Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:14

 

 

LM.NET - EN BREF cia +á kiev (2014 04 13) FR

Luc MICHEL / En Bref /
Avec LVDR – Rossia 24  PCN-SPO / 2014 04 13 /

La junte de Kiev n’a strictement aucune autonomie, ce sont des fantoches et ce sont les américains qui commandent. L’info du jour le confirme si besoin est…

Le chef de la CIA a tenu plusieurs rencontres secrètes à Kiev (selon des médias ukrainiens et russes). Le directeur de la CIA John Brennan a séjourné la veille à Kiev où il a tenu plusieurs rencontres secrètes avec des responsables des forces de l’ordre ukrainiennes, a communiqué une source à la Rada. La source a communiqué que d’après certaines informations le responsable américain « avait eu une série de rencontres avec les dirigeants d’Ukraine et plusieurs consultations avec les chefs des forces de l’ordre ». « D’après des données non confirmées, la décision sur le recours à la force à Slaviansk, dans le sud-est de l’Ukraine, a été adoptée à l’initiative de M. Brennan », a dit la source.

Le député du parti communiste de l’Ukraine (KPU) à la Verkhovna Rada (parlement ukrainien), Vladimir Goloub a déclaré que « ses collègues parlent d’une visite du directeur de la CIA à Kiev comme d’un fait accompli ». « Le directeur de la CIA John Brennan s’est rendu incognito à Kiev, où il aurait rencontré les chefs des organismes d’application de la loi en Ukraine. Selon certains rapports, la décision sur une intervention militaire dans l’Est de l’Ukraine aurait été prise à partir de sa présentation ».

« Les collègues de la Verkhovna Rada parlent de cette visite du chef de la CIA comme d’un fait accompli. Cela ne m’étonne pas, car il est évident que dans le passé, lorsque Valentin Nalivaïtchenko dirigeait le Service de sécurité de l’Ukraine, ce n’était pas un service spécial d’un pays indépendant, mais une branche de la CIA des Etats-Unis. On n’en parle ouvertement au parlement, et je ne pense pas que c’est faux », a indiqué Goloub ce dimanche.

D’autres infos confirment encore que c’est bien les USA qui sont aux commandes à Kiev.
« Un étage entier de l’immeuble du Service de sécurité ukrainien (SBU) est occupé par les agences de renseignement américaines, et cet étage est interdit d’entrée aux employés ukrainiens », a déclaré le député de la Verkhovna Rada et candidat à la présidentielle d’Ukraine Oleg Tsarev. « Plusieurs officiers du SBU m’ont appris que les agences de renseignement des États-Unis participent activement à tout ce qui se passe en Ukraine. Ils me disent même qu’un étage entier a été laissé à la disposition des agences de renseignement américains, et les officiers ukrainiens n’y ont pas l’accès », a-t-il déclaré en direct à la chaîne de télévision Rossia 24.

Ce sont les Américains qui organisent la répression dans l’Est ukrainien. Et qui ont amené les mercenaires occidentaux d’’Academi’ (ex Blackwater) en Ukraine …

Luc MICHEL

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:14

 

 

PCN-SPO - ordre criminel de Kiev (2014 04 13) FR

KH pour PCN-SPO/
Avec RIA Novosti / 2014 04 13 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

« Actuellement, c’est de l’Occident que dépend la possibilité d’éviter une guerre civile en Ukraine »

Moscou sortant du langage diplomatique appelle les autorités de Kiev à cesser « la guerre contre leur propre peuple » et juge « criminel » l’ordre de Tourtchinov (pseudo président de la Junte de Kiev) de recourir à l’armée pour réprimer les protestations …

LA ‘GUERRE CONTRE LEUR PROPRE PEUPLE’ DES ‘HOMMES DE MAIN DU MAIDAN’

La Russie a appelé dimanche les autorités de Kiev à cesser « la guerre contre leur propre peuple », se déclarant indignée par les menaces du gouvernement de recourir à l’armée pour mettre fin aux troubles dans l’est de l’Ukraine.

« Nous exigeons des hommes de main de Maïdan, qui ont renversé le président légitime d’Ukraine, de cesser immédiatement la guerre contre leur propre peuple », a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch, selon des images de la chaîne de télévision russe Rossia 24.

UN ‘ORDRE CRIMINEL’ EXECUTE AVEC DES NEONAZIS

« L’ordre criminel d’Olexandre Tourtchinov de recourir à l’armée pour réprimer les protestations provoque l’indignation », a-t-il poursuivi, réagissant à l’annonce du président par intérim ukrainien du lancement d’une « opération antiterroriste de grande envergure » pour mettre fin aux troubles dans l’est de l’Ukraine.

« Nous condamnons vivement les tentatives de recours à la force contre les manifestants et les militants avec l’aide de combattants du (parti néonazi, ndlr) Secteur Droit et d’autres groupes armés illégitimes », a-t-il ajouté.

MOSCOU VEUT UNE REUNION DU CONSEIL DE SECURITE DE L’ONU ET DE L’OSCE

La Russie appelle à la tenue « urgente » d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur la crise en Ukraine. « La partie russe va porter la situation de crise dans le sud-est de l’Ukraine en urgence devant le Conseil de sécurité de l’ONU et auprès de l’OSCE », l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, a ainsi indiqué M. Loukachevitch.

« Actuellement, c’est de l’Occident que dépend la possibilité d’éviter une guerre civile en Ukraine », a poursuivi le porte-parole.

Une insurrection autonomiste a été lancée ce samedi dans des villes de l’Est russophone de l’Ukraine, région frontalière de la Russie, que la junte putschiste pro-occidentale de Kiev entend « réprimer durement » …

KH / PCN-SPO

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:13

 

PCN-SPO - washington a sa place (2014 04 12) FR

KH pour PCN-SPO/
Avec Interfax / 2014 04 12 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Dans un communiqué séparé, la diplomatie russe a indiqué que la réunion quadripartite entre l’Ukraine, la Russie, les Etats-Unis et l’Union européenne était encore en cours d’organisation et que rien n’était clairement défini, contrairement aux déclarations de représentants américains et européens.

« Pour éviter toute confusion, nous voudrions préciser que l’organisation de cette réunion se poursuit. Mais pour l’instant, nous ne nous sommes pas mis d’accord, ni sur l’ordre du jour, ni sur le format », est-il indiqué dans ce communiqué.

Washington avait pourtant confirmé vendredi que cette réunion quadripartite se déroulerait le 17 avril à Genève.

« Si les États-Unis se sont déjà mis d’accord sur tout – sans la Russie – avec les autres participants, désignant la date et le lieu de la rencontre, (…) alors peut-être qu’ils sont en mesure d’annoncer dès maintenant ses résultats ?  » Peut-être peuvent-ils aussi par la même occasion expliquer comment la dette ukrainienne envers Gazprom va être remboursée ? », a ajouté la diplomatie russe.

KH / PCN-SPO

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:12

 

 

PCN-SPO - police donetsk bascule (2014 04 12) FR

PCN-SPO avec RIA Novosti/
2014 04 12/
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Les forces anti-émeutes de Donetsk (Est de l’Ukraine) ont refusé d’obéir à leurs chefs et, après avoir mis les rubans orange et noir des partisans pro-russes, ont annoncé qu’ils soutenaient les revendications des protestataires. « Nous refusons de disperser les manifestants pacifiques, car nous ne voulons pas qu’ils se comportent à notre égard comme les putschistes de Maïdan », a déclaré un membre des forces de l’ordre. « Nous refusons d’obéir aux autorités de Kiev, car nous contestons leur légitimité », a ajouté son collègue.

Depuis quelques semaines, les régions de l’Est et du Sud de l’Ukraine connaissent une mobilisation de militants pro-russes qui réclament la tenue de référendums sur le statut de leurs régions à l’instar de celui organisé en Crimée. Les manifestants ont pris le contrôle de bâtiments administratifs à Donetsk et se sont emparés des locaux du Service de sécurité ukrainien (SBU) à Lougansk. Les autorités ukrainiennes menaçaient de monter à l’assaut pour déloger les protestataires…

PCN-SPO

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:12

 

PIH - LM qui menace la paix (2014 04 12) ENGL

Luc MICHEL for PCN- INFO / 2014 04 12 /
With AFP – lucmichel.net – PCN-SPO /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

« The Ukrainian crisis plunges again NATO and Russia thirty years back with the return of suspicion and propaganda methods forgotten since the end of the Cold War, » commented today the AFP. « NATO and Moscow remember that they were the best of enemies, » said an officer based in Brussels , where are the Atlantic Alliance headquarters. « The oldest of us found reflexes they had abandoned many years ago”, reflects the military under the guise of anonymity. « In the offices of NATO , maps of Ukraine are now pinned on the walls alongside those of Afghanistan , the country that monopolized all the attention until recently ». And « Russian experts are again listened to very much, » says a diplomat.

In recent days, the tone became more acrimonious between Moscow and NATO, which accuse each other to revive the spirit of the Cold War, that of the confrontation between the United States and the USSR between 1947 and 1991 . « Nobody wants a new Cold War. Russia must stop wanting to go back », dares claim on Thursday the secretary general of NATO, Anders Fogh Rasmussen (… the idiots dare all said Audiard ) . It is NATO that « cultivates the rhetoric of the Cold War, » denounced rightly in return the Russian diplomacy.

BUT WHO ACTUALLY THREATENS PEACE?

« These allusions to the Cold War are a heresy as well in the geopolitical as in the military level, » says Philippe Migault, researcher at the Institute for International and Strategic Relations (IRIS pro-Western). « Putin’s Russia (…) does not directly threaten any NATO countries, » he adds. In addition, « the balance between the two blocks does absolutely not exist anymore » because the military budget of NATO countries is now twelve times that of Russia.

The crisis in Ukraine is considered « the most serious for NATO -Russia relations since the fall of the Soviet Union. » « Let’s face it: the NATO-Russia relations have always been chaotic and there is no reason for it to change », warns a Brussels-based diplomat.

But it is not the first since the divisive issues were multiple: NATO enlargement to the east (Baltic States, Poland, Romania ) in violation of the commitments guaranteed to Russia, the Kosovo crisis, the EU partnership in the east that is aiming to remove the ‘near foreigner’ from Moscow, missile shield that Moscow perceives rightly as a threat despite the denials of the Allies. In all cases it is Russia which recoils and is threatened…

Ukraine and Crimea were the step too far of Westerners in this new « Drang nach Osten ». As Putin said, a red line has been crossed and NATO and its political arm of the EU (as it is no longer anything else) bite their fingers.

Welcome to the post ‘new world order’ world. Yalta (and its borders of 1945) and the NWO of 1992, it is finished. That is the ‘ geopolitical revolution ‘ of the Crimea…

Luc MICHEL

http://www.scoop.it/t/pcn-spo 
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:11

 

PIH - LM que controle encore Kiev (2014 04 13) FR

Photo : Des prorusses des forces d’auto-défense du Donbass sur la route de Donetsk, près de Slaviansk, ce samedi 12 avril.

Luc MICHEL pour PCN-INFO / 2014 04 13 /
Avec RIA Novosti – AFP – lucmichel.net – PCN-SPO/
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

« Nous ne voulons pas obéir à Kiev parce que nous ne comprenons pas qui y est légitime » - un Berkout de Donetsk.

A DONETSK LA POLICE ANTI-EMEUTE SE RANGE DU COTE DES MANIFESTANTS !

Les membres de la Police anti-émeute (ex ‘Berkout’) ont refusé de partir de Donetsk pour Slaviansk où les pro-fédéralisation (comme les médias russes les appellent maintenant) ont occupé le commissariat de police et le siège du conseil municipal. Les policiers ont déclaré qu’ils soutenaient les revendications des manifestants et qu’ils refusaient d’exécuter les ordres de leur commandement.

« Nous n’allons pas disperser les habitants pacifiques parce que nous ne voulons pas être traités comme à Maïdan », a déclaré un policier devant les manifestants. La foule a ovationné et a scandé « Berkout ! Russie! ». « Nous ne voulons pas obéir à Kiev parce que nous ne comprenons pas qui y est légitime », a ajouté un autre membre des forces anti-émeutes.

HIER DEJA LE ‘GROUPE ALPHA’ ANTI-TERRORISTE A REFUSE DE PRENDRE D’ASSAUT LES BATIMENTS ADMINISTRATIFS A DONETSK ET LOUGANSK

Les dirigeants des forces spéciales ukrainiennes Alpha ont refusé d’effectuer la prise d’assaut des bâtiments administratifs à Donetsk et Lougansk sur les ordres de Kiev. « Nous allons travailler exclusivement dans le cadre légal. Nos divisions ont été créés pour la libération des otages et la lutte contre le terrorisme », précise l’un des dirigeants du groupe cité par les médias locaux.

Précédemment, un haut fonctionnaire du gouvernement de Kiev a menacé d’effectuer l’assaut des bâtiments administratifs à Donetsk et Lougansk si les partisans de la fédéralisation de l’Ukraine ne quittent pas ces bâtiments. Une menace de « tirer pour tuer » lors de l’assaut étaient également formulées.

AU FUR ET A MESURE QUE LA JUNTE DE KIEV ENTEND REPRIMER ELLE PERD LE CONTROLE DE SES FORCES

Car contrairement aux médiamensonges des médias de l’OTAN, la Junte putschiste de Kiev n’a nullement adopté une « attitude concilliante » ou « apaisante ». Elle entend réprimer durement. Et utiliser les lois anti-terroristes contre des citoyens désarmés.

Pour l’instant, Kiev joue la grande comédie du pouvoir installé. Et désinforme avec la complicité des médias de l’OTAN. Ainsi le pseudo ‘ministre de l’Intérieur par intérim’ putschiste Arsen Avakov a déclaré mardi lors de la réunion du cabinet des ministres à Kiev que « la crise politique dans la partie orientale du pays serait réglée sous 48 heures » (sic). Avakov a précisé sans rire « que la situation serait régularisée par le biais des négociations ou par la force ». « A tout moment nous pouvons faire tout ce que nous avons prévu », a indiqué le ministre par intérim.

Mais Kiev perd de plus en plus le contrôle de ses forces de police. Comme à Donetsk ou la « Milice du Donbass » (pro-russe) patrouille les rues de la ville dans des patrouilles mixtes avec la police.

Parlant de Slaviansk, Kiev entendait aussi réprimer. « Des hommes armés en tenue camouflage ont pris le commissariat de Slaviansk. La réaction sera très forte », a écrit M. Avakov, sans plus de précisions sur le nombre d’assaillants. « C’est la différence entre des protestataires et des terroristes », poursuit-il. Les hommes armés sont en fait des militants sans armes de la Milice du Donbass. Slaviansk est une ville de quelque 100.000 habitants située dans la province de Donetsk, frontalière de la Russie. Mais la « réaction forte » a vu les Berkout de Donetsk passer à l’insurrection.

L’EPURATION OU LA METHODE SUICIDAIRE DE LA JUNTE DE KIEV POUR REPRENDRE PIED

Les putschistes de Kiev en pleine panique, et qui savent que la thérapie de choc du FMI va jeter les ukrainiens dans la rue, entend donc épurer. Méthode typiquement fasciste. Et qui sera suicidaire, en accélérant la désagrégation des structures étatiques restantes et la criminalisation des milices putschistes.

Sur fond des protestations ayant gagné l’est du pays, le pseudo ‘président d’Ukraine par intérim’ putschiste, nommé contre la Constitution, Alexandre Tourtchinov, a signé un « décret sur la destitution du chef du Service de sécurité dans la région de Donetsk » Valeri Ivanov. Le décret a été publié ce samedi sur le site officiel du président ukrainien par intérim.

Parallèlement, la Junte de Kiev entend organiser une vaste épuration sous couvert de « lustration ».

Un « comité de lustration », qui s’appelle « Nikoli znovou » (« jamais à nouveau ») a été créé à Kiev. Il a pour objectif de lutter contre « les ennemis du peuple ». La nouvelle structure procède déjà à la composition des listes des fonctionnaires et des membres des forces de l’ordre qui ne reconnaissent pas le pouvoir actuellement en place, ou qui ont participé d’une manière ou d’une autre aux affrontements contre les activistes du Maidan. Les membres du comité ont commencé à créer des listes des « ennemis du peuple ».

Ces listes regroupent les noms des personnes qui sont opposées au nouveau pouvoir. Les activistes de cette structure appellent depuis leur site Internet les citoyens à rejoindre la structure pour les aider à élargir la liste des suspects. Chacun peut ajouter un nom d’une personne, qui, selon lui est opposée aux événements qui se sont produits sur le Maidan, explique Vladimir Chtol, docteur en sciences politiques. « Peu importe le nom, derrière lequel ils se cachent, les comités de lustration sont incontrôlables », explique-t-il. « Prenons l’exemple des organisations de rebelles qui se transforment carrément en forces armées d’Etat, équipées d’armes de pointe qu’ils utilisent pour violer les droits de l’Homme. Pour l’Ukraine, les conséquences risquent d’être imprévisibles. Ces comités de lustration ne feront qu’intensifier la stratification sociale et contribueront à la criminalisation de la société ukrainienne. »

En tout une soixantaine de citoyens ukrainiens font partie de cette liste à l’heure actuelle. Parmi eux, les responsables des forces de l’ordre, des juges, des procureurs et des avocats. Le site de la structure « Nikoli znovou » répertorie toutes leurs données personnelles: leurs noms, prénoms, photos d’identité, lieu de travail et numéros de téléphone. Les représentants du comité de lustration les accusent de véritables « crimes ». « Etre un protégé du parti des Régions », « se prononcer en faveur de la hausse des tarifs des transports en commun » ou encore « diffuser l’information fausse sur les activistes du Maidan » – tout cela fait partie des crimes, explique Alexeï Martynov, directeur de l’Institut international des nouveaux Etats.

RESTE LES MILICES NEONAZIES ET LES CHIENS DE GUERRE OCCIDENTAUX

Police et forces spéciales n’étant plus sous contrôle, reste les milices néofascistes de la Junte – Svoboda et Praviy Sektor – et les mercenaires occidentaux recrutés par Kiev (sur le modèle irakien de 2003).

Trois unités militaires (en fait militarisées, Kiev entendant faire croire à un soutien de l’Armée) ont été transférées dans les régions de Donetsk et de Lougansk pour réprimer les soulèvements populaires, a communiqué une source dans les organes sécuritaires ukrainiens. Selon la source, une unité représente le « ministère de l’Intérieur ». La deuxième « est une unité de la garde nationale composée de combattants bien entraînés de Praviy Sektor ». « La troisième unité est composée de mercenaires Blackwater portant l’uniforme de la police anti-émeute Sokol. Leur tâche consiste à en venir à bout de la protestation rapidement et durement », a précisé la source.

Moscou, par la voix du ministre Lavrov a confirmé ces informations. Et mis en garde Kiev contre tout bain de sang …

Ces derniers jours, et contrairement aux fausses informations des médias de l’OTAN évoquant un « isolement » (sic) des autonomistes insurgés, des partisans de la fédéralisation organisent des meetings à Donetsk, Kharkov et Lougansk. Leurs participants réclament l’organisation d’un référendum sur le statut de leur région. A Donetsk et à Lougansk les manifestants ont occupé des bâtiments administratifs. Voici maintenant Slaviansk.

Et la création d’une « Armée populaire », sur le modèle des Forces d’auto-défense de Crimée début mars, est à l’ordre du jour. Très concrètement vu les dernières photos reçues de Slaviansk …

Luc MICHEL

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:10

LM.NET - EN BREF ukraine parlons chiffres (2014 04 13) FR

Luc MICHEL/ En Bref /
Avec RIA Novosti – PCN-SPO / 2014 04 13 /

Voici les chiffres que vous ne lirez pas dans les médias de l’OTAN.
Plutôt que de parler de « guerre du gaz », parlons chiffres et comparons ce que font respectivement la Russie et les Occidentaux – USA, UE, FMI – pour aider concrètement l’économie ukrainienne en faillite …

« La Russie n’a pas encore l’intention de recouvrer sur l’Ukraine les milliards de dollars évoqués par Vladimir Poutine dans sa lettre aux leaders des pays européens qui reçoivent le gaz russe transitant par l’Ukraine », a déclaré le secrétaire de presse du président russe Dmitri Peskov. La facture représente 35,4 milliards de dollars US, soit 20% du PIB ukrainien de l’an dernier.

Moscou continue à soutenir l’économie ukrainienne sans pour autant reconnaître ses nouvelles autorités.

LA DETTE DE L’UKRAINE ENVERS LA RUSSIE SE MONTE A PLUS DE 16 MILLIARDS DE DOLLARS !

La dette globale contactée par l’Ukraine envers la Russie se monte cependant à plus de 16 milliards de dollars. Ce montant inclut 3 milliards de dollars accordés par Moscou à Kiev à la fin de l’année dernière, avant le changement du pouvoir en Ukraine. Le président Poutine a rappelé les conditions de l’aide financière et de la coopération énergétique avec l’Ukraine : « Nous avons convenu en décembre dernier que l’Ukraine allait entièrement rembourser sa dette envers Gazprom pour le gaz livré en 2013 et effectuer intégralement les paiements courants. C’est à ces conditions que nous lui avons accordé le rabais trimestriel. »

Et çà n’a évidemment pas été tenu par la Junte de Kiev arrivée au pouvoir par le putsch du 21 février.

LES ‘PIROJKI’ DU MAIDAN…

Et les Occidentaux qu’ont-ils fait de concret ?
La réponse sera donnée par le président russe : « Nos partenaires européens reconnaissent la légitimité des nouvelles autorités de Kiev mais ne font strictement rien pour soutenir l’Ukraine et ne lui accordent pas un seul dollar et pas un seul euro, tandis que la Russie lui accorde toujours son aide. Cette situation ne saurait être qualifiée que paradoxale ».

Poutine appelait donc hier ironiquement l’Europe à ne pas limiter son aide aux « pirojki sur le Maidan » … Les partenaires européens devraient aider l’Ukraine à éviter le défaut de paiement, a indiqué le président russe Vladimir Poutine. « La Russie ne peut pas prendre cette charge unilatéralement », a-t-il dit lors de la réunion au Conseil de sécurité de Russie. « C’est pourquoi nous nous sommes adressés à nos partenaires européens et nos amis pour organiser au plus vite une rencontre dans le but de trouver des moyens d’aide et de soutien à l’économie ukrainienne », a précisé le président russe. « Les pirojki sur le Maidan ne suffisent pas pour protéger l’économie ukrainienne du chaos », a ajouté Poutine. Evoquant ironiquement les gâteaux offerts sur le maidan aux manifestants par les politiciens et diplomates occidentaux il y a trois mois.

RETOUR A LA REALITE ECONOMIQUE ET PLUS A LA PROPAGANDE !

La Russie avait accordé à l’Ukraine en décembre 2013 un prêt de 3 milliards de dollars. Les Européens de leur côté se sont contentés pour l’instant de déclarations d’intention. En réalité l’UE en crise économique et financière n’a évidemment pas les moyens de mettre les 15 ou 20 milliards dont l’Ukraine a besoin sur la table. L’UE propose du vent. Les coups de bluff de joueurs de poker désargentés. « On s’assied, on signe, nous donnons des miettes et nous prenons tout dans 6 mois », voilà les propositions de Bruxelles. Qui se moque bien de l’Ukraine et des Ukrainiens. Le Kremlin, lui, en bon joueur d’échec, ne participe pas au grand poker menteur. Mais tient en mains depuis des mois la seule carte réelle, non truquée, du dossier : les 15 milliards de dollar dont l’Ukraine a besoin pour ne pas être en faillite en 2014 …

Luc MICHEL

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:09

 

 

PIH - LM qui menace la paix (2014 04 11) FR

Luc MICHEL pour PCN-INFO / 2014 04 11 /
Avec RIA Novosti – AFP – lucmichel.net – PCN-SPO/
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

« La crise ukrainienne replonge l’Otan et la Russie une trentaine d’années en arrière avec le retour des soupçons et de méthodes de propagande oubliés depuis la fin de la Guerre froide » commentait ce jour l’AFP.

UN PARFUM DE GUERRE FROIDE ?

« L’Otan et Moscou se rappellent qu’ils ont été les meilleurs ennemis du monde », résume un officier basé à Bruxelles, où siège l’Alliance atlantique. « Les plus anciens d’entre nous retrouvent des réflexes qu’ils avaient abandonnés il y a de nombreuses années », témoigne ce militaire sous le couvert de l’anonymat. « Dans les bureaux de l’Otan, des cartes de l’Ukraine sont désormais punaisées aux murs au côté de celles d’Afghanistan, le pays qui accaparait toute l’attention jusqu’à récemment ». Et « les experts de la Russie sont de nouveau très écoutés », souligne un diplomate.

Ces derniers jours, le ton est devenu plus acrimonieux entre Moscou et l’Otan, qui s’accusent mutuellement de faire revivre l’esprit de la Guerre froide, celui de la confrontation entre les Etats-Unis et l’URSS entre 1947 et 1991. « Personne ne veut une nouvelle Guerre froide. La Russie doit arrêter de vouloir revenir en arrière », osait réclamer ce jeudi le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen ( … les cons çà ose tout disait Audiard). C’est l’Otan qui « cultive la rhétorique de la Guerre froide », a dénoncé fort justement en retour la diplomatie russe.

MAIS QUI MENACE REELLEMENT LA PAIX ?

« Ces allusions à la Guerre froide sont une hérésie tant au niveau géopolitique que militaire », affirme Philippe Migault, chercheur à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris, pro-occidental). « La Russie de Poutine (…) ne menace directement aucun pays de l’Otan », ajoute-t-il. De plus, « l’équilibre entre les deux blocs n’existe absolument plus » car le budget militaire des pays de l’Otan est aujourd’hui douze fois supérieur à celui de la Russie.

La crise ukrainienne est considérée comme « la plus grave pour les relations Otan-Russie depuis la chute de l’Union soviétique ». « Ne nous leurrons pas : les relations Otan-Russie ont toujours été chaotiques et il n’y a pas de raisons pour que ça change », prévient un diplomate basé à Bruxelles.

Mais elle n’est pas la première puisque les sujets de discorde ont été multiples: élargissement de l’Otan à l’est (Pays baltes, Pologne, Roumanie) au mépris des engagements garantis à la Russie, crise du Kosovo, partenariat de l’UE à l’est qui vise à détacher l’ ’étranger proche’ de Moscou, bouclier antimissile que Moscou perçoit avec raison comme une menace malgré les dénégations des Alliés. Dans tous les cas c’est la Russie qui recule et est menacée …

… SANS OUBLIER LA RUSSOPHOBIE.
CES « SENTIMENTS ANTI-RUSSES DESTABILISENT L’EUROPE »

A cette agression permanente s’ajoute la Russophobie que dénonce le ministre Lavrov.
La stabilité de l’Europe est en effet aussi menacée par la montée des sentiments antirusses en lien avec la crise en Ukraine, a mis en garde ce vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

« Actuellement, l’incitation à des sentiments anti-russes sur fond de montée du racisme et de la xénophobie dans nombreux pays de l’Union européenne, l’augmentation du nombre de groupes ultra-nationalistes et la complaisance envers le néonazisme, que ce soit en Ukraine ou ailleurs, menace de manière évidente la stabilité européenne », a-t-il déclaré, cité par l’agence Ria Novosti.

L’Ukraine et la Crimée ont été le pas de trop des occidentaux dans ce nouveau « Drang nach Osten ». Comme Poutine l’a déclaré, une ligne rouge a été franchie et l’OTAN et son bras politique de l’UE (car elle n’est désormais plus rien d’autre) s’en mordent les doigts.
Bienvenue dans le monde post ‘nouvel ordre mondial’. Yalta (et ses frontières de 1945) et le NOM de 1992 c’est bien fini. C’est çà la ‘Révolution géopolitique’ de la Crimée…

Luc MICHEL
________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:04

LM.NET - EN BREF l'axe am+йricain en Mer noire (2014 04 11) FR 1

Luc MICHEL/ En Bref /
Avec LVDR – PCN-SPO / 2014 04 11 /

Il y avait Don Quichotte et Sancho Pansa. Il y a maintenant Obama et Hollande … La France de Hollande confirme la vassalisation amorcée sous Sarkozy. Paris est devenu le fidèle valet des USA et l’Axe Washington-Paris le centre de l’OTAN (*)

Le destroyer américain Donald Cook et le navire collecteur de renseignements français Dupuy-de-Lôme, en route vers la mer Noire, ont franchi les Dardanelles et sont entrés en mer de Marmara, a annoncé jeudi le quotidien turc Cumhuriyet. Le journal a mis en ligne une vidéo montrant le bâtiment américain en train de longer les Dardanelles. Il est escorté par des vedettes des garde-côtes turcs. Le Donald Cook possède un système d’alerte et de défense Aegis doté d’antimissiles et de missiles de croisière Tomahawk. Le 10 avril, il entrera en mer Noire où il passera 21 jours. Le bâtiment français a franchi les Dardanelles une heure après le destroyer américain.

Le Donald Cook est le troisième bâtiment de l’US Navy à être envoyé ces derniers temps en mer Noire. En février dernier, Washington a dépêché dans la région la frégate Taylor lors des Jeux olympiques de Sotchi. En mars, le destroyer Truxtun a gagné la mer Noire pour prendre part à un exercice conjoint avec des bâtiments bulgares et roumains. Le navire américain a séjourné 14 jours dans la région. Aux termes de la Convention de Montreux signée en 1936, le tonnage global des bâtiments de guerre des puissances non riveraines de la mer Noire est limité à 30.000 tonnes et la durée de leur présence à 21 jours au maximum.

« De toute évidence, il s’agit d’un geste démonstratif entrepris dans le but de montrer à la Russie à quel point les Américains soutiennent le gouvernement ukrainien. Certes, le bâtiment militaire n’entrera pas dans les eaux territoriales russes, mais il est doté de missiles et tous les médias ukrainiens et occidentaux rapporteront que le destroyer Donald Cook vise à démontrer à la Russie la présence militaire américaine en mer noire », a indiqué Le Ministère russe de la Défense.

Après la Syrie voici l’armée française qui joue l’infanterie sénégalaise du Pentagone en Mer Noire pour tenter d’intimider la Russie !

Luc MICHEL

(*) Lire :
PCN-INFO / GEOPOLITIQUE / LA FRANCE DE DE GAULLE EST TOMBEE DANS LES MAINS DU « PARTI AMERICAIN » ET DU LOBBY SIONISTE
http://www.lucmichel.net/2013/08/31/pcn-info-geopolitique-la-france-de-de-gaulle-est-tombee-dans-les-mains-du-parti-americain-et-du-lobby-sioniste

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

LM.NET - EN BREF l'axe am+йricain en Mer noire (2014 04 11) FR 2

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 20:27

 

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article