Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:38

 

LM.NET - EN BREF LM vers un coup d'état à kiev (2014 04 18) FR

LM / En Bref (4) / 2014 04 18 /
Avec LVDR – RIA Novosti – PCN-SPO /

Mes analyses des dernières semaines se confirment. J’annonçais la perte de contrôle de la Junte de Kiev, illégitime et minoritaire, sur le pays. « Que contrôle encore Kiev ? » écrivais-je il y a quelques jours, annonçant un « tournant à l’est ».

Un collègue russe, le général Leonid Ivachov, partage mes analyses. « L’armée ukrainienne ne tirera pas sur les civils » dit-il. « L’armée ukrainienne a déclaré qu’elle n’obéirait pas aux ordres s’ils impliquaient de tirer sur des civils. Le gouvernement de Kiev craint que les militaires organisent un coup d’Etat », estiment les experts interrogés jeudi par RIA Novosti.
Près de 60 soldats ukrainiens envoyés à Kramatorsk en véhicule blindé pour participer à une opération militaire contre les partisans de la fédéralisation du pays ont finalement pris le parti des manifestants. « Il fallait s’y attendre. Le gouvernement illégitime, le coup d’Etat et le banditisme général indignent les soldats et les officiers. Quand ce gouvernement illégitime leur donne l’ordre de mener une guerre contre leurs propres compatriotes, ces soldats et officiers prennent la bonne décision, la seule qui puisse être prise », déclare le général Leonid Ivachov, ancien commandant de la Direction générale de la coopération militaire internationale auprès du ministère russe de la Défense, dans une interview accordée à RIA Novosti.

L’« EUPHORIE DU MAÏDAN » EST PASSEE :
L’ARMEE S’AFFIRME COMME LA PRINCIPALE FORCE POLITIQUE DU PAYS

Il ajoute que « certains des commandants qui viennent d’être nommés pourraient faire preuve de plus de détermination mais que la situation s’est déjà renversée en Ukraine ». D’après le général, l’« euphorie du Maïdan » est passée et le fait qu’aujourd’hui l’armée s’affirme comme la principale force politique du pays était « attendu ». « Aujourd’hui, le gouvernement de Kiev craint que les militaires fomentent un coup d’Etat pour rétablir l’ordre », a déclaré le général Ivachov. Selon lui, un « général puissant » pourrait prochainement sortir de l’ombre, qui proclamerait l’illégitimité du gouvernement. « Des confrontations ponctuelles sont possibles mais les soldats et les officiers subalternes ne combattront pas », pense-t-il.

Un troisième expert, Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue ‘Défense nationale’ et membre du Conseil public auprès du ministère russe de la Défense, est également de cet avis. Il pense que l’armée ukrainienne n’exécutera pas les ordres criminels venant de Kiev. « L’armée ukrainienne refusera simplement d’obéir à ces ordres. Aujourd’hui elle passe de facto du côté du peuple et c’est un facteur crucial, qui déterminera à terme la dynamique d’évolution de la situation dans le sud-est de l’Ukraine, où ont lieu des manifestations de masse contre le régime de Kiev », a-t-il déclaré à RIA Novosti.
D’après l’expert, l’armée ukrainienne fait simplement « un choix historique » en décidant de ne pas tirer sur les civils. « Le passage de l’armée ukrainienne dans le camp de l’opposition montre que dans une certaine mesure, l’armée détermine son futur choix politique et ce choix ne sera pas en faveur de Tourtchinov et d’Iatseniouk », ajoute Igor Korotchenko. Selon lui, le ministère ukrainien de la Défense devrait avoir pour tâche prioritaire de maintenir le contrôle des troupes. « Ce passage du côté de la population et ce refus d’obéir aux ordres crée un précédent et désormais, il est primordial pour le ministère ukrainien de la Défense de rétablir le contrôle », pense l’expert.

Pour lui, les unités militaires n’ont pas reçu suffisamment de nourriture et des rations de combat envoyées par les USA à titre d’aide humanitaire en Ukraine sont apparues sur le marché noir. Quand je dis que la junte de Kiev sont des « pieds-nickelés » ce n’est que l’exacte vérité.

A son tour, le général Evgueni Boujinski, ex-responsable de la direction des accords internationaux auprès du ministère russe de la Défense, estime lui aussi « que l’armée ukrainienne est affaiblie à un tel point qu’elle est incapable de mener une opération militaire ». « Dans l’ensemble, l’armée ukrainienne est dans un état déplorable du point de vue opérationnel et de l’attention qui lui était accordée ces derniers temps », a déclaré le général.
Selon lui, le matériel est également dans un état lamentable. « Globalement obsolète et hors service. Les unités opérationnelles sont toutes basées dans l’ouest et dans le centre. Il n’y a pas d’unités particulières dans l’est », a expliqué Evgueni Boujinski.

Quo vadis in Kiev ?

Luc MICHEL

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:36

 

 

SWITZERLAND-UKRAINE-SWITZERLAND-UKRAINE-RUSSIA-POLITICS-CRISIS

Luc MICHEL / En Bref (3) /
Avec Libération – PCN-SPO / 2014 04 18 /

En complément de mon dernier édito d’hier…

A peine l’encre séchée, la Junte de Kiev précise qu’elle n’a aucune intention de les respecter. Kiev et ses maîtres de Washington et Bruxelles prennent les Russes pour des imbéciles. Cela les conduira droit dans le mur.
Le pseudo ‘ministre’ de la junte putschiste Andrey Deshchytsa a déjà affirmé que Kiev « n’était pas tenue pas ses recommandations » et que l’opération criminelle « anti-terroriste » à l’est continuait. Selon Deshchytsa – l’un des pieds-nickelés de la Junte de Kiev – cité par RIA Novosti, « les troupes dans l’est du pays opèrent une opération spéciale et resteront où elles sont ».
Ensuite en « geste d’apaisement » sans doute – qui sont prévus par l’accord de Genève – Tourtchinov, un autre des pieds-nickelés, a annoncé à la Rada la « dissolution de la 25e brigade parachutiste de Dniepropetrovsk » (dont des unités sont passées à la rébellion à Slaviansk) et « des poursuites contre ses officiers ». Le tout annoncé triomphalement sur et avec Euronews (USAnews ?). Les accords de ce jeudi soir à Genève prévoient une « amnistie générale » (sic)…

L’EXTREMISME ET L’ANTISEMITISME DES BENDERISTES ENFIN RECONNU PAR LES OCCIDENTAUX

Genève aura seulement eu une utilité : Kerry et Ashton ont dénoncé, enfin, bien trop tard, « l’extrémisme et l’antisémitisme » des néofascistes de la Junte de Kiev. Reconnaissant l’antisémitisme des Bandéristes, le secrétaire d’Etat américain « s’est insurgé jeudi après des informations faisant état de l’obligation pour des juifs ukrainiens de s’enregistrer en tant que tels dans une ville de l’est de l’Ukraine, en proie à des troubles » (c’est çà le Bandérisme). « C’est non seulement intolérable, c’est grotesque. C’est au-delà de l’inacceptable », a-t-il martelé selon l’AFP.

Préalable à une véritable nuit des longs couteaux à Kiev ?
Qui sera moins aisée que celle de 1934 à Munich. Car Dmitri Iarosch, le ‘Röhm ukrainien’, lui est prêt à la confrontation avec ses milices (aimablement armées, blindés compris, par les services de Mme Merkel pour le putsch du 21 février)…

Luc MICHEL
_________________________

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

LM.NET - EN BREF geneve une farce (2014 04 18) FR 2

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:34

 

LM.NET - EN BREF d+®cryptage ukraine (2014 04 17) FR 1

Luc MICHEL / En Bref /
Avec Libération – PCN-SPO/ 2014 04 17 /

Voici une infographie IDE pour Libération (Paris), le plus russophobe de tous les médias de l’OTAN.
Libé qui donne même régulièrement la parole à une militante de Praviy Sektor, sans avertir ses lecteurs de son engagement néonazi.

Carte intéressante pour deux raisons :

* La positive. Visualiser les événements à l’Est.
A noter qu’Odessa, oubliée volontairement par les médias de l’OTAN, y figure enfin (on vient d’y proclamer une République populaire). Odessa, clé géopolitique du désengagement de la PMR (‘Transdniestrie’), le pivot russe entre Ukraine et Moldavie.

* La négative. Voir comment les médiamensonges de l’OTAN manipulent l’opinion publique. Notez les chars russes style guerre froide massés aux frontières, le conditionnel concernant le passage des troupes ukrainiennes à l’insurrection à Slaviansk (faits pourtant incontestables) ; Notez encore la Crimée « annexée et occupée » (sic), alors que même les cartes de l’OTAN utilisées lors de la dernière Conférence de presse du SG de l’Alliance (sans oublier celles de Google) montrent la péninsule rattachée à la Russie.

Libé hurle au loup russe, ne parle que russophobie, guerre froide et sanctions.
Et comme l’AFP, comme tous les médias de l’OTAN, Libé est en pleine panique. Poutine vient en effet de remettre les pendules à l’heure en direct à Moscou, lors de sa grande conférence de presse annuelle : rappel de la nature putschiste de la Junte de Kiev, droit de la PMR à décider démocratiquement de son destin, soutien aux forces pro-russes et fédéralistes du Sud-Est ukrainien. Et cerise sur le gâteau russe : rappel de son ‘droit’ à intervenir militairement en Ukraine. Vladimir Poutine, toujours à la télévision : « Je tiens à rappeler que le Conseil de la Fédération russe (chambre haute) a octroyé au président le droit d’utiliser les forces armées en Ukraine. J’espère fortement que je ne serai pas obligé de recourir à ce droit. »

POUTINE PARLE DIRECTEMENT AUX EUROPEENS

En conclusion, Poutine a expliqué pourquoi il s’est adressé aux Européens sur la Crimée.
Pendant la « Ligne directe », le président russe Vladimir Poutine a expliqué pourquoi il s’est adressé aux populations de l’Europe, et non pas aux gouvernements avant la signature du traité sur l’entrée de la Crimée au sein de la Russie. « Notre position est ouverte et honnête, elle est transparente. C’est pourquoi il est beaucoup plus facile de communiquer cette position aux citoyens ordinaires qu’à certains dirigeants », a déclaré Poutine. « Le gouvernement d’un pays, quel qu’il soit, doit prendre son peuple en considération, a noté le président russe. Il a ajouté qu’en raison de la peur d’être mis sur écoute par les services spéciaux, dans certains pays, les gens ont peur de s’exprimer à haute voix ». Evoquant ainsi la répression contre les politiques pro-russes au sein de l’UE (sujet que je connais, hélas, trop bien).

LOBBY ET BLOC PRO-RUSSES AU SEIN DE L’UE ?

Car la grande nouveauté de cette crise, c’est la constitution d’un Bloc important de l’opinion publique ouest-européenne (mais aussi africaine) – voir les réseaux sociaux ou les forums des médias de l’OTAN – pour Poutine et pour la Russie et contre les USA et l’OTAN. Fait nouveau, fait à suivre. Avec mes Réseaux, nous voyons enfin des années de travail déboucher, celui démarré en 1983, lorsque j’affirmais « La Russie, c’est aussi l’Europe ! » au milieu d’un silence glacial.
Le soutien à la Russie n’est plus seulement celui d’un « Lobby pro-russe » (comme disent de mes réseaux les presstitutes de l’OTAN qui m’ont massivement attaqué sur mon action en Crimée, en PMR et ailleurs). Il a le soutien de nombreux citoyens qui ont ouvert les yeux et c’est un Bloc d’opinion !

Luc MICHEL
_________________________

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

LM.NET - EN BREF d+®cryptage ukraine (2014 04 17) FR 2

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:33

 

LM.NET - EN BREF que veut Moscou en ukraine (2014 04 17) FR

Luc MICHEL / En Bref (2) /
Avec Libération – PCN-SPO/ 2014 04 17 /

Vous êtes nombreux à m’avoir écrit pour me poser la question « Que veut Moscou en Ukraine ? ». Vous êtes aujourd’hui trop nombreux pour que je puisse répondre personnellement à chacun. Mais je vous lis tous et je tiens comte de vos questions et préoccupations dans mes éditoriaux d’actu rapide « EN BREF ».

Ce que veut Moscou dépendra de ce que les Occidentaux voudront de leur côté, et de leur degré d’agression contre la Russie. Une chose est certaine sans respect – ce respect dont ils ont manqué totalement depuis 1991 – ils n’obtiendront rien et les claques seront rendues par deux. L’affaire de Crimée est un tournant.

1/ LE PLAN A : NEUTRALISATION

Il y a tout d’abord la réunion de Genève.
Moscou y présentera son PLAN A : la fédéralisation et la neutralisation de l’Ukraine. C’est la solution raisonnable.
Le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov, souvent surnommé «monsieur niet» par les médias de l’OTAN qui aiment les allusions à la Guerre froide, expliquera sans doute à Genève ce que veut la Russie: une « fédéralisation » de l’Ukraine qui accorde une large autonomie aux régions de l’est et du sud-est comptant une forte proportion de russophones (qui ne sont pas forcément des Russes ethniques comme c’était le cas en Crimée). « Au départ, la Russie avait même voulu faire asseoir à Genève des partisans de cette décentralisation. Aujourd’hui elle s’efforce de démontrer que l’Etat ukrainien est si faible ce que révèlent tous les jours l’inaction de sa police et les atermoiements de son armée qui a perdu la Crimée sans un coup de feu – qu’il faut pratiquement la mettre sous tutelle. Pour Moscou, il ne s’agit pas de négocier avec l’Ukraine sous médiation internationale une solution à la crise mais de trouver avec les Occidentaux un modèle pour décider de l’avenir de l’Ukraine. Bruxelles et Washington repoussent la vision russe ».

Mon avis est que Genève est une farce, comme l’as été Genève I et II pour la Syrie.
La diplomatie est un théâtre pour amuser les médias et les opinions publiques. Les diverses parties ne donnent pas le même sens aux mots et les « accords » sont inapplicables. Par exemple « désarmer les groupes armés illégaux », c’est désarmer l’Armée du Donbass pour les occidentaux et Kiev. Mais c’est désarmer les milices de la Junte de Kiev – à commencer par celles de Svoboda et Praviy Sektor –, un projet qui signifierait la guerre civile à Kiev même. Ce fait semble avoir échappés aux journalistes occidentaux (voir Libé ce soir). Pendant que les négociations quadripartites de Genève, le Parlement européen appelle à des sanctions lourdes contre Moscou et la Junte de Kiev organise des mesures répressives développées.
Pour une fois je serai d’accord avec Libération (Paris). Le fait que Poutine n’ait pas reporté ce jour sa conference de presse-marathon indique clairement le peu d’importance qu’il accorde à Genève. Il y a soufflé le chaud et le froid, alternant la carotte et le gros baton (le seul que les américains comprennent).

La fédéralisation de l’Ukraine implique aussi le dossier Moldavie et Transdniestrie.

* Lire mon analyse pour EODE Think Tank :
Géopolitique : Poutine déplace ses pions sur le ‘grand échiquier’ et propose la neutralisation de Kiev et de la Moldavie…
http://www.lucmichel.net/2014/04/01/eode-think-tank-geopolitique-poutine-deplace-ses-pions-sur-le-grand-echiquier-et-propose-la-neutralisation-de-kiev-et-de-la-moldavie

2/ LE PLAN B : ‘NOVY ROSSIA’ OU LA ‘TRANS-DNIEPR’ ?

Le Plan A représente la dernière chance de préserver un état ukrainien au coût finalement modique en géopolitique de la Crimée.
Mais cette dernière chance qu’est la fédéralisation est refusée à la fois par la Junte de Kiev, ultranationaliste dans la ligne bendériste, et ses maîtres occidentaux. Qui ne veulent pas la neutralisation de Kiev mais in fine l’Ukraine dans l’OTA N. Etape indispensable à la défaite finale de Moscou (relire Brezinski et son « grand chessboard »).

Restera alors le PLAN B pour Moscou, au prix cette fois d’une nouvelle guerre froide et sans aucun doute de graves problèmes économiques. Mais la Puissante Russie stalinienne s’était bâtie sur un isolement global de 1918 à 1939. Ce plan ce serait une PMR à la puissance 1000 : la ‘Novi Rossia’. Qui fait trembler les géopolitologues US comme Edward Luttwak …

* Lire mon analyse pour EODE Think Tank sur les thèses de Luttwak et les miennes :
Géopolitique / Crimée et ‘Transdniestrie’ entre géopolitique et répétition de l’histoire…
http://www.eode.org/eode-think-tank-geopolitique-crimee-et-transdniestrie-entre-geopolitique-et-repetition-de-lhistoire

Luc MICHEL
_________________________

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:32

 

LM.NET - EN BREF CIA +á Kiev (2014 04 16) ENGL

Luc MICHEL / In Brief /
With LVDR – Rossia 24 – PCN -SPO / 2014 04 16 /

The junta of Kiev has absolutely no autonomy, they are puppets, and there are the Americans who control. The news of the day confirm it if necessary…

The head of the CIA has held several secret meetings in Kiev (according to Ukrainian and Russian media). The CIA director John Brennan stayed yesterday in Kiev where he held several secret meetings with leaders of the Ukrainian police, provided a source in the Rada. The source indicated that according to some reports the U.S. official « had a series of meetings with the leaders of Ukraine and several consultations with the heads of the police ». « According to unconfirmed data , the decision on the use of force in Slavjansk in the south -east of Ukraine was adopted on the initiative of Mr. Brennan, » the source said.

The MP of the Communist Party of Ukraine (KPU) to the Verkhovna Rada ( Ukrainian parliament), Vladimir Goloub stated that « his colleagues speak of a visit by CIA Director in Kiev as a fait accompli. » « The CIA director John Brennan went undercover to Kiev, where he met with the heads of law enforcement agencies in Ukraine. According to some reports, the decision on military intervention in Eastern Ukraine was taken from his presentation. »

« Colleagues of the Verkhovna Rada speak of the visit of the head of the CIA as a fait accompli. That does not surprise me , because it is obvious that in the past, when Valentin Nalivaïtchenko headed the Security Service of Ukraine, it was not a special service of an independent country, but a branch of the CIA of the USA. We do speak of it openly in parliament, and I do not think it’s wrong, » said Goloub on Sunday.

Other information yet confirms that it is the U.S. that are well in command in Kiev.
« An entire floor of the building of the Security Service of Ukraine (SBU) is occupied by U.S. intelligence agencies, and this floor is forbidden to the Ukrainian employees, » said the deputy of the Verkhovna Rada and candidate to the Ukraine presidential election Oleg Tsarev. « Many SBU officers have told me that the intelligence agencies of the United States are actively involved in everything that is happening in Ukraine. They say even a whole floor was left available to U.S. intelligence agencies, and Ukrainian officers do not have access there », he said live to TV channel Rossia 24.

There are the Americans who organize the crackdown in eastern Ukraine. And who brought the Western mercenaries of ‘Academi’ (former Blackwater) to Ukraine…

Luc MICHEL
_________________________

Luc MICHEL /
PROFILE Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
OFFICIAL PAGE https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:31

 

 

PCN-SPO - afp d+®sinforme (2014 04 16) FR

KH pour PCN-SPO /
Avec Correspondance en Ukraine / 2014 04 16 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Sous le choc du passage des blindés de l’armée régulière ukrainienne du côté des pro-russes, les médias de l’OTAN de concert avec la junte de Kiev mentent et désinforment !

Incapables d’expliquer ce passage, l’AFP invente donc des « blindés russes dans l’est ukrainien » et refuse de donner comme le font RIA NOVOSTI, LA VOIX DE LA RUSSIE et PCN-SPO depuis ce matin la véritable info : à l’est c’est un tournant.

« DES BLINDES RUSSES DANS L’EST DE L’UKRAINE? »
OU COMMENT L’AFP MENT !

Voici ses médiamensonges :
« Une colonne de six transports de troupes blindés, arborant le drapeau russe, stationne à Slaviansk, ville emblématique de la dernière série d’insurrections pro-russes, contrôlée depuis dimanche par des insurgés armés. Les blindés étaient arrivés dans la matinée depuis la localité voisine de Kramatorsk, à quelques km plus au sud ». Ce sont les blindés passés à l’insurrection . Là l’AFP dérape : « Des blindés russes dans l’est de l’Ukraine? (…)Trois blindés légers et un camion transportant des hommes en armes sans insignes et arborant un drapeau russe circulaient mercredi matin à Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine, a constaté un photographe de l’AFP sur place. Le convoi s’est dirigé vers Slaviansk, à quelques kilomètres au nord, ville emblématique de la dernière série d’insurrections pro-russes, contrôlée depuis dimanche par des insurgés armés. On ignorait dans l’immédiat la provenance des blindés. L’agence Interfax-Ukraine a affirmé qu’il s’agissait de blindés participant à « l’opération antiterroriste » lancée par le gouvernement pro-européen de Kiev contre les séparatistes, qui étaient entrés dans la localité et auraient été bloqués puis pris par des manifestants pro-russes. Le ministère ukrainien de la Défense, interrogé par l’AFP, a indiqué « qu’aucun blindé de l’armée n’avait été pris sur le territoire ukrainien »(sic) »

Il faudra plusieurs heures à l’AFP pour rectifier, alors qu’elle a un correpondant sur place.
Mais France 24, la pire des TV de l’OTAN, ose elle toujours médiamentir et contester les défections et les tanks passés à l’insurrection dans ses éditions de nuit (16 au 17)…

La véritable info, celle qui épouvante les presstitutes de l’OTAN, c’est que la junte de Kiev en choisissant sur les conseils de la CIA la guerre civile vient de révéler qu’elles ne représente qu’elle-même : les milices néofascistes et les mercenaires occidentaux…

KH
_________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:29

 

LM.NET - EN BREF tournant +á l'est (2014 04 16) FR

Luc MICHEL / En Bref /
Avec LVDR – PCN-SPO / 2014 04 16 /

Si il est facile aux néonazis de Praviy Sektor ou aux mercenaires de Blackwater/Academi habillés d’uniformes ukrainiens de réprimer et de tirer sur des civils, les véritables soldats de l’Armée ukrainienne ne sont pas des assassins.

A Kramatorsk, face à l’assaut des unités de Kiev, la foule s’est jointe dans les rues aux unités d’auto-défense, à Slaviansk aussi. Et elle a fait basculer les unités de blindés…

A KRAMATORSK ET SLAVIANSK (EST UKRAINE) LES CHARS DE L’ARMEE UKRAINIENNE VIENNENT DE PASSER DU COTE DES INSURGES ET REFUSENT LA GUERRE CIVILE

Les équipages de six blindés qui ont été envoyés à Kramatorsk par les autorités putschistes ukrainiennes, sont passés du coté de la milice populaire, selon des témoins oculaires.

« Une foule de femmes les a entourés et nous leur avons dit que nous sommes des civils qui luttent tout simplement pour leurs droits. Il n’y a pas de terroristes ici. Ils ne vont pas nous tirer dessus. Un drapeau russe a été accroché sur le blindé de tête et nous sommes partis avec les membres de la milice populaire en direction de Slaviansk », a indiqué le témoin.

Les rassemblements des partisans de la fédéralisation se déroulent au Sud-est d’Ukraine de depuis mars dernier. Les autorités putschistes d’Ukraine, sur ordre du grand patron de la CIA venus à Kiev samedi organiser la répression, ont parlé d’une « opération spéciale de grande envergure avec l’utilisation des forces armées ».

Cela sera sans doute plus difficile que prévu par les criminels de Kiev qui ont ordonné la guerre civile contre le peuple …

DONETSK – SLAVIANSK – KRAMATOVSK :
LA JUNTE DE KIEV A CHOISI LA GUERRE CIVILE

Les membres des milices populaires de Donetsk estiment que les militaires ukrainiens se préparent à « nettoyer » la ville et sa région, a annoncé mercredi à RIA Novosti Nikolaï Solntsev, commissaire du ‘mouvement patriotique pro-russe du Front de l’Est’.

« La situation est tendue. Plusieurs avions de transport ont atterri à l’aéroport de Donetsk, mais les accès de l’aéroport sont bloqués. Selon les informations dont nous disposons, les militaires préparent une opération de nettoyage », a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

D’après lui, « la guerre civile a déjà commencé ». Cependant, a-t-il ajouté, « nous n’observons pas pour le moment de combats d’envergure, mais uniquement des accrochages locaux ». « Nous sommes prêts à n’importe quelles actions. Nous sommes aux côtés du peuple, et ce dernier nous donne le droit de défendre ses intérêts. Nous sommes prêts à tout dénouement, à tout événement qui aura lieu », a conclu le militant pro-russe.

LE CRIME DES REGIONS DE L’EST ?
DEMANDER LE REFERENDUM D’AUTO-DETERMINATION

Des manifestations réunissant des partisans de la fédéralisation de l’Ukraine se déroulent depuis quelques semaines dans l’Est du pays: à Donetsk, Kharkov et Lougansk. Les manifestants, des drapeaux russes à la main, réclament des référendums sur le statut politique de leurs régions. Samedi dernier, le mouvement de protestation s’est propagé à l’ensemble de la région de Donetsk.

Les autorités de Kiev ont fait appel aux forces armées pour lancer une opération d’envergure visant à mater les résistances. Des affrontements particulièrement violents entre les manifestants et les forces de l’ordre ont déjà été enregistrés dans deux villes de la région de Donetsk: samedi dernier à Slaviansk et ce mardi à Kramatorsk.

Les manifestants en faveur de la fédéralisation de l’Ukraine installés à l’entrée de Kramatorsk (est) incendient ce matin des barricades de pneus et reculent vers le centre-ville, rapporte mercredi le correspondant de RIA Novosti. Les forces d’autodéfense redoutent un assaut des forces armées qui encerclent la ville et contrôlent l’aéroport local après y avoir repoussé les insurgés.

Mais les choses risquent de ne pas se passer comme prévu pour les criminels de la junte de Kiev. Dans le même temps, les partisans de la fédéralisation de l’Ukraine ont en effet investi les postes de police situés dans les villes voisines de Slaviansk et de Gorlovka et se sont emparés des armes qui se trouvaient dans les locaux.

COMME A KRAMATOVSK LES BLINDES DE L’ARMEE UKRAINIENNE PASSENT DU COTE DES PRO-RUSSE A SLAVIANSK…

Les militaires ukrainiens hissent aussi le drapeau russe au-dessus de Slaviansk !
Les militaires de l’armée ukrainienne, qui sont entrés ce matin dans la ville de Slaviansk, ont hissé le drapeau russe pour montrer qu’ils sont passés sur le côté des partisans de a fédéralisation.

« Il ne s’agit pas de l’assaut contre les forces d’autodéfense. Les militaires ukrainiens sont arrivés ici sous le drapeau russe. Ils sont donc passés sur le côté de la population », a indiqué le correspondant de la chaîne Rossia-24.

Washington – car c’est bien Obama qui décide à Kiev – a choisi la guerre civile. Pas sur qu’elle débouche sur ce que le prix Nobel aux mains sanglantes en attend…

Luc MICHEL
_________________________

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:28

 

PIH - LM panique a Kiev (2014 04 16) FR

Luc MICHEL pour PCN-INFO / 2014 04 16 /
Avec AFP – LVDR – lucmichel.net – PCN-SPO /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

La junte de Kiev avait envoyé contre le peuple de l’Est des unités d’élite : les parachutistes. Méthode typiquement fasciste qui révèle encore plus qui sont vraiment les putschistes du 21 février.

Mais même les unités d’élite lâchent Kiev. Après les ralliements directs d’unités à l’insurrection ce matin, en voilà d’autres qui se rendent, remettent leurs armes aux unités d’auto-défense de la République de Donets, et se débandent …

« Une colonne ukrainienne dans l’Est dépose les armes devant les pro-russes » titre l’AFP ce mercredi soir :
« Les militaires d’une colonne ukrainienne bloquée par des manifestants pro-russes à Kramatorsk, dans l’Est de l’Ukraine, ont commencé mercredi à déposer les armes avant de rebrousser chemin, ont constaté des journalistes de l’AFP sur place. Les militaires démontaient les culasses de leurs armes, que collectait un homme en uniforme non marqué, qui s’est présenté comme un représentant des groupes armés pro-russes actifs dans la zone. Les militaires ukrainiens devaient ensuite rebrousser chemin au terme d’un accord conclu entre les deux parties. La colonne, comptant 15 blindés légers, avait été stoppée dans la matinée par des manifestants pro-russes alors qu’elle traversait Kramatorsk pour se diriger vers Slaviansk, ville emblématique de la dernière série d’insurrections pro-russes, contrôlée depuis samedi par des insurgés armés.
Six autres blindés de la colonne avaient été saisis par des combattants pro-russes et ont rejoint, drapeaux russes au vent, la défense de Slaviansk.
Selon l’accord conclu avec les officiers de la partie de la colonne restée coincée à Kramatorsk, une fois les armes rendues inutilisables, les militaires, de la 25e brigade parachutiste de Dnipropetrovsk, devaient pouvoir faire demi-tour et repartir. »

Les armes rendues « sont sous notre contrôle, elles ne seront plus jamais utilisées contre le peuple », a déclaré à la foule l’homme en uniforme représentant les insurgés armés pro-russes, arborant les couleurs de orange et noire de Saint-Georges des partisans de la Russie.
Sur leurs blindés, certains soldats ukrainiens pleuraient, d’autres se cachaient le visage derrière leurs bonnets. « Bravo les gars! Bravo les gars! », criait la foule.

QUI SEME LE VENT NEOFASCISTE RECOLTE LA TEMPETE ANTIFASCISTE

A Kiev, c’est la panique.
Et on prépare non plus le « grand nettoyage » de l’est insurgé mais … la mise en état de défense de la capitale ukrainienne. En raison de la « situation préoccupante dans l’Est du pays », les autorités putschistes de Kiev prennent des « mesures pour assurer la défense et maintenir de l’ordre dans la capitale, en remettant notamment en état des abris antiaériens » (sic), rapporte le chef de l’administration de la ville de Kiev Vladimir Bondarenko qui a présidé une réunion du Conseil de défense de Kiev ce mercredi …

Il y a quinze jours les USA envoyaient des rations militaires en Ukraine. Il est temps qu’ils envoient quelques ballots de slips propres à la Junte …

Luc MICHEL
________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:26

 

NNK - expo Vera Moukhina (2014 04 16) FR 1

NNK / avec La Voix de la Russie / 2014 04 16 /
Neue Nationaleuropäische Kultur /
Новая Национальная-европейская Культура /
https://www.facebook.com/NNK.org

Expo. Moukhina
A la Galerie Tretiakov à Moscou
jusqu’à la fin de l’année

Une nouvelle exposition de la sculptrice russe éminente, auteur du groupe sculpté mondialement connu « L’ouvrier et la kolkhozienne », Vera Moukhina s’est ouverte dans la galerie Tretiakov. Et présente sous un jour nouveau cette grande figure tragique qui n’a réussi à réaliser qu’une partie infime de ses projets.

Consacrée au 125e anniversaire de la naissance de l’artiste l’exposition présente ses esquisses et projets irréalisés.

L’EXPO A LA GALERIE TRETIAKOV

Au total, ce sont 20 œuvres, toutes gardées dans les réserves de la galerie Tretiakov à Moscou. Ce sont des portraits sculptés, des projets. Aucun d’entre eux n’a jamais été réalisé pour des raisons différentes. Beaucoup n’ont jamais été exposés.

La pièce la plus remarquable est, sans doute, le projet de la statue d’Iakov Sverdlov, un dirigeant du parti soviétique. La statue est nommée « La flamme de la révolution ! ». A l’époque il a vivement déplu aux officiels du régime. La statue est étirée vers le haut, une main tient une torche allumée. Un véritable symbole de la révolution ! Cependant le parti avait trouvé que c’était caricatural.

« Et voilà Icare, œuvre favorite de Moukhina, sa réaction à la mort du pilote d’essai Valeri Tchkalov. Icare devait devenir le panthéon consacré à tous les pilotes morts », raconte la commissaire de l’exposition Lioudmila Marts. L’idée de Moukhina était formidable : l’édifice devait être rond, surplombé d’une coupole, avec, au centre, une piscine dans laquelle tombait Icare et autour d’elle les urnes avec les cendres des pilotes. Icare touchait l’eau de son aile et personne ne voyait et ne devait pas voir le support placé sous l’eau. C’est un projet superbe. J’aimerais bien qu’il soit réalisé.

Vera Moukhina préférait des œuvres monumentales.
Celles d’autres sculpteurs paraissent sur leur fond des statuettes. Chez Moukhina, toute statue était d’une taille immense. « Ses préférences pour les grandes formes, même dans les portraits sculptés sont évidentes », confirme une autre commissaire de l’exposition Larissa Bedretdinova.

Même ses portraits revêtent un caractère monumental. Moukhina a une vision de l’homme très intéressante : elle met en relief la constitution, la taille. Prenons son portrait du pilote d’essai Vladimir Kokkinaki : c’est un portrait, mais on comprend aussitôt que c’est un homme d’une haute stature.

La plupart des pièces exposées sont des portraits dont chacun traduit le caractère de l’époque : la volonté, l’intransigeance, la vigueur. La sculptrice adorait la beauté héroïque des gens. C’était tout à fait dans l’esprit de son époque.

Pourquoi alors la plupart de ses projets sont-ils restés irréalisés ?
Peut-être parce que Vera Moukhina était trop indépendante et pas comme les autres. Ces projets n’ont pas été acceptés apparemment par vengeance pour son unicité : il était, en principe, impossible de la mettre dans le même panier avec les autres.

Même son œuvre la plus célèbre, « L’ouvrier et la kolkhozienne » a subi des aléas du sort. Après son triomphe à l’exposition universelle de 1937 à Paris, la statue a été endommagée au cours du transport à Moscou. L’artiste s’est vue obligée de la reconstruire. La sculpture a été installée devant l’entrée de l’Exposition des réalisations de l’économie nationale, mais on l’a placée sur un piédestal bas et non pas sur celui que l’artiste demandait.

Lioudmila Marts raconte que Vera Moukhina a eu également des problèmes avec une autre statue, celle du compositeur Tchaïkovski, installée devant le Conservatoire de Moscou. Selon l’idée de Moukhina, un vieillard jouant de la flûte ou un berger devaient être placés sur la face du piédestal tournée vers le Conservatoire car Tchaïkovski était quand même très proche de la musique populaire, du folklore. Hélas, cela lui a été interdit.

Vera Moukhina a surnommé ses projets irréalisés « Les rêves mis en rayon ».
La galerie Tretiakov les a retirés de ce rayon et les offre à l’attention du public ! L’exposition sera ouverte jusqu’à la fin de l’année.

VERA MOUKHINA. BIO EXPRESS

Vera Ignatievna Moukhina (1989-1953) est issue d’une famille aisée de négociants russes de Moscou installés à Riga. Elle a été baptisée à l’église de l’Annonciation de cette ville, alors capitale du gouvernement de Livonie, mais elle passe son enfance de 1892 à 1904 à Théodosie, où elle reçoit sa première éducation artistique. Après avoir terminé le lycée, elle poursuit ses études à Moscou, où elle apprend le dessin auprès de Constantin Juon et d’Ilya Mashkov. En 1912, elle se rend à Paris, où elle assiste à l’Académie de la Grande Chaumière aux cours d’Antoine Bourdelle, avant de continuer son exploration de l’art et de la sculpture en Italie.

Vera Moukhina était artiste du peuple de l’URSS et n’aimait pas les membres actifs de l’Académie des Beaux-Arts de l’URSS. Elle a remarquablement contribué au développement de la sculpture monumentale et du portrait soviétique. On peut parler, à propos de son œuvre, d’art officiel. Sa sculpture la plus célèbre, L’Ouvrier et la Kolkhozienne, fut érigée à Paris sur le toit du pavillon de l’Union soviétique lors de l’exposition universelle de 1937. La confrontation artistique avec le pavillon allemand surmonté, lui, d’un aigle colossal, fut un événement très remarqué.

Cependant, Vera Moukhina a travaillé à d’autres formes artistiques, en créant notamment des décors pour le théâtre ainsi que des costumes. Elle a également touché aux arts décoratifs, avec la création en 1940 de verres à facettes et des lignes de vêtements.

L’ŒUVRE MAÎTRESSE DE VERA MOUKHINA : L’OUVRIER ET LA KOLKHOZIENNE

L’Ouvrier et la Kolkhozienne est un groupe sculpté composé de deux figures, une femme (la kolkhozienne) et un homme (l’ouvrier), brandissant respectivement la faucille et le marteau, symbolisant ainsi les deux branches du prolétariat (paysan et industriel). Cette œuvre de 25 mètres de haut et de 80 tonnes a été créée par Vera Ignatievna Moukhina pour surmonter le pavillon de l’Union soviétique à l’exposition universelle de 1937 à Paris. L’œuvre se situe maintenant non loin de la station de métro VDNKh et de l’hôtel Cosmos, à l’entrée du Centre panrusse des expositions, sur la Prospekt Mira, au nord de Moscou.

Panorama du site de l’exposition de 1937 depuis le Palais de Chaillot : le pavillon de l’Allemagne nazie surmonté d’un aigle gigantesque, à gauche, fait face à celui de l’Union soviétique surmonté de L’Ouvrier et la Kolkhozienne. Les Allemands ont attendu que le pavillon de l’Union soviétique soit achevé pour terminer le leur en lui ajoutant une dizaine de mètres de haut pour que l’aigle allemand domine les Russes.

L’idée du projet de cette sculpture vient de l’architecte Boris Iofane, qui remporta le concours proposé pour la construction du pavillon. Pour déterminer à quel artiste serait confiée la réalisation de la sculpture, un second concours, remporté par Vera Moukhina, fut organisé.
L’influence d’un groupe statuaire de la Grèce antique représentant les tyrannoctones est parfois cité.

La réalisation de cet immense monument a été conduite à partir d’un modèle en plâtre d’un mètre et demi de haut créé par l’artiste par un groupe de plus de vingt ingénieurs dirigé par V.P. Nikolaev. La sculpture faite en acier inoxydable, un alliage fer-chrome-nickel (Fe-Cr-Ni), est alors coulée selon ce modèle dans les ateliers de l’Institut mécanique et de l’industrie métallurgique. L’alliage en acier inoxydable fer-chrome-nickel est l’un des accomplissements les plus remarquables de l’industrie moderne, l’acier présentant une aussi bonne résistance à la corrosion que l’or. Visuellement, la couleur de l’alliage n’est pas constante, mais dépend de la couleur des nuages, du ciel et du degré d’éclairement solaire. L’ingénierie soviétique exploitera pour ses qualités l’acier inoxydable, en tant que nouveau matériau sculptural.

Après l’exposition, la statue fut endommagée au cours du transport de Paris à Moscou. Elle fut reconstruite entre janvier et août 1939 et placée sur un piédestal devant l’entrée nord du centre panrusse des expositions. Elle a été restaurée en 1979. La sculpture est qualifiée par la Grande Encyclopédie soviétique de « standard du réalisme socialiste soviétique ».

En 2003, le monument a été démonté en plusieurs fragments. On avait alors l’intention de le restaurer et de le remettre à sa place à la fin 2005. Cependant, en raison d’un problème de financement, la sculpture est restée démontée plus longtemps que prévu. Elle a finalement retrouvé son piédestal (10 mètres plus haut que le précédent) le 28 novembre 20093.

Le modèle final du monument (avant coulage), lui-même, en bronze et d’une hauteur de 160 cm, est conservé à la Galerie Tretiakov à Moscou.

NNK
https://www.facebook.com/NNK.org

Выставка "Скульптор Вера Мухина. К 125-летию со дня рождения"

NNK - expo Vera Moukhina (2014 04 16) FR 3

NNK - expo Vera Moukhina (2014 04 16) FR 4

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:24

 

 

PIH - unit+®s d'+®lite +á Slaviansk (2014 04 17) FR

KH pour PCN-INFO / 2014 04 17 /
Avec Libération – AFP – lucmichel.net – PCN-SPO /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Les troupes ‘de’ Kiev qui passent à l’insurrection !
Une fois l’info incontestable, les médias de l’OTAN nous ont expliqués que les soldats de l’Armée régulière ukrainienne passés à l’insurrection avec leurs blindés étaient des « conscrits fort jeunes de la région »

Il n’en est rien. Il s’agit d’unité d’élite, des parachutistes (ce qui est logique, les conscrits n’étant pas jugés surs par la junte de Kiev). Des unités de la 25e brigade parachutiste de Dnipropetrovsk précise ce soir l’AFP.

Libération (Paris, russophobe enragé) est en aveux et présente le reportage d’un envoyé sur place qui a rencontré les unités d’auto-défense :
« Une colonne de six transports de troupes blindés, arborant le drapeau russe, stationnait à Sloviansk, à quelques kilomètres au nord, ville emblématique de la dernière série d’insurrections prorusses, contrôlée depuis dimanche par des insurgés armés. Les blindés étaient arrivés dans la matinée depuis la localité voisine de Kramatorsk, à quelques kilomètres plus au sud. L’un des militaires arrivés à Sloviansk a indiqué que le groupe était composé de volontaires de Crimée et de déserteurs de l’armée ukrainienne. «Je suis membre des forces d’autodéfense de Crimée. Nous sommes une dizaine dans mon cas. Les autres sont des soldats ukrainiens, environ 150 hommes, qui sont passés de notre côté», a déclaré cet homme de 50 ans, qui a refusé de s’identifier autrement que sous le pseudonyme de «Balou». Selon lui, les six blindés appartenaient à une unité de parachutistes ukrainiens qui a été arrêtée par la foule à Kramatorsk, à une vingtaine de kilomètres de Slaviansk. « Nous avons pris le contrôle de ces blindés, qui étaient destinés à écraser la rébellion à Sloviansk, et les soldats sont passés de notre côté », a affirmé Balou ».

PEUPLE ARME – REFERENDUM – AUTODETERMINATION :
LA DEMOCRATIE DIRECTE EN ACTION A L’EST

Libération révèle (étonnement) le vrai visage de l’insurrection : « ‘Nous resterons ici avec les tanks jusqu’à ce que le peuple ait pu décider de son avenir par référendum’, pour un rattachement à la Russie ou une large autonomie au sein de l’Ukraine, déclare-t-il, s’attirant les acclamations de la petite foule d’habitants de Sloviansk qui l’entoure. «On compte sur vous, on ne veut pas vivre sous un régime fasciste imposé par Kiev», lui lance une retraitée, qui s’inquiète d’une éventuelle opération militaire des forces ukrainiennes. «L’armée ukrainienne ne va pas tirer contre le peuple. Ceux qui pourraient le faire, ce sont des mercenaires, des fascistes. Nous les écraserons», la rassure «Balou».

La ville de Sloviansk, 140 000 habitants, est tombée samedi sous le contrôle de militants prorusses qui se sont emparés de la mairie, du poste de police et du siège local des services secrets. Ces militants ont récupéré ainsi un nombre indéterminé d’armes qui ont été distribuées aux groupes locaux d’autodéfense.

KH / PCN-SPO
________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article