Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:24

 

PCN-SPO - DOCUMENT l'ultimatum de l'arm+®e du sud-est (2014 04 27) FR

Une traduction exclusive de Fabrice BEAUR
pour PCN-SPO / 2014 04 27 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

En exclusivité, traduit du Russe, le manifeste-ultimatum de l’Armée du Sud-Est (ex Armée du Donbass) :
Pour quoi se battent les insurgés de l’Est ukrainien, quelle est leur vérité (bien différente de celle des médias de l’OTAN, quelle est la situation qu’ils vivent réellement …

# « 26 avril. Lugansk.
Service de presse de l’état-major de l’Armée du sud-est.

ULTIMATUM.

Nous, Armée commune du Sud-Est, nous avons essayé pendant trois semaines, à partir du 6 avril, de démontrer à la Junte de Kiev que la prise d’assaut du bâtiment du SBU n’est pas un but en soi. Ce n’est juste qu’une tentative pour être finalement entendu. Nous voulions simplement faire part aux autorités de Kiev que les gens de la région de Lugansk ne sont plus en mesure de subir un traitement inhumain. Intimidations, arrestations, harcèlement, licenciements, négligence, racisme qui fut la réponse de la Junte de Kiev aux demandes pacifiques des résidents.

Nos revendications étaient simples et ordinaires : une amnistie pour tous les prisonniers politiques, un référendum, la suppression des droits de douane, l’annulation de la hausse des prix et la langue russe. Ces exigences principales sont claires pour les autorités de tout pays civilisé. Et ils ont été entendus partout dans le monde.

Et donc, le 17 avril à Genève, la Russie, les Etats-Unis et l’UE ont à la table des négociations avec la partie ukrainienne signé les « accords de Genève » obligeant la Junte de Kiev d’amnistier les participants aux manifestations et d’écouter la voix du Sud-Est.

Pour toutes ces exigences Kiev a donné une réponse :

1. La Junte continue à nous appeler séparatistes et terroristes, et pour Maidan des manifestants légitimes.
2. La Junte a déployé les bandes armées du « Secteur Droit » de Kiev près du Donbass, dans la ville de Dnepropetrovsk.
3. La Junte arme et équipe aux frais de l’Etat, la garde nationale, composée d’activistes du Maidan qui ont découpé et brûlé des policiers Berkut, et maintenant, ils ont été envoyés pour découper et brûler les manifestants de Slaviansk.
4. Contre tous les accords internationaux, contre la Constitution de l’Ukraine, la Junte a envoyé l’armée régulière pour réprimer le peuple du Donbass. Nous savons déjà que cette armée a tué des habitants de Slaviansk, Kramatorsk et Donetsk.
5. Il est connu que des militants disparaissent dans la région de Lugansk.

Et maintenant, nous avons compris l’action de la Junte de Kiev – c’est la GUERRE !
Une guerre contre son propre peuple. Nous n’avons pas accepté les conditions inhumaines imposées par ce gang fasciste – et ils ont décidé de nous détruire physiquement !

Et l’acolyte putschiste Porochenko qui nous a annoncé la décision de ce gouvernement néofasciste – qu’avec nous, il faut parler uniquement le langage de la force, ils ont ce pouvoir. Toute la puissance du pouvoir du peuple !

Et donc, pour la dernière fois, sous la forme d’un ultimatum, nous mettons en garde:
Si avant 14 heures ce mardi 29 avril, nos revendications fondées sur l’accord de Genève ne sont pas remplies, nous proclamerons toutes les autorités de Kiev anti-nationales et criminelles, et nous passerons aux actes.

Tous ceux qui ne sont pas indifférents à l’avenir de notre chère région de Lugansk, tous ceux qui sont préoccupés par le sort de nos enfants et les personnes âgées, tous ceux qui sont fatigués de vivre dans la pauvreté et de l’obscurité, nous les invitons le 29 avril à 14h00 à se rendre devant les bâtiments des administrations des villes et des régions des autorités de Kiev, pour entendre les réponses aux demandes de la population de la région de Lugansk.

La victoire sera nôtre !

Quartier général interarmées de l’Armée du Sud-Est. »

PCN-SPO / Fabrice BEAUR (Фабрис БЭОР) pour la traduction française /
https://www.facebook.com/beaur.fabrice
_________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:22

 

 

PCN-SPO - DOCUMENT l'ultimatum de l'arm+®e du sud-est (2014 04 27) IT

Traduzione a cura di SeP
por PCN-SPO / 2014 04 27 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

L’ultimatum-manifesto dell’Esercito del Sud-Est (ex esercito del Donbass): per che cosa stanno combattendo gli insorgenti dell’Ucraina dell’Est, qual è la loro verità (molto diversa da quella dei media della NATO), qual è la situazione che stanno vivendo.

# « 26 aprile, Lugansk.
Servizio stampa dello stato maggiore dell’Esercito del Sud-Est.

ULTIMATUM

Noi, Esercito comune del Sud-Est, abbiamo provato per tre settimane, dal 6 aprile, a dimostrare alla giunta di Kiev che la conquista dell’edificio del SBU non era un obiettivo fine a sé stesso. Questo era solo un tentativo per essere finalmente ascoltati. Noi volevamo semplicemente comunicare alle autorità di Kiev che le persone della regione di Lugansk non erano più in grado di subire trattamenti inumani. Intimidazioni, arresti, molestie, licenziamenti, negligenze, razzismo, sono state le risposte della giunta alle domande pacifiche dei residenti.

Le nostre richieste erano semplici e comuni: l’amnistia per tutti i prigionieri politici, un referendum, l’abolizione dei dazi doganali, la cancellazione dell’aumento dei prezzi e la lingua russa. Queste esigenze essenziali sono chiare per le autorità di ogni paese civile. E sono state ascoltate in tutto il mondo.

E così, il 17 aprile a Ginevra, la Russia, gli Stati Uniti e l’UE hanno firmato, al tavolo dei negoziati con la parte ucraina, gli “accordi di Ginevra”, obbligando la giunta di Kiev a concedere l’amnistia ai partecipanti alle manifestazioni e ad ascoltare la voce del sud-est.

Kiev, di fronte a tutte queste richieste, ha dato in risposta:

1. La giunta continua a chiamarci separatisti e terroristi, mentre Maidan sono manifestanti legittimi.
2. La giunta ha schierato le bande armate del “Settore Destro” di Kiev nel Donbass, nella città di Dnepropetrovsk.
3. La giunta di Kiev arma ed equipaggia a spese dello Stato, la Guardia Nazionale, composta da quegli attivisti che al Maidan hanno tagliato e bruciato la polizia Berkut, e che ora sono stati inviati a tagliare e bruciare i manifestanti di Slavjansk.
4. Contro tutti gli accordi internazionali, contro la Costituzione dell’Ucraina, la giunta ha inviato un esercito regolare per reprimere il popolo del Donbass. Noi già sappiamo che questo esercito ha ucciso degli abitanti a Slavjansk, Kramatorsk e Donetsk.
5. E’ noto come gli attivisti scompaiono nella regione di Lugansk.

E adesso, comprendiamo l’azione della giunta di Kiev – questa è la GUERRA!
Una guerra contro il proprio popolo. Noi non abbiamo accettato le condizioni disumane imposte da questa banda fascista – e hanno deciso di distruggerci fisicamente!

E l’accolito putschista Poroshenko che ci ha annunciato la decisione di questo governo neofascista – che con noi, si deve parlare solo con il linguaggio della forza, avrà questo potere. La potenza del potere del popolo!

E così, per l’ultima volta, nella forma di un ultimatum, noi vi avvertiamo:
- Se entro le 14 di martedì 29 aprile, le nostre rivendicazioni fondate sull’accordo di Ginevra non saranno soddisfatte, noi proclameremo tutte le autorità di Kiev criminali e anti-nazionali, e passeremo all’azione.

Tutti coloro che non sono indifferenti al futuro della nostra cara regione Lugansk, tutti coloro che sono preoccupati per la sorte dei nostri figli e degli anziani, tutti coloro che sono stanchi di vivere nella povertà e nell’oscurità, noi li invitiamo alle 14 del 29 aprile ad andare davanti agli edifici delle amministrazioni delle città e delle regioni delle autorità di Kiev, per ascoltare le risposte alle richieste del popolo della regione di Lugansk.

La vittoria sarà nostra!

Quartier generale dell’Esercito del Sud-Est »

Traduzione a cura di SeP /
PCN-SPO / Fabrice BEAUR (Фабрис БЭОР) per la traduzione francese /
https://www.facebook.com/beaur.fabrice
_________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:21

 

 

PCN-SPO - DOCUMENT l'ultimatum de l'arm+®e du sud-est (2014 04 27) RU

PCN-SPO/ 2014 04 27 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

26 апреля. Луганск.
Сообщение пресс-службы Штаба Армии Юго-Востока.

УЛЬТИМАТУМ.

Мы, Объединенная армия Юго-Востока, уже три недели, начиная с 6 апреля, пытались довести до киевской хунты, что штурм здания СБУ не являлся целью как таковой. Это всего лишь была попытка быть в конце концов услышанными. Нам хотелось всего лишь донести до киевских властей, что народ Луганщины уже не в состоянии выносить к себе бесчеловечного обращения. Запугивание, аресты, оскорбления, увольнения, пренебрежение, расизм — такой был ответ от киевской хунты на мирные требования жителей.

Наши требования были просты и обычны — амнистия всем политзаключенным, референдум, отмена повышения цен и тарифов, русский язык. Это элементарные требования понятны для правительства любой цивилизованной страны. И они были услышаны всем миром. И поэтому, 17 апреля в Женеве Россия, США и ЕС сели за стол переговоров с Украинской стороной и подписали Женевские соглашения, обязав киевскую хунту объявить амнистию участникам протестных акций и прислушаться к голосу Юго-Востока.

По всем этим требованиям Киев дал свои ответы:

1. Хунта продолжает называть нас сепаратистами и террористами, а майдан называет законными митингующими.

2. Хунта перебросила вооруженные банды «правого сектора» из Киева поближе к Донбассу, в город Днепропетровск, заняв детский лагерь.

3. Хунта вооружила и укомплектовала за государственный счет Национальную Гвардию, состоящую из майдановцев, которые резали и поджигали бойцов Беркута, а теперь их направили резать и поджигать протестующих в Славянске.

4. Вопреки всем международным документам, вопреки Конституции Украины, Хунта направила регулярную армию подавлять народ на Донбассе. Мы уже знаем о всех убитых этой армией жителях Славянска, Краматорска, Донецка.

5. Достоверно известно, что пропадают люди-активисты в Луганской области.

И теперь нам стали понятны действия этой киевской хунты — это ВОЙНА! Война против собственного народа. Мы не согласились на бесчеловечные условия, выдвинутые этой фашистской бандой — и они решили уничтожить нас физически!

И если хунтовский приспешник Порошенко озвучил нам решение неофашисткого правительства — что с нами надо разговаривать только языком силы, они эту силу получат. Всю мощь народной силы!

И поэтому, в последний раз, в ультимативной форме, мы предупреждаем:

— Если до 14 часов вторника 29 апреля, все наши требования, подкрепленные Женевскими соглашениями, не будут выполнены, мы считаем все органы власти, которые находятся в Киеве, антинародными и преступными, и переходим к активным действиям.

Всех, кому не безразлично светлое будущее родной Луганщины, всех кого беспокоит судьба наших детей и стариков, всех кто устал жить в нищете и мраке, приглашаем 29 апреля в 14–00 к зданиям администраций своих городов и районов услышать ответы Киевской власти на требования народа Луганщины.

Победа будет за нами!

Штаб Объединенной армии Юго-Востока.

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:20

 

kharkov-3_si

PCN-TV & PCN-SPO with RT / 2014 04 28 /
https://vimeo.com/pcntv
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV

Peaceful rallies in eastern Ukrainian city of Kharkov turned violent as a crowd of several thousand football ultras attacked a crowd of some 300 pro-Russian protesters. At least 14 people were injured, including two law enforcement.
Thousands of fans of two Ukrainian football clubs Dnipro and Metalist have gathered in Kharkov’s Constitution Square where they joined some 250 pro-Kiev activists holding a rally.
Up to 5,000 ultras, according to local media estimates, intended to march in support of the country’s unity from the Square to Metalist stadium, which is some 3 kilometers away and where the game between the two clubs started, as scheduled, at 19:30 local time (16:30 GMT).
The march started with Ukrainian anthem and drum-rolls. Football ultras, some equipped with burning torches and petards, were chanting “Glory to Ukraine. Glory to heroes!” and “Ukraine’s above all!”

NEONAZI PRAVIY SEKTOR TOOK PART IN THE RALLY

According to local media, several groups from the Right Sector radical network also took part in the rally.
A massive fight erupted when the football ultras reached the street where the anti-Kiev protesters with St. George ribbons were holding their rally in support of broader regional autonomy from Kiev.
http://www.youtube.com/watch?v=0TJFMpFFFjs&feature=player_embedded

ANTI-RUSSIAN RIOTS IN KHARKOV

Multiple videos shot by local TV channels show crowds of masked football fans chasing and beating activists. This footage from the scene below shows a group of fans severely beating a man lying on the ground (00:59).
http://www.youtube.com/watch?v=594HWc_WEBo&feature=player_embedded

Local police confirmed that 14 people sustained injuries, including two of its officers. At least eight of the injured have been taken to hospitals, while another six received help at the scene where ambulances were immediately dispatched. Volunteers from the Red Cross also arrived to provide assistance.
The football ultras smashed cars and beat random people. This man in the video below is seen with his head covered in blood and the windshield of his car broken in pieces.
http://www.youtube.com/watch?v=HZWsht8KRSo&feature=player_embedded

Kharkov police said aggressive football fans were using baseball bats and sticks.
Despite the damage and violence, no attackers have been arrested.
According to local Vesti.ua the fight seems to have been planned in advance.

YES the Russianspeaking citizens of Eastern Ukraine are in danger in the new Ukraine of the Kiev Junta !

PCN-TV / RT

https://vimeo.com/pcntv
https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:18

 

PCN-TV - LM sur Afrique Media Tv 8 (2014 04 28) FR

 

Luc MICHEL sur AFRIQUE MEDIA TV

ce lundi 28 avril 2014 à partir de 11h …

Emission ‘Le Débat Panfricain’

animée par Bachir Mohamed Ladan/

En rediffusion et en streaming sur

http://afriquemedia.tv/

Luc MICHEL parlera particulièrement :

Des derniers événements dans l’EST UKRAINIEN et d’une possible intervention humanitaire russe ;

De l’évolution de la situation militaire et politique en SYRIE et des enjeux de la présidentielle syrienne du 3 juin prochain.

Il analysera aussi le contentieux judiciaire ouvert par la France contre la GUINEE EQUATORIALE (affaire dite des « biens mal acquis »), en exposera les fondements politiques et l’évolution …

# SUJETS DU ‘DEBAT PANAFRICAIN’ DU DIMANCHE 27 AVRIL 2014

REDIFFUSEE CE LUNDI

SUJETS D’ACCEUIL :

1- MALI: Que dire de la désignation de MODIBO KEITA dans les pourparlers inter maliens? (François BIKORO, HADI DIAKITE)

2- RCA : Que vous inspire la création de la radio « BÊ-OKO », qui cherche à apaiser les tensions entre chrétiens et musulmans ? (JP SAMNICK, Dr BASSILEKIN)

3- ZIMBABWE : Le président Robert MUGABE a revu son salaire à la baisse. Il touchera désormais 4000 dollars mensuels, à cause de la crise économique. (NOUHA SADIO)

4- MALI : Le meneur du coup d’état du 22 mars 2012, Amadou Haya Sanogo, risque maintenant la peine de mort en tant que donneur d’ordre et complice. (Patrick SAPACK, JDD AYISSI)

5- NIGER : 2 ans de pétrole ont rapporté davantage que 40 ans d’uranium (ABDOU ADAMOU)

6- RWANDA : Le centre culturel français de Kigali a été contraint de fermer. Y’a-t-il un lien avec la récente crise diplomatique entre le Rwanda et la France ? (Robert SIMO, Richard Martin NTONDO)

7- SYRIE : Quelle lecture faites-vous de la prochaine présidentielle, à laquelle BASHAR AL ASSAD est candidat à sa propre succession ? (Luc MICHEL)

SUJETS DEBATTUS :

1- ENLEVEMENT/PRISE D’OTAGE : Comment comprendre le phénomène ? (Raisons, but, mécanisme, conséquences…)

2- SENEGAL : que cache le retour d’Abdoulaye Wade ?

3- FRANCE/GUINEE EQUATORIALE : Immeuble du 42ème avenue Foch promis à la vente : saisi par les juges René Grouman et Roger Le Loire dans le dossier des Biens mal acquis (exposé du dossier par Luc MICHEL)

4- ICONE DE LA SEMAINE : HAMANI DIORI (NIGER)

KH / PCN-TV

_____________________

# TV panafricaine AFRIQUE MEDIA …

Website : http://afriquemedia.tv/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:16

 

 

PIH - LM Ukraine prise de la TV de donetsk (2014 04 28) FR

Luc MICHEL pour PCN-INFO / 2014 04 27 /
Avec AFP – AP – lucmichel.net – PCN-SPO /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Des militants pro-russes ont occupé ce dimanche la télévision régionale de Donetsk, dans l’Est de l’Ukraine, sans que la police présente sur place n’intervienne pour les en empêcher, a constaté un journaliste de l’AFP. Plusieurs dizaines de militants en treillis, armés de couteaux et de battes de Baseball, se trouvaient en milieu d’après-midi à l’intérieur du bâtiment et en gardaient l’entrée, interdisant l’accès à quiconque.

La plupart portaient le même uniforme camouflé et une brassard rouge sur lequel était écrit « Oplot » (« Rempart »), du nom d’un groupe para-militaire pro-russe. Ce groupe a été créé à Kharkov, deuxième ville d’Ukraine. Aucune arme à feu n’était visible mais de lourds sacs de sport étaient régulièrement portés à l’intérieur par des militants refusant de s’adresser à la presse.

Un autocollant de la « République de Donetsk » autoproclamée a été collé sur le trident, symbole de l’Etat ukrainien sur une plaque à l’entrée.

« Les journalistes pourront continuer de travailler mais il faut qu’ils disent la vérité », a expliqué à l’AFP Stanislav, un des militants en ajoutant que le bâtiment serait « gardé jour et nuit ». « Les chaînes russes (accusées par Kiev de propagande anti-ukrainienne et interdites dans le pays, ndlr) disent la vérité. Nous exigeons d’avoir à Donetsk des chaînes qui disent la vérité ».

Le directeur-général de la station, Oleg Djolos, est ensuite sorti pour s’adresser aux nombreux journalistes internationaux rassemblés dans l’enceinte de la station de télévision. « Les programmes de notre chaîne ne sont pour l’instant pas modifiés », a-t-il dit. « Nos journalistes et employés sont bien entendu inquiets, mais les hommes qui ont pris le contrôle de notre station se sont engagés à assurer notre sécurité ».

Dans l’enceinte, six policiers ukrainiens, dont au moins trois armés de kalachnikov et portant des gilets pare-balles, observaient la scène depuis leur jeep sans intervenir. Interrogé sur l’inaction de policiers armés face à l’intrusion de plusieurs dizaines d’individus sans armes, M. Djolos a répondu : « Il faut leur poser la question. Ce sont des policiers ukrainiens ». Interrogés, les fonctionnaires de police ont refusé de répondre. La plupart des policiers sont passés à l’insurrection, ce que ne dit pas l’AFP…

« Nous allons demain venir travailler comme prévu selon les horaires habituels », a ajouté le directeur. Interrogé sur la demande probable des agresseur de diffuser des chaînes russes, il a déclaré : « Nous sommes une chaîne de télévision régionale ukrainienne. Nous ne sommes pas un centre de diffusion. La décision de diffuser une chaîne ou une autre n’est pas prise à notre niveau ».

« Lors de la prise de contrôle en mars de la Crimée par les forces pro-russes appuyées de membres des forces spéciales envoyés par Moscou, les chaînes de la péninsule avaient été rapidement occupées, dans des opérations rappelant celle qui a eu lieu dimanche à Donetsk » commente l’AFP.

Luc MICHEL

# ENGLISH NEWS FROM A.P. /
DONETSK, Ukraine. A crowd of pro-Russia activists has stormed the television broadcasting center in Donetsk, the regional capital of eastern Ukraine. They are demanding the suspension of broadcasts of Ukrainian-language channels and the restoration of Russian state channels.
The interim government in Kiev, the capital, last month blocked the broadcasts of the Russian channels, “which serve as propaganda tools for the Kremlin”.
“The crowd of several hundred that stormed the broadcasting center on Sunday included several dozen men wearing camouflage fatigues and face masks. Such pro-Russia forces have seized government buildings in at least 10 cities in eastern Ukraine” comments AP.
Masked pro-Russian activists guard the entrance during their mass storming of a regional Television Centre in Donetsk, Ukraine, Sunday, April 27, 2014.
”Insurgents (…) strengthen their control in the east of the country in defiance of the interim government in Kiev and its Western supporters” comments AP …
________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:14

 

PCN-TV - LM sur AMTV ou va la Syrie (2014 04 27) FR

 

Le duplex de Bruxelles avec ‘Afrique Media TV’ de ce 27 avril 2014

Filmé en direct par PCN-TV à Bruxelles

Luc MICHEL y analyse l’évolution de la situation militaire et politique en SYRIE et les enjeux de la présidentielle syrienne du 3 juin prochain …

https://vimeo.com/92963854

https://www.facebook.com/photo.php?v=809553395740079

Luc MICHEL sur AFRIQUE MEDIA TV

ce dimanche 27 avril 2014 dans le ‘Débat panafricain’

avec Bachir Mohamed Ladan.

______________________

https://vimeo.com/pcntv

https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:13

 

LM.NET - EN BREF osce ou barbouzes (2014 04 26) FR

 

Luc MICHEL/ En Bref /

Alerte info rouge/

Avec LVDR – AFP – PCN-SPO/ 2014 04 26 /

Depuis plusieurs mois nous attirons, dans un silence médiatique glacial, l’attention sur le rôle occulte des services secrets allemands BND (et des KSK les méconnues forces spéciales de Berlin) dans la révolution de couleur en Ukraine. Voici les barbouzes de Mme Merkel pris la main dans le sac à Slaviansk …

« VOUS POUVEZ METTRE LE SIGLE OSCE SUR UN VEHICULE, ÇA NE M’EMPECHE PAS DE RECONNAITRE DES AGENTS UKRAINIENS »

- LE MAIRE DE SLAVIANSK.

Depuis ce matin, les médias de l’OTAN nous rabattent les oreilles avec « une mission de l’OSCE prise en otage par les pro-russes à Slaviansk ». Personne n’écoutait le ‘maire du peuple’ de Slaviansk qui expliquait qu’il s’agissait de barbouzes ukrainiennes. « Vous pouvez mettre le sigle OSCE sur un véhicule, çà ne m’empêche pas de reconnaître des agents ukrainiens » précisait-il. « Ils n’ont rien à voir avec l’OSCE, ce sont des militaires », avait encore lancé le leader de Slaviansk Viatcheslav Panomarev en soulignant qu’ils étaient entrés dans la ville sans « permission » et qu’il les soupçonnait « d’activités de renseignements ».

Paroles aussitôt mises en doute par l’AFP : « Les séparatistes ont accusé samedi les observateurs de l’OSCE retenus dans l’est de l’Ukraine d’être des « espions de l’Otan » et affirmé qu’ils ne seraient libérés qu’en échange de « leurs propres prisonniers ». « Hier nous avons arrêté des espions de l’Otan », a lancé Denis Pouchiline, l’un des leaders des séparatistes en faisant référence à treize personnes dont sept représentants de l’OSCE et leurs accompagnateurs ukrainiens retenus la veille. « Ils ne seront pas remis en liberté. Ils seront échangés contre nos propres prisonniers. Je ne vois pas d’autre solution », a-t-il ajouté devant le siège des services de sécurité (SBU) à Slaviansk, bastion des insurgés pro-russes dans l’est de l’Ukraine où ils sont retenus. »

« LES PERSONNES RETENUES A SLAVIANSK N’APPARTIENNENT EN EFFET PAS A LA MISSION DE L’OSCE »

- CLAUS NEUKRICH, DIRECTION DE L’OSCE.

Cris à Washington, injonctions à Bruxelles et Berelin. Sauf que le chef des insurgés de Slaviansk avait raison !

Les personnes retenues à Slaviansk « n’appartiennent en effet pas à la mission de l’OSCE ».

Claus Neukrich, représentant de la direction de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, a confirmé en direct à la chaîne de télévision autrichienne ORF que « les personnes retenues à Slaviansk n’agissaient pas dans le cadre de la mission de l’OSCE et n’étaient pas ses observateurs ». « En attendant nous n’avons eu aucun contact avec eux. Pour être précis, ce ne sont pas des conseillers militaires de l’OSCE, mais des observateurs militaires qui y sont allés alléguant un mandat de l’OSCE. Les négociations avec Slaviansk ne sont pas menées par l’OSCE, mais par les ministères de la Défense et des Affaires étrangères d’Allemagne, ils ont là-bas trois militaires et un interprète. Ainsi que par le gouvernement d’Ukraine qui a invité ces experts », a expliqué Claus Neukrich.

Façon polie de sa laver les mains face à une action de commandos de reconnaissance venus préparer la prochaine attaque sur Slaviansk et repérer les lieux.

BERLIN MENT SANS VERGOGNE

On notera qu’hier soir, le gouvernement allemand mentait sans vergogne sur l’incident.

« Vendredi soir, le gouvernement allemand a annoncé que treize membres d’une mission de l’Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avaient été capturés et étaient retenus par des séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine. Les séparatistes ont accusé samedi ces observateurs d’être des « espions de l’Otan » et affirmé qu’ils ne seraient libérés qu’en échange de « leurs propres prisonniers » » disait l’AFP certifiant le médiamensonge de Berlin et mettant en doute la parole des pro-russes. Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier, est même intervenu auprès de Lavrov pour que la Russie fasse pression sur les rebelles afin que « l’équipe de l’OSCE soit immédiatement libérée » (sic).

Le souci est que « le mensonge suit le menteur comme la queue suit le chien » (proverbe hongrois). Or Berlin est ce soir pris le nez dans son mensonge ! A part çà ce sont les services russes qui agiraient en Ukraine …

LM

_________________________

Luc MICHEL /

PROFIL Facebook  https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter  https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook  https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:12

 

LM.NET - EN BREF osce ou barbouzes (2014 04 26) ENGL

 

Luc MICHEL / In Brief /

Breaking news /

With LVDR – AFP – PCN -SPO / 2014 04 26 /

For several months we have drawn, in a glacial media silence, attention to the role of the occult German secret service BND ( and KSK, the not well known special forces of Berlin ) in the color revolution in Ukraine. Here are the secret agents of Ms Merkel taken in Slavyansk …

« YOU CAN PUT THE OSCE LOGO ON A VEHICLE, THAT DOES NOT PREVENT ME FROM RECOGNIZING UKRAINIAN AGENTS  »

- THE MAYOR OF SLAVYANSK.

Since this morning , the media of NATO fold our ears with « An OSCE Mission held hostage by pro- Russians in Slavyansk ». Nobody listened to the ‘people’s Mayor’ of Slavyansk explaining that they were Ukrainian secret agents .  » You can put the OSCE logo on a vehicle, that does not prevent me from recognizing Ukrainian agents » he explained .  » They have nothing to do with the OSCE, they are servicemen « , had yet said the leader of Slavyansk Vyacheslav Ponomaryov stressing that they had entered the city without « permission » and that he suspected them of  “intelligence activities”.

Words immediately questioned by AFP: « The separatists on Saturday accused the OSCE observers held in eastern Ukraine of being « spies of NATO  » and said they would only be released in exchange for  » their own prisoners. » « Yesterday we arrested NATO spies , » said Denis Puchilin, one of the leaders of the separatists referring to thirteen people including seven representatives of the OSCE and their Ukrainian escorts held yesterday.  » They will not be released. They will be exchanged for our own prisoners. I see no other solution, » he added in front of the headquarters of the security service (SBU) in Slavyansk , stronghold of the pro -Russian insurgents in eastern Ukraine, where they are held.  »

« THE PERSONS HELD IN SLAVYANSK DO NOT BELONG ACTUALLY TO THE OSCE MISSION  »

- Claus NEUKRICH DIRECTORATE OF OSCE.

Cries in Washington, injunctions in Brussels and Berlin. Except that the insurgent leader of Slavyansk was right!

The persons held in Slavyansk « do not actually belong to the OSCE mission . »

Claus Neukrich , representing the direction of the Organization for Security and Cooperation in Europe , confirmed live on Austrian television channel ORF that « the persons held in Slavyansk did not act within the scope of the mission of the OSCE and were not its observers ».  » In the meantime we have had no contact with them. To be precise, these are not military advisers of the OSCE, but military observers who went there alleging an OSCE mandate . Negotiations with Slavyansk are not conducted by the OSCE, but by the Ministries of Defence and Foreign Affairs of Germany, they have there three servicemen and an interpreter. And by the Government of Ukraine, which has invited these experts , « said Claus Neukrich .

Polite way of washing his hands in face of a reconnaissance commando action come to prepare the next attack on Slavyansk and to locate places .

BERLIN LIES SHAMELESSLY

Note that yesterday evening , the German government shamelessly lied about the incident.

« On Friday evening , the German government announced that thirteen members of a mission of the Organization for Security and Cooperation in Europe ( OSCE) had been captured and were being held by pro-Russian separatists in the east of Ukraine. The separatists on Saturday accused the observers of being « NATO spies  » and said they would be released in exchange for « their own prisoners’’ » said AFP certifying the media lie of Berlin and questioning the word of the pro-Russians . The head of the German Foreign Ministry Frank -Walter Steinmeier, even intervened with Lavrov that Russia put pressure on the rebels so that  » the OSCE team is immediately released  » (sic) .

The concern is that  » lie follows the liar as tail follows the dog  » ( Hungarian proverb ) . But Berlin is tonight taken its nose in its lie! Apart from that, they are the Russian services which act in Ukraine …

LM

_________________________

Luc MICHEL /

PROFILE Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN

Facebook OFFICIAL PAGE https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:06

 

 

PIH - LM & FB guerre civile en Ukraine (2014 04 25) FR

Luc MICHEL & Fabrice BEAUR pour PCN-INFO / 2014 04 25 /
Avec Correspondances en Ukraine – AFP – LVDR – lucmichel.net – PCN-SPO /
Analyse et infos exclusives /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

La junte de Kiev a lancé jeudi un assaut meurtrier contre les fédéralistes à Slaviansk, bastion des insurgés pro-russes dans l’Est, aussitôt dénoncé par Vladimir Poutine comme « un crime » qui aura des conséquences.

L’INTERVENTION DE L’ARMEE A SLAVIANSK – ‘C’EST UN CRIME CONTRE LE PEUPLE’ (POUTINE)

« Ayant commencé une opération au Sud-est de l’Ukraine, les autorités de Kiev ont entamé une opération punitive contre leur propre peuple », a indiqué le président russe Vladimir Poutine lors d’une séance plénière du Premier forum médiatique des médias régionaux et locaux indépendants à Saint-Pétersbourg. « Par ailleurs, de telles actions des autorités de Kiev auront des conséquences négatives sur les relations bilatérales entre Moscou et Kiev », a ajouté Poutine. « C’est un crime très grave contre son propre peuple », a lancé le président russe Vladimir Poutine. Il a averti que cette opération auraient « des conséquences pour les gens qui prennent ces décisions » alors que le leader des séparatistes de Slaviansk Viatcheslav Ponomarev lui a demandé dimanche d’envoyer les troupes russes.

LA JUNTE NEOFASCISTE DE KIEV CHOISIT LA GUERRE CIVILE ET LE BAIN DE SANG EN LANCANT SON ARMEE ET SES MILICES

Les affrontements entre les troupes ukrainiennes et les fédéralistes à Slaviansk « ont fait jusqu’à cinq morts » dans les rangs des insurgés et un soldat ukrainien blessé, a annoncé le ministère fantoche ukrainien de l’Intérieur en ajoutant que trois barrages fédéralistes à l’entrée de la ville ont également été « détruits ». Sur le terrain des journalistes de l’AFP ont entendu dans la matinée des échanges de tirs à un barrage des insurgés à une entrée nord de Slaviansk puis vu plusieurs blindés, dont l’un arborant le drapeau ukrainien, passer le poste de contrôle, enflammé par les pro-russes. Les blindés ont cependant battu en retraite et n’étaient plus visibles sur ce barrage en début d’après-midi.

Le leader fédéraliste local de la ville de plus de 100.000 habitants, Viatcheslav Ponomarev, a ordonné aux civils de quitter la mairie. « Les écoles ont été fermées dans les localités voisines de Slaviansk », ont indiqué les autorités régionales, qui ont, elles, fait état d’un bilan d’un mort. Slaviansk est depuis plusieurs jours entièrement contrôlée par les insurgés pro-russes. Des hommes armés de fusil d’assaut, en treillis sans insigne et cagoulés y occupent plusieurs bâtiments publics.

Des combats ont lieu aussi à la mairie de Marioupol, un port de près de 500.000 habitants dans le Sud-Est. Plus au nord, « un soldat a été blessé lors d’un assaut des séparatistes contre une base militaire à Artemivsk » affirme la junte. A Kiev, le ministre fantoche de l’Intérieur Arsen Avakov – qualifié de ‘criminel’ par Moscou – a promis « une réponse sévère, jusqu’à l’élimination, aux terroristes » !

NOS INFOS EXCLUSIVES SUR L’ATTAQUE DE KIEV, LA PARTICIPATION DES NEONAZIS A L’ASSAUT ET … LES MUTINERIES DANS L’ARMEE UKRAINIENNE

Des habitants de la ville de Melitopol, région voisine de Donetsk ont rapporté des mouvements d’équipements militaires lourds. Des témoins ont filmé à Melitopol une colonne de chars qui est passée à travers la ville. Dans le village proche de Novobohdanivka, c’est l’artillerie automotrice qui se déplaçait. C’est donc bien du matériel militaire lourd que Kiev mobilise contre la région du Donetsk.

Par ailleurs, Dmitry Jaros le führer de la milice nazie « Secteur Droit » a déclaré qu’il participe personnellement à la bataille à la tête du bataillon spécial « Donbass » qui prendrait part à la répression de la Junte fasciste de Kiev.

Nos correspondants nous rapportent que plusieurs cas de rébellion ont été constatés dans l’armée ukrainienne. En particulier dans la 93e brigade mécanisée de la région de Tcherkassy près de Dniepropetrovsk.

Le conflit a commencé entre les enrôlés et les soldats mobilisés des unités militaires de la région. Les soldats sont mécontents des conditions de vie et de l’absence de nourriture. Ils ont refusé d’obéir au commandement et les officiers ont utilisé leurs armes pour éviter de perdre totalement le contrôle. Dans ces conditions, l’armée ukrainienne n’est pas sûre pour participer pleinement à la répression du soulèvement populaire en Ukraine.

LA REPRESSION EST LE CHOIX DES USA : LA JUNTE DE KIEV NE FAIT QUE JOUER UN SCENARION ECRIT PAR WASHINGTON

La Junte de Kiev vient donc de reprendre son « offensive anti-terroriste » et la cible est toujours la même : Slaviansk qui permet de verrouiller en partie Lougandsk et la ville de Donetsk en elle-même.

Pour Washington (et sa colonie européenne de l’UE), les putschistes du 21 avril ont eu le droit d’occuper des bâtiments, d’employer la violence (apprise dans les camps de CANVAS-OTPOR en Pologne, Lituanie, Lettonie par exemples) et très certainement de tuer avec les sniper sur le Maïdan. Et cela avec comme troupes de choc la milice nazie de Praviy Sektor. Les nazis démocrates de John Kerry et de Fabius, sans oublier BHL … of course.

Mais les manifestants dans l’Est de l’Ukraine eux n’ont aucun droit, même pas de réclamer pacifiquement leur simple droit à faire respecter des droits élémentaires comme pouvoir parler sa langue et surtout refuser l’oppression d’un pouvoir non-démocratique avec des ministres fascistes et une milice nazie menaçante. Bref des « terroristes » selon l’OTAN. Demain des drones U.S. pour les putschistes de Kiev afin de frapper chirurgicalement les méchants petits hommes verts fantasmés dans la presse de l’OTAN ou programmé dans le storytelling des propagandistes du State Department ?

LA VRAIE QUESTION : QUE VA FAIRE MOSCOU ?

La tension ne cesse de monter et Moscou, après avoir évoqué la possibilité d’une intervention militaire si ses « intérêts légitimes » étaient menacés dans l’ex-république soviétique, a lancé une charge justifiée contre les Occidentaux qui utilisent l’Ukraine comme un « pion dans le jeu géopolitique ». Hier, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait averti que son pays était prêt à intervenir si ses intérêts étaient menacés dans l’Est de l’Ukraine, faisant le parallèle avec l’Ossétie du Sud. En août 2008, l’armée russe était entrée en Géorgie en réaction à des attaques géorgiennes contre cette république pro-russe, où Moscou maintient des troupes jusqu’à présent après en avoir reconnu l’indépendance ainsi que celle de l’Abkhazie, une autre république autoproclamée.

Ce Jeudi, M. Lavrov a mis en cause les Occidentaux qui utilisent selon lui l’Ukraine comme « un pion dans le jeu géopolitique ». « En Ukraine, les Etats-Unis et l’Union européenne (…) ont tenté de mener une nouvelle révolution de couleur, une opération de changement de régime contraire à la Constitution », a-t-il déclaré. Les autorités russes ne cessent de dire fort justement que les populations ukrainiennes d’origine russe sont menacées par les nationalistes qui soutiennent le pouvoir pro-occidental en place à Kiev depuis la destitution de Viktor Ianoukovitch.

L’ARMEE RUSSE LANCE DE NOUVELLES MANOEUVRES A LA FRONTIERE « EN REPONSE » A LA GUERRE LANCEE PAR LA JUNTE DE KIEV CONTRE SON PROPRE PEUPLE

L’armée russe a lancé de nouvelles manoeuvres à la frontière avec l’Ukraine en réponse à l’opération militaire lancée par les autorités de Kiev contre les séparatistes pro-russes dans l’est du pays, a annoncé jeudi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou. « Nous sommes contraints de réagir à un tel développement de la situation », a déclaré M. Choïgou, cité par les agences russes. « Des exercices des unités des districts militaires du Sud et de l’Ouest ont débuté », a-t-il indiqué. « L’aviation effectue des vols (…) près de la frontière », a-t-il ajouté.

Le ministre a exprimé sa « grande préoccupation » quant à l’assaut meurtrier lancé par les troupes ukrainiennes contre les séparatistes à Slaviansk, bastion des insurgés pro-russes dans l’Est, qui a fait « jusqu’à cinq morts » dans les rangs des insurgés selon Kiev, et un soldat ukrainien blessé. « Le feu vert donné à l’utilisation d’armes contre les civils de son propre pays a déjà été donné. Si on n’arrête pas cette machine militaire aujourd’hui, cela mènera à un grand nombre de morts et de blessés », a dit M. Choïgou. Il a affirmé que plus de 11.000 soldats ukrainiens avaient été envoyés pour l’opération contre les séparatistes, qui seraient eux un peu plus de 2.000, selon lui. « Le rapport de force est clairement inégal », a-t-il jugé.

Surtout le ton a changé à Moscou. Loin de la diplomatie. Utilisant le langage dur qui est le nôtre – ce que ne dit pas l’AFP -, Poutine dit que maintenant on va appeler Kiev « la Junte ou la clique »

Luc MICHEL & Fabrice BEAUR

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article