Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:06

 

 

EODE PO - répression et Dh en Ukraine (2014 04 24) ENGL 1

 

KH & LM /

with RIA Novosti / 2014 04 24 /

The ‘Russian Civil Chamber’ – the third Russian chamber representing civil society, element of Direct Democracy ignored by Kremlinologists , and specialized in human rights ( and yes this is the so-called « dictatorship of Putin  » ( sic) (*) – draws up a  » black list » of politicians, representatives of the business community and officials of security forces who violate human rights in Ukraine, and will propose the Russian authorities to impose sanctions against them , told RIA Novosti on Monday Georgy Fyodorov , a member of the House.

« Currently, we collect all the information ( on violations of human rights in Ukraine , ed), I think that by next week the work is completed and made public. Meanwhile, we have undertaken to draw up a  » black list » of those who violate human rights and we will propose the leaders of our country to impose sanctions against them. They are several representatives of the political class and Ukrainian business – the mafia oligarchs to whom the junta of Kiev sold the eastern regions – who organize terror (via mercenaries of Academi / Blackwater and their private security services linked to organized crime ) , have assets and interests in Russia. We believe that due to the current political situation , they should be subject to sanctions ,  » the official said .

BELEAGUERED KIEV AMPLIFIES CRACKDOWN

For several weeks , supporters of the federalization organize rallies and demonstrations in the south- eastern Ukraine . Last week , Kiev announced the beginning of an « anti- terrorist » major operation in the region, involving the army .

Instead of granting amnesty to the arrested supporters of the federalization of Ukraine, Kiev continues arrests and also violates the rights of journalists , said also on Monday in Moscow Russian Foreign Minister Sergei Lavrov after talks with his Mozambican counterpart Oldemiro Baloi . « One of the clauses of the Geneva Agreement requires amnesty for political prisoners and protesters. However , instead of granting amnesty to prisoners , including the popular governor of Donetsk Pavel Gubarev , the Ukrainian authorities continue to challenge political leaders of the south –east of the country «   , said Lavrov .

In addition , Kiev challenges and arrests journalists , said Lavrov. « Journalists, not only Russian but also foreigners, are not allowed to go to the Ukrainian regions to see what happens there. This is outrageous , » said the minister.

« A change of power with the characteristics of a coup occurred in Kiev on February 22, 2014  » Moscow says . The Supreme Rada (parliament) deposed President Viktor Yanukovych, reformed the Constitution by violating it and set the presidential election on May 25

Refusing to recognize the new government , residents of several southern and eastern regions hold protest meetings , demanding a referendum on the federalization of Ukraine. OnTuesday, April 15 , ‘Ukrainian Acting President’ (named in violation of the Constitution) Alexander Turchinov launched a military operation against the demonstrators.

KH & LM / EODE Press Office

__________________________

Photo: Luc Michel at a conference at the Russian Civil Chamber in October 2011 with the logo of the Russian 3rd Chamber …

(*) Full information about the RUSSIAN CIVIL CHAMBER (sometimes called ‘ civic ‘ in French ) on the special EODE PAGE:

EODE – International Conference « Monitoring of the electoral process »

https://www.facebook.com/pages/EODE-International-Conference-Monitoring-of-the electoral-process/123345831106781

EODE PO - répression et Dh en Ukraine (2014 04 24) ENGL 2

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:05

 

LM.NET - EN BREF Biden rapace impérialiste (2014 04 24) ENGL+FR 1

 

Luc MICHEL/ En Bref /

avec PCN-SPO / 2014 04 24 /

A Kiev, Biden a répété samedi que les Etats-Unis ne reconnaîtraient « jamais » le rattachement de la Crimée à la Russie. « Aucune nation n’a le droit de prendre des terres à un autre pays », a-t-il dénoncé sans vergogne.

Parlons du Texas et de la Californie volées au Mexique ?

De la Floride ou des îles du Pacifique (comme Hawaï) arrachées à l’Espagne ?

De la Nouvelle France (achetée à Napoléon et jamais payée, ce qui invalide le contrat) ?

Ou tout simplement des terres volées à la Nation indienne et du génocide qui l’a accompagné ?

Et une carte parlant mieux que de longs discours, voici l’expansion yankee. Ou comment les petites colonies de 1776 ont littéralement volé un continent à ses habitants originels, les indiens, puis à tous leurs voisins. Y déportant au passage des millions d’esclaves. USA, la nation prédatrice !

Biden c’est un rapace impérialiste vorace qui conseille une nourriture végétalienne aux autres …

LM

# BIDEN THE IMPERIALIST RAPTOR GIVING LESSONS …

In Kiev, saturday, Biden reiterated that the United States would “never” recognize the annexation of Crimea to Russia. « No nation has the right to take land from another country, » he complained.

Let us talk about Texas and California stolen from Mexico?

Florida or the Pacific Islands (such as Hawaii) wrested from Spain?

New France (purchased from Napoleon and never paid)?

Or simply stolen land from the Indian nation and the genocide that accompanied it?

Biden is a voracious imperialist raptor who recommends vegan food to others …

LM

_________________________

Luc MICHEL /

PROFIL Facebook  https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter  https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook  https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

LM.NET - EN BREF Biden rapace impérialiste (2014 04 24) ENGL+FR 2

Posted in # ACTU / BREAKING NEWS, * Français | Leave a comment
Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:04

 

 

PIH - LM insurrection s'étend en Ukraine (2014 04 23) FR

 Luc MICHEL pour PCN-INFO / 2014 04 22 /

avec AFP – LVDR – lucmichel.net – PCN-SPO /

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

« Les séparatistes étendent leur emprise dans l’est de l’Ukraine »

- AFP ce 22 avril.

Les séparatistes – comme disent la Junte de Kiev et l’AFP (belle empathie renforcée par les ‘éléments de langage’ imposés par l’OTAN), la presse russe dit, elle, des « fédéralistes » – ont même étendu leur contrôle sur de nouveaux bâtiments publics lundi à Kramatorsk, au sud de leur place forte de Slaviansk, dont le poste de police.

« Je resterai jusqu’au référendum du 11 mai », a assuré à l’AFP un milicien des Unités d’Auto-défense de la République populaire du Donbass, Dmitri, kalachnikov à la main et cagoule dissimulant son visage. Kramatorsk, 160.000 habitants, se trouve à une vingtaine de kilomètres de Slaviansk, place forte des insurgés séparatistes. Après la mairie, ces derniers ont pris lundi soir le contrôle de ce poste de police, démontrant leur emprise sur la ville qui abrite également un aérodrome de l’armée ukrainienne renforcé en troupes la semaine dernière. Devant l’immeuble vert, ils sont une demi-douzaine d’hommes en tenue de camouflage, certains armés de fusils d’assaut.

EMPECHER LES PROVOCATIONS DE KIEV …

« On est ici pour protéger la police, pour empêcher les provocations », explique Dmitri.

Kalachnikov à la main, cagoule dissimulant son visage, Dmitri monte la garde devant le poste de police de Kramatorsk, qu’il veut « protéger » des nationalistes envoyés par Kiev. « Je suis arrivé hier soir », lundi, raconte Dmitri qui dirige soigneusement le canon de son fusil d’assaut vers le sol, la main éloignée de la gâchette, à la manière d’un vrai professionnel. Pourtant, il assure n’être qu’ »un représentant de commerce », un « volontaire » accouru pour « aider les policiers et défendre les habitants » après des tirs meurtriers le week-end dernier à un poste de contrôle improvisé non loin de Slaviansk, ville entièrement contrôlée par les insurgés depuis plus d’une semaine. « Nous avons des informations selon lesquelles une centaine de types de Pravy Sector (des « ultra-nationalistes ukrainiens » dit timidement l’AFP, en fait des néonazis hardcore liés au crime organisé) sont en ville et s’apprêtent à s’y livrer à des provocations » …

Interrogé sur l’éventuelle présence parmi eux de membres des forces spéciales russes, dénoncée aussi par les Occidentaux, un de ses compagnons, Igor, 21 ans, qui se présente comme étant un « garçon de café », répond d’un « niet » sans appel. Ce qu’avait déjà fait la veille, pendant une conférence de presse, l’homme fort des insurgés de Slaviansk, à une quinzaine de kilomètres de là, Viatcheslav Ponomarev, pour lequel « aucun militaire russe » ne se trouve à leurs côtés. Igor ajoute aussitôt : « et on ne nous paie pas pour être ici ».

Non loin de là, le drapeau aux couleurs (noir, bleu, rouge) de la « République de Donetsk « flotte désormais au sommet et à l’entrée principale du SBU, les services de sécurité ukrainiens, une bâtisse orange entourée d’un mur gris surmonté de barbelés. Symbole des temps, ce fut celui de l’éphémère ‘République de Donetsk’ en 1918 …

« L’argument des insurgés est toujours le même : ils soulignent n’avoir « pas confiance » dans le gouvernement ukrainien, ni dans les Européens et les Américains, cosignataires jeudi à Genève avec la Russie, de l’accord qui prévoit, entre autres, l’évacuation des lieux publics occupés ». A Kramatorsk, comme ailleurs dans la région, le document n’a eu aucun effet sur les insurgés. La mairie reste sous la garde de militants pro-russes retranchés derrière d’imposantes barricades érigées pour en bloquer l’accès.

« Ils se comportent très pacifiquement, contrairement aux gens de Maïdan (ceux qui ont pris le pouvoir fin février à Kiev). Ils veulent juste qu’on les écoute », commente une retraitée promenant son chien à proximité immédiate de l’hôtel de ville.

A Slaviansk, un hommage public a été rendu ce lundi à l’église du Saint-Esprit aux trois hommes tués « à l’arme automatique » par des inconnus dénoncés comme « des fascistes » ukrainiens dans la nuit de samedi à dimanche. Un incident mis en avant par les chefs séparatistes qui cherchent coûte que coûte à mobiliser la population face à l’éventualité d’une attaque plus massive.

LUGANSK AUSSI POUR LE REFERENDUM

A 150 kilomètres plus à l’est, à Lugansk, les insurgés pro-russes, qui occupent les locaux des services de sécurité (SBU), ont nommé lundi un « gouverneur du peuple ». Ils ont décrété l’organisation d’un référendum le 11 mai afin de déterminer si la région doit continuer de faire partie de l’Ukraine ou proclamer son indépendance, avant de se prononcer sur un éventuel rattachement à la Russie. « Cette décision rappelle l’organisation du vote, le 16 mars, qui a débouché sur le rattachement de la Crimée au territoire russe » commente l’AFP …

Luc MICHEL

________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo

https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:03

 

 

LM.NET - EN BREF FB referendum a Lugansk (2014 04 21) FR

Fabrice BEAUR / En Bref /
Avec PCN-SPO / 2014 04 21 /

Le combat pour le référendum continue dans les régions de l’Est.
Dans cette vidéo, nous voyons un porte-parole du soulèvement populaire (devant le bâtiment des services de sécurité ukrainiens pris dès le premier jour) déclarer une réunion populaire de masse pour lundi matin afin de mettre en marche le processus référendaire.

Video sur :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=BEl6g0slNV0

Ce porte-parole énumère les trois choix qui seront offerts aux électeurs de la région :

1. Devenir une entité fédérative d’une Ukraine fédérale.
2. Devenir un sujet de la Fédération de Russie.
3. Conserver une Ukraine unitaire.

L’accord de Genève ne ressemble à rien. Les attaques de Praviy Sektor avec la complicité des forces de Kiev contre les villages autour de la ville de Slavianks et ce dimanche soir dans la banlieue de Slavianks, l’arrestation du leader anti-Maïdan ce week-end également à Kharkov (sur le prétexte de destruction de distributeurs automatiques de billets de banque) démontrent qu’il n’y a rien à attendre de la Junte de Kiev.

Le référendum doit avoir lieu. Ce qui sera le cas semble-t-il dans les régions du Donetsk et de Lougandsk mais qui reste improbable de part la répression des mouvements populaire dans les autres régions du Sud. Gageons que ces deux régions feront figure d’exemples et tracerons la voie à suivre et de façon plus massive des autres régions du Sud. Et tout particulièrement de la région d’Odessa.

FB

Fabrice BEAUR /
PROFIL Facebook
https://www.facebook.com/fabrice.beaur

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:02

 

 

LM.NET - EN BREF LM & FB pas de trève à Slaviansk (2014 04 21) FR

LM & FB / En Bref / 2014 04 21 /
Avec LVDR – RIA Novosti – PCN-SPO /

La Russie est « indignée par la provocation meurtrière survenue dans la ville ukrainienne de Slaviansk » qui témoigne selon Moscou « de la réticence de Kiev à désarmer les extrémistes opérant dans le pays », a annoncé dimanche le ministère russe des Affaires étrangères.

« KIEV RETICENT A DESARMER LES EXTREMISTES » DIT MOSCOU

« Nous sommes étonnés par le fait que cette tragédie s’est produite après la signature le 17 avril à Genève d’une déclaration (…) qui appelle notamment à renoncer à toute sorte de violence, d’intimidation et de provocation », lit-on sur le site ministériel. Moscou insiste sur le « strict respect par la partie ukrainienne de ses engagements assumés en vue de désamorcer la crise dans le sud-est du pays ».
Plus tôt dans la journée, le ministère ukrainien de l’Intérieur a fait état d’un mort et de trois blessés dans un échange de tirs survenu près d’un poste de contrôle dans la ville de Slaviansk (est), théâtre d’un bras de fer entre les partisans de la fédéralisation du pays et les forces armées envoyées par Kiev, des miliciens néonazis de Praviy Sektor intégrés à la pseudo ‘garde nationale’ de la junte de Kiev .
Pour Moscou, l’accord international de Genève de jeudi sur la situation en Ukraine doit mettre la priorité au désarmement des groupes « fascistes comme Pravy Sektor », qui ont participé aux protestations de la place Maïdan à Kiev, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.

SLAVIANKS : NOUVELLES ATTAQUES ARMEES DES POINTS DE CONTROLE POPULAIRES

Des inconnus ont à nouveau attaqué des points de contrôle de la ville de Slaviansk selon les forces d’autodéfense du Donbass. Selon l’agende de presse Interfax, des inconnus ont ouvert le feu sur trois barrages routiers dans la banlieue de la ville de Slavyansk sous le contrôle des forces de défense du Donbass. Après sa première attaque, la milice nazie Praviy Sektor continue ses attaques meurtrières contre la ville libérée de Slavianks.
Que fait le « pouvoir » de la Junte de Kiev ? Rien ! Ce serait la fin de son pouvoir qui ne tient que sur les milices qui imposent la violence « démocratique pro-occidentale ».
Que dit l’UE ? Que dit Kerry ? Rien ! En effet, ils ont inventé une nouvelle catégorie de nazis, les « nazis démocratiques ».

SLAVIANSK EN ETAT DE SIEGE CE 20 AVRIL 2014

Notre photo : Les barricades et les blindés de la 25e Brigade parachutiste de Dniepropetrovk passés à la rébellion (la brigade a été dissoute par la junte de Kiev et ses officiers poursuivis malgré les promesses d’amnistie des pseudo « accords de Genève »).
En face les miliciens néonazis de Praviy Sektor intégrés à la soi-disant ‘garde nationale’ de la junte de Kiev qui n’est rien de plus que la légalisation des milices néofascistes de Svoboda et du Secteur Droite. Précisément les « extrémistes à désarmer en priorité » selon la vision des accords de Genève développée par Moscou …

LM & FB

Luc MICHEL /
PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505
Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN
PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
Website http://www.lucmichel.net

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:01

 

LM.NET - EN BREF ukraine Moscou hausse le ton (2014 04 23) FR

 

Luc MICHEL/ En Bref /

avec LVDR – AFP – PCN-SPO / 2014 04 23 /

« Une attaque contre les citoyens russes est une attaque contre la Russie »

- Sergei Lavrov.

Moscou insiste pour que les autorités de Kiev retirent leurs troupes de l’Est de l’Ukraine, où elles ont relancé une « opération antiterroriste » contre des séparatistes pro-russes, a indiqué ce mercredi le ministère russe des Affaires étrangères. »La Russie insiste de nouveau sur la désescalade immédiate de la situation dans le Sud-Est de l’Ukraine, sur le retrait des troupes ukrainiennes et le début d’un réel dialogue inter-ukrainien avec toutes les régions et les formations politiques du pays », a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué.

« CE SONT LES AMERICAINS QUI DIRIGENT CE SPECTACLE A KIEV »

Les autorités ukrainiennes pro-occidentales ont relancé mardi, juste après une visite du vice-président américain Joe Biden, l’ »opération antiterroriste » contre les séparatistes pro-russes en Ukraine, auparavant suspendue pour Pâques.

Le ministère a fustigé ce qui devient selon lui « une nouvelle règle (…) évidente », soulignant que l’opération terroriste avait été lancée le 13 avril après une visite à Kiev du chef de la CIA John Brennan et qu’elle avait été relancée après celle de M. Biden.

Ces déclarations font écho à celles du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à la chaîne de télévision RT. « L’opération avait été déclenchée immédiatement après la visite à Kiev de John Brennan (et) il est clair qu’ils ont choisi le moment de la visite du vice-président américain pour annoncer (sa) reprise », a-t-il déclaré ce mercredi. « Je n’ai aucune raison de ne pas croire que les Américains dirigent ce spectacle de la manière la plus directe », a ajouté M. Lavrov.

LA RUSSIE MENACE D’INTERVENIR « SI SES INTERETS SONT MENACES »

La Russie répondra si ses intérêts sont attaqués en Ukraine, de la même manière qu’ils l’avaient été en Géorgie en 2008, ce qui avait mené à une intervention armée, a aussi affirmé ce mercredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. « Si nos intérêts, nos intérêts légitimes, les intérêts des Russes étaient attaqués directement, comme par exemple ils l’avaient été en Ossétie du Sud (républiques autonomes séparées en 1991-92 de la Géorgie), je ne vois pas d’autre manière que de répondre, dans le respect du droit international », a expliqué M. Lavrov à la chaîne télévisée RT.

« Une attaque contre les citoyens russes est une attaque contre la Russie », a-t-il ajouté.

En 2008, une guerre éclair avait opposé la Russie à la Géorgiese – Tbilissi étant l’agresseur (ce que ne disent pas les médias de l’OTAN) – à l’issue de laquelle Moscou a reconnu l’indépendance de deux républiques séparatistes pro-russes séparées de ce petit pays du Caucase, l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie.

Ces déclarations font aussi suite à l’annonce par les autorités de Kiev de la reprise de l’opération « antiterroriste » contre les séparatistes de l’Est de l’Ukraine, quelques heures seulement après le départ du vice-président américain Joe Biden, en visite officielle.

Luc MICHEL

_________________________

Luc MICHEL /

PROFIL Facebook  https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter  https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook  https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 01:01

 

EODE-TV - LM quelle stratégie pour l'Afrique (2014 04 22) FR

 

 Emission spéciale « Le Débat Panafricain »

sur ‘AFRIQUE MEDIA TV’ du 13 avril 2014

animée par Mohamed Bachir Ladan

« Quelle stratégie pour l’Afrique en crise ? »

Luc MICHEL répond à la question :

* pour une alternative géopolitique ‘l’Axe Russie-Afrique’,

* pour la relance du Panafricanisme,

* pour un soutien à la Guinée Equatoriale, le nouveau pivot de la renaissance du Panafricanisme après la destruction de la Jamahiriya libyenne. « Nous regrettons la disparition du colonel Mouammar Kadhafi. Prendre le relais de son combat panafricain est difficile » dit Teodoro Obiang Nguema, président de la République de Guinée Equatoriale …

Il débat ensuite avec les panelistes africains sur plusieurs reportages liés au sujet.

Emission complète sur :

https://vimeo.com/92571560

EODE-TV / EODE Press Office

______________________

EODE /

https://www.facebook.com/EODE.TV

https://vimeo.com/eodetv

http://www.eode.org/

Luc MICHEL /

PROFIL Facebook  https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter  https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook  https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website  http://www.lucmichel.net/

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:59

 

PCN-TV - LM sur AMTV algérie présidentielle (2014 04 21) FR

 

Le duplex de Bruxelles avec ‘Afrique Media TV’ de ce 21 avril 2014

Filmé en direct par PCN-TV à Bruxelles

Luc MICHEL y répond à la question « Que penser et qu’attendre de la Présidentielle algérienne ? » …

https://vimeo.com/92344953

Luc MICHEL sur AFRIQUE MEDIA TV

ce lundi 21 avril 2014 dans le ‘Débat panafricain’

avec Bachir Mohamed Ladan.

______________________

https://vimeo.com/pcntv

https://www.facebook.com/PCN.NCP.TV

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:42

 

PCN-SPO - mobilisation à l'est ukrainien (2014 04 20) FR 1

LM & FB pour PCN-SPO /
Avec RT – LVDR – RIA Novosti – Interfax- lucmichel.net / 2014 04 20 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

LES PARTISANS DU REFERENDUM RASSEMBLES DEVANT LE BATIMENT DE L’ADMINISTRATION A DONETSK

La situation près du bâtiment de l’administration publique régionale de Donetsk est calme, il y a plusieurs centaines de partisans de référendum du Donbass.
La plupart des personnes présentes sont des représentants de force d’auto-défense, des miliciens. En plus, des citoyens ordinaires arrivent également à l’édifice de l’administration régionale. Il n’y a pas du meeting, les rassemblés forment de petits groupes et parlent de l’avenir politique du pays.

DONETSK REFUSE DE RECONNAITRE L’ACCORD DE GENEVE

La République populaire du Donetsk refuse de reconnaître l’accord de Genève et déclare continuer la lutte pour la tenue d’un référendum sur le devenir de l’Est ukrainien a déclaré un de ses leader, Dennis Pushilin, lors d’une conférence de presse à Donetsk ce vendredi 18 avril.
Les autorités de la République populaire du Donetsk, organe du pouvoir du soulèvement populaire dans la région de la ville de Donetsk déclarent n’accepter le dialogue avec la Junte de Kiev qu’après que les sièges des administrations et autres bâtiments publics à Kiev et dans l’ouest ukrainien soient levés et que les milices armées ultra-nationalistes (auto-défense du Maïdan) et les nazis de Praviy Sektor soient dissoutes et cela de manière effective. »C’est seulement alors à ce moment-là que nous serons prêts pour le dialogue » a déclaré Pushilin.

Cet accord n’est qu’un jeu de dupe. D’ailleurs Obama et tout de suite après son petit roquet ou Chihuahua Fabius (c’est selon) ont déclaré être prêt à de nouvelles sanctions si les Russes n’appliquent pas cet accord… Comme si Moscou dictait les revendications et les aspirations du soulèvement populaire. La crise ukrainienne n’est donc pas terminée puisque la Junte de Kiev a déclaré continuer son opération « anti-terroriste » dans les régions de l’Est.

Pour la Paix en Europe, il va bien falloir abattre ces fous de Kiev aux mains de la politique U.S. de déstabilisation de l’Europe. Mais n’oublions pas que le combat du peuple en armes dans les régions de l’est de l’Ukraine est un des premiers combats populaires contre l’OTAN. Quoi qu’il puisse arriver par la suite, c’est bel et bien l’OTAN qui devra être le cœur du combat pour la libération nationale de notre patrie continentale : l’Europe !

NE PAS OUBLIER LE FRONT SUD DE L’INSURRECTION EN UKRAINE :
MEETING A ODESSA CE 20 AVRIL 2014.

A Odessa les manifestants ont exigé la démission du maire …
Des milliers de personnes ont défilé dans les rues de la ville d’Odessa, en exigeant un référendum pour arrêter la répression politique et leur désapprobation des ultra-nationalistes de Kiev. Le défilé s’est terminé avec un meeting dans la plaine de Koulikovo, où les manifestants ont exigé la démission du chef de l’administration d’Odessa, Vladimir Nemirovski. Les militants ont également l’intention de créer une collectivité territoriale qui sera l’autorité locale. Mercredi dernier, les militants anti-Maïdan avaient annoncé la création de la République populaire d’Odessa.

LM & FB

# Infographie AFP sur LA SITUATION EN UKRAINE …
Comme d’habitude l’AFP oublie Odessa, où une république populaire a aussi été proclamée. Il ne faut surtout pas montrer ou dire que la junte de Kiev perd aussi le contrôle du sud …
Le pourcentage de russophones est aussi bidonné pour Odessa …
____________________________

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

PCN-SPO - mobilisation à l'est ukrainien (2014 04 20) FR 2

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 00:38

 

PCN-SPO - Ukraine eastern truce broken (2014 04 20) ENGL 1

KH & LM for PCN-SPO /
With RT – RIA Novosti – Interfax- lucmichel.net / 2014 04 20 /
http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

Five people have been killed in a gunfight in Slavyansk, a city in eastern Ukraine held by anti-government protesters. The fatalities include three protesters and two attackers, who are believed to be from the Right Sector paramilitary. The deaths came after a night attack on a protester checkpoint on the outskirts of the city. Four cars drove by the checkpoint and opened fire at the local residents manning it, killing two people and seriously injuring several others.

“They approached with their high beam headlamps on. Our man went to them and asked not to blind us, show IDs and open the trunk for inspection. Then an assault rifle got stuck out of the window and he was gunned down,” an eyewitness, Vladimir, told RT. He added some of the people trying to flee the attackers were shot in their backs. One gunshot victim died later in hospital from a head wound, local medics confirmed. Two others are undergoing treatment.

The checkpoint was in the control of 26 civilians armed with bats. Their lack of firearms was due to a so-called “Easter truce” announced by both the Kiev authorities and the protest leaders to de-escalate tension. Among the victims of the night attack is Sergey Rudenko, 53, who worked as a school bus driver, his wife told RIA Novosti. He lived in a village near Slavyansk and was guarding the checkpoint on Easter night together with his two adult sons.

As the civilians were pinned down, a group of 20 protesters with firearms came from the city. They opened fire on the attackers, killing two of them and sent the rest running. Five attackers were injured by the retaliating forces, protest leader, Vyacheslav Ponomaryev, said.

Donetsk region’s junta interior ministry confirmed fatalities in the gunfight, but said it has information on only three deaths – two among the local residents and one among the attackers. The identity of the attacker is yet to be established, the law enforcers said.

The protesters captured two of the attackers’ four cars, which were damaged in the gunfight and later torched by protesters angry over the deaths of their fellow Slavyansk residents. Footage of the equipment confiscated showed firearms including a machine gun, a night vision device, aerial photos of Slavyansk, military uniforms, camping tools and other things handy for guerrilla warfare.

Later on Sunday the protesters claimed they had detained one of the perpetrators who confessed he was from the Right Sector. “The young man lost his squad and was trying to flee Slavyansk hitch-hiking towards Kharkov,” one of the self-defense members told RIA Novosti. The detainee is 22 years old. He said he came from the Vinnitsya region to Kiev for the EuroMaidan protests and there he joined the Right Sector. There was also found a medallion with Right Sector paramilitary symbols, which implicated the radical nationalist movement in the attack.

The attackers may have been planning a subsequent raid on the protester-held TV tower in Slavyansk, which is marked by a circle on the maps discovered at the captured cars, Ponomaryev said. The protester’s self-defense force HQ told Interfax that there were reports of gunfire near four other checkpoints overnight, but no clashes happened at either of them.
In a separate incident in central Slavyansk, two people have been injured overnight, after a group of unidentified gunmen fired at them. Two young men were shot in the leg after they ignored an order to stop and tried to flee, RIA Novosti reported. The report gives no account of events after the shooting, but both victims are now in hospital.

Protest leaders ordered a curfew in Slavyansk between 12:00pm and 06:00am in response to the overnight violence. Ponomaryev also called on Russia to send peacekeepers to Slavyansk to protect local citizens from further attacks. “They are killing our brothers. It’s open warfare against the people,” he said. “They don’t talk to us, they simply kill.”

The Russian Foreign Ministry condemned the night’s violence on Sunday, saying it puts in question Kiev’s ability to disarm radical groups.

Protesters in eastern Ukraine have captured government buildings across the Donetsk region over the past two weeks. They call the authorities in Kiev illegitimate and are demanding a referendum to vote on autonomy for their region. Similar calls are coming from other eastern Ukrainian regions. And from Odessa in the south.

Kiev deployed military and special operation troops to the Donetsk region in a bid to crackdown on what they referred to “terrorist actions” by the protesters. The crackdown so far has been futile, with a number of troops switching sides to the protesters. There are indications that the Kiev authorities simply do not have enough loyal troops to crackdown on the protest. On Saturday the Interior Ministry called without shame on former members of the Berkut riot police, which had been branded as thugs and criminals by the new authorities, to return to service. The ministry said the Berkut troops must forget their past grievances (sic) and protect Ukraine from what Kiev calls a secret invasion by a covert Russian operation (resic). The allegations have not been confirmed by an OSCE observer mission in the Donetsk region.

Russia, Ukraine, the US and the EU signed an agreement this week in Geneva aimed at de-escalating the tension in Ukraine. One of the key points in it is disarming militias and paramilitary units in the country. But neither Right Sector and similar pro-Maidan groups nor the anti-Maidan militias in the east seem to be willing to take the first step.

KH & LM

http://www.scoop.it/t/pcn-spo
https://www.facebook.com/PCN.NCP.press.office

PCN-SPO - Ukraine eastern truce broken (2014 04 20) ENGL 2

 

PCN-SPO - Ukraine eastern truce broken (2014 04 20) ENGL 3

Repost 0
Published by Stéphane Parédé
commenter cet article