Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 23:16

« Répondre à la situation humanitaire désastreuse qui règne en Grèce »

291052 Image 0
Javier Colmenero
Perspectives Une arrivée de Syriza au pouvoir en Grèce pourrait être le point de départ d’une nouvelle orientation politique européenne. Anastasia Theodorakopoulou nous explique quelles seront les grandes lignes de ce changement souhaitable.

Comment votre parti va-t-il mener campagne face aux attaques de la droite et des sociaux-libéraux, et quels partenaires comptez-vous rallier à votre cause ?

Anastasia Theodorakopoulou Concernant nos alliés éventuels, Alexis Tsipras a été très clair quelques heures après l’annonce des législatives anticipées : notre parti est prêt à recevoir toutes les formations qui se reconnaissent dans notre programme, c’est-à-dire tous les partis qui ont lutté contre les politiques d’austérité menées par ce gouvernement aux ordres de la troïka (Commission européenne, BCE, FMI). Quant à notre stratégie, deux ans ont passé depuis les législatives de 2012, et nous avons appris à nous défendre. Ce ne sera pas facile pour la droite et le Pasok de nous diaboliser comme par le passé. Les médias devront également faire avec nous. Et nous ne manquerons pas de rappeler sans cesse le bilan de nos adversaires. Actuellement, la coalition mène déjà bataille sur notre programme, et notamment sur le coût de notre politique.

Quelles sont justement les grandes lignes du programme de Syriza ?

Anastasia Theodorakopoulou Dans un premier temps, il faut répondre à l’urgence de la situation sociale et humanitaire désastreuse qui règne dans le pays. Nous allons débloquer 2 milliards d’euros (sur les 12 ou 13 milliards d’euros prévus), pour aider les foyers en difficulté. L’État subventionnera l’électricité, l’aide alimentaire, il y aura des allégements fiscaux, des aides pour les retraités et les chômeurs. Dans un deuxième temps, il y a la renégociation de la dette (300 milliards d’euros, soit 175 % du PIB du pays avec des intérêts équivalents à 5 % du PIB, soit 10 milliards d’euros par an au titre du remboursement principal de la dette). Comme l’a déjà dit Alexis Tsipras, la majeure partie de la dette grecque, c’est-à-dire la dette non légitime, devra donc être annulée. Nous ferons aussi annuler l’ensemble des lois qui se sont attaquées au droit du travail et autres accords collectifs. Dans le secteur privé, nous augmenterons le salaire minimum pour le remettre au niveau d’avant 2008. Pour que nos dépenses et nos recettes soient à l’équilibre, nous misons aussi sur une réforme fiscale importante, avec notamment la mise en place d’une lutte efficace contre l’évasion fiscale qui devrait nous rapporter trois milliards d’euros par an. Enfin, nous voulons que les biens communs comme les services publics et l’énergie restent dans les mains du peuple grec. Nous sommes contre toute privatisation du secteur de l’énergie et de l’eau.

Que répondez-vous aux Cassandre qui prédisent qu’une fois au pouvoir vous ferez sortir la Grèce de la zone euro ?

Anastasia Theodorakopoulou Syriza n’a jamais dit que la Grèce devait sortir de la zone euro. Ce sont les sociaux-démocrates et les conservateurs de Grèce et d’Europe qui font courir cette rumeur. Nous sommes membres de l’Union européenne et nous comptons y rester. En revanche, nous critiquons la manière dont se construit cette zone euro, notamment le rôle de la BCE dans cette construction. Pour ce faire, nous misons sur la création d’un front social fort dans notre pays pour appuyer notre programme… dans notre pays, et ailleurs en Europe. Car il ne faut pas s’y tromper, le problème de la Grèce, c’est le problème de toute l’Europe. La souffrance du peuple grec attend tous les autres peuples d’Europe si les politiques d’austérité continuent d’être menées de la sorte. Une victoire de Syriza pourrait sonner en revanche le début d’une nouvelle aventure européenne.

Anastasia Theodorakopoulou Membre exécutif 
de Syriza et du PGE

 

http://www.humanite.fr/repondre-la-situation-humanitaire-desastreuse-qui-regne-en-grece-561514

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article

commentaires