Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 00:10

 

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 00:08

 

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 23:58

# MANIFEST OF DR. AISHA MUAMMAR ABU MENYAR GADDAFI

Appeal of Aïcha GADDAFI to Zintan tribe

on the trial of Saif al-Islam Gaddafi by a kangaroo “court”.

ELAC & ALAC COMMITTEES avec PCN-SPO / 2013 01 18 /

 

In the name of God the Merciful

Greetings to you, sons of Libya struggling

 

What, that we saw yesterday [In Zintan] was aimed at pleasing of occupants.

That did not comply with tribal traditions and yield to pressure of oppressive tyrant external forces.

 

[To Zintan tribe]

Do not make from Yourselves like Ethiopians Fascists who were mercenaries for Italy.

Who are serve Italy then was executed the hero Khalifa Bin Askar in 1922.

History does not have mercy and may Allah not consent Paris and Washington and that the road to heaven is not through the gate of Paris and Washington. Here is Libya for nearly two years after the Atlantic invasion turned into another Somalia. There, for their comfort, smelt death, misery, despair, hunger, ignorance and disease. Killings and tortures in secret prisons, rapes, demolition of scientific lighthouses, kidnapping and the list goes on.

 

We call the Zintan tribe not to be new Ethiopians and not to be dragged behind the foreign agendas. Seek to preserve what remains of Libya wounded. In addition, we do not recognize the existence of a justice not impartially, under the guardianship of Foreign powers, as the Vichy regime in France.

 

The Mujahid hero Saif al-Islam Muammar Gaddafi is tomorrow and hope and his charitable work, evidenced by the whole world is rich from the definition. Either position in defending the territory of Libya is a legitimate duty, patriotic and moral. He is the grandson of Mujahid Abdul Salam Abu Menyar [father of Muammar Gaddafi]. Have to keep the last thing stay to You and don’t listen to the horns demons around You...

 

In the name of God the Merciful

Glory to the people

 

Aisha Muammar Abu Menyar Gaddafi

 

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:28

« La Démocratie en entreprise »

par Stéphane Parédé



Industrie stratégique : Le propriétaire c'est l'État.

Industrie non stratégique : appropriation graduelle des moyens de productions par notre théorie du Capital-Champignon

Théorie du Capital-champignon =
Versement des profits selon
1/3 pour le propriétaire (ou les actionnaires actuels),
1/3 pour l'investissement

et 1/3 pour les employés.
Ce tiers pour les employés étant versé en partie en prime (intéressement/participation qui existent déjà dans la législation française mais que nous renforceront) mais surtout en acte de propriété, part social (différent d'une action qui peut elle être revendue, ici impossible). Petit à petit donc la part social de l'entreprise, la propriété effective de l'entreprise passe sous le contrôle de ses employés.

Ce temps permet d'éduquer les employés au monde de l'entreprise et de la gestion.
Pourquoi ne pas verser ce 1/3 en argent ?
Parce qu'il faut éviter l'inflation qui réduirait alors à néant l'augmentation momentanée du pouvoir d'achat.

Un employé qui changerait d'entreprise pour une autre ne perdrait pas sa part social qui serait transférer en proportion vers sa nouvelle entreprise grâce à un mécanisme de compensation inter-entreprise.

L'État favoriserait la mise en place de coopérative avec un refonte actuelle du droit coopératif qui est bien loin de l'idée d'origine.

Cette mise en place ne dépendra pas du nombre d'employé, mais du degré de prise de contrôle et de possibilité, de préparation de prise de responsabilité dans la gestion d'une entreprise.
Car il est hors de question d'irresponsabiliser les employés. Ils doivent être responsable de la marche de ce qui deviendra petit à petit leur entreprise. Si ils font des erreurs, ils doivent les payer et non pas dire "oh le méchant patron" ... car les patrons au final ce seront eux et seulement eux !
Nous voulons des hommes libres et non des exploités ou des assistés!

C'est l'application de la démocratie en entreprise. Pas de démagogie, de la mise en responsabilité.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:27

Communiqué de Presse du PCN-J

Organisation de Jeunesse du PCN

- 19 mai 2011 -

 

LE REVEIL DE LA JEUNESSE EUROPEENNE :

LE PCN-J EN SOUTIEN DE LA JEUNESSE ESPAGNOLE ET EUROPEENNE EN LUTTE !

 

par Stéphane Parédé

 

Pour un droit à un avenir !

 

La jeunesse contre l’état corrompu,

Contre le régime des oligarques !

 


15557 101004483260988 100000543109285 26338 1172317 n

 

Depuis le 15 mai, les jeunes espagnols protestent contre le système sclérosé de l'establisment.

La pseudo « démocratie parlementaire » nous prive d'avenir, spolie nos droits humains avec la complicité de ses maîtres financiers, spéculateurs économiques qui tuent l'économie industrielle.

En tant qu'étudiants, diplômés universitaires, nous exigeons un avenir qui soit nôtre et nous ne nous laisserons pas dicter nos pensées par les mêmes ploutocrates qui ruinent notre Patrie européenne par leur petite politique chauvine et par leur laisser-faire face à la finance spéculative !

Mettons fin au règne de ces politiciens professionnels délégitimés par le peuple d'Europe.

 

ETUDIANTS, DIPLOMES, OUVRIERS, PAYSANS : NOUS PENSONS PAR NOUS-MEME :

LA JEUNESSE DU TRAVAIL CONTRE LA FAUSSE DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE !

 

Fait historique majeur et Front Commun :

Si aujourd'hui comme hier, le Capital affronte le Travail, l’on constate un retour en force inédit de la lutte des classes. Celle-ci connait aujourd’hui un développement ou plutôt un élargissement de la base contestataire. Cette fois-ci la petite bourgeoisie, petits patrons et autres producteurs indépendants, les classes moyennes, subit de plein fouet le délire de ces spéculateurs et ce au même titre que la classe ouvrière. La paupérisation croissantes des classes sociales démontre que loin des statistiques des mediamensonges, nous sommes bien dans une crise grave du capitalisme.

 

Mais la jeunesse d’Europe et plus particulièrement celle d’Espagne se montre créative dans la lutte qu’elle a entamée depuis plusieurs jours.

 

LE SYSTEME D'AUTOGESTION DE RETOUR :

 

Un véritable village autogéré est apparu en moins de cinq jours au cœur de Madrid. La place historique de la Puerta del Sol compte maintenant sur ses propres cantines gratuites, son stand d'information juridique, son infirmerie… Et même depuis peu sur une garderie où l'on réclame des dons de jouets. En tout, 17 points sont listés sur la carte distribuée par les organisateurs, et qui évolue à mesure que les nouveaux mètres de bâche sont tendus pour fournir un peu d'ombre et protéger de la pluie.

 

Les Jeunes Espagnols dénoncent la crise, le chômage et les mesures d'austérité adoptées par l'exécutif socialiste en mai 2010.

Selon la police, la Puerta del Sol peut contenir jusqu'à 9.000 personnes. A Barcelone, plus de 500 campeurs ont passé la nuit sur la Plaza Catalunya ainsi que dans de nombreuses autres villes espagnoles. Le mouvement espagnol est relayé par la jeunesse européenne et des rassemblements avaient été convoqués jeudi à Paris, Londres, Budapest…

 

« LE CRI DU PEUPLE EUROPEEN »

 

Le mouvement s'organise et prend de l'ampleur, nous devons être par tous les moyens aux côtés de la jeunesse espagnole, partie intégrante de la jeunesse combattante de notre patrie européenne. De nouveaux soutiens de tous âges et origines sociales rejoignent le mouvement comme le prouve le témoignage de deux avocats de 28 et 50 ans venus rejoindre le stand juridique. « Nous sommes venus offrir nos services au cas où il y aurait des détentions à cause de l'interdiction de manifester », explique Manuel, jeune avocat.

 

LA FAUSSE ALTERNATIVE DE LA « GAUCHE DU SYSTEME »

 

Carlota, 54 ans : « J'ai entendu des organisateurs à la télévision hier, je voulais les encourager », explique cette ancienne électrice du PSOE affirmant se sentir « trahie » par son parti. « Je n'avais pas pu rester jusqu'à maintenant à cause de mon travail. Mais ce soir je passerai la nuit ici avec mon compagnon. »

Des élections sont prévues dimanche dans 13 régions et plus de 8.000 municipalités.

 

Nous, Jeunes Communautaristes Européens, n'attendons plus rien du parlementarisme bourgeois qui démontre en tant de crise et sans fards son caractère de démocratie fictive, d’escroquerie démocratique et de paravent du pouvoir d’une bourgeoisie déconnectée des réalités de la grande masse du Peuple, ouvrier, employés, artisans et petits patrons…

 

Notre Europe est celle de la Démocratie Directe !

Celle de la Grande Europe Unitaire, Démocratique et Sociale !

L'Europe du Travail contre les petits chauvinismes de la fausse Europe aux mains des corrompus et des voleurs !

 

« Toma la plaza », « Prends la place »

 

Ni droite ni gauche : EUROPE UNITAIRE ET COMMUNAUTAIRE !

Hors des partis sclérosés du Système, pour la Révolution européenne !

Comme l'a dit José Ortega y Gasset : « Se revendiquer homme de droite ou homme de gauche ne sont jamais que deux des innombrables façons qui s'offrent à l'homme d'être un imbécile. »

 

C'est dans la lutte de classe élargie à tous les producteurs contre le Capital usurier et parasitaire qu'il nous faut nous engager !

 

La Jeunesse Espagnole est aujourd’hui à l’avant-garde du mouvement social en Europe,

rejointe par d’autres étudiants Européens.

Le PCN-J se joint à tous les camarades d'Espagne et d'Europe !

Pour la Justice, le Droit !

Contre la corruption, Pour le pouvoir du peuple !

Contre les salaires de misère !

Pour vivre dignement de son travail !

Contre l’Oligarchie, ses privilégiés et ses prébendes !

 

Aujourd’hui l'Espagne, demain l’Europe !

Tous ensemble, nous abattrons le Système

LA JEUNESSE UNIE D'EUROPE de Vladivostok à Reykjavik !

 

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !

 

Stéphane Parédé,

Directeur européen du PCN-Jeunesse.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:27

Communiqué de Presse du PCN-J

Organisation de Jeunesse du PCN

- 19 mai 2011 -

 

LE REVEIL DE LA JEUNESSE EUROPEENNE :

LE PCN-J EN SOUTIEN DE LA JEUNESSE ESPAGNOLE ET EUROPEENNE EN LUTTE !

  15557 101004483260988 100000543109285 26338 1172317 n

par Stéphane Parédé

 

Pour un droit à un avenir !

 

La jeunesse contre l’état corrompu,

Contre le régime des oligarques !

 

Depuis le 15 mai, les jeunes espagnols protestent contre le système sclérosé de l'establisment.

La pseudo « démocratie parlementaire » nous prive d'avenir, spolie nos droits humains avec la complicité de ses maîtres financiers, spéculateurs économiques qui tuent l'économie industrielle.

En tant qu'étudiants, diplômés universitaires, nous exigeons un avenir qui soit nôtre et nous ne nous laisserons pas dicter nos pensées par les mêmes ploutocrates qui ruinent notre Patrie européenne par leur petite politique chauvine et par leur laisser-faire face à la finance spéculative !

Mettons fin au règne de ces politiciens professionnels délégitimés par le peuple d'Europe.

 

ETUDIANTS, DIPLOMES, OUVRIERS, PAYSANS : NOUS PENSONS PAR NOUS-MEME :

LA JEUNESSE DU TRAVAIL CONTRE LA FAUSSE DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE !

 

Fait historique majeur et Front Commun :

Si aujourd'hui comme hier, le Capital affronte le Travail, l’on constate un retour en force inédit de la lutte des classes. Celle-ci connait aujourd’hui un développement ou plutôt un élargissement de la base contestataire. Cette fois-ci la petite bourgeoisie, petits patrons et autres producteurs indépendants, les classes moyennes, subit de plein fouet le délire de ces spéculateurs et ce au même titre que la classe ouvrière. La paupérisation croissantes des classes sociales démontre que loin des statistiques des mediamensonges, nous sommes bien dans une crise grave du capitalisme.

 

Mais la jeunesse d’Europe et plus particulièrement celle d’Espagne se montre créative dans la lutte qu’elle a entamée depuis plusieurs jours.

 

LE SYSTEME D'AUTOGESTION DE RETOUR :

 

Un véritable village autogéré est apparu en moins de cinq jours au cœur de Madrid. La place historique de la Puerta del Sol compte maintenant sur ses propres cantines gratuites, son stand d'information juridique, son infirmerie… Et même depuis peu sur une garderie où l'on réclame des dons de jouets. En tout, 17 points sont listés sur la carte distribuée par les organisateurs, et qui évolue à mesure que les nouveaux mètres de bâche sont tendus pour fournir un peu d'ombre et protéger de la pluie.

 

Les Jeunes Espagnols dénoncent la crise, le chômage et les mesures d'austérité adoptées par l'exécutif socialiste en mai 2010.

Selon la police, la Puerta del Sol peut contenir jusqu'à 9.000 personnes. A Barcelone, plus de 500 campeurs ont passé la nuit sur la Plaza Catalunya ainsi que dans de nombreuses autres villes espagnoles. Le mouvement espagnol est relayé par la jeunesse européenne et des rassemblements avaient été convoqués jeudi à Paris, Londres, Budapest…

 

« LE CRI DU PEUPLE EUROPEEN »

 

Le mouvement s'organise et prend de l'ampleur, nous devons être par tous les moyens aux côtés de la jeunesse espagnole, partie intégrante de la jeunesse combattante de notre patrie européenne. De nouveaux soutiens de tous âges et origines sociales rejoignent le mouvement comme le prouve le témoignage de deux avocats de 28 et 50 ans venus rejoindre le stand juridique. « Nous sommes venus offrir nos services au cas où il y aurait des détentions à cause de l'interdiction de manifester », explique Manuel, jeune avocat.

 

LA FAUSSE ALTERNATIVE DE LA « GAUCHE DU SYSTEME »

 

Carlota, 54 ans : « J'ai entendu des organisateurs à la télévision hier, je voulais les encourager », explique cette ancienne électrice du PSOE affirmant se sentir « trahie » par son parti. « Je n'avais pas pu rester jusqu'à maintenant à cause de mon travail. Mais ce soir je passerai la nuit ici avec mon compagnon. »

Des élections sont prévues dimanche dans 13 régions et plus de 8.000 municipalités.

 

Nous, Jeunes Communautaristes Européens, n'attendons plus rien du parlementarisme bourgeois qui démontre en tant de crise et sans fards son caractère de démocratie fictive, d’escroquerie démocratique et de paravent du pouvoir d’une bourgeoisie déconnectée des réalités de la grande masse du Peuple, ouvrier, employés, artisans et petits patrons…

 

Notre Europe est celle de la Démocratie Directe !

Celle de la Grande Europe Unitaire, Démocratique et Sociale !

L'Europe du Travail contre les petits chauvinismes de la fausse Europe aux mains des corrompus et des voleurs !

 

« Toma la plaza », « Prends la place »

 

Ni droite ni gauche : EUROPE UNITAIRE ET COMMUNAUTAIRE !

Hors des partis sclérosés du Système, pour la Révolution européenne !

Comme l'a dit José Ortega y Gasset : « Se revendiquer homme de droite ou homme de gauche ne sont jamais que deux des innombrables façons qui s'offrent à l'homme d'être un imbécile. »

 

C'est dans la lutte de classe élargie à tous les producteurs contre le Capital usurier et parasitaire qu'il nous faut nous engager !

 

La Jeunesse Espagnole est aujourd’hui à l’avant-garde du mouvement social en Europe,

rejointe par d’autres étudiants Européens.

Le PCN-J se joint à tous les camarades d'Espagne et d'Europe !

Pour la Justice, le Droit !

Contre la corruption, Pour le pouvoir du peuple !

Contre les salaires de misère !

Pour vivre dignement de son travail !

Contre l’Oligarchie, ses privilégiés et ses prébendes !

 

Aujourd’hui l'Espagne, demain l’Europe !

Tous ensemble, nous abattrons le Système

LA JEUNESSE UNIE D'EUROPE de Vladivostok à Reykjavik !

 

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !

 

Stéphane Parédé,

Directeur européen du PCN-Jeunesse.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:26

Communiqué de Presse du PCN-J

Organisation de Jeunesse du PCN

- 19 mai 2011 -

 

LE REVEIL DE LA JEUNESSE EUROPEENNE :

LE PCN-J EN SOUTIEN DE LA JEUNESSE ESPAGNOLE ET EUROPEENNE EN LUTTE !

 

par Stéphane Parédé

 

Pour un droit à un avenir !

 

La jeunesse contre l’état corrompu,

Contre le régime des oligarques !

 


15557 101004483260988 100000543109285 26338 1172317 n

 

Depuis le 15 mai, les jeunes espagnols protestent contre le système sclérosé de l'establisment.

La pseudo « démocratie parlementaire » nous prive d'avenir, spolie nos droits humains avec la complicité de ses maîtres financiers, spéculateurs économiques qui tuent l'économie industrielle.

En tant qu'étudiants, diplômés universitaires, nous exigeons un avenir qui soit nôtre et nous ne nous laisserons pas dicter nos pensées par les mêmes ploutocrates qui ruinent notre Patrie européenne par leur petite politique chauvine et par leur laisser-faire face à la finance spéculative !

Mettons fin au règne de ces politiciens professionnels délégitimés par le peuple d'Europe.

 

ETUDIANTS, DIPLOMES, OUVRIERS, PAYSANS : NOUS PENSONS PAR NOUS-MEME :

LA JEUNESSE DU TRAVAIL CONTRE LA FAUSSE DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE !

 

Fait historique majeur et Front Commun :

Si aujourd'hui comme hier, le Capital affronte le Travail, l’on constate un retour en force inédit de la lutte des classes. Celle-ci connait aujourd’hui un développement ou plutôt un élargissement de la base contestataire. Cette fois-ci la petite bourgeoisie, petits patrons et autres producteurs indépendants, les classes moyennes, subit de plein fouet le délire de ces spéculateurs et ce au même titre que la classe ouvrière. La paupérisation croissantes des classes sociales démontre que loin des statistiques des mediamensonges, nous sommes bien dans une crise grave du capitalisme.

 

Mais la jeunesse d’Europe et plus particulièrement celle d’Espagne se montre créative dans la lutte qu’elle a entamée depuis plusieurs jours.

 

LE SYSTEME D'AUTOGESTION DE RETOUR :

 

Un véritable village autogéré est apparu en moins de cinq jours au cœur de Madrid. La place historique de la Puerta del Sol compte maintenant sur ses propres cantines gratuites, son stand d'information juridique, son infirmerie… Et même depuis peu sur une garderie où l'on réclame des dons de jouets. En tout, 17 points sont listés sur la carte distribuée par les organisateurs, et qui évolue à mesure que les nouveaux mètres de bâche sont tendus pour fournir un peu d'ombre et protéger de la pluie.

 

Les Jeunes Espagnols dénoncent la crise, le chômage et les mesures d'austérité adoptées par l'exécutif socialiste en mai 2010.

Selon la police, la Puerta del Sol peut contenir jusqu'à 9.000 personnes. A Barcelone, plus de 500 campeurs ont passé la nuit sur la Plaza Catalunya ainsi que dans de nombreuses autres villes espagnoles. Le mouvement espagnol est relayé par la jeunesse européenne et des rassemblements avaient été convoqués jeudi à Paris, Londres, Budapest…

 

« LE CRI DU PEUPLE EUROPEEN »

 

Le mouvement s'organise et prend de l'ampleur, nous devons être par tous les moyens aux côtés de la jeunesse espagnole, partie intégrante de la jeunesse combattante de notre patrie européenne. De nouveaux soutiens de tous âges et origines sociales rejoignent le mouvement comme le prouve le témoignage de deux avocats de 28 et 50 ans venus rejoindre le stand juridique. « Nous sommes venus offrir nos services au cas où il y aurait des détentions à cause de l'interdiction de manifester », explique Manuel, jeune avocat.

 

LA FAUSSE ALTERNATIVE DE LA « GAUCHE DU SYSTEME »

 

Carlota, 54 ans : « J'ai entendu des organisateurs à la télévision hier, je voulais les encourager », explique cette ancienne électrice du PSOE affirmant se sentir « trahie » par son parti. « Je n'avais pas pu rester jusqu'à maintenant à cause de mon travail. Mais ce soir je passerai la nuit ici avec mon compagnon. »

Des élections sont prévues dimanche dans 13 régions et plus de 8.000 municipalités.

 

Nous, Jeunes Communautaristes Européens, n'attendons plus rien du parlementarisme bourgeois qui démontre en tant de crise et sans fards son caractère de démocratie fictive, d’escroquerie démocratique et de paravent du pouvoir d’une bourgeoisie déconnectée des réalités de la grande masse du Peuple, ouvrier, employés, artisans et petits patrons…

 

Notre Europe est celle de la Démocratie Directe !

Celle de la Grande Europe Unitaire, Démocratique et Sociale !

L'Europe du Travail contre les petits chauvinismes de la fausse Europe aux mains des corrompus et des voleurs !

 

« Toma la plaza », « Prends la place »

 

Ni droite ni gauche : EUROPE UNITAIRE ET COMMUNAUTAIRE !

Hors des partis sclérosés du Système, pour la Révolution européenne !

Comme l'a dit José Ortega y Gasset : « Se revendiquer homme de droite ou homme de gauche ne sont jamais que deux des innombrables façons qui s'offrent à l'homme d'être un imbécile. »

 

C'est dans la lutte de classe élargie à tous les producteurs contre le Capital usurier et parasitaire qu'il nous faut nous engager !

 

La Jeunesse Espagnole est aujourd’hui à l’avant-garde du mouvement social en Europe,

rejointe par d’autres étudiants Européens.

Le PCN-J se joint à tous les camarades d'Espagne et d'Europe !

Pour la Justice, le Droit !

Contre la corruption, Pour le pouvoir du peuple !

Contre les salaires de misère !

Pour vivre dignement de son travail !

Contre l’Oligarchie, ses privilégiés et ses prébendes !

 

Aujourd’hui l'Espagne, demain l’Europe !

Tous ensemble, nous abattrons le Système

LA JEUNESSE UNIE D'EUROPE de Vladivostok à Reykjavik !

 

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !

 

Stéphane Parédé,

Directeur européen du PCN-Jeunesse.

 

PCN-NCP carte nation-europe

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:25

Communiqué de Presse du PCN-J

Organisation de Jeunesse du PCN

- 19 mai 2011 -

 

LE REVEIL DE LA JEUNESSE EUROPEENNE :

LE PCN-J EN SOUTIEN DE LA JEUNESSE ESPAGNOLE ET EUROPEENNE EN LUTTE !

 

par Stéphane Parédé

 

Pour un droit à un avenir !

 

La jeunesse contre l’état corrompu,

Contre le régime des oligarques !

 

15557 101004483260988 100000543109285 26338 1172317 n

 

Depuis le 15 mai, les jeunes espagnols protestent contre le système sclérosé de l'establisment.

La pseudo « démocratie parlementaire » nous prive d'avenir, spolie nos droits humains avec la complicité de ses maîtres financiers, spéculateurs économiques qui tuent l'économie industrielle.

En tant qu'étudiants, diplômés universitaires, nous exigeons un avenir qui soit nôtre et nous ne nous laisserons pas dicter nos pensées par les mêmes ploutocrates qui ruinent notre Patrie européenne par leur petite politique chauvine et par leur laisser-faire face à la finance spéculative !

Mettons fin au règne de ces politiciens professionnels délégitimés par le peuple d'Europe.

 

ETUDIANTS, DIPLOMES, OUVRIERS, PAYSANS : NOUS PENSONS PAR NOUS-MEME :

LA JEUNESSE DU TRAVAIL CONTRE LA FAUSSE DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE !

 

Fait historique majeur et Front Commun :

Si aujourd'hui comme hier, le Capital affronte le Travail, l’on constate un retour en force inédit de la lutte des classes. Celle-ci connait aujourd’hui un développement ou plutôt un élargissement de la base contestataire. Cette fois-ci la petite bourgeoisie, petits patrons et autres producteurs indépendants, les classes moyennes, subit de plein fouet le délire de ces spéculateurs et ce au même titre que la classe ouvrière. La paupérisation croissantes des classes sociales démontre que loin des statistiques des mediamensonges, nous sommes bien dans une crise grave du capitalisme.

 

Mais la jeunesse d’Europe et plus particulièrement celle d’Espagne se montre créative dans la lutte qu’elle a entamée depuis plusieurs jours.

 

LE SYSTEME D'AUTOGESTION DE RETOUR :

 

Un véritable village autogéré est apparu en moins de cinq jours au cœur de Madrid. La place historique de la Puerta del Sol compte maintenant sur ses propres cantines gratuites, son stand d'information juridique, son infirmerie… Et même depuis peu sur une garderie où l'on réclame des dons de jouets. En tout, 17 points sont listés sur la carte distribuée par les organisateurs, et qui évolue à mesure que les nouveaux mètres de bâche sont tendus pour fournir un peu d'ombre et protéger de la pluie.

 

Les Jeunes Espagnols dénoncent la crise, le chômage et les mesures d'austérité adoptées par l'exécutif socialiste en mai 2010.

Selon la police, la Puerta del Sol peut contenir jusqu'à 9.000 personnes. A Barcelone, plus de 500 campeurs ont passé la nuit sur la Plaza Catalunya ainsi que dans de nombreuses autres villes espagnoles. Le mouvement espagnol est relayé par la jeunesse européenne et des rassemblements avaient été convoqués jeudi à Paris, Londres, Budapest…

 

« LE CRI DU PEUPLE EUROPEEN »

 

Le mouvement s'organise et prend de l'ampleur, nous devons être par tous les moyens aux côtés de la jeunesse espagnole, partie intégrante de la jeunesse combattante de notre patrie européenne. De nouveaux soutiens de tous âges et origines sociales rejoignent le mouvement comme le prouve le témoignage de deux avocats de 28 et 50 ans venus rejoindre le stand juridique. « Nous sommes venus offrir nos services au cas où il y aurait des détentions à cause de l'interdiction de manifester », explique Manuel, jeune avocat.

 

LA FAUSSE ALTERNATIVE DE LA « GAUCHE DU SYSTEME »

 

Carlota, 54 ans : « J'ai entendu des organisateurs à la télévision hier, je voulais les encourager », explique cette ancienne électrice du PSOE affirmant se sentir « trahie » par son parti. « Je n'avais pas pu rester jusqu'à maintenant à cause de mon travail. Mais ce soir je passerai la nuit ici avec mon compagnon. »

Des élections sont prévues dimanche dans 13 régions et plus de 8.000 municipalités.

 

Nous, Jeunes Communautaristes Européens, n'attendons plus rien du parlementarisme bourgeois qui démontre en tant de crise et sans fards son caractère de démocratie fictive, d’escroquerie démocratique et de paravent du pouvoir d’une bourgeoisie déconnectée des réalités de la grande masse du Peuple, ouvrier, employés, artisans et petits patrons…

 

Notre Europe est celle de la Démocratie Directe !

Celle de la Grande Europe Unitaire, Démocratique et Sociale !

L'Europe du Travail contre les petits chauvinismes de la fausse Europe aux mains des corrompus et des voleurs !

 

« Toma la plaza », « Prends la place »

 

Ni droite ni gauche : EUROPE UNITAIRE ET COMMUNAUTAIRE !

Hors des partis sclérosés du Système, pour la Révolution européenne !

Comme l'a dit José Ortega y Gasset : « Se revendiquer homme de droite ou homme de gauche ne sont jamais que deux des innombrables façons qui s'offrent à l'homme d'être un imbécile. »

 

C'est dans la lutte de classe élargie à tous les producteurs contre le Capital usurier et parasitaire qu'il nous faut nous engager !

 

La Jeunesse Espagnole est aujourd’hui à l’avant-garde du mouvement social en Europe,

rejointe par d’autres étudiants Européens.

Le PCN-J se joint à tous les camarades d'Espagne et d'Europe !

Pour la Justice, le Droit !

Contre la corruption, Pour le pouvoir du peuple !

Contre les salaires de misère !

Pour vivre dignement de son travail !

Contre l’Oligarchie, ses privilégiés et ses prébendes !

 

Aujourd’hui l'Espagne, demain l’Europe !

Tous ensemble, nous abattrons le Système

LA JEUNESSE UNIE D'EUROPE de Vladivostok à Reykjavik !

 

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !

 

Stéphane Parédé,

Directeur européen du PCN-Jeunesse.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:25

Communiqué de Presse du PCN-J

Organisation de Jeunesse du PCN

- 19 mai 2011 -

 

LE REVEIL DE LA JEUNESSE EUROPEENNE :

LE PCN-J EN SOUTIEN DE LA JEUNESSE ESPAGNOLE ET EUROPEENNE EN LUTTE !

 

par Stéphane Parédé

 

Pour un droit à un avenir !

 

La jeunesse contre l’état corrompu,

Contre le régime des oligarques !

 

15557 101004483260988 100000543109285 26338 1172317 n

 

Depuis le 15 mai, les jeunes espagnols protestent contre le système sclérosé de l'establisment.

La pseudo « démocratie parlementaire » nous prive d'avenir, spolie nos droits humains avec la complicité de ses maîtres financiers, spéculateurs économiques qui tuent l'économie industrielle.

En tant qu'étudiants, diplômés universitaires, nous exigeons un avenir qui soit nôtre et nous ne nous laisserons pas dicter nos pensées par les mêmes ploutocrates qui ruinent notre Patrie européenne par leur petite politique chauvine et par leur laisser-faire face à la finance spéculative !

Mettons fin au règne de ces politiciens professionnels délégitimés par le peuple d'Europe.

 

ETUDIANTS, DIPLOMES, OUVRIERS, PAYSANS : NOUS PENSONS PAR NOUS-MEME :

LA JEUNESSE DU TRAVAIL CONTRE LA FAUSSE DEMOCRATIE PARLEMENTAIRE !

 

Fait historique majeur et Front Commun :

Si aujourd'hui comme hier, le Capital affronte le Travail, l’on constate un retour en force inédit de la lutte des classes. Celle-ci connait aujourd’hui un développement ou plutôt un élargissement de la base contestataire. Cette fois-ci la petite bourgeoisie, petits patrons et autres producteurs indépendants, les classes moyennes, subit de plein fouet le délire de ces spéculateurs et ce au même titre que la classe ouvrière. La paupérisation croissantes des classes sociales démontre que loin des statistiques des mediamensonges, nous sommes bien dans une crise grave du capitalisme.

 

Mais la jeunesse d’Europe et plus particulièrement celle d’Espagne se montre créative dans la lutte qu’elle a entamée depuis plusieurs jours.

 

LE SYSTEME D'AUTOGESTION DE RETOUR :

 

Un véritable village autogéré est apparu en moins de cinq jours au cœur de Madrid. La place historique de la Puerta del Sol compte maintenant sur ses propres cantines gratuites, son stand d'information juridique, son infirmerie… Et même depuis peu sur une garderie où l'on réclame des dons de jouets. En tout, 17 points sont listés sur la carte distribuée par les organisateurs, et qui évolue à mesure que les nouveaux mètres de bâche sont tendus pour fournir un peu d'ombre et protéger de la pluie.

 

Les Jeunes Espagnols dénoncent la crise, le chômage et les mesures d'austérité adoptées par l'exécutif socialiste en mai 2010.

Selon la police, la Puerta del Sol peut contenir jusqu'à 9.000 personnes. A Barcelone, plus de 500 campeurs ont passé la nuit sur la Plaza Catalunya ainsi que dans de nombreuses autres villes espagnoles. Le mouvement espagnol est relayé par la jeunesse européenne et des rassemblements avaient été convoqués jeudi à Paris, Londres, Budapest…

 

« LE CRI DU PEUPLE EUROPEEN »

 

Le mouvement s'organise et prend de l'ampleur, nous devons être par tous les moyens aux côtés de la jeunesse espagnole, partie intégrante de la jeunesse combattante de notre patrie européenne. De nouveaux soutiens de tous âges et origines sociales rejoignent le mouvement comme le prouve le témoignage de deux avocats de 28 et 50 ans venus rejoindre le stand juridique. « Nous sommes venus offrir nos services au cas où il y aurait des détentions à cause de l'interdiction de manifester », explique Manuel, jeune avocat.

 

LA FAUSSE ALTERNATIVE DE LA « GAUCHE DU SYSTEME »

 

Carlota, 54 ans : « J'ai entendu des organisateurs à la télévision hier, je voulais les encourager », explique cette ancienne électrice du PSOE affirmant se sentir « trahie » par son parti. « Je n'avais pas pu rester jusqu'à maintenant à cause de mon travail. Mais ce soir je passerai la nuit ici avec mon compagnon. »

Des élections sont prévues dimanche dans 13 régions et plus de 8.000 municipalités.

 

Nous, Jeunes Communautaristes Européens, n'attendons plus rien du parlementarisme bourgeois qui démontre en tant de crise et sans fards son caractère de démocratie fictive, d’escroquerie démocratique et de paravent du pouvoir d’une bourgeoisie déconnectée des réalités de la grande masse du Peuple, ouvrier, employés, artisans et petits patrons…

 

Notre Europe est celle de la Démocratie Directe !

Celle de la Grande Europe Unitaire, Démocratique et Sociale !

L'Europe du Travail contre les petits chauvinismes de la fausse Europe aux mains des corrompus et des voleurs !

 

« Toma la plaza », « Prends la place »

 

Ni droite ni gauche : EUROPE UNITAIRE ET COMMUNAUTAIRE !

Hors des partis sclérosés du Système, pour la Révolution européenne !

Comme l'a dit José Ortega y Gasset : « Se revendiquer homme de droite ou homme de gauche ne sont jamais que deux des innombrables façons qui s'offrent à l'homme d'être un imbécile. »

 

C'est dans la lutte de classe élargie à tous les producteurs contre le Capital usurier et parasitaire qu'il nous faut nous engager !

 

La Jeunesse Espagnole est aujourd’hui à l’avant-garde du mouvement social en Europe,

rejointe par d’autres étudiants Européens.

Le PCN-J se joint à tous les camarades d'Espagne et d'Europe !

Pour la Justice, le Droit !

Contre la corruption, Pour le pouvoir du peuple !

Contre les salaires de misère !

Pour vivre dignement de son travail !

Contre l’Oligarchie, ses privilégiés et ses prébendes !

 

Aujourd’hui l'Espagne, demain l’Europe !

Tous ensemble, nous abattrons le Système

LA JEUNESSE UNIE D'EUROPE de Vladivostok à Reykjavik !

 

HASTA LA VICTORIA SIEMPRE !

 

Stéphane Parédé,

Directeur européen du PCN-Jeunesse.

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 23:24

PCN-INFOS

L'actualité commentée du Parti Communautaire National-européen - PCN-NCP

 

PCN-Infos du 20 décembre 2008

LA REVOLTE DES ETUDANTS GRECS :
UN EXEMPLE POUR TOUTE L’EUROPE !

 

« Notre passé est douloureux, notre présent lamentable, heureusement qu'on n'a pas d'avenir »
(Lu dans la revue des étudiants de l’Université de Genève)
 
« Cela dépendra aussi de ce qui se passera en Europe quand la crise économique s'aggravera: assisterons-nous à un scénario de peur ou de passivité généralisée, à des révoltes isolées ou à des récupérations politiques, à des changements substantiels ou encore, ce qui est le plus probable à mes yeux, à la perpétuation du système sous une autre forme: changer tout pour que rien ne change, comme le disait Visconti dans son Guépard. Sauf si quelques jeunes en décident autrement... car, ne l'oublions pas, ce sont eux qui vont écrire l'avenir »
(Maximos Aligisakis, chargé de cours à l'Institut européen de l'Université de Genève, in Le Temps, 17/12/2008)

 

Depuis de nombreux jours, la Jeunesse grecque est dans la rue affrontant la police tous les jours. Après l’assassinat du jeune Alexi par une police corrompue, nous assistons à la révolte d’une Jeunesse toute entière.

 

GRECE : LA JEUNESSE CONTRE L’ETAT CORROMPU,
CONTRE LE REGIME DES OLIGARQUES !

La mort d’Alexi, 15 ans, est la mort de trop. Depuis ces dernières années, de trop nombreuses morts sont officiellement le résultat de « balles par ricochet » comme c’est le cas encore aujourd’hui. Cette dernière fut de trop !
Les jeunes étudiants et travailleurs n’ont plus d’espoir, connaissent la misère, le taux le plus élevé de chômage en UE Et cela malgré le fait d’avoir fait des études. 
Pas d’avenir, pas d’espoir face à un état incapable, corrompu, policier, où trois familles seulement règnent sur le pays.
Ce gouvernement est empêtré dans des magouilles. Il n’a pas su prendre par exemple des mesures efficaces contre les incendies de l’été dernier. Après avoir détruit notre patrimoine européen de l’époque antique, jusqu’en Macédoine où naquit Alexandre le Grand, voici que ces messieurs en cols blancs, pourris par les magouilles et le sang, s’en prennent ouvertement à nos frères grecs.
Après l’assassinat du jeune Alexi, ce sont tous les jeunes ouvriers, chômeurs, étudiants qui luttent pour la justice sociale.

 

LA CONSCIENCE EUROPEENNE DES ETUDIANTS GRECS

Mais les étudiants grecs luttent aussi pour une autre Europe, la nôtre, celle du Travail et de la Justice sociale ! Pas la fausse « Europe » américanisée et ultra-libérale des politicards dorés et des fonctionnaires impuissants de Bruxelles ou de Strasbourg !
Sous le titre « La colère grecque contagieuse ? », LE  TEMPS (Genève, 19 décembre 2008) analyse la conscience européenne qui anime les étudiants grecs.
Cette conscience européenne, c’est celle de la véritable Europe, celle des travailleurs et des militants, pas la fausse « Europe » des putains américanisées de Bruxelles et Strasbourg. C’est la voix d’une révolte véritable contre le Système, pas d’une émeute de petit-bourgeois voulant leur place à la table de la bourgeoisie de Papa (le temps a été cruel pour les leaders de Mai 68, tous devenus gros bourgeois, libéraux ou apparatchiks vert-kakis à la Cohn-Bendit).
Écoutons les appels à la « solidarité paneuropéenne » (dixit LE TEMPS) de nos camarades grecs : « Le mouvement des jeunes en colère jouit d'une popularité croissante dans le pays.
Les jeunes Hellènes appellent leurs pairs européens à manifester (…)  Le mouvement semble peu à peu gagner la société grecque (enseignants, syndicats, Parti communiste, associations d'immigrés). Mais c'est le soutien de la jeunesse européenne que réclament les étudiants et les lycéens hellènes. Mercredi, ils ont déployé une banderole sur le rocher de l'Acropole proclamant « Résistance » en grec, en français, en anglais, en italien et en allemand ».
Une étude menée en 2006 et 2007 impliquant 22.000 jeunes de 17 pays, majoritairement européens, confirme cette tendance. « La société perd du terrain, constate Anna Kiefer, directrice du cabinet de recherche suédois Kairos Future, qui a dirigé l'enquête. Les jeunes n'ont plus confiance dans les institutions et les autorités (…) l'ascenseur social semble irrémédiablement bloqué (…) Les jeunes représentent 38,5% du nombre de chômeurs dans l'Union. 4,6 millions de jeunes de 15 à 24 ans y sont au chômage, en particulier à l'est et au sud. La précarité touche tous les pays : en Grèce, on parle de « Génération 700 » (pour 700 euros), en Espagne de « mileuristas » (1000 euros), en Allemagne de « Generation Praktikum » (stage) et en France de « génération précaire ». »

La Jeunesse Grecque est aujourd’hui à l’avant-garde du mouvement social en Europe.
Elle est aujourd’hui rejointe par d’autres étudiants, partout en Europe, de Bucarest à Malmö.

Le PCN-J se joint à tous les camarades de Grèce et d’ailleurs en Europe :
Pour la Justice, le Droit !
Contre la corruption, Pour le pouvoir du peuple !
Contre les salaires de misère !
Pour vivre dignement de son travail !
Contre l’Oligarchie, ses privilégiés et ses prébendes !

Aujourd’hui la Grèce, demain l’Europe !
Tous ensemble, nous abattrons le Système
pour établir notre Grande Patrie Continentale :
La Grande-Europe unitaire et communautaire de Vladivostok à Reykjavik !

 

Luc MICHEL (Président du PCN)
& Stéphane PAREDE (Directeur européen du PCN-J).

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article