-Unis dans ce coup d’état. On y voit ainsi Mike Stone de la FREEDOM HOUSE participer à l’organisation. On y voit aussi les acteurs des révolutions précédentes comme Giga Bokeria, de la « révolution des Roses en Géorgie », venir soutenir le groupe qui préparait la pseudo « révolution des Tulipes ».

Le quotidien britannique The Guardian « décrit les révolutions colorées comme téléguidées par des influences néoconservatrices (ndla : les Neocons du régime Bush II) s’inscrivant dans une stratégie de manipulation et de domination ». THE GUARDIAN déclare que « USAID, National Endowment for Democracy, l’International Republican Institute, le National Democratic Institute for International Affairs et Freedom House sont intervenus directement ». « Des informations sur les sites Internet de ces organisations (dont les quatre premières sont financées par le budget de l’Etat américain) confirment ces affirmations ». « Projet pour les démocraties en transition » (sic) participe également à ce genre d’opérations.

Des activistes d’Otpor en Serbie et de Pora en Ukraine ont dit que les publications et les formations qu’ils avaient reçues du personnel de l’’Albert Einstein Institute’, basée aux États-Unis, ont contribué à la formation de leurs stratégies.

Enfin une simple recherche iconographique sur le soi-disant « printemps arabe » révèle l’utilisation systématique du logo d’OTPOR en Libye, Egypte, Maroc, Algérie, Tunisie, Yemen. Sasha Papovic, le leader d’OTPOR, a lui même reconnu son implication dans la formation et l’organisation de ses métastases arabes. Un documentaire de la RTBF (Belgique), diffusé en 2011, est révélateur à ce sujet …

LA RIPOSTE DE MOSCOU ET DE L’OTSC

Moscou et ses alliés ont pris l’exacte mesure de ces événements. Un sommet de l’OTSC, l’Organisation du Traité de Sécurité Collective, cette « anti-OTAN » qui regroupe la Russie, le Belarus, l’Arménie, le Kazakhstan, le Kirghistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan, a consacré un sommet fin 2011 à la relance du cycle des « révolutions de couleur » par l’Occident, via le soi-disant « printemps arabe ». « L’ex-URSS a trouvé un vaccin contre le Printemps arabe » titrait La Russie d’Aujourd’hui (25 octobre 2011), précisant que « Moscou prend des mesures préventives avec ses voisins ».

La nouvelle législation russe sur le statut et le financement des ONG occidentales est aussi un des éléments de cette riposte.

IV / UNE VAGUE DE DESTABILISATIONS VIOLENTES OCCIDENTALES PAS TERMINEE …

Nous avons nous même longuement analysé ces coups d’état de l’OTAN aussi bien en Europe orientale (dès 2000) qu’au Proche-Orient. Forts notamment de nos contacts avec la direction de NASHI, celle du MCR libyen, ou les autorités du Belarus. Nos réseaux se sont souvent opposés à ceux d’Otpor, notamment en Russie, Ukraine, Belarus, Moldavie et PMR, Libye …  Un chercheur polonais a même qualifié notre Organisation transnationale d’ « anti-Otpor ».

Je suis moi-même haï par ces réseaux de l’OTAN. Wikipedia – copiée ‘carbone’ par les officines équivalentes néofascistes françaises et belges proches du FN et des services secrets de l’OTAN – me consacre une « biographie » fausse, censurée ou trafiquée pour me diffamer.

J’ai été aussi violemment directement attaqué pour mon action en Moldavie et PMR (la soi-disant « Transnistrie » des médias de l’OTAN) par un employé du CFR, Nico Popescu, roumain employé dans une officine de l’OTAN de Budapest.

J’ai aussi été le seul – cherchez … – à annoncer dès le 6 février 2011 à Tripoli les coups d’état en cours de préparation en Libye et Syrie. Et encore le seul – cherchez encore … j’analyse scientifiquement et je précède les événements, d’autres les suivent – à annoncer à la CHAMBRE CIVIQUE RUSSE à Moscou dès le 13 octobre 2011 les préparatifs de coups d’état en Russie pour les élections de décembre 2011 et mars 2012.

Une histoire hélas pas finie. Opération en cours en Ukraine. Et prochains rounds probablement en Algérie et au Belarus. Sans oublier la guerre civile organisée par l’OTAN en Syrie…

Luc MICHEL

(recherches Karel HUYBRECHTS)

___________________

# A LIRE ET VOIR EN COMPLEMENT /

LES ANALYSES QUI COMPLETENT ET EXPLIQUENT LE FILM « ETATS-UNIS A LA CONQUETE DE L’EST », SES SUITES APRES 2005 ET LEUR PENDANT AU PROCHE-ORIENT EN 2011-2012 …

* The « Anti-OTPOR » interview /

PCN-TV MOSCOU : INTERVIEW DE LUC MICHEL PAR FABRICE BEAUR.

http://www.elac-committees.org/2011/11/22/pcn-tv-moscou-interview-de-luc-michel-par-fabrice-beaur-2/

* Le cerveau US des révolutions de couleur /

PCN-SPO / LE SENATEUR AMERICAIN MCCAIN VERSUS POUTINE: DU SOI-DISANT « PRINTEMPS ARABE » A UNE « INSURRECTION RUSSE » …

http://www.elac-committees.org/2011/12/28/pcn-spo-le-senateur-americain-mccain-versus-poutine-du-soi-disant-printemps-arabe-a-une-insurrection-russe/

* Révolution de couleur en Russie (1) /

PCN-TV MOSCOU / Luc MICHEL : LA RUSSIE DANS LE COLLIMATEUR OCCIDENTAL …

http://www.elac-committees.org/2011/12/15/pcn-tv-moscou-luc-michel-la-russie-dans-le-collimateur-occidental-%e2%80%a6/

* Révolution de couleur en Russie et « printemps arabe » (1) /

LUC MICHEL / DU SOI-DISANT « PRINTEMPS ARABE » AU « PRINTEMPS RUSSE » : COUP DE FORCE PRO-OCCIDENTAL EN RUSSIE !

http://www.elac-committees.org/2011/12/06/luc-michel-du-soi-disant-%c2%ab-printemps-arabe-%c2%bb-au-%c2%ab-printemps-russe-%c2%bb-coup-de-force-pro-occidental-en-russie/

* Le « printemps arabe » (1) /

PCN-SPO / Revue de Presse / POUR LES IDIOTS QUI CROIENT ENCORE AUX SOI-DISANT « REVOLUTIONS ARABES » …

http://www.elac-committees.org/2011/11/22/pcn-spo-revue-de-presse-pour-les-idiots-qui-croient-encore-aux-soi-disant-%c2%ab-revolutions-arabes-%c2%bb-%e2%80%a6/

* Révolution de couleur en Russie (2) /

VERS UNE « REVOLUTION DE COULEUR » EN RUSSIE / LA « MARCHE RUSSE » : PATRIOTES PRO-POUTINE CONTRE NEOFASCISTES MANIPULES PAR LES USA !

http://www.elac-committees.org/2011/11/05/vers-une-%c2%ab-revolution-de-couleur-%c2%bb-en-russie-la-%c2%ab-marche-russe-%c2%bb-patriotes-pro-poutine-contre-neofascistes-manipules-par-les-usa/

* Le « printemps arabe » (2) /

Luc MICHEL / ASSAUT ORGANISE CE 17 SEPTEMBRE 2011 CONTRE L’ALGERIE : COMME EN LIBYE ET EN SYRIE LE MEME COMPLOT AMERICANO-SIONISTE !

http://www.elac-committees.org/2011/09/17/luc-michel-assaut-organise-ce-17-septembre-2011-contre-l%e2%80%99algerie-comme-en-libye-et-en-syrie-le-meme-complot-americano-sioniste/

* Le « printemps arabe » (3) /

PCN-SPO/ FOCUS/ ARABESQUE AMERICAINE. Le rôle des Etats-Unis dans les révoltes de la rue arabe.

http://www.elac-committees.org/2011/09/09/pcn-spo-focus-arabesque-americaine-le-role-des-etats-unis-dans-les-revoltes-de-la-rue-arabe/

* Révolutions de couleur au Belarus /

Luc MICHEL : APRES LA LIBYE ET LA SYRIE, LE BELARUS DE LOUKACHENKO LA PROCHAINE CIBLE DE L’OTAN !

http://www.elac-committees.org/2011/07/05/luc-michel-apres-la-libye-et-la-syrie-le-belarus-de-loukachenko-la-prochaine-cible-de-lotan-2/

* Révolutions de couleur en Libye et en Syrie. La seule analyse annonçant les événements

PCN-TV, « Le Monde arabe est en feu » : Entretien en Français de Luc MICHEL pour PCN-TV, sur les soit-disant « révolutions arabes » (Tripoli, 7 février 2011).

sur Vimeo : http://vimeo.com/26435385

VERBATIM sur le Website THE JAMAHIRIYAN RESISTANCE NETWORK : http://www.elac-committees.org/2011/08/03/6-fevrier-2011-luc-michel-annonce-depuis-tripoli-l%E2%80%99agression-occidentale-contre-la-libye-et-la-syrie/

* Révolutions de couleur et ONG à l’Est. La seule analyse annonçant les événements de décembre 2011-Mars 2012 en Russie /

On EODE-TV, at a symposium held on October 13 at the Russian CIVIC CHAMBER of the elections, Luc MICHEL analyzed the shady game of the OSCE and Western NGOs:

“SCIENTIFIC ELECTION MONITORING VERSUS WESTERN INTERVENTIONISM”

Intervention in the debates in English: http://vimeo.com/31521294

Conference in French: http://vimeo.com/31178690

Lecture in English: http://vimeo.com/31499424

* Révolution de couleur en Russie et « printemps arabe » (2) /

PCN-SPO / Revue de presse / LA LIBYE, LA SYRIE ET LES ECHOS DES REVOLUTIONS DE COULEUR A MOSCOU…

http://www.elac-committees.org/2012/02/03/pcn-spo-revue-de-presse-la-libye-la-syrie-et-les-echos-des-revolutions-de-couleur-a-moscou%e2%80%a6/

* Révolution de couleur en Russie et « printemps arabe » (3) /

EODE-TV KEMEROVO (SIBERIA) / INTERVIEW OF LUC MICHEL FOR “MOYGOROD TV” : “FROM THE SO-CALLED ARAB SPRING TO THE RUSSIAN SPRING”

http://www.elac-committees.org/2012/01/02/eode-tv-kemerovo-siberia-interview-of-luc-michel-for-%e2%80%9cmoygorod-tv%e2%80%9d-%e2%80%9cfrom-the-so-called-arab-spring-to-the-russian-spring%e2%80%9d/

* Le « printemps arabe » au Yemen /

PCN-SPO / GEOPOLITIQUE / YEMEN : LE PROJET AMERICAIN DU « GRAND MOYEN-ORIENT » EN ACTION …

http://www.elac-committees.org/2012/02/28/eode-%e2%80%93-think-tank-geopolitique-yemen-le-projet-americain-du-%c2%ab-grand-moyen-orient-%c2%bb-en-action-%e2%80%a6/

______________________________

Photos :

Scènes d’émeutes à Kiev ce 30 novembre 2013.

Groupe de choc armé pro-occidental dans les rues de Kiev. Un exemple de « manifestants pacifiques ».

OTPOR ou les « Madlen Jugend ». Affiche du SPS yougoslave en 2000, le parti de Milosevic, dénonçant à la fois le financement d’OTPOR par le State Department de Madlen Albright et la CIA, et le recrutement des pseudo « étudiants démocrates » dans les milieux néofascistes serbes. On notera encore que les leaders du coup d’état d’Octobre à Belgrade sont des ultra-nationalistes pro-occidentaux, comme Kostuniza et Djindjic.

Le graphisme de l’affiche, réalisé à Bruxelles, est un détournement d’une affiche nazie de 1943 …

 PIH - LM décrypte les révolutions de couleur (2013 12 01) FR (2)

 PIH - LM décrypte les révolutions de couleur (2013 12 01) FR (3)

 

PIH - LM décrypte les révolutions de couleur (2013 12 01) FR (4)

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:32

 

LM.NET - EN BREF new color revolution in Ukraine (2013 11 30) FR

 

Luc MICHEL / En bref /

avec ELAC Website – PCN- SPO / 2013 11 30 /

Toute l’Ukraine dans la rue pour rejoindre l’UE ?

Le Président Ianoukovitch isolé ? Sans soutien démocratique ???

Ce sont les soi-disant informations des médias de l’OTAN sur les événements de l’ Ukraine.

Mais ce n’est pas la réalité. Une fois de plus.

Voir cette photo ci-dessous. Vous n’avez pas vu cela hier ??? … Les partisans du président ukrainien Viktor Ianoukovitch (démocratiquement élu) et du Parti des Régions (la majorité lors des dernières élections démocratiques d’octobre 2012) participent à une manifestation sur la Place de l’Europe dans le centre de Kiev ce 29 Novembre 2013 (photo Reuters/Stoyan Nenov )

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=389543821180042&set=a.322051284595963.1073741828.321184994682592&type=1&theater.

En dehors de la partie occidentale de l’Ukraine, qui n’a jamais été une partie de l’Empire russe – la base traditionnelle du nationalisme anti- russe ukrainien et du fascisme en 1918-1945, du néo-fascisme et de l’activisme pro-occidental après 1990 – , il n’y a pas de majorité pour soutenir les dirigeants pro-occidentaux et les oligarques anti- russes comme Yulia Timochenko.

VERS UNE NOUVELLE « REVOLUTION DE COULEUR » EN UKRAINE ?

Donc, la solution soutenue par l’UE – en faits et en actions l’aile politiques de l’OTAN et vraiment plus l’ «Europe» – sera une nouvelle «révolution de couleur ». Comme en 2004 …

Le chef du Comité des affaires étrangères de la Douma de Russie, Alexeï Pouchkov, a prédit que l’UE ne soutiendra pas Ianoukovitch lors des prochaines élections présidentielles, en disant que l’Union maintenant « compte sur » l’opposition. Et sur ​​les émeutes dans la rue …

« Le signal est clair : au seuil des élections ukrainienne de 2015, l’UE compte sur l’opposition et prépare déjà le renversement de Ianoukovitch. Attendez-vous à de nouveaux Maidans [faisant référence aux protestations de la Place de l'Indépendance de Kiev ( Maidan Nezalezhnosti ) ]« , a posté Pouchkov sur son compte Twitter .

Nous sommes d’accord avec lui. Totalement.

Mais où sont les soi-disant « valeurs de l’UE  » dans cette nouvelle déstabilisation de l’Ukraine ?

Luc MICHEL

_________________________

Luc MICHEL /

Profil Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

site http://www.lucmichel.net/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 juin 2014 3 04 /06 /juin /2014 01:31

 

LM - ELAC libye. nouveau témoin contre Sarkozy (2013 11 30) FR 1

 

Luc MICHEL pour ELAC & ALAC Website/

avec L’Orient-Le Jour (Beyrouth) – Marianne – PCN-SPO/ 2013 11 30 /

http://www.elac-committees.org/

https://www.facebook.com/elac.committees

Un témoignage sur la sale guerre de l’OTAN et de la France de Sarkozy en Libye.

De nouvelles révélations sur le « Tripoligate » …

Un ex-responsable politique libyen, qui affirme avoir été torturé par des Français en 2011 à Tripoli après la prise de Tripoli (fin août 2011), a porté plainte ce jeudi 29 novembre 2013 à Paris, a indiqué son avocat.

Tahar Dehech, un ancien responsable des Comités Révolutionnaires, le MCR, ces piliers de la Jamahiriya, avait porté ces accusations dans un livre « Sarkozy-Kadhafi, histoire secrète d’une trahison » paru cet automne à Paris. Précisons un mauvais livre, plein de fausses rumeurs issues du net et de faux témoins. Mais qui pointait du doigt la corruption du système sarkozyste en Afrique et en Libye. Et dénonçait certains aspects de la sale guerre de la France en Libye.

Dehech – un vrai témoin lui – y expliquait avoir été torturé « à l’électricité et à la matraque électrique ». « Ils me mettaient pieds nus dans une flaque d’eau et envoyaient le courant », affirmait-il. « Français et Qataris posaient les mêmes questions. Si ma réponse divergeait, c’était l’électricité ».

Dans sa plainte consultée par l’AFP, Tahar Dahech décrit ces actes subis lors d’ »interrogatoires, filmés en permanence » dans un hôtel du bord de mer de Tripoli transformé en centre de détention (probablement le Bab-el Bar), interrogatoires « tantôt menés par des Français, tantôt par des Qataris ».

T. Dahech, 62 ans, « a souhaité se reconstruire un peu depuis les faits. Il a fallu récupérer des éléments de preuves, comme par exemple ce télégramme confidentiel émanant du consul de Tunisie à Tripoli et validant le parcours en détention de mon client », a déclaré son avocat.

UN NOUVEAU TEMOIGNAGE SUR LA REALITE DU « TRIPOLIGATE »

Dans le livre, il assurait également que des preuves existent d’un financement politique de l’ancien président Nicolas Sarkozy par la Libye de Kadhafi: « Les preuves portent sur 57 millions d’euros versés en deux fois ». Des juges français enquêtent sur les accusations de financement de la campagne présidentielle de 2007 qui a porté au pouvoir Sarkozy. L’ancien chef de l’Etat, défait par François Hollande en 2012 lors de sa tentative de réélection, réfute tout financement occulte par la Libye.

Déjà en septembre, l’hebdo MARIANNE (Paris) titrait sur ces nouveaux témoignages : « Présidentielle 2007 : Sarkozy/Kadhafi, nouveaux aveux ». Et commentait : « Tous les témoignages concordent, et un livre – Sarkozy, Kadhafi, Histoire secrète d’une trahison (éd. Seuil) – en apporte de nouveaux. Extraits de l’enquête menée par la journaliste Catherine Graciet qui a rencontré à Tunis Zohra Mansour, ancienne responsable des gardes du corps femmes de Kadhafi : Sarkozy ? lui répond le « guide » en 2007, « nous n’aurons pas de problème » avec lui.  Et pour cause… Malgré tous les efforts déployés pour détruire les preuves, la vérité apparaît » …

Luc MICHEL

__________________

Photos :

Le livre « Sarkozy-Kadhafi, histoire secrète d’une trahison » paru cet automne à Paris. Précisons un mauvais livre, plein de fausses histoires sur Kadhafi, de fausses rumeurs issues du net et de faux témoins (notamment quelques mythomanes français). Mais un livre néanmoins utile qui pointait du doigt la corruption du système sarkozyste en Afrique et en Libye. Et dénonçait certains aspects de la sale guerre de la France en Libye.

Marianne, l’hebdo qui a relayé les accusations du livre.

LM - ELAC libye. nouveau témoin contre Sarkozy (2013 11 30) FR 2

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article